dimanche 27 novembre 2022

4239 lecteurs en ligne -

fraren

Développement durable : le gouvernement et les partenaires techniques et financiers édifiés sur la priorité nationale du PDES 2022-2026 et le Plan Cadre de Coopération 2023-2027

Reunion PFT Gouvernement 01.11 2022 BIS2

Le gouvernement nigérien, les Partenaires techniques et financiers (PTF), et autre partie prenante ont été édifiés hier mardi 01 novembre 2022, sur la priorité nationale du PDES 2022-2026  et les mesures proposées pour appuyer le développement pérenne du Niger, et le Plan Cadre de Coopération 2023-2027. Organisée sous le leadership du ministère des Affaires Etrangères de la Coopération en partenariat avec le Ministère du Plan et le Bureau de la Coordonnatrice Résidente des Nations Unies, l’objectif  de cette journée de plaidoyer est de présenter les enjeux et opportunités de développement du Niger à travers le PDES 2022-2026 et le PCC 2023-2027, afin de mobiliser un partenariat fort entre toutes les parties prenantes.

Cette activité qui se tient en prélude à la Table Ronde des bailleurs de fonds et au forum des investisseurs prévus les 5 et 6 décembre 2022 à Paris sous la présidence effective du Président de la République SEM. Mohamed Bazoum, intervient après la conférence de presse organisée par le Gouvernement le 29 octobre 2022 dans le cadre du lancement solennel de la Communication sur cette Table Ronde sur le PDES 2022-2026. Pour la mise en œuvre du PDES 2022-2026, le gouvernement souhaite lever près de 7.000 milliards de FCFA des partenaires techniques et financiers, en plus des 4.000 milliards de FCFA attendus du secteur privé, pour un budget total estimé à près de 20.000 milliards de FCFA dont environ 9.000 milliards sur fonds propre de l’Etat.

La cérémonie officielle de lancement des activités  de cette journée de plaidoyer pour la mise en œuvre du Plan de Développement Économique et Social (PDES) 2022-2026 et du Plan Cadre de Coopération des Nations Unies a été présidée par le Ministre du Plan, Dr Rabiou Abdou, en présence de plusieurs membres du Gouvernement, de la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin, du Gouverneur de la Région de Niamey, M. Oudou Ambouka, des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des  Ambassadeurs de plusieurs pays partenaires du Niger, des Consuls honoraires et Membres du corps diplomatique, des Chefs des Agences des Nations Unies, des Représentants des Organisations et de Coopération Internationale, des Représentants des Organisations de la Société Civile, des Représentants du Secteur Privé ainsi que de plusieurs invités.

Reunion PFT Gouvernement 01.11 2022 BIS2

Après le mot de bienvenue du Gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka, qui a salué les efforts d’accompagnement de l’État par les partenaires techniques et financiers, la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Niger, a dans son adresse souligné que c’est en appui concerté au PDES que le Système des Nations Unies a préparé un Plan Cadre de Coopération pour le développement au Niger.

L'élaboration concomitante des deux documents, a indiqué Mme Louise Aubin, a permis un alignement des priorités du pays retenues dans la Déclaration de Politique Générale qui a inspiré ce travail.

« Je voudrais apprécier ici la vision du Président de la République du Niger et le leadership du Premier Ministre pour ces orientations stratégiques et transformatrices qui nous invitent à une accélération des efforts de développement. Je voudrais saluer l'inclusivité observée par le gouvernement dans l'élaboration du PDES. Les partenaires techniques et financiers, mais aussi les représentants des organisations de la société civile et du secteur privé ont eu une contribution effective, en tant que forces vives de la nation, dans la définition des grandes priorités nationales pour les cinq prochaines années », a-t-elle adressé.

Enjeux et opportunités du PDES 2022-2026

En poursuivant son allocution, la Coordinatrice du Système des Nations Unies a laissé entendre que depuis l'adoption de l'Agenda 2030, le Niger a ‘’domestiqué’’ l'ensemble des Objectifs de Développement Durable dans ses deux déclinaisons quinquennales de la vision pour le Niger: le PDES 2017-2021 et maintenant celui de 2022-2026.

« Sachant qu'un trop grand nombre d'Objectifs de Développement Durable ne sont pas atteignables si nous poursuivons la trajectoire actuelle, nous devons faire de la mise en œuvre de ce plan, une priorité avec l'accompagnement de tous; le Niger regorge de potentiels et d'opportunités et chaque nigérienne et nigérien doit maximiser sa contribution au développement du pays avec le soutien des partenaires » a-t-elle plaidé.

Pour Mme Louise Aubin, au terme de la mise en œuvre du premier PDES et malgré les aléas rencontrés ces trois dernières années, le fruit des efforts collectifs des différentes parties prenantes est en train de se faire ressentir tant sur le plan de la croissance économique que de l'amélioration de la fourniture des services sociaux de base. Ces avancées sont documentées, a-t-elle souligné, par le dernier rapport sur le Développement Humain 2021-2022 qui marque une progression du Niger dans son classement ainsi que par les prévisions de croissance s'élevant à 7% pour 2022 et 16% en 2023.

Louise Aubin Reunion PFT Gouvernement 01.11 2022 BIS2

« A titre d'exemple, dans le domaine de la santé, les taux de mortalité maternelle et infantile sont en recul. La politique de gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes en place depuis 2006, couplée aux campagnes nationales de vaccination, ont des résultats tangibles » a ajouté la Coordinatrice pour qui, il y a certes des progrès notables, toutefois des défis restent à relever notamment sur les questions sécuritaires, environnementales, humanitaires et sociales. En matière d'éducation, a-t-elle indiqué, en dépit des efforts considérables consentis par le Gouvernement avec l'appui des partenaires, 2.6 millions d'enfants et d'adolescents entre l'âge de 7 et 16 ans sont toujours déscolarisés.

«Relativement aux infrastructures scolaires, en plus du faible niveau d'électrification, il demeure un nombre important de classes en paillote (31 688 au primaire et 3 547 au secondaire en 2019), mettant parfois en danger la vie des apprenants comme nous l’avons déploré avec les incendies meurtriers l'année dernière. Au niveau sécuritaire, à l'instar des autres pays du Sahel, le Niger continue de faire face aux attaques de groupes armés non-étatiques. Dans le domaine de la sécurité alimentaire, la malnutrition aigüe reste une réalité pour nombre de nigériens » a déploré Mme Aubin. 

En tout état de cause, la coordinatrice du Système des Nations Unies, a adressé un important appel à l’endroit des partenaires, « pour faire face à ces différents défis énumérés, le Niger a besoin de nous, ses partenaires techniques et financiers et je veux croire à travers nos engagements généreux que nous serons à la hauteur des attentes du nouveau PDES 2022-2026 ».

Le Plan Cadre de Coopération des Nations Unies pour le Développement Durable (PCC 2023-2027)

« Quant au Plan Cadre de Coopération des Nations Unies pour le Développement Durable (PCC 2023-2027), il est l'engagement conjoint du Système des Nations Unies à travers lequel, d'une part, les moyens sont maximisés par la recherche de synergies et, d'autre part, les coûts d'opportunité minimisés en passant de l'approche cloisonnée des objectifs du Millénaire pour le développement à une approche plus intégrée dans le cadre de l'Agenda 2030 et des objectifs de développement durable » a-t-elle adressé.

Et sous la réforme des Nations Unies promue depuis 2019 par le Secrétaire Général Antonio Guterres, a poursuivi la coordinatrice, le Cadre de Coopération a  pris une forme beaucoup plus stratégique pour les Nations Unies dans le pays. Pour Mme Aubin, la contribution des agences, fonds et programmes des Nations Unies à ce cadre détermine la pertinence de leur présence dans le pays. Le développement du Cadre de Coopération, a-t-elle assuré, a subséquemment été guidé par l'esprit de collaboration pour le bien-être du peuple résilient du Niger avec un accent particulier sur les groupes rendus vulnérables.

Afin d'avoir un impact à la hauteur des ambitions transformatives du gouvernement sur les priorités stratégiques et effets d'ici 2027, selon la Coordinatrice Luise Aubin, les Nations Unies mettent en place des programmes phares.

« Que voulons-nous dire par programmes phares? Ce sont des interventions concertées de grande envergure et catalytiques. A travers cette approche, nous recherchons une efficacité plus grande de notre contribution à l'atteinte des objectifs de développement durable. Pour ce faire, au moyen de consultations élargies avec nos partenaires y compris les populations, nous développons quatre programmes phares autour des thématiques suivantes : i) la sécurité alimentaire et le changement climatique; ii) l'éducation; iii) l'État de droit ; et iv) Saraounia pour l'autonomisation de la femme » a-t-elle déclaré

Afin de réussir cette mission, sauver les objectifs de développement durable, les Nations Unies, a insisté la coordinatrice, ne peuvent faire cavaliers seuls, « nous avons besoin de la collaboration de tous; les autorités nationales et de proximité, les partenaires techniques et financiers, les ONGs nationales et internationales, la société civile, le secteur privé ».

Notre action collective et concertée recèle un potentiel transformatif bien supérieur à la somme des parties. Ensemble, participons à cette aventure audacieuse; faire du Niger à l'horizon 2035 « un pays uni, démocratique et moderne, paisible, prospère et fier de ses valeurs culturelles, sous-tendu par un développement durable, éthique, équitable et équilibré, dans une Afrique unie et solidaire » a-t-elle conclu.

Une table ronde pour boucler le financement du PDES 2022-2026

En procédant au lancement officiel des activités de cette journée de plaidoyer, le Ministre du Plan, M. Rabiou Abdou, a souligné que l'un des défis majeurs qui se pose à la mise en œuvre du PDES 2022-2026 est la mobilisation du financement nécessaire à sa mise en œuvre. Dans ce sens, a-t-il précisé, l'État du Niger déploie des efforts conséquents dans le cadre du Programme de Réformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP V) 2021-2025 et du Programme Économique et Financier (PEF) 2021-2024, en vue d'une mobilisation substantielle des ressources internes et d'une amélioration de l'efficacité de la dépense publique.

Pour compléter ces actions, il est prévu, a rappelé le Ministre, l'organisation d'une Table ronde des bailleurs de fonds et des investisseurs afin de permettre de boucler le financement du PDES 2022-2026 dont le coût global est évalué à 19 427,6 milliards de FCFA.

« Je saisis cette occasion pour réitérer mes vœux pour un soutien massif des partenaires techniques et financiers et du secteur privé pour que la Table Ronde soit une réussite totale » a-t-il adressé.

Après l’ouverture officielle des activités de cette journée de plaidoyer, le Ministère du Plan et le Système des Nations Unies, ont successivement présenté à l’assistance, le Plan de Développement Économique et Social (PDES) 2022-2026 et le Plan Cadre de Coopération par la Coordonnatrice résidente des Nations Unies (PCC) 2023-2027.

S’est suivi des discussions enrichissantes entre les  différentes parties prenantes.

Reunion PFT Gouvernement 01.11 2022 BIS2

La signature officielle du Plan Cadre de Coopération des Nations Unies (PCC) 2023-2027 par le Ministre du Plan, Dr Rabiou Abdou et la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin a marqué la fin de cette journée de plaidoyer qui constitue ainsi un important tremplin pour le Niger et ses partenaires, en vue du rendez-vous de Paris pour la Table Ronde des bailleurs de fonds et le forum des investisseurs prévus les 5 et 6 décembre 2022, en faveur de la mise en œuvre du PDES 2022-2026. 

Reunion PFT Gouvernement 01.11 2022 BIS2

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com)

.

Commentaires  

0 #1 Hermano 02-11-2022 17:31
La signature officielle du Plan Cadre de Coopération des Nations Unies (PCC) 2023-2027 par le Ministre du Plan, Dr Rabiou Abdou et la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin a marqué la fin de cette journée de plaidoyer...

Nulle part dans l'article il n'est fait mention du bilan du cadre précédent 2017-2022 qui avait été signe en son temps pompeusement avec les mêmes engagements a faire ceci ou cela. Pathétique.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com