NITA Fond Site Web 675 x 240

CM 14 10 2023

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, samedi 14 octobre 2023, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, le Général de Brigade ABDOURAHAMANE TIANI, Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, Chef de l’Etat, Président du Conseil des Ministres.

Zeyna commission0

Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

 

I. AU TITRE DU MINISTERE DE LECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant organisation du Ministère de l’Economie et des Finances.

 

II. AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant organisation du Ministère de la Défense Nationale.

 

III. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE ET DE L'ADMINISTRATION DU TERRITOIRE.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant organisation du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire.

Ces trois (03) projets de décrets sont pris pour faire suite aux décrets portant composition du Gouvernement et déterminant les attributions des membres du Gouvernement.

Ils ont pour objectif de doter ces départements ministériels d’un cadre organisationnel leur permettant de remplir leurs missions.

 

IV. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE L'EMPLOI.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant modification du décret n° 2023-083/P/CNSP/MFP/T/E, portant organisation du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi.

Le présent projet de décret a pour objectif de retirer le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat des services rattachés du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi.

 

V. MESURES NOMINATIVES.

Le Conseil des Ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

 

Au titre DU CABINET DU PREMIER MINISTRE

Monsieur Ali Hamouda Ben Salah est nommé Commissaire à l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO).

Monsieur Boubacar Abdoulaye est nommé Secrétaire Général au Commissariat à l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO).

 

Au titre DU MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES

Monsieur Alio Daouda, inspecteur principal du trésor, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Sama Mamane, cadre supérieur de la BCEAO, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

Direction Générale des Douanes

Colonel Balla Moustapha, inspecteur principal des Douanes, Mle 069940/F, est nommé directeur général adjoint des Douanes.

Colonel Badamassi Salamata Jazy, inspectrice principale des Douanes, Mle 066304/Z, est nommée directrice des enquêtes douanières, du renseignement et de l’analyse des risques.

Colonel Adamou Abdou Zaroumey, inspecteur principal des Douanes, Mle 066719/Z, est nommé directeur de la réglementation et de la coopération douanière.

Colonel Yacouba Mohamed, inspecteur principal des Douanes, Mle 064160/G, est nommé directeur des ressources financières et de la logistique.

Colonel Abdoulaye Alidou Maïga, inspecteur principal des Douanes, Mle 053402/H, est nommé directeur de la facilitation, du partenariat, des régimes économiques et particuliers.

Colonel Abdou Habi, inspecteur principal des Douanes, Mle 053380/U, est nommé directeur des ressources humaines et de la formation.

Colonel Amadou Adamou Sinka, inspecteur principal des Douanes, Mle 064157/M, est nommé directeur d’audit et du contrôle interne.

Colonel Amadou Maman Djimrao, inspecteur principal des Douanes, Mle 060552/P, est nommé directeur de la comptabilité et des études.

Colonel Aboubacar Hamani Diori, inspecteur principal des Douanes, Mle 055665/A, est nommé directeur des systèmes d’information.

 

Au titre DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA CULTURE, DES ARTS ET DES SPORTS

Monsieur Abdoulaye Mohamadou, inspecteur de la jeunesse et des sports, Mle 59061/E, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Assoumi Oumarou, directeur administratif, Mle 59061/E, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

 

Au titre DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE, DE LA POPULATION ET DES AFFAIRES SOCIALES

Docteur Mallam Ekoye Saidou, médecin spécialiste en santé publique, Mle 70212/K, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Boubacar Bobaoua, docteur en soins infirmiers, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

Docteur Djibo Aïchatou, médecin spécialiste en santé publique, option polyvalente, Mle 70317/G, est nommée conseillère technique du Ministre.

Monsieur Abdoulaye Alhassane, administrateur des hôpitaux et des services sanitaires, Mle 56452/P, est nommé conseiller technique.

Docteur Abaché Ranaou, médecin spécialiste en santé publique, Mle 70214/M, est nommé inspecteur général des services.

Docteur Adamou Moustapha, médecin spécialiste en santé publique, Mle 67815/H, est nommé directeur général de la santé publique.

Docteur Harou Issoufa, gynécologue-obstétricien, Mle 70208/P, est nommé directeur général de la santé de la reproduction.

Monsieur Moustapha Chérif Sidi, démographe statisticien, Mle 133992/Z, est nommé directeur général de la population et des affaires sociales.

Madame Iddé Hadiara Arzika, inspectrice de l’action sociale, Mle 71918, est nommée directrice générale de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant.

Monsieur Ousmane Boulama, ingénieur sanitaire et environnement, Mle 60205/U, est nommé directeur de l’hygiène publique et de la santé environnementale.

Docteur Abdoulnasser Assan, médecin spécialiste en santé publique, Mle 74275/L, est nommé directeur des immunisations.

Docteur Elhadj Ibrahim Tassiou, médecin spécialiste en santé publique, Mle 78361/U, est nommé directeur de la surveillance et de la riposte aux épidémies.

Docteur Abdoulaye Mariama Moumouni, médecin spécialiste en santé publique, Mle 79008/J, est nommée directrice de l’organisation des soins.

Monsieur Zakari Amadou, docteur en soins infirmiers, Mle 74031/J, est nommé directeur de la santé communautaire.

Docteur Abdou Bagoudou Rakia, pharmacienne, Mle 102660/S, est nommée directrice de la pharmacie, des laboratoires de santé et de la médecine traditionnelle.

Docteur Guédé Salamatou Issa, gynéco-obstétricienne, Mle 74281/J, est nommée directrice de la planification familiale.

Docteur Aboubacar Mahamadou, médecin spécialiste en santé publique, option/nutrition, Mle 78377/C, est nommé directeur de la nutrition.

Docteur Nassirou Ousmane, médecin spécialiste en santé publique, option santé de la reproduction/nutrition, Mle 79006/G, est nommé directeur de la santé de la mère, de l’enfant, des adolescents et des jeunes.

Madame Mariama Douramane, inspectrice de l’action sociale, Mle 87679/B, est nommée directrice de la population.

Madame Moussa Aichatou Elhadji Abdou Télla, inspectrice de l’action sociale, Mle 68889/L, est nommée directrice des affaires sociales.

Madame Moussa Amina Amani, administratrice, Mle 71917/E, est nommée directrice de la protection de l’enfant.

Madame Soumana Fatima Magagi, inspectrice de l’action sociale, Mle 71965/N, est nommée directrice de la promotion de la femme.

Monsieur Mamane Alassane Ahmed, ingénieur d’Etat en informatique, titulaire d’un diplôme inter universitaire en santé numérique, Mle 163113/N, est nommé directeur de la santé numérique.

Monsieur Mahamane Moumouni, titulaire d’un master en gestion des ressources humaines, Mle 72271/P, est nommé directeur des ressources humaines.

Commissaire Lieutenant-Colonel Na Ouma Issoufou, Mle OA/SM, administration-finance, intendant militaire, est nommé directeur des ressources financières, du matériel, des marchés publics et des délégations de service public.

Monsieur Saadou Omarou, ingénieur biomédical, Mle 54266/A, est nommé directeur des infrastructures et des équipements sanitaires.

Monsieur Assoumana Haja Malam Bacharou, gestionnaire des hôpitaux, Mle 62603/B, est nommé directeur des études et de la programmation.

Docteur Aida Mounkaila, médecin spécialiste en santé, Mle 102547/R, est nommée directrice des statistiques.

Monsieur Mahamidou Illo, inspecteur de l4action sociale, spécialiste en communication, Mle 57841/T, est nommé directeur des archives, de l’information, de la documentation et des relations publiques.

Madame Oumarou Esta Moussa Salifou, chef de division d’administration générale, Mle 63759/G, est nommée directrice de la législation.

Il est mis fin aux fonctions exercées par certains agents sous contrat de louage de service au Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales. Il s’agit de :

Monsieur Djibo Hassoumi, Mle 163732/E, directeur général de l’Institut de Santé Publique (ISP) ; Monsieur Fouta Boubacar, Mle 100955/R, secrétaire général de l’Ecole Nationale de Santé Publique (ENSP) de Zinder.

Il est mis fin aux fonctions exercées par certains conseillers techniques du Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales. Il s’agit de :

Professeur Salha Illé, Mle 140173/C ; Madame Zalika Loumo Cissé, Mle 140172/B ; Madame Abdou Aïssa Hamma, Mle 57846/Y ; Monsieur Abdou Idrissa, Mle 100821/A.

Il est mis fin aux fonctions d’inspectrice des services au Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales exercées par Madame Diallo Koro Maïga Mintou, Mle 148568/T.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Docteur Tankari Moussa, Maître de Conférences, est nommé inspecteur des services.

Docteur Bahari Mahamadou Ibrahim, Maître de Conférences, est nommé directeur général des enseignements.

Docteur Doumma Soumana, Maître de Conférences, est nommé directeur de l’enseignement supérieur public.

Docteur Zakari Garba Zaratou, Assistante, est nommée conseillère technique du Ministre.

Professeur Amadou Idé Oumarou est nommé président du conseil d’administration de l’Agence Nigérienne des Allocations et des Bourses (ANAB).

Professeur Tidjani Alou Adamou Didier est nommé président du conseil d’administration de l’Office du Baccalauréat, des Equivalences et des Examens et Concours du Supérieur (OBEECS).

Docteur Hassane Ganda Rabi, Maître Assistante, est nommée vice-recteur de l’université de Dosso.

Docteur Ali Mahamane Saminou, Maître Assistant, est nommé secrétaire général de l’université d’Agadez.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L'ALPHABETISATION, DE L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL ET DE LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES

Monsieur Assane Hamza, inspecteur de l’enseignement primaire, Mle 57363/C, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Elhadji Idi Abdou, ingénieur principal des travaux publics et des mines, Mle 87809/Y, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

Monsieur Arzika Issoufou, chargé d’enseignement, Mle 75567/H, est nommé conseiller technique de la Ministre.

Maître Nouridine Adamou Aouadé Abdou est nommé conseiller technique de la Ministre.

Monsieur Abdoul Rachid Moussa, professeur certifié de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle, Mle 52118/V, est nommé directeur général de l’Ecole Nationale Spécialisée de l’Enseignement Technique et Professionnel (ENSETP).

Il est mis fin aux fonctions de conseillers techniques exercées par :

Madame Atchabi Kouriram, Mle 59958/Z ; Monsieur Abdou Salha, Mle 163186/S ; Monsieur Amadou Issoufou, Mle 163384/A ; Monsieur Hama Siddo, Mle 162033/S ; Monsieur Halidou Abdou Salam, Mle 73217/S.

 

AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS ET DE L'EQUIPEMENT

Monsieur Abdoulaye Ouma Ahmet, ingénieur général des travaux publics et mines, Mle 71240/Y, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Saïdou Ghoumar, ingénieur général des travaux publics et mines, Mle 59032/S, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

Madame Roua née Aichatou Belko, directeur administratif, Mle 63216/Y, est nommée inspectrice générale des services.

Monsieur Aliou Amine, ingénieur général des travaux publics et mines, Mle 59981/X, est nommé conseiller technique du Ministre.

Commissaire commandant Mahamadou Salifou, officier des Forces Armées Nigériennes, Mle OA/SM, est nommé directeur des marchés publics et des délégations de service public.

Commissaire commandant Sani Abba Galadima Djafar, officier des Forces Armées Nigériennes, Mle OA/SM, est nommé directeur des ressources financières et du matériel.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L'HYDRAULIQUE, DE L'ASSAINISSEMENT ET DE L'ENVIRONNEMENT

Monsieur Awali Rabo, ingénieur principal des travaux publics et mines, Mle 82894/R, est nommé Secrétaire Général.

Colonel Alassane Makadassou, ingénieur des eaux et forêts, Mle 70959/A, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

Colonel Massalatchi Mahaman Sani, ingénieur des eaux et forêts, Mle 71 184/G, est nommé inspecteur général des services.

Monsieur Chaibou Tankari, ingénieur général des travaux publics et mines, Mle 164079/Z, est nommé conseiller technique du Ministre.

Colonel Abdou Maisharou, ingénieur des eaux et forêts, Mle 71177/H, est nommé conseiller technique du Ministre.

Colonel major Yacouba Seybou, ingénieur des eaux et forêts, Mle 60716/U, est nommé directeur général des eaux et forêts, Chef de corps.

Monsieur Moussa Abdou Moumouni, ingénieur principal des travaux publics et mines, Mle 52 289/R, est nommé directeur général de l’hydraulique.

Madame Saidou Fatimata Nouhou, ingénieur principal des travaux publics et mines, Mle 07116/F, est nommée directrice générale de l’assainissement et du cadre de vie.

Colonel Samaila Sahailou, ingénieur des eaux et forêts, Mle 59685/P, est nommé directeur général adjoint des eaux et forêts.

Madame Konaté Nana Aiche Barko, directeur administratif, Mle 63032/P, est nommée directrice des ressources humaines.

Monsieur Hamadou Noufou, inspecteur principal du trésor, Mle 63047/X, est nommé directeur des ressources financières et du matériel.

Monsieur Rhissa Ahamoudou, inspecteur principal du trésor, Mle 115640/F, est nommé directeur des marchés publics et des délégations de service public.

Madame Nana Mariama Ibrahim Naleyni, juriste, Mle 133930/J, est nommée directrice de la législation.

Lieutenant-colonel Bibata Djibo Waziri, ingénieur des eaux et forêts, Mle 68838/Z, est nommée directrice des archives, de la Documentation, de l’information et des relations publiques.

Colonel Salifou Zoumari, ingénieur des eaux et forêts, Mle 75773/P, est nommé directeur de la faune, de la chasse et des aires protégées.

Lieutenant-colonel Issaka Maman Chamaoulou, ingénieur des eaux et forêts, Mle 111725/B, est nommé directeur de la protection de l’environnement et de l’équipement militaire.

Lieutenant-colonel Issa Yacouba, ingénieur des eaux et forêts, Mle 111745/F, est nommé directeur de la pêche et de l’aquaculture.

Colonel Abdou Ibrahim, ingénieur des eaux et forêts, Mle 63726/X, est nommé directeur général de l’Agence Nationale de la Grande Muraille Verte.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L'URBANISME ET DE L'HABITAT

Monsieur Tankari Dan Noni, ingénieur général des travaux publics et des mines, Mle 54896/H, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Abdou Adamou, ingénieur général des travaux publics et des mines, Mle 62901/M, est nommé inspecteur général des services.

Monsieur Ousmane Sanda Garba, ingénieur général des travaux publics et des mines, Mle 58434/K, est nommé inspecteur des services.

Monsieur Abass Maazou, ingénieur principal des travaux publics et des mines, Mle 122455/W, est nommé inspecteur des services.

Monsieur Mahamadou Chékaraou, ingénieur en chef des travaux publics et des mines, Mle 54894/F, est nommé inspecteur des services.

Monsieur Ibrahim Oumarou, ingénieur géomètre principal, Mle 61079/U, est nommé conseiller technique du Ministre.

Monsieur Serkindia Assoumane, architecte, est nommé conseiller technique du Ministre.

Monsieur Clément Phillippe Hountondji, urbaniste, est nommé conseiller technique du Ministre.

Monsieur Harouna Mato, ingénieur géomètre principal, Mle 53549/D, est nommé directeur général des domaines de l’Etat.

Monsieur Adamou Boukary Sabo, ingénieur principal des travaux publics et des mines, Mle 115491/J, est nommé directeur général de l’urbanisme, de l’habitat et de la promotion du logement.

Madame Rayanatou Aboubacar Hamidou, ingénieur principal des travaux publics et des mines, Mle136744/H, est nommée directrice générale de l’architecture et de la construction.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L'ACTION HUMANITAIRE ET DE LA GESTION DES CATASTROPHES

Monsieur Sombeizé Adamou, est nommé inspecteur général des services.

Madame Tahirou Midou Hadiza, est nommée inspectrice des services.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L'ARTISANAT ET DU TOURISME

Monsieur Moumouni Hama Hamadou, Mle 67347/V, est nommé Secrétaire Général.

Madame Rabo Bibata Yahaya Moussa, Mle 112068/S, est nommée Secrétaire Générale Adjointe.

Madame Habibatou Mamadou Yacouba, Mle 110997/U, est nommée directrice des ressources financières, du matériel, des marchés publics et des délégations de service public.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DES POSTES ET DE L'ECONOMIE NUMERIQUE

Monsieur Moustapha Tinao, cadre supérieur de l’information, est nommé Secrétaire Général.

Monsieur Mashoul Abdoulnasser, ingénieur en télécommunications, est nommé Secrétaire Général Adjoint.

 

VI. COMMUNICATIONS.

Le Conseil des Ministres a entendu plusieurs communications :

  • une communication de la Ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation, de l’Enseignement Professionnel et de la Promotion des Langues Nationales sur la rentrée scolaire 2023-2024.

La rentrée s’est déroulée dans de bonnes conditions grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs sous la haute direction du Président du Conseil National Pour la Sauvegarde de la Patrie, Chef de l’Etat.

Par ailleurs, le Gouvernement a été informé des tentatives subversives de certains milieux sataniques, en collaboration avec une puissance étrangère et un groupuscule de nigériens cupides, d’introduire les pratiques et le débat LGBT dans notre société, en particulier dans le milieu scolaire.

Le Gouvernement s’indigne et fustige la démarche de certains pays qui consiste à refuser des visas médicaux et des visas d’études à des étudiants régulièrement inscrits dans leurs universités, pour cependant, de façon sournoise, accorder des visas à de jeunes nigériens, qui vraisemblablement sont souvent trompés quant à l’objet de leur séjour, pour assister à des rencontres faisant la promotion des LGBT.

A cet effet, le Gouvernement rassure les Nigériens que toutes les mesures ont été prises :

d'une part, pour identifier et traduire devant la justice les responsables et leurs complices de cette démarche contraire à nos lois et murs ;

d’autre part, pour que les actions et les messages portés par les Nigériens, partout dans le monde, soient conformes à nos lois, à notre culture et à notre religion.

En tout état de cause, le Gouvernement avait d’ores et déjà pris toutes les dispositions ayant permis d’empêcher le voyage de nos jeunes enfants.

  • une communication du Ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie relative aux perspectives de la desserte en énergie électrique suite à la suspension de la fourniture de l’énergie électrique par le Nigéria.

 

Fait à Niamey, le 14 octobre 2023.

Le Secrétaire Général du Gouvernement

MAHAMANE ROUFAI LAOUALI



Commentaires

1
la verite
9 mois ya
mesdames attention a vos hommes la tueuse de couple de division famille est parmi vous yougbare badore martine
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
CHOURLIN 0680734660
8 mois ya
0758301276 Martine
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Abel
9 mois ya
1 seul Conseil des Ministres en 40 jours pour un pays qui traverse une situation comme celle que notre pays vit depuis le coup d'etat, c'est vraiment inquietant.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
3
Boureima
9 mois ya
Le COHO n'est pas une urgence nationale monsieur le PM pour en faire un sujet de délibération du 2ieme conseil des ministres du CNSP en bientot 3 mois et si c'est le cas, la seule décision qui s'impose au regard du bilan de cette agence est sa dissolution pure et simple. Recommencer avec les memes institutions et ou individus qui ont echoue ou ont plonge dans des pratiques corruptives ne fait que nous ramener a la case depart voir pire. Tirons les lecons de ce qui n'a pas marche et mettons les a profit pour mieux faire.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
NIGERIEN
9 mois ya
Au Niger nous passons tout notre temps a faire et a défaire ! Sinon quel est l'intérêt de ces réorganisations et nominations quand on est en transition?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Tout ça pour rien
9 mois ya
Dommage Mahamadou issoufou cotinue à diriger le pays.
AOM. Ramène le volleur Ouma Ahamet le plus Grand volleur d'ETA du niger avec la complicité
De oumarou mainassara la coldef de tiani est de la poudre
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Gangara
9 mois ya
Neuf directeurs dont la plupart sont PNDS reconduits au Ministère de la Santé. Ils ont été nommés politiquement dans la gouvernance passée et les voilà reconduits pour s'attendre à quels résultats. Vu leur positionnement politique, eux-mêmes ne s'attendaient pas à être reconduits. Y en a qui sont restés directeurs depuis 15 ans à plus passés de CDS à PNDS et ça continue. C'est terrible!
Par quelle alchimie, ils ont été reconduits that's the question.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Issa
9 mois ya
Ceux qui jubilaient et se faisaient bernés par les slogans populistes commencent à voir le vrai visage de Tchiani et sa clique. Une refondation qui reconduit tous les acolytes de Issoufou dit beaucoup. Voilà où nous amène notre inconscience collective qui est de supporter les coups d’états.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Un nigérien déçu
9 mois ya
Tiani ne peut chasser l'ogre Taraya par la porte pour le faire revenir par la fenetre. Lui et ses freres d'arme me semblent de bonne foi. Quelqu'un abuse de leur confiance pour derouler son propre agenda. Ces retours de militants corrompus roses s'observent dans presque tous les ministeres. Celui qui les a propose au conseil des ministres n'est pas sans ignorer leur pedigree. Il l'a fait sciemment pour des raisons personnelles. Cet individu a fait preuve d'une légèreté surprenante qui frise un "je m'enfoutisme" outrageant a l'endroit des attentes de toute la nation voire une intention mal dissimulée de trahir le serment du CNSP de nettoyer la cite de ses brebis galeuses et rendre justice au peuple. Mais que cet individu sache que les nigériens ne vont plus rester bras croise pour regarder un opportuniste saborder leurs efforts pour rétablir un système qu'ils ont vomis a jamais. Le peuple demeure confiant au CNSP pour tenir sa promesse et il appartient au CNSP de rester vigilant.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Razak
9 mois ya
Les nigériens n’ont que les nigériens à blâmer. Je regardai avec intérêts tous les soubresauts et les messages très visiblement payés des influenceurs que les intérêts divers des militaires et politiciens mettent en marche sur ce site même pour manipuler l’opinion publique. Et maintenant, vous voyez bien. Les militaires sont pire que les élus. Et encore pire, vous ne pouvez rien une fois qu’ils ont la même sur tous les verrous du pays. Être militaire aujourd’hui ne veut pas dire qu’on n’est corrompu ou capable de diriger un pays. Prenez votre mal au cœur et rappelez vous surtout que vous n’avez nulle autre à blâmer que vous. Pas la France, pas l’Union européenne, pas l’union africaine, pas la CEDEAO, pas l’Amérique. Juste vous chère frères et sœurs nigériens. La pagaille continue et le pire est à finir.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Un nigérien déçu
9 mois ya
A l'intervenant Razak, l'honnêteté, on ne peut en toute bonne foi comparer le CNSP au système malfaisant rose qui a détruit le pays durant 12 ans. Je suis personnellement déçu de l'attitude hypocrite de certains civils en qui les militaires ont bien voulu faire confiance mais pas en le CNSP et ses idéaux nobles de sauvegarde de notre joyeau commun, le Niger. Ramener le CNSP au meme niveau que l'ancien systeme est injuste et manifestement malhonnete. Aidons le CNSP en dénonçant ouvertement ce qui ne va pas comme l'incompetence de ce gouvernement et son immobilisme a faire bouger les lignes et traduire les aspirations des nigeriens en acte concret. Mais il convient cependant de rappeler au CNSP que la patience des nigeriens a des limites. Le CNSP ne doit pas laisser le soutien populaire s'émousser du fait de quelques incompetents mus par des agendas caches. Le CNSP doit se donner les moyens de choisir les hommes et les femmes competents qui partagent ses ideaux pour faire le job.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Bj01
9 mois ya
Ta déception sera plus grande car le cnsp=pnds.saches le dès aujourd'hui. Le cnsp est née de la division du pnds.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Razak
9 mois ya
Justement pendant 12 ans, Tchiani et Mody ont opéré sous Issoufou. Ce n’est pas une transition mais plutôt qu’une continuation de Issoufou. La CNSP n’a pas réellement des idéaux. Une fois les beaux discours fini, on se rend compte que la soi-disante réfondation de la patrie est juste un slogan vide.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Un nigérien déçu
9 mois ya
En ce qui me concerne, je prend le risque de croire au CNSP et a la bonne fois des militaires qui le dirigent. Nos déceptions résultent du mauvais casting qui a prévalu dans le choix de certains acteurs civils pour conduire la transition. Espérons que Tiani et ses hommes apporteront de toute urgence les correctifs nécessaires pour une transition réussie.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Bj01
9 mois ya
En tout cas moi je ne crois pas.dailleurs beaucoup de nigeriens commencent à comprendre.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
MM
9 mois ya
la politique de la chaise musicale!!!!!
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ancien
9 mois ya
Chacun est libre de ses croyances, aussi naïves qu’elles soient. Ayant vécu les trois derniers putschs avant celui-là, je n’arrive pas comprendre pourquoi les nigériens commettent les mêmes erreurs du passé sans apprendre leur leçon. Faire la même chose encore et encore tout en escomptant un résultat différent, c’est la définition même de la insanité. Sinon comment peut-on célébrer ce coup quand on a vécu l’inefficacité des coups de Salou Djibo et Wantche?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Bj01
9 mois ya
Les gens ne veulent pas évoluer .un coup d'état n'a jamais fait évoluer un pays .
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Citoyen
8 mois ya
Le probleme n'est pas le coup d'etat en soi mais ce qu'on en fait apres. Tout dependra de la qualite des acteurs. C'est un coup d'etat qui a ramene le Ghana dans le bon chemin que beaucoup lui envient aujourd'hui. C'est un coup d'etat qui a permis la revolution Burkinabe qui a favorise la transformation positive du burkinabe en tant que citoyen de son pays, pour ne citer que ces deux exemples. La vraie question est de savoir si nous avons cette classe politique mature, patriote, dotee d'une vision ambitieuse pour le pays mais surtout qui apprend de ses erreurs pour capitaliser sur le coup d'etat et imprimer une nouvelle dynamique de progrès social économique et culturel au pays. Qui aurait cru que issoufou mahamadou, bazoum mohamed farouches critiques des régimes militaires et du MNSD de Tandja seraient les bourreaux et les croque-morts du Niger en tant que Nation éprise de paix, de justice et de bien être pour tous ses fils et filles. Personne n'y croyait.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Paysan
8 mois ya
Je ne comprends pas ta logique. C’est comme dire que voler n’est pas le problème, c’est ce qu’on fait de l’argent qui est le problème.

Bien sur que le coup d’état en temps que tel est le problème. Citer le Ghana pour justifier les coups d’états est encore plus ridicule. Et contrairement à nous nigériens, tu verras très peu de ghanéens défendre les coups d’états. Conséquence? Ils ont noué avec les coups d’états. Nous, on fait et défait en rond avec des coups d’états à chaque étape.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Citoyen
8 mois ya
Un coup d'etat ne survient pas sans raison. Il est le fruit d'une mal gouvernance savamment entretenue par un systeme politique defaillant dans le seul et unique but de se servir et non servir le peuple. Tous les coups d'etat ici au Niger ont ete la seule reponse a une mauvaise gouvernance et a chaque fois, les nigeriens ont applaudi car soulage d'entrevoir la fin du cauchemar. Jamais les nigeriens n'ont exprime leur désapprobation face a ces coups d'etat du reste toujours salvateurs comme celui du 26 juillet. Ne vous en déplaise, l'exemple du Ghana est trop pertinent pour etre cite et les nigeriens souhaiteraient certainement que Tiani et ses compagnons marchent sur les pas de Jerry Rawlings. La verite est que nous nigeriens gardons en memoire le triste souvenir du coup d'etat de salou djibo, un nain politique, manipule du debut a la fin par ceux la memes pour qui le coup d'etat a ete fait afin de servir qui nous savons. Esperons seulement que Tiani ne sera pas un salou djibo bis.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Citoyen
8 mois ya
Nous devrions rechercher la ou les failles ailleurs que dans les coups d'etat. Ces failles doivent etre recherchee dans le Nigerien et nulle part ailleurs. Notre rapport avec le pays en tant que citoyen nanti de droits et surtout de devoirs. Notre rapport avec le travail et tout ce qu'il nous permet de meriter. Notre rapport avec nos differences sociales qui determinent nos rapports et nos inter actions quotidiennes entre nigeriens. Cela n'a helas rien a voir avec le niveau d'education, ce sont les plus instruit qui ont decu le plus. Notre éducation a la base est le principal probleme. Nous apprenons tres tot a compter sur l'autre pour toute chose. a cultiver le gout de la facilite et non du merite. Resultat, une societe faite de parasites sociaux et economique et des acteurs politiques, sociaux et economiques prets a toutes les compromissions possibles au détriment du reste. Le destin du Niger dependra de l'education a la base de ses futurs fils et filles et rien d'autre.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Paysan
8 mois ya
@Citoyen: je trouve votre analyse complètement détachée de la réalité. Les coups d’états sont les premiers problèmes à éliminer. J’ai d’ailleurs déjà entendu des raisonnements pareilles dans le passé après chaque coup d’état qui nous ramènent toujours à la case de départ. L’argument est toujours le même: le coup d’état n’est en soi-même le problème. Le problème c’est un certain problème socio-politique ou socio-économique qu’on doit résoudre d’abord. Or résoudre ces genres de problèmes prennent du temps si vraiment on veut le faire à l’échelle nationale durablement en transformant la manière de penser de plusieurs millions de nigériens qui ont développé une culture sociale qui est à la base des problèmes fondamentaux. Est-ce à dire dire que chaque dix ans, on remet tout à plat pour recommencer à zéro comme on le fait à chaque coup d’état sans réellement rien résoudre?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Paysan
8 mois ya
Dans l’histoire du monde, il n’y a que deux ou trois modèles de succès qui ont suivi ce chemin. Le récent modèle, c’est la Chine de Mao. Or les dynamiques sont différents. Et surtout, ces bouleversements social profond se sont fait au frais de milliers d’innocents qui ont péri. Est-ce la un modèle à suivre ? Le Niger n’est pas le seul pays avec de temps en temps des mauvais dirigeants ou des élites corrompues. Si les coups d’états étaient les solutions contre ces maux, tous les états du monde subiraient des coups d’états chaque année. Bien sûr que les coups d’états sont le problème de fond. On ne peut pas résoudre les problèmes les plus complexes en outrepassant les problèmes les plus simples à résoudre.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Paysan
8 mois ya
Résoudre le problème des coups d’états est beaucoup plus simple que de transformer la manière de penser des millions de nigériens. Commençons d’abord en disant « non » aux coups d’états. Exerçons nous droit fondamentaux politiquement pour rediriger la patrie ou lieu de bêtement confier notre destin à deux ou trois généraux sans une aucune solution. C’est ridicule ce qu’on fait au Niger.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Antoine Djaffa
8 mois ya
Rituel de richesse
Whatsapp :+229 67689066
Le succès est quelque chose qui n'est pas facile.
Tout le monde veux réussir; beaucoup essaient mais ils ne réussissent pas, ils ont des frustrations;leur travail ne mâche plus leur entreprise fais sombres dans la faîte ; il non plus de clientèle. oui vous avez encore le choix de de fais relancer vos affaires et assurer votre protection et celui de votre famille grâce a notre
BAGUE MAGIE DE SUCCÈS succès et de protection. votre vie changera car toute les étoiles serons a votre faveur et le succès a votre porter, tout vos rêves deviendrons réalité.
whatsapp
+229 67689066
https://portemonnai8831.onlc.fr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Martine
8 mois ya
0758301276
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2544 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
563 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
357 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
501 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
391 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
380 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages