NITA Fond Site Web 675 x 240

Bazoum et mission FMI

Le FMI et le Niger viennent de conclure un accord au niveau des services sur la première revue de l’accord du programme économique appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC).  Dans un communiqué, le FMI a indiqué que les perspectives économiques sont favorables à court et moyen terme, et la croissance devrait se redresser pour atteindre 6,9 % cette année. Toutefois, des risques baissiers pèsent sur ces perspectives encourageantes, en raison de la volatilité des prix des produits de base dont les denrées alimentaires, de la vulnérabilité aux chocs climatiques et de l’insécurité.

 

Zeyna commission0

 

Selon le FMI, pour favoriser une croissance résiliente et inclusive, il est plus que jamais essentiel de poursuivre la mise en œuvre de réformes visant à augmenter les recettes intérieures, à améliorer la qualité de la dépense publique, et à renforcer la gouvernance économique et financière.

Dans son communiqué, le FMI souligne que du 4 au 13 mai 2022, une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par M. Antonio David, a tenu des réunions portant sur la première revue de l’accord triennal appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC) en faveur du Niger. À l’issue de la mission, M. David a fait la déclaration suivante :

« Les autorités nigériennes et l’équipe du FMI ont conclu un accord au niveau des services sur la première revue du programme économique appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC). Cet accord au niveau des services devra recueillir l’approbation de la direction et du conseil d’administration du FMI. La réunion du conseil d’administration devrait avoir lieu en juin. L’achèvement de la revue permettrait un décaissement à hauteur de 39,48 millions de DTS (environ 53 millions de dollars, soit 30 % de la quote-part du Niger) pour couvrir les besoins de financement extérieur du pays.

« Après le net ralentissement qui l’a ramenée à 1,3 % en 2021, sous l’effet des conséquences néfastes de chocs climatiques et de l’insécurité sur le secteur agricole, la croissance devrait repartir à la hausse pour atteindre 6,9 % en 2022, à la faveur du redressement de la production agricole et de l’accélération de la mise en œuvre de grands projets d’investissement liés à l’oléoduc destiné à l’exportation du pétrole brut qui doit relier le Niger au Bénin. Cependant, l’inflation devrait rester élevée en raison de pressions persistantes à la hausse sur les prix des denrées alimentaires, aussi bien au niveau national qu’au niveau mondial.

Selon le communiqué du FMI, "malgré les perspectives favorables envisagées pour cette année, le Niger fait face à une crise alimentaire aiguë. Environ 4,4 millions de personnes devraient se retrouver en situation d’insécurité alimentaire pendant la période de soudure. Les autorités sont intervenues en approuvant récemment un nouveau plan de soutien pour 2022 en faveur des populations vulnérables. En outre, l’insécurité au Sahel et l’instabilité politique dans les pays voisins, ainsi que l’incertitude des conditions climatiques, continuent de faire peser des risques sur les perspectives économiques du Niger. La guerre en Ukraine aggrave ces difficultés en accentuant les pressions à la hausse sur les prix des denrées alimentaires au niveau mondial et au niveau local".

« En riposte à ces chocs, les autorités prennent plusieurs mesures d’urgence, comme l’achat de céréales en vue de leur distribution aux populations vulnérables, la mise en œuvre d’un plan d’urgence pour l’alimentation du bétail, l’exécution d’un plan d’aide à l’achat d’engrais et de pesticides, et la mise en place d’un programme pour améliorer les infrastructures scolaires. Du fait de ces mesures, le déficit budgétaire global devrait se creuser temporairement pour atteindre 6,6 % du PIB en 2022. Pour autant, le risque de surendettement public reste modéré", ajoute le document.

"Les autorités se sont également engagées à prendre des mesures correctrices en matière de recettes, notamment de lutte contre la fraude fiscale et d’amélioration de l’administration des recettes, afin que les objectifs du programme soient atteints et que le déficit rejoigne la trajectoire du programme à moyen terme", a également indiqué le Fonds selon qui,  l’accord triennal au titre de la FEC aide le Niger à redresser son économie au sortir de la pandémie, tout en renforçant la stabilité macroéconomique et en jetant les bases d’une croissance résiliente et inclusive tirée par le secteur privé.

« Les résultats du programme jusqu’à fin mars 2022 sont satisfaisants dans l’ensemble, et la plupart des objectifs macroéconomiques quantitatifs ont été atteints. Les réformes structurelles progressent de manière graduelle: les autorités prennent des mesures pour rationaliser les exonérations fiscales, perfectionner la gestion des marchés publics et des investissements publics, améliorer l’administration fiscale en encourageant la dématérialisation, et accroître la transparence en rendant publiques les informations relatives aux bénéficiaires effectifs des entreprises sélectionnées dans le cadre de marchés conclus sans mise en concurrence.

Selon toujours le FMI, il est crucial de redoubler d’efforts pour renforcer la mobilisation des recettes intérieures et élargir l’espace budgétaire consacré aux dépenses prioritaires tout en veillant au rééquilibrage des finances publiques à moyen terme. À cet égard, les autorités nigériennes comptent évaluer et simplifier le système fiscal actuellement en place et accélérer la dématérialisation de l’administration fiscale. "Des réformes visant à accroître la qualité des dépenses publiques afin d’améliorer la fourniture de services publics ont également été engagées. Les autorités sont déterminées à accroître les dépenses publiques en matière d’éducation et de protection sociale afin de favoriser le développement du capital humain et de mieux protéger les populations vulnérables. Il est impératif de renforcer les systèmes de gestion des finances publiques pour réaliser ces objectifs", précise le communiqué.

Dans son communiqué, le FMI annonce qu'il continuera à appuyer les efforts consentis par les autorités pour renforcer la gouvernance et la transparence, et il se félicite de la publication récente du rapport d’audit des dépenses liées à la COVID-19 tout comme de celle du rapport d’audit sur les exonérations fiscales accordées au secteur extractif, deux repères structurels du programme. La mission salue les mesures que les autorités ont l’intention de prendre pour mettre en œuvre les recommandations issues de ces rapports.

Il faut noter que lors de son séjour au Niger, la mission a été reçue par SEM. Mohamed Bazoum, Président de la République et SEM. Ouhoumoudou Mahamadou, Premier Ministre. La mission a également tenu des séances de travail avec le Ministre des Finances, Dr. Ahmat Jidoud, le Ministre du Pétrole, M. Mahamane Sani Issoufou, le directeur national de la BCEAO, M. Maman Laouane Karim, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires.

actuniger

 



Commentaires

1
Madarounfa
1 année ya
SVP arretez de trafiquer les chiffres pour montrer que vous faites votre job alors que nenni. Occupez vous de trouver des reponses durables a la misere ambiante sur laquelle vos fameux pourcentages n'ont aucune prise.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Sani Saley
1 année ya
Et pourtant cette croissance ne se refl
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Way to
1 année ya
Oui parce qu'ils ont des b
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Way to
1 année ya
:lol: :lol: :lol: :lol:
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Quand TOTO A DIT partage es-tu oblig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite et fin
Ces pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1647 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
305 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
337 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
344 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages