dimanche 2 octobre 2022

3172 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

Le Niger compte connecter 5000 villages au cours des prochaines années

jeunes devant pc min

Le Niger où le taux de pénétration de l’internet mobile a enregistré un bond  en passant de moins de 2% en 2012 à 24 % en 2017 compte connecter 5000 localités appelées ‘’Villages intelligents’’ dans les prochaines années, a-t-on appris auprès de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI).

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

‘’On voudrait quand même au minimum connecter cinq milles (5000) sinon plus sur les 15.000 villages administratifs  au cours des prochaines années, c’est ambitieux mais c’est faisable’’, a confié à l’ANP dans un entretien  M. Ibrahim Guimba Saidou , le Ministre Conseiller Spécial  du Président de la République et Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI).
L’opération ‘’villages intelligents’’  s’inscrit dans le cadre  du programme stratégique Niger 2.0 visant à  accompagner la transformation du Niger vers le numérique en vulgarisant les technologies de l’information et de la communication.
D’ores et déjà, le lancement du premier ‘’village intelligent’’ a eu lieu le 28 juin dernier à Fachi, une commune enclavée dans le Sahara dans le département de Bilma  (extrême Nord-Est, plus de 100km de Niamey), précise-t-on.
Selon le Directeur Général de l’ANSI, Le programme gouvernemental Niger.2 se veut un  programme  le plus holistique possible et surtout  qui s’adresse aux véritables questions de développement, parce que le Niger veut faire du numérique un outil pour accompagner son développement, pour répondre au rendez-vous des Objectifs du Développement Durable(ODD).
Au niveau de l’administration, le programme a pour ambition  à travers son volet  E-gouvernement, de  passer à l’administration sans papiers d’ici une dizaine d’années, donc  c’est aller vers la dématérialisation, explique le Ministre Conseiller.
Le Directeur Général de l’ANSI détaille ‘’ Un des objectifs qu’on vise est de passer au E-gouvernement, c’est d’avoir une E-administration, donc déjà au cours des prochains mois mettre en place une messagerie gouvernementale, mettre en place un certain nombre d’outils, on veut mettre en place un portail de service pour que certaines transactions des citoyens puissent se faire en ligne, demander certains documents donc, ça c’est un aspect sur lequel on va beaucoup se focaliser, notamment aussi pouvoir faire des paiements en ligne etc.’’
A terme, il s’agit de dématérialiser le processus de création d’entreprise par exemple, ce qui permettra de  maintenir ou de faire progresser le classement du  Niger au titre de l’indicateur mesurant le climat des affaires à travers ‘’Doing business est qui est en  progrès ces dernières années, note-t-on.
Par ailleurs,  le Programme Niger.2  contient un volet ‘’compétition, promotion de l’innovation, détection des jeunes talents’’ à travers E.TAKARA .
Elle est la seule compétition au niveau continental pour le moment qui consiste en fait à détecter le talent nigérien pour promouvoir l’innovation, parce que pour mettre en place tout ce dont on parle, il faut qu’il ait des valeurs humaines, qu’il ait des compétences humaines, on veut les détecter, on est convaincu que les jeunes nigériennes et les nigériens sont pétris de talents, il faut créer un cadre pour détecter les meilleurs, donc il n’ y a rien de mieux qu’une compétition et cette compétition on lui donne une certaine orientation, donc on voudrait que ces talents soient mis au service du développement, fait observer le Directeur Général de l’ANSI.
C’est une compétition qui est organisée déjà au niveau des huit (8) régions du Niger plus la diaspora où les gens sont en   compétition, en venant présenter des solutions, des applications qu’on peut  développer et mettre à la disposition de la population nigérienne pour nous aider à atteindre les objectifs de développement durable, ajoute-t-on.
Cette année en 2018,  on a décidé d’avoir une catégorie supplémentaire qui est réservée aux Africains parce que la première édition de E-TAKARA a connu un succès au delà de nos frontières, nous avons été approchés par des pays amis notamment  le Nigeria, le Rwanda, le Tchad, le Cameroun, la Mauritanie,  à peu près une dizaine de pays qui voudraient profiter de notre expérience, se réjouit le Directeur Général de l’ANSI.

AKM

.

Commentaires  

+5 #1 Abdourahmane Hamed-Ibrahim 31-07-2018 20:21
la connexion interne n'est pas prioritaire dans ces villages mais ce sont les champs et les esprits alphabétisés qui sont prioritaires
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 ONG WALHA 31-07-2018 22:59
Ces villages n'ont pas besoin de connexion internet pour le moment mais de formation en informatique, de centre de formation et de sensibilisation. Nous sommes une ONG qui travaille dans le domaine de l'informatique en zone rurale et en trois d'exercice nous avons constaté que certaine population rurale surtout les élèves et beaucoup d'enseignants ne savent même c'est quoi un ordinateur ni savoir s'en servir .villages intelligents au Niger =beaucoup de défis à relever.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Blackmarket 01-08-2018 12:43
Dis donc, vous n'avez même pas encore fini avec les besoins primaires des villageois mais vous voulez les distraire avec l'internet. Cela ne se mange pas!!!
Pffff! N'importe quoi...
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Haske 15-04-2019 12:43
l'action en soit est louable, mais la dénomination "village intelligent" me semble prétentieuse et inappropriée, l'intelligence n'a rien a voir avec internet.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com