NITA Fond Site Web 675 x 240

Abdoulaye Wade 2019 02 13 at 223318

Arrivé il y a une semaine dans la capitale sénégalaise, l’ancien président sénégalais a multiplié les rencontres avec des représentants de l’opposition. Mais mercredi soir, Abdoulaye Wade a réitéré ses appels à attaquer les bureaux de vote pour empêcher la tenue de la présidentielle.

Zeyna commission0

La rumeur s’est répandue via un tweet de Bougane Guèye Dany, candidat du mouvement Gueum Sa Bopp, recalé à l’épreuve des parrainages et désormais soutien d’Idrissa Seck. « L’ancien président [Abdoulaye Wade] reconsidère sa position sur la présidentielle du 24 février », a-t-il écrit le 13 février, au sortir d’un entretien avec le « Pape du Sopi », dans un grand hôtel de Dakar.

« Le président Abdoulaye Wade s’est montré très réactif, très engagé. Quand nous sommes revenus sur son appel à boycotter l’élection, il m’a affirmé que c’était une vieille histoire et qu’il avait envisagé une autre option », confirmait Bougane Guèye Dany à Jeune Afrique dans l’après-midi.

Mais il n’en fut rien. Pendant la semaine qui a suivi son retour à Dakar, l’opposition s’est pressée autour d’Abdoulaye Wade. Le candidat Ousmane Sonko, l’entourage de Khalifa Sall ou encore des émissaires d’Idrissa Seck ont, tour à tour, rendu visite à l’ex-président sénégalais. Mais Abdoulaye Wade reste sur sa ligne, et refuse de donner des consignes de vote. Il l’a réaffirmé, mercredi soir, à l’occasion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), devant plusieurs centaines de militants et de cadres du parti.

Propos incendiaires

« IL SUFFIT DE PRENDRE UN PEU D’ESSENCE POUR BRÛLER LA LISTE DES ÉLECTEURS. ET CE N’EST PAS UN DÉLIT »

C’est coiffé d’une chéchia rouge et accompagné de son carré de fidèles lieutenants qu’Abdoulaye Wade a traversé la haie de photographes rassemblés à l’hôtel Terrou Bi, accueilli par  les « Gorgui ! » et « Sopi ! » scandés par les quelque trois cents militants présents. À la tribune, après quelques « leçons de grammaire et de mathématiques » dispensées devant une audience amusée, le patriarche de la politique sénégalaise a martelé son intention d’« empêcher pacifiquement cette élection, trafiquée par Macky Sall ».

Mais le pacifisme revendiqué fait long feu dans la bouche de l’ex-chef de l’État, qui réitère ses propos incendiaires de la semaine précédente, à sa descente de l’avion qui le ramenait à Dakar.  « Nous décidons de nous attaquer aux bureaux de vote pour qu’il n’y ait pas d’élection. Il suffit de prendre un peu d’essence pour brûler la liste des électeurs. Et ce n’est pas un délit. Ce sont des bulletins de fraude, qui participent à un système de fraude. Ce sont les devoirs des citoyens de les détruire », a-t-il déclaré.

Gêne des militants et cadres

Si les propos d’Abdoulaye Wade ont été salués par des applaudissements dans la salle, acquise à Gorgui, de nombreux partisans reconnaissent être mal à l’aise face au jusqu’au boutisme du leader du PDS. En début de semaine, certains cadres confiaient même à Jeune Afrique – en « off » – leur décision de « prendre leurs responsabilités et d’aller voter malgré tout ». D’autres, enthousiastes à l’idée de voir l’opposition se « réveiller avec le retour du président Wade », voulaient encore croire à un retournement de la position d’Abdoulaye Wade, et espéraient une consigne de vote de sa part.

À la sortie du comité directeur du PDS, mercredi soir, l’un des militants résumait une amertume visiblement partagée dans les rangs du PDS : « Macky Sall sera le seul à bénéficier d’un boycott de l’élection. »

Jeune Afrique



Commentaires

0
karim
5 années ya
Comme quoi, l'age n'est pas source de sagesse.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2558 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
566 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
358 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
503 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
395 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
382 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages