NITA Fond Site Web 675 x 240

massaoudouLe franc CFA est-il vraiment un frein au développement et à l'industrialisation de l'Afrique, comme l'affirme le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio ? Pour Hassoumi Massaoudou, le ministre des Finances du Niger, c'est tout le contraire.

Zeyna commission0

RFI : Est-ce que vous êtes d’accord avec ceux qui disent que le franc CFA empêche le développement et l’industrialisation des pays africains qui utilisent cette monnaie ?

Hassoumi Massoudou : Ma réponse est simple. Il suffit de comparer deux pays, la Côte d’Ivoire et le Ghana, qui sont des pays comparables géographiquement, comparables en termes de population, comparables en termes de ressources naturelles. Je ne pense pas que l’on puisse dire que la Côte d’Ivoire est moins industrialisée que le Ghana. Voilà la réponse. Je ne pense pas qu’il y ait cette relation automatique entre le franc CFA et la désindustrialisation. La Côte d’Ivoire est tout aussi industrialisée, au moins tout autant que le Ghana.

Est-ce que le franc CFA, accroché à l’euro, n’est pas une monnaie surévaluée, qui handicape les exportations et qui avantage les importations ?

Le franc CFA a une qualité essentielle liée surtout à la gestion par la Banque centrale [BCEAO - Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest] c’est la stabilité, c’est la protection du pouvoir d’achat des populations. En ce qui concerne le lien avec l’euro, je voudrais juste rappeler que ce n’est pas un cas particulier. Il y a plus de trente pays africains qui ont des arrangements monétaires du type du franc CFA, donc ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel. L’essentiel, c’est la politique monétaire mise en œuvre. Et nous avons une politique monétaire qui a l’avantage de protéger le pouvoir d’achat de nos populations et qui ne va pas contre la croissance, qui attire les investisseurs et qui permet d’avoir des politiques budgétaires, qui permettent de créer les conditions de l’industrialisation et du développement. Dans le temps long, je ne pense pas que les pays de l’UEMOA [Union économique et monétaire ouest-africaine], par exemple, soient plus en retard que les pays hors CFA. Donc ce type de comparaison n’a de pertinence que du point de vue émotif. Sincèrement, ce rappel du lien colonial, je ne pense pas que le franc CFA d’aujourd’hui soit comparable à un franc colonial. C’est un choix tout à fait souverain, qui peut changer, d’ailleurs, qui peut évoluer et qui continuera à évoluer.

Voulez-vous dire que le franc CFA sécurise les investissements ?

Absolument, le franc CFA sécurise les investissements. C’est un avantage apparent et évident. Mais, en plus, le franc CFA sécurise les populations du point de vue du pouvoir d’achat. Le pouvoir d’achat est garanti. Nous sommes immunisés par les politiques de la Banque centrale contre l’hyperinflation. C’est quand même quelque chose d’extraordinaire ! Et sur la période longue, sur la série longue, nous n’avons pas eu moins de croissance que les autres pays hors zone franc CFA. Donc je ne vois pas ces inconvénients que l’on dit. Ce sont des inconvénients qui sont liés à de la propagande. C’est une charge émotive que l’on veut brandir, mais sur le plan des faits, les faits infirment tous ces propos-là. Deuxièmement, il est important de savoir que le franc CFA a évolué et continuera à évoluer. Aujourd’hui, nous sommes dans une dynamique de sortie par le haut, notamment dans le cadre de l’intégration de la Cédéao [Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest] au niveau de la construction de la monnaie de la Cédéao. Donc nous sommes engagés naturellement et sans beaucoup de ruptures vers la monnaie unique de la Cédéao. Mais vraiment, nous n’avons pas ce problème-là.

Le compte d’opérations vous oblige à passer systématiquement par le Trésor français. Est-ce que cela ne donne pas un pouvoir important au gouvernement français, qui peut orienter vos politiques économiques et financières ?

Non, non… Le compte d’opérations, c’est d’abord 50% de nos réserves de change. D’ailleurs, il est rémunéré et ce compte d’opérations pourrait exister à la Banque d’Angleterre ou bien dans une autre banque. C’est un choix qui a été fait. C’est pour cela que je dis que ce type d’accord monétaire existe aussi ailleurs. Il existe pour plus de trente pays africains et il existe un peu partout dans le monde. La liberté que nous avons de changer de lieu de compte d’opérations est là, elle existe. Deuxièmement, la politique monétaire se décide au niveau de la Banque centrale et au niveau de l’UEMOA. Elle ne se décide pas à Paris. C’est nous qui décidons de la politique des taux d’intérêt, etc. Donc, vraiment, cela se fait ici, sans l’intervention de la France, sans un mot à dire du gouvernement français. Je pense que nous n’avons pas ce lien de subordination du point de vue des politiques économiques vis-à-vis de la France. Vraiment, ce sont des mythes que l’on continue à brandir et qui n’ont plus d’effet aujourd’hui.

Oui, mais beaucoup d’Africains disent que leurs Etats n’ont pas la totalité de leur souveraineté à cause de ce franc CFA…

Non, le franc CFA, c’est d’abord la première mutualisation de notre monnaie ! C’est un franc commun à l’ensemble de nos pays, dans le cadre de l’Union monétaire, de l’UEMOA, c’est déjà cela. A partir de ce moment-là, nous avons cédé, au profit d’un ensemble plus grand, la souveraineté de chacun de nos Etats, mais c’est un choix libre, c’est un choix positif, qui va dans le sens de l’histoire. Justement, nous voulons capitaliser ce genre de choix pour aller vers une monnaie de la Cédéao, dans un ensemble encore plus large. Je pense que cet abandon de souveraineté de chacun des Etats au profit de l’ensemble de l’UEMOA ne veut pas dire que cet abandon de souveraineté soit au profit de la France. Du point de vue de la distribution des pouvoirs, la France n’a pratiquement aucun rôle dans les choix fondamentaux que font nos Etats du point de vue monétaire et économique.

Comment se fait-il que vous soyez l’un des rares hommes politiques africains à défendre publiquement le franc CFA ?

Non, l’ensemble des ministres des Finances de l’UEMOA défendent le franc CFA. Nous n’avons aucun complexe. Nous le faisons à chaque fois que nous nous réunissons. Nous sommes tout à fait à l’aise, donc nous n’avons aucun complexe dans la gestion de nos affaires et dans nos choix.

Mais n’y a-t-il pas un courant anti-CFA en Afrique de l’Ouest ?

Mais bien sûr, il y a toujours un courant anti-CFA, qui découle des résidus de courants anti-impérialistes. Mais ça, c’est un discours des années 1960. C’est un discours, aujourd’hui, assez marginal.

Oui, mais visiblement, dans la société civile, c’est un courant de plus en plus fort, quand même !

Mais non… D’abord, la société civile, aujourd’hui, est très embryonnaire en Afrique. Cela a un écho à l’extérieur, mais dans nos pays, cela n’a pas vraiment de prise sur les positions dominantes.

RFI



Commentaires

6
Boubacar AB
5 années ya
Un jour votre petit politique rigoler serait en d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
16
Hum
5 années ya
C est pour confirmer sa candidature aux colons , leurs montrer qu il est assez idiot pour diriger le d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
AUSSI*NIG
5 années ya
Pourquoi il n'a pas comparer son pays avec le Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
9
Pauvre Afrique
5 années ya
Tous ceux veulent diriger tout pays africain francophone, tous ceux qui veulent devenir pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
16
HABA KOUMA
5 années ya
On a tout compris: il faut chercher l'appui et la compr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
???
5 années ya
pourtant il y a quelques mois de cela, les nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
verdatre
5 années ya
Laissez-le faire sa courbette. Le Franc CFA 'n'est pas un franc colonial', c'est 'un franc colonis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Gosi
5 années ya
Honn
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
attarougou
5 années ya
Ceux qui m'ont pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Diego
5 années ya
Cette interview de Massaoudou n'est que le ramake de l'interview de issoufou au lendemain de son election ou il fustigeait ceux qui critiquaient la france et la france afrique qu'il disait ignorer le sens.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
9
DIYANFO
5 années ya
Hassoumi a
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
11
Pauvre Niger
5 années ya
Pauvres n
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
KOKADJI
5 années ya
Aux prochaines
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
jandodo
5 années ya
Autrement dit pour notre ministre des finances le CFA symbolise la g
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
tchimi
5 années ya
Loin d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
11
Roxy
5 années ya
vous avez mal interpr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
vision
5 années ya
l'affaire d'ORANGE n'est que de la poudre aux yeux. Les masques sont tomb
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Pauvre Afrique
5 années ya
A Roxy
1. Ce qu'a dit le Ministre des finances est clair.
2. Et c'est une insulte pour tous les peuples des (ex)-colonies fran
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
haba kouma
5 années ya
Il n'y a que chez nous les n
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
bagague
5 années ya
C'est un traire ce monsieur et au del
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
9
Pauvre Niger
5 années ya
De quoi s'agit-il?
L
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
1nigerien
5 années ya
Si le franc CFA n'est pas un franc colonial , donc rembourser les $200 Milliards CFA. On n'a pas oubli
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
logique
5 années ya
c'est vraiment dommage pour nos politiciens :-* :-* :-* :-* :-*
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Allah est unique
5 années ya
Chers africains plus pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
devoir
5 années ya
ce n'est sage de sa part et c pas comme sa k on devient pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Pauvre Afrique
5 années ya
A Roxy
Ce que dit Hassoumi est plein de contradiction.
Si le franc CFA n'est pas une monnaie coloniale, si elle nous
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Pauvre Afrique
5 années ya
Ce que dit Hassoumi est plein de contradiction.
Si le franc CFA n'est pas une monnaie coloniale, si elle nous
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
kaico
5 années ya
Les autres africains ne vont plus se contenter de nous regarder de haut pour notre mis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Lamine
5 années ya
C'est un gars dont la vision est la m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Tengbiiga
5 années ya
Hassoumi parle au nom d'un pays qui g
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Muslim
5 années ya
[quote name="Pauvre Niger"]De quoi s'agit-il?
L
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
v
5 années ya
:D :D :D :D :D :D c'est un noir s
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
eeeeeeeeeeeeeeeee
5 années ya
malade mentale
espece de focu
si ce n'est pas la cote d'ivoire donne un autre exemple dparmis les pays francophone
vous etes nul
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Segnor
5 années ya
C'est lamentable d'entendre ces genres de propos de la bouche d'un ministre de la r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Bach al Bach
5 années ya
Pourquoi vous n pas di
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Kaba
5 années ya
Au moment ou de regroupement sous r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Afrique
5 années ya
Je suis d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Bere
5 années ya
Mon dieu se fameux ministre ,est toujour pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
balo goka
5 années ya
Le ministre n'a donn
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
HABA KOUMA
5 années ya
Le d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
KOUDIBA
5 années ya
Quelqu'un qui dit de telles
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
HABA KOUMA
5 années ya
G
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Za
5 années ya
Moi, qui croyais qu'il sera le candidat fiable en 2021 pour le PNDS TARAYA, voici au grand jour Hassimi Massoudou se d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
HABA KOUMA
5 années ya
L'instrument de souverainet
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
HABA KOUMA
5 années ya
Une politique mon
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
way
5 années ya
Et moi qui pensais qu'il peut diriger notre pays ach
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
midou
5 années ya
moi je suis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
midou
5 années ya
moi je suis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
midou
5 années ya
moi je suis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
midou
5 années ya
moi je suis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
midou
5 années ya
moi je suis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
HABA KOUMA
5 années ya
A midou

Quoi? Que dites-vous? Ne plus parler du CFA? Mais c'est encore le CFA que nous utilisons. De plus notre ministre nous dit que ce n'est pas une monnaie coloniale, qu'elle nous prot
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Tawey
5 années ya
Ing
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
jambato
5 années ya
Hassoumi si c'est pour avoir le soutien de la France que tu as d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
MUN GANE
5 années ya
Ce pouvoir Guri, meme pour notre souverainet
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
issaka doutchi mahaoutchi
5 années ya
On aurait pu l'excuser du fait qu'il ne comprenne rien, alors absolument rien du sujet, objet de son interview, si ce n'est qu'il a voulu afficher une certaine arrogance.
Voil
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
HABA KOUMA
5 années ya
Il faut laisser le pouvoir en paix. Je sais que le PNDS ne va jamais d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
HABA KOUMA
5 années ya
A issaka doutchi mahaoutchi
Vous avez raison sur un point: Hassoumi est parti sur un terrain qu'il ne ma
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
mina
5 années ya
C'
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
rasmir
5 années ya
Cette prise de position du Ministre Massaoud est insens
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
rasmir
5 années ya
Si on disait que la CI est plus performante "gr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Kaba
5 années ya
Le comble,m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Ma
5 années ya
Il faut vraiment
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2692 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
573 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
365 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
513 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
404 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
390 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages