dimanche 14 août 2022

2411 lecteurs en ligne -

fraren

Tchad-Niger : conférence de presse conjointe des deux Chefs d’Etat à l'occasion de la visite du Président Bazoum à N'Djamena

Bazoum Conference presse TChad

Revêtu de ses attributs de la Dignité de Grand-croix dans l’Ordre National du Tchad que le Président du Niger, MOHAMED BAZOUM et son hôte, le Président de la République du Tchad, le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO ont animé conjointement une conférence de presse et répondu aux questions des journalistes. Bien avant cette séquence, ils ont dans leurs linaires respectifs, salué l’excellence des liens de coopération qui existent entre les deux pays amis et les deux peuples frères, liés par l’histoire, le sang et la géographie.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Répondant à la première question relative à la décoration du Président nigérien, le Chef de l’Etat, le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a déclaré que le Tchad et le Niger ont toujours entretenu des bonnes relations. Le Président MOHAMED BAZOUM est l’un des premiers Chefs d’Etat africains à faire le déplacement de N’Djaména pour compatir avec le Tchad suite au décès du Maréchal et à aider à asseoir une transition apaisée.

Au sujet du retrait du Mali du G5 Sahel, les deux Chefs d’Etat ont eu une même convergence de vues. Pour le Président tchadien, « le G5 Sahel a été créé au Mali. C’était l’épicentre du terrorisme. Et c’est le cas encore. Nous espérons toujours que le Mali reviendra sur sa décision. Nous regrettons ce qui s’est passé. Nous avons espoir. Soyez rassurés que notre noble mission, va continuer de plus belle car la lutte contre le terrorisme est une lutte mondiale. C’est une lutte qui concerne tout le monde. Je crois qu’ensemble, nous pourrons bien mener cette mission ». Pour le Chef de l’Etat nigérien, la décision du Mali de se retirer du G5 Sahel n’est pas éternelle. C’est un épisode qui sera certainement dépassé. Le G5 Sahel est lié à la présidence malienne au sein de l’institution.

Au sujet de la redynamisation de la coopération entre les deux pays, le Président MOHAMED BAZOUM a cité l’exemple de la route transsaharienne devant relier le Tchad au Niger dont le tronçon est en train d’être bouclé. Abordant le même sujet, le Président du Conseil Militaire de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO dira que la transsaharienne, avance également du côté tchadien, Il reste juste un gap de 50 km pour lequel le Tchad échange avec ses partenaires. « Si on arrive à réaliser ce gap, cela va certainement avoir des conséquences positives sur les échanges commerciaux entre nos deux pays », a-t-il poursuivi.

Interrogé sur l’apport du Niger dans la transition tchadienne eu égard à la grande expérience du Niger en matière des transitions qui ont abouti à des élections libres, transparentes et inclusives, le Président MOHAMED BAZOUM a déclaré qu’il a confiance au peuple tchadien. La transition avance à son rythme et le Niger apportera son expérience, sans en faire la moindre économie.

Au sujet de la lutte contre le terrorisme, le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO  a précisé qu’à l’issue de la rencontre élargie, le Tchad et le Niger ont signé un accord de coopération sécuritaire. C’est un instrument de taille qui vient porter au firmament les excellents rapports entre les deux pays. Il a ensuite appelé les deux gouvernements à traduire dans les faits les termes dudit accord. Pour lui, le terrorisme au Tchad est presque contenu mis à part quelques actions aux confins du Lac-Tchad. Pour sécuriser la population, a poursuivi le Président tchadien, la zone lacustre est dite une zone rouge donc, aucun civil n’est autorisé à franchir cette zone.  « Pour éviter que l’on soit déstabilisé, une synergie d’actions s’impose », confie pour sa part, le Président MOHAMED BAZOUM. 

Au sujet du renflouement des eaux du Lac-Tchad par les eaux de l’Oubangui-Chari, le Président tchadien a souligné que les discussions se poursuivent et sont d’actualité, car l’avenir de la génération future en dépend.

Répondant à une question relative à l’introduction par un sénateur américain d’une résolution pour l’organisation des élections en 2022 et l’inéligibilité des acteurs de la transition, le Président de la République du Tchad a déclaré que notre pays est souverain. Il n’appartient pas à un sénateur qui ne sait même pas placer le Tchad sur une carte et poussé par des lobbys de nous orienter.   

En somme, les deux Présidents ont répondu à une dizaine de questions posées par quelques journalistes de la presse publique et privée tchadienne et la Radio Télévision Nigérienne ainsi que des correspondants de la presse internationale. « Nous nous félicitons de cette visite qui nous a globalement donné l’occasion de regarder dans le rétroviseur et de donner un nouvel élan à l’axe N’Djaména-Niamey en diversifiant nos domaines de coopération avec pour objectif de les porter à leur plus haut niveau possible », a conclu, le Chef de l’Etat Tchadien, le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO.

Source: Présidence de la République du Tchad

 



Commentaires  

-1 #1 TOTO A DIT 14-07-2022 00:56
8) :-* Quand TOTO A DIT place le Général Mahamat Deby Itno sous le postillon du bénéfice du doute et l'observe pour vu qu'il allie la parole au geste dans son geste de sevir et gouverner autrement que son père .... Time will tell ...wiwi le temps dira pour qui sait être patient ..pour critiquer.

N'en demeure pas que TOTO A DIT applaudit cette sortie de Mahamat aka KAKA lorsqu'il recadre le Sénateur Américain BOB MENANDES comme pour lui signifier est ce que les Africains se mêlent de la politique intérieure des USA et aller à la ligne pour le partage n'est ce un choix ?
Le président du Conseil militaire de transition au Tchad, dans une déclaration du 13 juillet 2022, laisse entendre qu’il n’a aucune leçon de gouvernance à recevoir des fonctionnaires des grandes chancelleries.

Dans une résolution du 12 juillet dernier, président du Comité Sénatorial des affaires étrangères des Etats-Unis a invité la junte à débarrasser le plancher après la transition de 18 mois.
Il a demandé à Mahamat Idriss Deby de :
« s’engager à organiser des élections en 2022, conformément au calendrier approuvé par l’Union africaine, en plus de leur promesse de ne pas se présenter comme candidats. »

Interpellé sur la situation ce mercredi 13 juillet 2022, l’homme fort du Tchad estime que c’est un non-évènement. Toutefois, Mahamat Idriss Deby laisse entendre qu’il n’a pas de leçons à recevoir.

A suivre
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 TOTO A DIT 14-07-2022 01:09
Suite et fin
« Il faut que les gens sachent que nous sommes en 2022. Le temps des petits fonctionnaires travaillant dans des ambassades qui viennent donner des leçons et des orientations aux chefs d’État africains est révolu. Nous sommes un pays souverain », a laché Mahamat Idriss Deby.

« Ce n’est pas un sénateur qui ne sait même pas placer le Tchad sur une carte et poussé par des lobbys qui va nous orienter et dire quoi faire de notre pays », ajoute le PCMT.

Et TOTO A DIT ne peut manquer de poser cette question au Sénateur Bon de New Jersey,
Tchad la même , est ce un suburb de ton Etat New Jersey ou est ce le 51 eme État des USA???

De quoi te mêles tu , occupés toi de la résolution des problèmes yankees et laisses les Africains s'occuper de leurs problèmes .....
Et depuis quand t'ont ils dit être en quête de mentor ....
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 Hermano 14-07-2022 12:17
"..Répondant à une question relative à l’introduction par un sénateur américain d’une résolution pour l’organisation des élections en 2022 et l’inéligibilité des acteurs de la transition, le Président de la République du Tchad a déclaré que notre pays est souverain. Il n’appartient pas à un sénateur qui ne sait même pas placer le Tchad sur une carte et poussé par des lobbys de nous orienter..." sa reponse aurait ete differente si la declaration venait d'un senateur francais, helas la france est contre meme l'exercice democratique dans nos etats pour que son senateur fasse un tel commentaire. Pour preuve, les elections presidentielles nigeriennes pilotee a dessein par le duo macron-ledrian avec la complicite active de issoufou mahamadou et qui a donne le resultat que nous connaissons tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 14-07-2022 19:01
:D :lol: TOTO A DIT dit oooo à tous ces amateurs de feutre rouge n'ont ils pas le courage de leur plume.. ?même un nourrisson peut cocher en rouge ..apportez vos contre exemples ou input en noir et blanc , au lectorat d'apprécier .... Si bien sûr vous portez caleçon oooo :D :-) :P
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Hermano 15-07-2022 09:59
« Il faut que les gens sachent que nous sommes en 2022. Le temps des petits fonctionnaires travaillant dans des ambassades qui viennent donner des leçons et des orientations aux chefs d’État africains est révolu. Nous sommes un pays souverain »

Le seul pays francophone d'Afrique qui peut se proclamer souverain aujourd'hui c'est le Mali et meme la, ce n'est pas encore gagne. La souverainete vis a vis de la france a un prix que le clan deby n'est pas pret a payer au risque de se retrouver disperser en exil un peu partout. Calme toi general et ecoute les conseils avises de ton grand frere bazoum sur comment se coucher devant la bande a macron, servir leurs seuls interets et non ceux de ton peuple, crier et fermer sa gueule quand ils te le demandent, insulter tes freres panafricanistes pour leur faire plaisir, ravaler tes crachats quand ils te le demandent, te dedire et te renier quand ils te le demandent, les proteger de la justice de ton pays, leur accorder le droit de vie et de mort sur les creve-la-faim de ton pays, etc ainsi tu pourras reigner aussi longtemps que ton feu paternel.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com