NITA Fond Site Web 675 x 240

nigeria soldiers 030118 m

Boko Haram a attaqué au moins trois bases militaires dans le nord-est du Nigeria, sans faire de morts. Ces derniers mois, le groupe jihadiste a intensifié ses opérations contre des militaires tuant plusieurs dizaines de soldats.

Zeyna commission0

Des combattants du groupe de l'État islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), une faction de Boko Haram, ont envahi trois bases militaires dans le nord-est du Nigeria, situées dans l'État de Borno, ont indiqué à l'AFP, mercredi 2 janvier, des sources militaires et des membres des milices combattant aux côtés de l'armée.

Mardi, "ils ont d'abord délogé des soldats à un poste de contrôle à Kimba, près de Biu... Ils ont ensuite pris le contrôle d'un autre poste à Sabon Gari, à cinq kilomètres de là", a affirmé un officier de l'armée nigériane.

Les jihadistes ont également attaqué une autre base à Wajirko, selon un membre des milices dans la région.

Des "soldats submergés"

Boko Haram a intensifié ces derniers mois ses attaques contre des cibles militaires dans les États de Borno et de Yobe, prenant d'assaut des bases militaires et tuant plusieurs dizaines de soldats.

Lundi, ils s'en étaient pris à des militaires dans le village de Buni Gari, dans l'État voisin de Yobe, occasionnant "des pertes", a déclaré un officier de l'armée. "Les soldats ont été submergés et forcés de battre en retraite après de violents combats avec les terroristes", a-t-il ajouté.

Revendication

L'ISWAP a revendiqué ces attaques, affirmant avoir tué 14 soldats et en avoir pris un autre en otage, selon le Centre américain spécialisé dans la surveillance de la mouvance jihadiste (SITE).

L'armée nigériane a également affirmé avoir perdu un hélicoptère, lors d'une tentative des combattants jihadistes de s'emparer d'une autre base, mercredi à Damasak, sans plus de précisions.

La semaine dernière, les jihadistes de Boko Haram ont pris le contrôle de la ville stratégique de Baga, un important port de pêche sur le lac Tchad.

L'insurrection jihadiste, qui a débuté au Nigeria en 2009, a fait au moins 27 000 morts et provoqué une grave crise humanitaire avec 1,8 million de déplacés.

Avec AFP



Commentaires

2
balo goka
5 années ya
Wallahy c'est une honte pour l'arm
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Nimporkoi
5 années ya
Chaque fois que les terroristes sont pouss
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Lecteur Actuniger
5 années ya
L'arm
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1645 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
304 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
337 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
344 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages