NITA Fond Site Web 675 x 240

Ministere Finances FMI Mai 2023

Dans un communiqué publié ce mardi 9 mai 2023, le FMI et le Niger ont annoncé avoir conclu un accord au niveau des services sur la troisième Revue de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) et un nouveau Programme au titre de la Facilité pour la Résilience et la Durabilité (FRD). L'Accord qui sera soumis à l'approbation du Conseil d'administration de l'institution financière internationale va donner droit à un décaissement de 19,74 millions de dollars au titre de la FEC et 133,4 millions de dollars au titre de la FRD.  Selon le FMI, les perspectives économiques sont favorables à court et moyen terme et la croissance devrait atteindre 7 % cette année en dépit des risques baissiers qui pèsent toutefois sur ces perspectives encourageantes, en particulier provenant des chocs exogènes liés au changement climatique et l’insécurité. Le financement au titre de la FRD va permettre d'épauler les autorités dans la conduite de réformes structurelles et dans la réalisation d’investissements aux fins de l’adaptation au changement climatique et de l’atténuation de ses effets.

Zeyna commission0

Dans le communiqué, le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé que du 25 avril au 9 mai 2023, une équipe de ses services du dirigée par M. Antonio David, a organisé des réunions portant sur la troisième revue de l’accord triennal appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC) en faveur du Niger, ainsi que sur la mise en place d’un nouveau programme appuyé par la facilité pour la résilience et la durabilité (FRD). À l’issue de la mission, M. David a fait la déclaration suivante : "Les autorités nigériennes et les services du FMI ont conclu un accord sur la troisième revue du programme économique appuyé par la facilité élargie de crédit et sur la mise en place d’un nouveau programme au titre de la facilité pour la résilience et la durabilité. Cet accord au niveau des services doit recueillir l’approbation de la direction et du conseil d’administration du FMI ; la réunion correspondante du conseil d’administration devrait avoir lieu en juillet. L’achèvement de la revue du programme FEC permettrait un décaissement à hauteur de 19,74 millions de DTS (environ 26,7 millions de dollars, soit 15 % de la quote-part du Niger) pour couvrir les besoins de financement extérieur du pays".

Selon le FMI, les estimations indiquent que la croissance du PIB réel a accéléré à 11,9 % en 2022, principalement en conséquence du fort rebondissement de la production agricole et de l’avancement de grands projets d’investissement. Les tensions inflationnistes se sont estompées. Les perspectives économiques sont favorables à court et moyen terme, et la croissance devrait atteindre 7 % cette année, tirée par l’achèvement de la construction de l’oléoduc qui permettra d’accroître la production de pétrole et par la reprise de la production agricole. Des risques baissiers pèsent toutefois sur ces perspectives encourageantes, en particulier du fait de la vulnérabilité du pays aux chocs climatiques et à l’insécurité.

Aussi, indique le communiqué, la politique budgétaire a été accommodante l’année dernière et les données provisoires montrent que le déficit budgétaire a atteint 6,8 % du PIB due aux dépenses urgentes pour atténuer les effets de la crise alimentaire et de l’insécurité. Par ailleurs, la trajectoire du déficit est calibrée de manière à respecter l’engagement pris par les autorités d’atteindre d’ici 2025 le critère de convergence régional de l’UEMOA de 3 % du PIB, ce qui est d’autant plus indispensable dans la mesure où les conditions financières se durcissent. 

"L’accord triennal au titre de la FEC vise à renforcer la stabilité macroéconomique, tout en jetant les bases d’une croissance résiliente, inclusive et portée par le secteur privé. La mise œuvre du programme est globalement satisfaisante. La plupart des objectifs quantitatifs et repères structurels ont été atteints. Des mesures d’accroissement des recettes intérieures restent indispensables pour élargir l’espace budgétaire consacré aux dépenses prioritaires et pour favoriser la consolidation budgétaire à moyen terme. Les initiatives des autorités en cours pour simplifier le régime fiscal, promouvoir la dématérialisation de l’administration fiscale et adopter une stratégie de gestion des recettes pétrolières constituent des réformes fondamentales dans ce domaine. En outre, il est nécessaire de renforcer la qualité et l’efficacité des dépenses pour améliorer la prestation des services publics", a indiqué le chef de mission.

Par ailleurs, poursuit la même source, il convient d’accélérer les initiatives visant à éliminer les principaux obstacles au développement du secteur privé. La mise en œuvre récente d’initiatives transversales, comme par exemple, la dématérialisation des procédures d’enregistrement des entreprises, du registre foncier et du guichet unique pour le commerce extérieur, ainsi que les mesures visant à améliorer l’accès au financement, s’inscrivent dans ce cadre. Les autorités sont également déterminées à obtenir des résultats tangibles dans la lutte contre la corruption, notamment en mettant en œuvre la stratégie de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) et en appliquant le plan d’action correspondant.

Selon l'institution de Breton Wood, le financement au titre de la FRD, pour sa part, viendra appuyer les réformes structurelles et les investissements visant à remédier aux difficultés et aux risques de plus en plus prononcés que pose le changement climatique, ce qui permettra de renforcer la capacité d’adaptation de la population et de préserver ses moyens de subsistance. "Les réformes appuyées par le financement au titre de la FRD contribueront à intégrer les enjeux climatiques dans la politique macroéconomique du Niger en  renforçant la planification et la budgétisation des dépenses liées au climat ; en rendant la gestion des investissements publics plus soucieuse des enjeux climatiques ; en  améliorant la planification et la gestion budgétaires pour mieux tenir compte des risques de catastrophes ; et  en  favorisant le recours à des sources d’énergie renouvelables", reflète-t-on.

 Au cours de leur séjour, indique le communiqué, les membres de la mission ont rencontré le Premier Ministre, Ouhoumoudou Mahamadou, et le Président de l’Assemblée Nationale, Seini Oumarou. Ils ont également organisé des séances de travail avec le ministre des Finances, Dr. Ahmat Jidoud, le ministre du Plan, Dr. Rabiou Abdou, le ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi, la ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification, Mme. Garama Saratou Rabiou Inoussa, le directeur national de la BCEAO, M. Maman Laouane Karim, ainsi que d’autres hauts représentant de l’État, des représentants du secteur privé et des partenaires techniques et financiers. « L’équipe du FMI tient à remercier les autorités nigériennes pour leur coopération et pour les échanges constructifs et fructueux qui ont eu lieu pendant cette mission. », a conclu le communiqué.

actuniger.com



Commentaires

0
Zomo
1 année ya
Ce pays n'apas de robleme de liquidites pour mener a bien ses projets de developpement mais de bonne gouvernance. Avec un president kama min qui passe son temps a se rabaisser meme devant de simples directeurs, avec des ministres et des trafiquants de drogue, d'armes et d'etres humains qui sont devenus intouchables, avec un president bis pour ne pas dire T3 qui decide de tout et de n'importe quoi, avec des escrocs qui font office de societe civile, ce pays va droit dans le mur et le reveil des nigeriens n'en sera que brutal pour paraphraser un general de pacotille milliardaire qui a vendu son ame au diable gaullois. Allons seulement, seul le pouvair de Allah est eternel.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
LES BRICS DANS L
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 1
qui au fil du temps, sont devenues incontournables dans l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 2
Consid
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 3
1945,
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 4
cet Etat
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 5
Le Br
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 6
Cette pratique injuste de nature
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 7
Selon d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 8 et fin
de s
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2601 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
569 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
361 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
386 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2287 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages