samedi 3 décembre 2022

4119 lecteurs en ligne -

fraren

Les "comptes et mécomptes" de la Renaissance, selon Mohamed Bazoum

Djibril saidou

Dans une interview  qui n'a d'autre gain que l'excitation à se répandre, sans mesure, dans les médias, Mohamed Bazoum, notre ancien ministre des Affaires étrangères et patron (formel) du PNDS, nommé (plutôt dégradé!) Ministre d'Etat à la Présidence, a donné les menu détails des dossiers sulfureux de Niamey.

Aussi superflue qu'elle puisse paraître, cette interview vaut pourtant son "pesant rose", tellement on en a su de manière précise sur certains comptes et mécomptes du régime à l'endroit de ses opposants, amis et....mêmes complices. D'abord l'affaire "Hama Amadou", du nom de cet ex-président du parlement, contraint à la fuite, puis déchu de son poste, pour un présumé trafic de bébés importés du Nigéria.

 Le Numéro 1 du PNDS explique en des mots très clairs que le "gros" dossier sur ce trafic présumé a du subir une cure politicienne, s'instrumentalisant pour abattre donc un nouvel opposant auquel il ne fallait surtout pas "faire quartier". Une bonne "pièce à conviction" pour le gratin d'avocats de l'ex-Président d'Assemblée et un "précieux" détail sûrement pour les édiles dont un saisi, s'est débiné, justifiant au moyen du droit, son "incompétence" dans ce dossier.

Bazoum concède même une maladresse lorsqu'il affirme " nous avons fait appel", s'appropriant ainsi la paternité d'une accusation, émanant jusque-là du Parquet lequel, au nom du droit, est là, en principe, pour... défendre les intérêts de la société et non ceux du Gouvernement. Dans la même bourde, Bazoum triche un peu en affirmant que Hama Amadou n'a recueilli que ''17% au premier tour de l'élection présidentielle de 2011". Ce qui n'est pas juste puisque le "faiseur de président" en avait recueilli officiellement 19,8%.

Concernant le Burkina, nul doute que les sobriétés ambiguës de l'ex-Chef de la diplomatie en disent long sur ce qu'il s'est passé entre Kosyam et la Villa verte, tellement Bazoum trottait à ce sujet entre la carotte et le bâton, l'ami Blaise et ses amis devenus ennemis.

 Et certainement que le "beau" Blaise en lisant cette interview depuis son exil Abidjanais se ferait une leçon de ce proverbe français qui dit " mieux vaut des ennemis francs, que des amis trop complaisants".

Sur Boko Haram, notre plénipotentiaire semble avoir une certaine "sympathie" envers Al Qaïda en comparaison à la nébuleuse de Shekau, puisqu'il dit que la première "n'a jamais posé de bombe dans un marché pour tuer indistinctement (....)". C'est quand même froid. Bon, l'ancien étudiant en philosophie, qui a certainement lu et compris Benjamin Constant et (évidemment) désavoué Emmanuel Kant, en a parlé ainsi. Lisez " le Droit de mentir", vous vous en ferez votre propre "sophisme".

D.SAIDOU

{jathumbnail off}

.

Commentaires  

+19 #1 nonarque 04-03-2015 23:53
Bazoum concède même une maladresse lorsqu'il affirme " nous avons fait appel",
Les africains, une fois au pouvoir pensent qu'ils sont des empereurs, deviennent monarques (demi-dieux) dans leur tetes et leurs espri
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #2 soldat 05-03-2015 08:52
Nous le Pnds nous avons fait l'appel pour retarder l’affaire jusqu’à en 2016
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #3 malan 05-03-2015 09:07
Où est l'interview?
C'est triste le lecteur a besoin de l'interview et non un commentaire personnel et personnalisé.
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #4 kirgam 05-03-2015 10:00
ce mec a apparemment un problème personnel avec bazoum à l'instar de tous ces ses sbires de h+le sprinteur , seyni le nain suiviste et naforko prémier devenu désormais le dernier.bazoum vous gênent et vous gênera chaque jour davantage en mettant à nu tous vos projets mesquins, machiavéliques et funestes dans votre conception de reconquête de pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Maina 05-03-2015 10:45
Je trouve correct ce qui est dit dans ce texte.Bazoum a raconte des bobards.je suis pnds et je lassume.ne soyons pas fanatiques.lisez l interview ds lobservateur paalga du burkina.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #6 mes frères 05-03-2015 12:36
"malan 2015-03-05 08:07
Où est l'interview?
C'est triste le lecteur a besoin de l'interview et non un commentaire personnel et personnalisé"
Vous êtes supposés avoir suivi Bazoum quand il a occupé télé sahel pendant plus de 15 mn pour parler
Citer | Signaler à l’administrateur
-12 #7 Massaoudou 05-03-2015 14:20
Ne vient ici nous raconteur des balivernes. Si tu as un problem personnel avec Bazoum, affronte frontalement et tu versa comment il va te massacre.
Combien t'ont payer tes maîtres penseurs? Pauvre larve
Citer | Signaler à l’administrateur
-11 #8 Salmou 05-03-2015 14:30
D. Saidou est confu. On ne sait pas de quoi tu parles.
Quelle triavilite.
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #9 le pays DABORD 05-03-2015 15:09
c'est qui ce Buffon encore un mercenaire de Hama si tu nas rien a dire faut dire poisson vit ds leau! confusionniste
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 PNDS, vive!!!!! 06-03-2015 10:28
Je suis un militant de première heure du PNDS et je soutiens sans reserve Issoufou et le gouvernement de Brigi. Mais lorsque gaillardement Bazoum sort et rate une belle occasion de se taire, et lache des propos tres makadroits, j'ai honte de savoir que c'est lui le president de mon parti.Bazoum tais toi la prochaine fois parce que c'est dans l'interet de Issoufou et de nous tous membres du PNDS
.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com