NITA Fond Site Web 675 x 240

general-niyombare

Il est difficile de savoir, ce jeudi 14 mai, quelle est la situation exacte à Bujumbura après la tentative de coup d’Etat lancée la veille en début d’après-midi et qui serait toujours en cours. Des tirs ont été entendus ce matin dans la capitale burundaise.

Le coup d’Etat est conduit par le général Godefroid Niyombaré, ex-chef d'état-major. Mais l'actuel chef de l'état-major de l'armée a assuré, il y a quelques heures, que les loyalistes occupaient les points stratégiques de Bujumbura et que le putsch avait échoué. Editions spéciales ce matin sur RFI.

6h15 : de violents combats de nouveau signalés par les envoyés spéciaux de RFI et des agences à la mitrailleuse et au lance-roquettes.

5h30 : il semble y avoir une accalmie dans les tirs

4h30 : Après les séances de liesse mercredi après-midi, la situation s'est rapidement dégradée pendant la nuit et ce jeudi matin, des combats ont éclaté dans Bujumbura. Des tirs nourris à l'arme légère et à l'arme lourde sont entendus notamment autour de la radio télévision nationale sous contrôle des partisans du président Nkurunziza. L'air sent la poudre, rapporte notre envoyée spéciale.

Il y a eu des combats autour des radios privées et de la radio publique, la RPA, dans la nuit. Deux nouvelles radios ont été attaquées : Renaissance et Bonesha. La RPA n'émet pas, les équipes ne sont pas parties travailler. Seule Isanganiro et la RTNB poursuivent leurs programmes.

4h00 : Des négociations entre officiers loyalistes de l’armée burundaise et proches de Godefroid Niyombaré ont eu lieu mais elles ont échoué vers 2h du matin. Les responsables de chaque camp sont venus annoncer à la radio qu'ils avaient la maîtrise de la situation. Le chef d’état-major parlait d'un échec du coup d’Etat et appellait les mutins à se rendre. Dans l'autre camp, le porte-parole du général Niyombaré invitait « confraternellement » ceux qui continuent de soutenir le président Nkurunziza à se rejoindre derrière le peuple.

On n'a pas encore de précisions sur les forces en présence ni sur l'équilibre entre chacun de ces deux camps. La présidence burundaise annonçait hier avoir déjoué le coup d'Etat des militaires mutins tandis que le général Niyombaré assurait lui avoir le soutien de nombreux officiers supérieurs. Cette nuit, le chef d'état-major, resté loyal au président, revendiquait le contrôle de la présidence.

RFI

{jathumbnail off}



Commentaires

3
Gorbadicko
9 années ya
C'est quoi ce compte rendu
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Ali Oumarou Issa
9 années ya
Vraiment nous somme presque
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
9 années ya
:D :D C'EST QUEL GENRE de General de Division..
Celui la meme? ;-0

Ou as tu fait ta formation ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2617 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
570 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
362 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
386 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2287 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages