NITA Fond Site Web 675 x 240

Issaka Souna PR CENI triangle

Initialement prévu pour le 1er octobre, le début de l’enrôlement des électeurs pour la confection du premier fichier électoral biométrique du Niger, ne sera effectif que le 15 octobre prochain, soit avec deux semaines de retard par rapport au  chronogramme de la Commission électorale nationale (CENI).

Zeyna commission0

C’est le président de la CENI, Me Issaka Souna, qui en a fait l’annonce, au cours de la dernière  réunion du Conseil National du Dialogue Politique (CNDP), qui s’est tenue le jeudi 10 octobre dernier, dans la salle des banquets de la primature. Le président de la CENI  a d’abord indiqué que le processus électoral se poursuit avec certaines activités déjà entamées, notamment les audiences foraines, qui ont permis d’enregistrer plus de 5 millions de nigériens. Sur les 5 millions, on compte deux 2 millions d'actes de naissance ou de jugements supplétifs traités, et un millions de ces pièces d’état civil ont déjà été remises à leurs propriétaires.

Dans son intervention, Me Issaka Souna a rassuré les représentants des partis politiques de la majorité et des non-affiliés, ceux de l’opposition ayant boycotté la réunion, que cette fois, l’enrôlement biométrique va bel et bien commencé le 15 octobre prochain pour la première phase. Cependant, il a reconnu que des difficultés ont émaillées le processus, et la CENI, en partenariat avec les autorités ainsi que l’opérateur Gemalto, est en train de trouver les solutions pour y remédier.

« Toutes les conditions sont réunies pour débuter l'enrôlement biométrique le 15 octobre prochain. Cependant, la mise en œuvre de ce processus est sujette à des difficultés endogènes et exogènes ». Me Issaka Souna, Président de la CENI.

Couacs en séries

Parmi les difficultés rencontrés par la CENI, le retard dans la signature par les juges et la remise des actes d’état civils à leurs propriétaires, en raison du mouvement d’affectation décidées lors la dernière réunion du Conseil supérieur de la magistrature. Il y a aussi l'insuffisance du personnel due au désistement des étudiants et enseignants, qui ont été pourtant recrutés et formés, et le retard des décaissements au profit de la CENI. Par ailleurs, le Bureau de l'informatique et du fichier biométrique, a également fait état d’un dysfonctionnement constaté au niveau de 1.500 kits dont 500 tablettes  « par manque de logiciel ».

Ce sont donc ces couacs en série qui ont retardé le démarrage effectif de l’enrôlement des électeurs, une phase décisive pour la poursuite du processus électoral. Il convient d’ailleurs de relever que ces risques de défaillance ont été à maintes reprises soulignés par l’opposition politique qui doutent de la régularité du processus, mais aussi par l’Alliance pour la République (APR), alliée à la MRN au pouvoir, et qui a aussi alerté sur les risques de voir le processus pris en otage, si des mesures de correction ne sont pas prises dès à présent.

Malgré ces difficultés dont certaines sont encore loin d’être solutionnées, le gouvernement et la CENI se sont voulus rassurants. « Les espoirs sont permis », a même avancé Me Issaka Souna, le président de la CENI, en droite ligne avec les assurances données par le ministre de la justice, Marou Amadou, sur la poursuite des audiences foraines ainsi que le chef du gouvernement et le ministre de l’Intérieur. Même l’opérateur Gemalto s’est inscrit dans le même registre, en annonçant de nouvelles mesures pour pallier aux problèmes rencontrés par certains kits.

Au sortir de la réunion, des doutes ont été certes levés selon l’avis exprimé par les représentants de certains partis politiques. Toutefois, il va falloir attendre les prochains jours ainsi que l’effectivité du démarrage de l’enrôlement pour tempérer le pessimisme ambiant. Une rude épreuve pour la CENI qui va devoir donner les preuves de son assurance, alors qu’elle est déjà fortement contestée par l’opposition politique qui continue de boycotter le processus électoral, à presque un an du début des scrutins.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

1
banda r
4 années ya
tous ces couacs pouvaient
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Amadou Sanda
4 années ya
BBien vu tout le probleme est vraiment ce 2 men show du President avec la dame DAF qui font tout entre eux sans associer les menbres de la ceni. Ces vraiment une caverne d Alibaba les deux faudra que la Halcia et le Gouvernement prenne des dispositions URGENTE pour ssauver le processus electoral . La DAF EST VRAIMENT ENTRAIN DE SABOTER TOUTE LES ACTIVITES JUSTE POUR METTRE LE.MAXIMUM DE PACTOLE DANS SA POCHE
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Dieu est grand
4 années ya
Le probleme de la CENI n'est pas ce truc sur la photo, mais issoufou mahamdou en personne qui cree les conditions du sabordage du processus pour des buts que lui seul connait mais qui releve de son seul et unique profit personnel.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Zafaz
4 années ya
Rares sont ceux qui critiquent une gestion lorsqu'ils y sont impliqu
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
illo
4 années ya
Apr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
CITOYEN
4 années ya
Je sugg
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
MOUGAMOU ALIO
4 années ya
EN TOUT CAS SI SOUNNA OU DOUNNA EST DIGNE IL DOIT JETTER L EPONGE ET SE FAIRE REMPLACER PAR QUELQU UN D AUTRE
CES ELECTIONS A CETTE ALLURE N AURONT JAMAIS LIEU
QU ALLAH ECOURTE CETTE SITUATION EN FAISANT PARTIR LES ROSEENS NE SERAIT CE QUE PAR UN COUPS D ETAT
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
mangal
4 années ya
Citation en provenance du commentaire précédent de MOUGAMOU ALIO :
EN TOUT CAS SI SOUNNA OU DOUNNA EST DIGNE IL DOIT JETTER L EPONGE ET SE FAIRE REMPLACER PAR QUELQU UN D AUTRE
CES ELECTIONS A CETTE ALLURE N AURONT JAMAIS LIEU
QU ALLAH ECOURTE CETTE SITUATION EN FAISANT PARTIR LES ROSEENS NE SERAIT CE QUE PAR UN COUPS D ETAT

Ceux qui l'ont choisis pour etre P CENI ne veulent pas de gens qui ont de la dignite et un haut estime de soi. Ils preferent des gens exactement comme lui.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2544 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
563 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
356 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
501 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
391 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
380 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages