vendredi 7 octobre 2022

3198 lecteurs en ligne -

fraren

ASECNA: le Conseil d'administration et le Comité des ministres en conclave à Niamey

149e Session CA ASECNA BIS2

La capitale nigérienne abritera, le vendredi 29 juillet 2022, les travaux de la 68e Session du Comité des ministres de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). En prélude à cette réunion statutaire, le Conseil d'administration de l'Agence tient, les 27 et 28 juillet à Niamey, les travaux de sa 149e session qui intervient dans un contexte assez particulier, celui de la redynamisation des activités après la difficile période engendrée par la pandémie COVID-19 et avec comme principaux ordre du jour l'examen des comptes de l'exercice passé, l'ajustement des budgets de fonctionnement et d'investissement pour l'exercice en cours, la préparation des sujets à l'agenda du prochain Comité des ministres et surtout la demande d'adhésion comme pays membre du Rwanda ainsi que la préparation d'un nouveau Plan de services et d'équipements pour la période 2023-2027.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C'est sous de très bonnes auspices que Niamey accueille, du 27 au 29 juillet 2022, les travaux de la 149e Session du Conseil d'administration et du 68e Comité des ministres de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Cela fait, en effet, deux années que ces réunions statutaires ne se sont pas tenues en présentiel, en raison de la pandémie de la Covid-19, une crise sanitaire qui a profondément affecté les activités de l'Agence comme l'a d'ailleurs fait remarquer, à l'ouverture de la réunion du Conseil d'administration qui s'est déroulée ce mercredi 27 juillet à l'hôtel Radisson Blu de Niamey, le Président du Conseil (PCA) M. Jean Lamy.

La cérémonie officielle d'ouverture de la 149e session du Conseil d'administration s'est déroulée en présence du ministre nigérien des Transports, Oumarou Malam Alma, du PCA de l'ASECNA, M. Jean Lamy, du Directeur général, M. Mohamed Moussa, des administrateurs et hauts cadres de l'ASECNA ainsi que des responsables de l'Agence de l'aviation civile du Niger.

149e Session CA ASECNA BIS2

Défis et Perspectives post-Covid-19

Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le PCA de l'ASECNA a tenu, tout d'abord, à remercier les autorités nigériennes et la direction générale de l'ASECNA pour la préparation et le bon déroulement de ces deux réunions qui se tiennent pour la première fois en présidentiel depuis sa désignation à son poste en avril 2020, période qui a coïncidé avec l'explosion de la Covid-19 et ses répercussions sanitaires et surtout socioéconomiques. Une crise qui n'a pas manqué d’impacter négativement le secteur aérien et donc les activités de l’ASECNA a fait souligner M. Jean Lamy qui s'est félicité, toutefois, du fait que fort heureusement, "les choses s'améliorent petit à petit". La preuve, comme il l'a annoncé, les comptes de l'année 2021 qui seront examinés au cours de la session, s'avèrent meilleurs que ceux de 2020 bien qu'ils soient en deçà des niveaux de 2019 c'est à dire avant la crise.

En dépit de ce contexte de reprise encore difficile, a indiqué M. Lamy, l'Agence continue d'assurer ses missions essentielles pour remplir le service de sécurité de la navigation aérienne qui lui est assigné. "Ceci a été rendu possible notamment par la stratégie de résilience budgétaire menée par le Directeur général, soutenu par le Conseil d'administration, selon les trois axes définis en 2020 par le Comité des ministres" a indiqué le PCA de l'ASECNA qui a rappelé, par la même occasion, ces orientations stratégiques qui consistent en la maitrise des dépenses de fonctionnement ; la priorisation des investissements et la mobilisation de financements extérieurs.

149e Session CA ASECNA BIS2

"Dans ce contexte difficile, l'ASECNA a su prendre les bonnes décisions pour que les équilibres financiers ne soient pas trop impactés par la crise, pour que les services de sécurité de la navigation aérienne que délivre l'Agence restent à un haut niveau d'exigence selon les standards requis, pour que les investissements soient ajustés au mieux, en préservant à la fois les investissements pour les équipements d'aujourd'hui et ceux nécessaires pour préparer le ciel de demain toujours plus sûrs". M. Jean Lamy, PCA de l'ASECNA.

Poursuivant son allocution, le PCA s'est réjoui de l'attribution à l'ASECA, l'an dernier à l'occasion du Congrès mondial des gestionnaires de transport aérien, du "Prix Maverick" pour l'opérationnalisation du SBAS (Satellite-Based Augmentation System) au sein de son espace aérien, après l'élection de l'Agence au sein de la navigation aérienne de l'Organisation mondiale de l'aviation civile (OACI) ainsi que la désignation de M. Mohamed Moussa, DG de l'ASECNA, pour participer au board de l'Organisation mondiale des services de navigation aérienne civile (CANSO). "Ces distinctions témoignent de l'appréciation très positive que les interlocuteurs et les partenaires font de l'ASECNA", a déclaré M. Lamy qui, après avoir présenté l'agenda très chargé de cette session du Conseil d'administration, a assuré le ministre des Transports que sur tous les sujets à l'ordre du jour de ces rendez-vous statutaires, "tous les membres du Conseil d'administration ont à cœur d'accompagner au mieux le Directeur général dans la conduite de l'Agence sous les orientations fixées par le Comité des ministres, pour que celle-ci puisse continuer à fournir les services de sécurité de la navigation aérienne qu'attendent les Etats-membres et les usagers de l'espace aérien géré par l'ASECNA, en faisant face aux défis de la conjoncture et du quotidien, mais aussi aux défis de la modernisation technologique à relever dans un monde de plus en plus complexe, compétitif et contraint".

Des orientations stratégiques pour la reprise

En procédant à l'ouverture officielle des travaux, le ministre des Transports du Niger a, après avoir souhaité la chaleureuse bienvenue en terre hospitalière nigérienne aux participants, rappelé que "le Conseil d'administration est la colonne vertébrale du système de gouvernance de l'ASECNA". M. Oumarou Malam Alma s'est aussi félicité du fait que le fonctionnement de l'institution communautaire soit aujourd'hui, "un modèle de référence de l'intégration régionale".

Le ministre Alma Oumarou n'a pas manqué de revenir sur les bouleversements majeurs intervenus dans la vie de l'agence au cours de ces dernières années, en particulier la pandémie de la Covid-19.  En effet, a-t-il indiqué, "la baisse sensible du trafic aérien dans le monde a entrainé une chute drastique des ressources financières de l'agence au cours des deux dernières années, engendrant des arbitrages nécessaires dans l'exécution des budgets de fonctionnement et d'investissements". Selon le ministre, "même si une embellie est observée depuis quelques mois avec la reprise progressive du trafic aérien, il reste entendu que cette crise doit inciter les pays membres de l'ASECNA à la réflexion sur la nécessité de mettre en place des mécanismes permettant à l'agence de mieux faire face à ce type de crises qui pourraient survenir de nouveau dans les prochaines années. Entre autres pistes de réflexion pour renforcer la capacité de résilience de l'outil commun de coopération qu'est l'ASECNA, le ministre nigérien des transports a évoqué la diversification des sources de revenus de l’Agence ; la formation ; la calibration des aides à la navigation ; les échanges d'expériences.

L'autre sujet majeur évoqué par le ministre lors de son intervention, c'est l'examen par le Conseil d'administration pour proposition à l'adoption par le Comité des ministres, de la demande d'examen comme pays membre de l'ASECNA de la République du Rwanda. " Je vous exhorte, sur ce point particulier, à une analyse large et approfondie de cette demande d'un pays frère, afin d'apporter des éléments d'appréciation précis au Comité des ministres qui va traiter de la question lors de sa session ", a plaidé le ministre nigérien des Transports qui va bientôt prendre la tète de l'organe délibérant de l'Agence pour un mandat tournant d'une année conformément aux statuts de l'ASECNA.

Il convient de noter que lors des deux journées que va durer cette 149e Session du Conseil d'administration de l'ASECNA, qui se tient à la veille de la 68e Session du Comité des ministres, les administrateurs auront à examiner et adopter l'examen des comptes de l'exercice 2021; l'ajustement des budgets de fonctionnement et d'investissements 2022; les orientations stratégiques dans le domaine de la sécurité, cœur de métier de l'Agence, ainsi que le suivie des plans d'actions correctives; la préparation des sujets à l'ordre de la prochaine Conseil des ministres de l'Agence, la proposition d'augmentation des redevances et surtout la préparation du nouveau Plan de services et d'équipements pour les cinq (05) prochaines années (223-2027).

149e Session CA ASECNA BIS2149e Session CA ASECNA BIS3

A.K.Moumouni (actuniger.com)

 

.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com