NITA Fond Site Web 675 x 240

 Declaration du FSP

Le Front Patriotique pour la Souveraineté (FSP) a rendu publique, dimanche 26 novembre 2023 à son quartier général de la « Place de la résistance » de Niamey, une déclaration de presse dans laquelle il s’est prononcé sur la situation politique, sécuritaire et socioéconomique du pays depuis le 26 juillet 2023 et l’avènement du CNSP au pouvoir. Une situation que le Front a qualifiée de « satisfaisante » en dépit des conséquences néfastes des sanctions économiques et financières imposées au Niger par les chefs d’Etat de la Cédéao et de l’Uémoa. C’est justement pour demander la levée de ces sanctions que le FSP projette d’organiser, le 09 décembre prochain à Niamey, une manifestation à la veille du Sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO. En intégralité, la teneur de la déclaration du Front Patriotique pour la Souveraineté FSP, qui a coïncidé avec le 4e mois des évènements du 26 juillet 2023.

 

Zeyna commission0

                                 

Déclaration du Front Patriotique pour la Souveraineté

Le 26 juillet 2023, l’armée nigérienne emboitait le pas aux armées malienne et burkinabé en libérant le peuple nigérien des mains d’un système mafieux et dangereusement enraciné dans le Niger profond. Un système qui a écorné l’image du Niger à l’international et qui empêchait toute synergie d’action avec ses voisins immédiats, une synergie pourtant indispensable pour le processus de sécurisation de ses frontières.

Aujourd’hui la mutualisation des efforts du Mali, du Burkina Faso et du Niger facilite une meilleure mobilité des différentes forces armées de part et d’autre des frontières, mobilité qui permet d’engranger des succès éclatants au grand bonheur des populations.

L’Afrique a les yeux rivés sur nos trois pays, du fait non seulement des efforts dans la lutte contre l’insécurité mais aussi en raison de la mise sur pied de l’Alliance des Etats du Sahel, nul doute, le premier cadre d’intégration sous régionale sans influence externe et ancré dans nos réalités socioculturelles.

Avec la libération de Kidal, l’armée malienne vient prouver une fois de plus à la face du monde que l’Afrique est suffisamment mature pour prendre en charge son destin. Cette prouesse constitue un signal fort et un message clair à l’endroit de ceux qui sont dubitatifs quant à la capacité de l’Afrique à se prendre en charge et à faire face à toute menace de quelque nature qu’elle soit et d’où qu’elle vienne. Le Front Patriotique pour la Souveraineté félicite le gouvernement malien, l’armée malienne, au-delà le peuple malien pour ce sursaut patriotique qui met fin, à plus d’une décennie de partition du Mali voulue et entretenue par les forces du mal, particulièrement la France avec son projet funeste et lugubre de création de l’Etat d’Azawad.

Aujourd’hui plus que jamais, les pays de l’Alliance des Etats du Sahel sont décidés à recouvrer l’intégrité de leurs territoires et à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

Au Niger, après quatre mois de gouvernance militaire, il se dégage une situation globalement satisfaisante.

Sur le plan sécuritaire la collaboration entre les trois pays est désormais effective et l’interopérabilité des forces armées malienne, burkinabé et nigérienne stabilisera Incha Allah la Zone dite des « 3 frontières »

Malgré les sanctions criminelles imposées à notre peuple par la CEDEAO et l’UEMOA, sous la guidance de la France ; le Niger reste debout au point où la capacité de résilience et l’élan patriotique du peuple nigérien autour du CNSP font aujourd’hui école de part le monde.

D’ores et déjà le front patriotique a formulé des plaintes devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples ( CADHP) pour génocide et violation grave des Droits Humains contre les Présidents Talon, Ouattara , Tinubu et Macky Sall

Le 02 septembre 2023, à l’appel du Front Patriotique pour la Souveraineté, le Niger a montré à la face du monde, qu’il reste un et indivisible suite à la marche historique suivie de sit-in permanent devant l’escadrille pour contraindre l’armée française à quitter notre sol. Aujourd’hui avec l’engagement des oulémas, des organisations féminines, des Organisations de la société civile, des médias, des artistes et de nos FDS et au-delà du peuple tout entier, c’est chose faite ou presque puisqu’il ne reste qu’un nombre résiduel des forces françaises. Malgré ce retrait nous restons vigilants à travers nos brigades de veille qui assurent la permanence, nuit et jour jusqu’au départ du dernier soldat français.

Ce qui n’est pas du goût des partisans de la France et de la CEDEAO qui après avoir appelé à asphyxier le peuple nigérien par la suspension de l’électricité, le non approvisionnement en produits pharmaceutique ; l’assèchement du secteur bancaire et la fermeture des frontières, attendaient comme Crésus, le bombardement du palais présidentiel et de notre pays pour rétablir leur soi-disant « Ordre Constitutionnel normal ».

Tout espoir étant perdu pour ces aventuriers qui ne savent plus à quel saint se vouer, il ne leur reste à présent que d’entretenir l’illusion d’une division de la société civile nigérienne, d’annoncer une rupture entre le CNSP et le Front Patriotique et pire décréter la fin de la lutte dont ils n’ont été ni les initiateurs ni même des acteurs sincères.

Mais qu’ils se rassurent sur le fait qu’ils ont déjà lamentablement échoué.

Le Front Patriotique réitère une fois de plus, qu’il n’est pas un comité de soutien mais un partenaire de lutte du CNSP dont l’engagement n’est ni saisonnier ni intéressé comme celui de certaines organisations nées après le 26 juillet 2023 ;

Le combat du Front Patriotique pour la Souveraineté reste celui du peuple nigérien pour une indépendance et une souveraineté assumées, pour une justice indépendante au service exclusif du peuple ; un combat pour un assainissement qui doit viser toutes les personnes sans aucune exception, auteurs, coauteurs et complices d’actes de corruption, de détournements de deniers publics ou d’infractions assimilées.

Le Front Patriotique pour la Souveraineté salue la mise en place de la COLDEFF en qui le peuple nigérien fonde un espoir immense afin de rompre avec le cycle infernal dont il a souffert ces dernières années.

Cette volonté de rendre justice au peuple nigérien, doit irrémédiablement passer par l’abrogation des textes de loi taillés sur mesure ci-après :

La loi instituant une retraite parlementaire et la dissolution de la Caisse de Retraite des Parlementaires (CARPA);

La loi portant rehaussement de l’âge de la retraite à 62 et le recrutement des jeunes à la fonction publique ;

La loi accordant des avantages aux anciens PRN, PAN et PM.

Mieux, les nigériens attendent impatiemment :

La libération des prisonniers politiques civils et militaires qui gardent toujours prison alors même qu’ils avaient dénoncé au même titre que nous tous les failles du régime déchu en son temps;

La révision du prix du carburant à la pompe pour accompagner le sacrifice du peuple nigérien dans ce contexte inédit et particulier ;

La prise des dispositions nécessaires pour garantir l’approvisionnement du pays en denrées de première nécessité en cette période de guerre en vu de minimiser les intoxications et les manipulations ;

Le remplacement des maires, pièces maitresses qui ont servi et qui servent aujourd’hui encore de piédestal au régime déchu.

Le Front Patriotique salue les efforts du CNSP et du Gouvernement afin de parvenir à la levée des sanctions inhumaines et illégales de la CEDEAO. Le front apprécie notamment le retour du Niger sur la scène internationale lors du forum sur la paix et la sécurité à Lomé, du déplacement du Premier Ministre en Arabie Saoudite ainsi que le récent le voyage du Président CNSP au Mali et Burkina Faso et les encourage à persévérer dans cet élan.

Le Front Patriotique pour la Souveraineté félicite le CNSP suite à l’abrogation de la loi 2015-36 relative au trafic illicite des migrants

Le Front Patriotique pour la Souveraineté lance un appel à tous les nigériens pour une mobilisation exceptionnelle à travers une marche suivie meeting de la place Toumo au Rond-Point Escadrille, le samedi 09 décembre 2023 coïncidant avec la veille du sommet de la CEDEAO afin d’exiger la levée immédiate des toutes les sanctions injustement imposées à notre peuple ou à défaut le retrait de notre pays de toutes les institutions régionales comme la CEDEAO, l’UEMOA et la FRANCOPHONIE à la solde de l’impérialisme français.

Enfin, le Front Patriotique demande au peuple nigérien de redoubler d’effort et de rester serein et de ne céder à aucune subversion tendant à émousser l’élan patriotique né depuis le 26 juillet 2023.

VIVE LE FRONT PATRIOTIQUE POUR LA SOUFERAINETE ;

VIVE LE MOUVEMENT SOCIAL NIGERIEN ;

VIVE LE NIGER ET SON PEUPLE

VIVE L’ALLIANCE DES ETATS DU SAHEL

LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAICRONS

Fait à Niamey , le 26 novembre 2023



Commentaires

1
Jerry
6 mois ya
Tous ceux qui demandent aux pauvres citoyens d'être "plus résilients", sont eux aujourd'hui dans l'opulence, trouvent leur compte.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Rastignac
6 mois ya
Ayez l'intelligence (sic) de faire lire et relire le contenu de vos déclarations pour éviter de passer pour des guignols !
Like J'aime like haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Omar Adamou
6 mois ya
Marchez autant que vous voulez. Vos parrains de la CNSP ne sauront pas changé les décisions de l’Umeoa et de la CEDEAO sans donner au peuple nigérien la clarté donc elle a besoin dans cette pagaille qui subit aujourd’hui au Niger.

Alors que le peuple croupit dans le noir et la cherté touche le reste presque tous au Niger, Tchiani et ses complices sont indifférents pendant qu’ils enchaînent les réunions et visites privées dans leurs salons climatisés par groupes électrogènes.

C’est bidon tout cela. Une transition n’est pas une transition s’il n’y pas de calendrier clair.
Like J'aime like angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Dotidja
6 mois ya
Omar Adamou, positivons un peu le debat SVP. Il est vrai que l'absence d'une vision claire et d'un calendrier articulé autour de cette vision pose beaucoup de probleme. Les nigeriens ont fait leur job, ils sont sortis en masse soutenir le CNSP et se sont montres resilients face a toutes les privations, helas l'offre politique du CNSP reste invisible ou est gardee cachee comme un secret de polichinelle en attendant des jours meilleurs. Comparaison n'est pas raison, mais la gestion des transitions au Gabon, Mali, Burkina, Guinee sert de reference aux nigeriens impatients de voir le pays se normaliser et normaliser avec le reste du monde. J'entrevois deux raisons pouvant expliquer cette inertie suicidaire du CNSP. Primo, Tiani l'auteur inattendu du coup d'etat a un agenda cache sur lequel il hesite depuis 4 mois car le context n'y est pas favorable. Secundo, un manque de confiance et de consensus entre militaires et de coordination avec les civils qui paralysent tout le jeu. Wait and see
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
SBM
6 mois ya
Bonjour, je suis inquiet par rapport à la gestion de la transition. Le CNSP n'est pas dans le même schémas de compréhension que les citoyens. Ça fait presque deux mois que le Président a annoncé la tenue du dialogue national inclusif devant déterminer la durée de la transition et la feuille de route. Jusqu'à là rien. Qu'est ce que le CNSP cache aux citoyens???
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
MALLAMA tizi ouzou
6 mois ya
assalam allekoum compatriotes;c est bien de marcher pour la levèe des sanctions pour le pays qu AllAH le tout puissant assiste le peuple nigerien;mais avec des individus comme maikol zodi;bana ibrahim;la tenue de la route sera mediocre parceque c est des personnes qui savent pas ceux qu ils veulent dans la vie y peuvent contredire leurs propres parents ça c est dans leur ADN dans peu de temps y vont s en prendre au regime actuel wait and see .vive le CNSP VIVE LE NIGER
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Allah Ya Issaa
6 mois ya
Maikoul Zodi et Ibrahim Bana peuvent etre fiers des benedictions de leurs parents bien aimes. un qui est surement maudit par les siens, etouffe de haine et de jalousie contre eux.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
lilwayne
6 mois ya
Et pendant ce temps tu es derriere ton clavier. Madame tizi ouzou. Vient faire le combat comme ca tu les mettras sur le droit chemin
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Désillusionné
6 mois ya
Une fois de plus, les putschistes nous montrent leur limites intellectuelles à gérer le pays efficacement. On ne peut pas continuer à être patient alors que rien n’est fait. Peut-être que ce dernier coup d’état nous servira de leçon dans le futur: les putschistes mentent en venant au pouvoir et faisant croire qu’ils ont un plan pour tous nos maux alors que réellement, ils cherchent simplement à se glisser au pouvoir comme les politiciens. Le Burkina et le Mali ne sont pas mieux. Seul le Gabon semble avoir des putschistes sincères et qui travaillent pour l’intérêt de leur peuple. Chez, aux Burkina et au Mali, ce sont les égos des uns et des autres qui dictent la gestion de l’état et non l’intérêt supérieur de la patrie. Conseil pour la Sauvegarde de la Patrie: une vraie farce de nom.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
No comment
6 mois ya
En somme, seuls les putchs orchestres et soutenus par la france sont sinceres et bons pour les interets des pays. No Comment.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Razak
6 mois ya
Non, ce sont tous les putschs qui ne sont pas bons pour l’intérêts des pays africains. Seul le combat dur mené par les peuples africains, et non les armées africaines contre leur pays, peut nous garantir des changements durables. Regardez au Sénégal. Quand Macky a voulu voiler les règles de jeux, le peuple s’est soulevé. Même chose pour Wade. Maintenant, ils ont une culture d’alternance défendue par le peuple à chaque moment.

Chez, par paresse, on veut toujours que l’armée vienne résoudre les problèmes politique et socio-économique. Mais les armées de maintenant ne sont pas celles de Kountche ou Sankara. Elles sont remplis d’opportunistes qui après deux classes de philo s’imaginent révolutionnaires.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Issaka
6 mois ya
Si, comme tu insinues, les coups d’états dans le passé étaient orchestrés par la France et implémenté par notre propre armée, n’est-ce pas là une preuve accablante du manque de patriotisme qui sévit au sein de l’armée? Et donc logiquement, on ne doit pas célébrer un unième coup par cette même institution supposer défendre la patrie mais qui a co-orchestrée 4 complots (4 coups d’états) contre le peuple nigérien?

Après Kountche, Bare, Wantche, Salou Djibo et maintenant Tchiani, il est clair que les coups d’états sont mauvais pour le Niger. Donnons une chance aux alternances successives au lieu des coups d’états successifs.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
NIGERIEN
6 mois ya
Quelle tristesse! Qui va nous prendre au sérieux en lisant une telle déclaration ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
salamatou
6 mois ya
ces 2 tapettes
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
lolna
6 mois ya
J'ai pas compris, la manifestation c'est en septembre 2023, 2024 ou
20$$
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Salou
6 mois ya
Ne cherche même pas à comprendre. Ces gens là ne sont pas sérieux et sont aussi désorganisés que leurs maîtres au CNSP.

Ils cherchent simplement des postes pour leurs parents et amis.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Ada
6 mois ya
Toujours a denigrer, a critiquer et a mettre en doute la bonne foi des uns et des autres qui agissent dans le sens contraire de leurs interets mais sans jamais proposer quoique ce soit. Le Niger n'a d'autres ennemis que le nigerien lui meme. Allons seulement.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2227 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
542 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
339 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
483 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
374 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages