NITA Fond Site Web 675 x 240

Mohamed Bazoum : De Président à JusticiablMohamed Bazoum Ex PRN NigerTrsitee, la Cour d’État du Niger Lève son Immunité

Après deux reports, la Cour d’État du Niger a levé l’immunité présidentielle de Mohamed Bazoum ce vendredi 14 juin 2024, ouvrant ainsi la voie à des poursuites judiciaires pour le président déchu. Cette décision ouvre la voie à des poursuites judiciaires contre l'ancien président, accusé de haute trahison, de complot contre la sûreté de l'État et d'apologie du terrorisme. La levée de son immunité signifie que Bazoum, renversé par un coup d’État le 26 juillet 2023, jusqu'alors protégé en tant qu'ancien chef d'État, devient désormais un justiciable ordinaire, susceptible de comparaître devant un tribunal. « La Cour a ordonné la levée de l'immunité de M. Mohamed Bazoum », a annoncé Abdou Dan Galadima, président de la plus haute juridiction du Niger, créée en novembre 2023 par le CNSP.

 

Zeyna commission0

 

Accusé notamment de « crime de trahison » par le régime militaire, le président déchu est détenu à la résidence présidentielle de Niamey avec son épouse, Hadiza depuis le coup d’Etat du 26 juillet 2023. Après près d'un an de captivité, l'avenir de l'ancien Président Bazoum se jouera désormais devant les tribinaux. Dans le cas spécifique de Mohamed Bazoum au Niger, les informations indiquent qu'il pourrait être jugé par un tribunal militaire pour des accusations de haute trahison, complot visant à porter atteinte à la sûreté de l'État, et apologie du terrorisme. La levée de son immunité présidentielle par la Cour d’État du Nigerpermet désormais de le poursuivre devant ce type de juridiction, comme l'a confirmé le collectif international des avocats du Président Mohamed Bazoum dans un communiqué de presse.

Les avocats internationaux de Bazoum dénoncent une Dictature "Putschiste"

Suite à la décision de la Cour d’État du Niger de lever l’immunité de l’ancien président Mohamed Bazoum, les avocats internationaux de celui-ci ont vivement réagi. Dans un communiqué de presse publié immédiatement après l’annonce, le collectif des avocats du Président Bazoum qui s'était rétiré lors de l'audience précédente a dénoncé cette décision comme étant une "caution de la dictature putschiste" mise en place par le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).

Me Moussa Coulibaly, ancien Bâtonnier du Niger et avocat principal du Président Bazoum, a critiqué la décision de la Cour d’État, affirmant qu’elle équivalait à un déni flagrant de la justice indépendante au Niger. « Nous assistons à un délire judiciaire où nos arguments ont été complètement ignorés. Nous n’avons même pas eu l’opportunité de rencontrer notre client, et la Cour a rejeté nos requêtes légitimes », a déclaré Me Coulibaly.

Les avocats ont également souligné que la décision permettait à la junte militaire de poursuivre Mohamed Bazoum devant le Tribunal militaire de Niamey pour des accusations graves telles que « complot et attentat contre la sûreté de l’État » et « crime de trahison ». Ils ont dénoncé les conditions de détention de l’ancien président et de son épouse Hadiza, maintenus en résidence surveillée depuis le coup d’État de juillet 2023, sans accès à un procès équitable ni à des visites autres que celles de leur médecin.

Le communiqué a également fait référence aux actions précédentes entreprises par le collectif des avocats, y compris le recours devant la Cour de justice de la CEDEAO et le dépôt d’une plainte auprès du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire. Me Reed Brody, avocat membre du collectif, a souligné que les actions internationales se poursuivraient jusqu’à ce que Mohamed Bazoum et Hadiza soient libérés.

Les avocats internationaux qui composent le collectif sont Me Mohamed Seydou Diagne du barreau de Dakar, Me Moussa Coulibaly, Me Brahim Ould Ebety, Me Florence Loan de Côte d’Ivoire et Me Reed Brody du barreau de New York.

 

Abdoulkarim (actuniger.com)



Commentaires

1
Sanda
1 mois ya
Force au Président Mohamed Bazoum !
Like J'aime like 4 Répondre | Signaler ce commentaire
1
BAGOBIRI
1 mois ya
STUPIDE VALET DES IMPERIALISTES OTANIENS ET DES TERRORISTES TUEURS DES POPULATIONS CIVILES NIGERIENNES INNOCENTES! CRETIN PATENTé! ABRUTI D'ENTRE LES ABRUTIS! IDIOT CONGéNITAL ABSOLU! TRIPLE BUSE!
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Amalli
1 mois ya
) Filles chaudes vous attendent sur - - www.Top25.fun
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ibrahim
1 mois ya
Nul ne contre la volonté de la population nigérienne.
Vive le niger.
Like J'aime like haha 4 Répondre | Signaler ce commentaire
0
B.O
1 mois ya
Moi je redoute un règlement de compte dans cette affaire
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
B.O
1 mois ya
Moi je redoute un règlement de compte dans cette affaire
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Djoulde
1 mois ya
Exactement ce que faisait ce meme bazoum quand lui et ses compagnons se prenaient pour des Dieux dans ce pays.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Pendant que le poulain Bouzoum est dépouillé de ses privilèges et immunité, son mentor et bandit en chef , Charlie Issou fou , est libre comme l'air en narguant les Nigeroi...
Si appréciation objective de turpitudes et crimes doivent faire tant dans la durée que constance , BOUZOUM N'A PAS les deux dixième de mal mutlfforme que son patron Issou Fou a perpétré contre le Niger ...

Avec tout ce qu'Issou fou avait fait dans sa mal gouvernance et MIS MAGISTÈRE de 10 ans , Il est difficile voire impossible de faire comprendre aux Nigeroi que les cas de crimes contre le peuple manquent pour mettre Issou fou au cachot .....

TOTO A DIT ne fair que dire ce que les Nigeroi ne comprennent pas pourquoi l'interpellation de Issou fou traîné .....
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
solomon
1 mois ya
En 150 mois de reigne sans partage du PNDS, quel acte patriotique ce bazoum aurait pose et qui plaiderait en sa faveur? Quelle geste humanitaire envers les nigeriens qui souffrent ce bazoum aurait pose qui plaiderait en sa faveur? Quel acte allant dans le sens du respect des droits de l'homme ce bazoum aurait pose qui plaiderait en sa faveur? Quelle parole d'apaisement, de tolerance, de fraternite, etc. ce bazoum aurait prononce qui plaiderait en sa faveur? Quel prisonnier d'opinion ou politique aurait il gracie et qui plaiderait en sa faveur? aucun mais aucun.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 mois ya
TOTO A DIT aura bien bien cherché , ne semble pas trouvé un acte qui jouera en sa faveur...

N'est ce pas le même BOUZOUM, l'étranger se réclamant du Niger , qui sans honte bue , parlant des Nigeroi, qui affirmait en paraphrasant :
Vous savez les gens de Maradi , ou de Zinder ont un comportement de SAUVAGES, ce sont les gens de Niamey qui sont UN PEU civilisés ?
Quel culot !!
Traités les Nigeroi de Sauvages et peu civilisés un quidam connu de la conférence nationale avec une seule tenue de friperie .

N'est ce pas lui qui disait qu'ILS avaient des officiers ethnicistes à l'oeil avec leur propension au coup d'État ?

N'était ce Bouzoum qui disait à la face du monde que les terroristes sont plus aguerris et plus forts que les Militaires Africains ?

N'est ce lui lors de l'extermination de l'unité militaire à Karangam qui disait qu'ils savaient pourtant les militaires exposés sur l'île mais n'ont rien fait ?
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2628 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
571 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
363 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
388 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages