Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Mohamed Lahouaiej Bouhlel

Dans un communiqué diffusé via l'agence Amaq ce samedi 16 juillet, le groupe Etat islamique présente le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel comme l'un de ses « soldats », et revendique l'attaque perpétrée par ce dernier au soir du 14-Juillet sur la promenade des Anglais à Nice. Deux jours après la tuerie, qui a fait 84 morts et plus de 200 blessés, il semble que le tueur se soit « radicalisé rapidement ».

Zeyna commission0

Plus de 24 heures après la tuerie qui a fait 84 morts et plus de 200 blessés à Nice au soir du 14-Juillet, le groupe Etat islamique a émis une revendication. Le chauffeur de 31 ans, qui a foncé avec son camion dans la foule réunie pour la Fête nationale sur la promenade des Anglais, est présenté comme un « soldat » de l'organisation jihadiste.

Ce samedi matin, le groupe Etat islamique a diffusé un bref communiqué via son agence de presse Amaq. Cette revendication via les canaux institutionnels et officiels ne laisse aucun doute sur son authenticité, explique notre confrère David Thomson, spécialiste des réseaux jihadistes pour RFI.

Le communiqué explique simplement que le terroriste a répondu aux « appels lancés par l’Etat islamique », à savoir celui de frapper les pays de la coalition en Syrie et en Irak. Pour l'instant, le groupe EI n'a jamais revendiqué un attentat de façon opportuniste, alors qu'il aurait pu le faire. Le crash du vol EgyptAir n’a par exemple jamais été revendiqué.

Les réactions du gouvernement

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve parle d’un « attentat de type nouveau » puisqu'il semble que désormais les individus s'engagent dans des actions violentes « sans nécessairement avoir participé aux combats ou avoir été entraîné. »

« La modalité de la commission de son crime odieux est elle-même nouvelle, puisqu'il n'y a eu l'utilisation ni d'arme lourde ni d'explosif »

Le tueur se « serait radicalisé rapidement », en a conclu le ministre de l'Intérieur grâce aux témoignages récupérés de son entourage, dont cinq personnes sont en garde à vue. A la sortie d'une réunion à l'Elysée, il a souligné le fait que le Tunisien «n'était pas connu des services de renseignement car il ne s'était pas distingué, au cours des années passées, soit par des condamnations soit par son activité, par une adhésion à l'idéologie islamiste radicale.» Mais le profil de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel reste encore incertain.  

Déterminer les motivations encore incertaines de l'assaillant

Les motivations de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel restent troubles. Son passé n'annonçait en rien le passage à ces actes violents. Non fiché par les services de renseignement français, « il n'a jamais fait de prison, jamais ! », a rappelé samedi matin Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice. Il était uniquement connu des services de police pour violences conjugales.

Dans son village d'origine en Tunisie, le profil de jihadiste ne correspond pas à l'image que les voisins se faisaient du jeune homme. Mohamed, son père, rejette aussi la radicalisation de son fils et met plutôt en avant certains déséquilibres psychiatriques.

Quels sont les liens entre l'assaillants et le groupe EI

Restent à déterminer comment il a mis en place le mode opératoire. L'homme pourrait aussi avoir des complices. Cinq personnes de son entourage ont été interpellées depuis vendredi, dont son ex-épouse.

A la sortie du Conseil restreint de sécurité et de défense présidé ce samedi par François Hollande et de la réunion de l'ensemble du gouvernement, Bernard Cazeneuve « montre l'extrême difficulté de la lutte antiterroriste ». Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a alors ajouté qu'il fallait continuer à combattre Daech « là où il est », à l'extérieur comme à l'intérieur de la France, notamment en Syrie et en Irak. Il a par ailleurs confirmé que le dispositif Sentinelle serait maintenu à son plus haut niveau, avec la mobilisation de 10 000 soldats aux côtés des policiers et des gendarmes.

RFI

Zeyna commission0



Commentaires

0
lecool
7 années ya
Ce qui est bizarre dans ces histoires, on trouve toujours la carte d identit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Bonsens
7 années ya
Pourquoi ils l'ont abattu alors qu'ils pouvaient bien le prendre vivant pour besoin de l'enqu
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Sirius
7 années ya
Bonsens

Et Daesh qui revendique, c'est aussi de la manipulation ? quelles sont les repr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
difficile
7 années ya
A qui daesh a t
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1016 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
488 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
420 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages