dimanche 27 novembre 2022

4055 lecteurs en ligne -

fraren

Burkina Faso : le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, refugié à la base française, préparerait une contre-offensive

militaires putsch contre Damiba

Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, se serait retranché à la base française à Kamboinsin pour préparer une contre-offensive afin "de semer le trouble au sein des forces de défense et de sécurité", selon un communiqué lu à la télévision nationale ce samedi 1er octobre 2022 par le sous-lieutenant Jean Baptiste KABRE.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le communiqué indique que cela fait suite à la volonté des nouvelles autorités qui ont annoncé hier soir avoir demis de ses fonctions de President du MPRS et du Faso, de se tourner vers d’autres partenaires pour lutter contre le terrorisme.

Le communique invite enfin la population à ne pas tomber dans le "piège" et de faire confiance au nouveau pouvoir.

La situation reste tendue à Ouagadougou où des coups de feu ont de nouveau retenti dans la capitale burkinabè ce samedi 01 Octobre 2022. Des militaires sont aussi déployés sur les axes strategiques de la ville.

Le nouvel homme fort du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré s'est exprimé sur Radio Oméga. « On pense qu'il est là-bas », a-t-il dit. « Il a ordonné une contre-offensive ce matin, ajoute-t-il. « On a réussi à calmer la situation pour que ça ne dégénère pas. »

« Nous n'avons pas la main sur lui parce que nous n'avons pas voulu faire couler le sang hier matin. Nous sommes venus dans une logique en priant Dieu de ne même pas blesser un soldat. Même lui, on n'a rien contre sa personne. On n'avait aucune intention de le traduire devant une justice ou quoi que ce soit, ce n'est pas ça l'intention, en fait. C'était qu'il se repose parce qu'il est fatigué. Aujourd'hui, nous sommes vraiment surpris, c'est désolant, qu'il véhicule que nous nous affrontons. Et nous sommes sur nos positions. Je sais que les jeunes soldats, la plupart ils me connaissent ; les jeunes officiers, on a les mêmes idéaux. Je pense qu'eux, ils ne vont pas se laisser manipuler par ça. Voilà pourquoi il n'y a pas d'affrontement jusque-là. Nous n'allons pas affronter nos jeunes frères à cause d'un individu », capitaine Ibrahim Traoré, nouveau Président du MPRS.

(actuniger.com)

.

Commentaires  

+2 #1 TOTO A DIT 01-10-2022 20:42
Depuis sa prise de pouvoir au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré s’est exprimé pour la première fois, réagissant aux coups de feu qui ont retenti samedi 1er octobre à Ouagadougou.

Quand TOTO A DIT partage, pourquoi vas tu à la ligne ?

Le nouveau chef de la junte militaire au Burkina Faso, capitaine Ibrahim Traoré, a accordé sa première sortie médiatique à nos confrères de VOA Afrique. Il a réagi à la confusion qui a suivi le renversement, vendredi 30 septembre, du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Ce dernier, qui n’est toujours pas arrêté, ne s’avoue pas vaincu. Des tirs ont été entendus ce matin dans la capitale où les accès de plusieurs endroits stratégiques sont bloqués par les « hommes » du capitaine Traoré.

« Ce qui se passe sur le terrain est une tentative du président Damiba d’entrainer les forces à un affrontement. Mais nous sommes en réserve depuis un certain temps. Des hélicoptères, que nous n’avons pas engagés, nous ont survolés bien que nous ayons la capacité de le faire. Il a fait rentrer quelques forces spéciales qui ne connaissent même pas, peut-être, les missions pour lesquelles elles ont été envoyées. Nous avons des éléments même à l’intérieur qui se demandent c’est quoi le problème en fait. A l’instant, je sais qu’ils sont en train d’essayer de les corrompre. Mais nous sommes en ligne avec les hommes.
A suivre..
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 TOTO A DIT 01-10-2022 20:44
Suite 1
Nous savons tout ce qui se passe. Donc, on leur dit seulement de ne pas rentrer dans le jeu », a déclaré l’officier de 34 ans, invitant le président déchu à se rendre pour éviter un bain de sang.

« Nous allons encore essayer de donner une chance (à Damiba et les hommes qui lui sont restés fidèles). A défaut de cela, nous serons obligés de lancer un appel à beaucoup de soldats burkinabè qui vont rallier la capitale. Ce qui n’est forcément pas bien pour nous. Mais nous pouvons rassurer la population à rester sereine. Nous avons nos plans, écrit tout ce que nous voulons et défini les partenaires avec lesquels nous voulons travailler pour sortir le Burkina Faso de cette situation », a estimé le capitaine Traoré.

« Des villageois se nourrissent de feuilles d’arbres »

Réputé proche des hommes qui combattent les groupes djihadistes au Burkina, le capitaine Ibrahim Traoré précise qu’il a été « choisi » pour diriger le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR, organe dirigeant la junte) en remplacement du lieutenant-colonel Damiba.
« Cela fait trois semaines que ça bouillonne » dans les casernes et sur les théâtres d’opérations à cause des « problèmes logistiques et des considérations de la valeur humaine » qui n’ont pas été satisfaits par les autorités, a-t-il justifié.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 TOTO A DIT 01-10-2022 20:48
Suite 2
Le jeune militaire reproche notamment au lieutenant-colonel Damiba, le président de la transition déchu, de s’être transformé en politicien au lieu de travailler à fournir des armes aux soldats déployés pour combattre les djihadistes qui continuent de décimer les populations civiles d’une grande partie du pays.

« Le combat que nous menons c’est pour le Burkina Faso. Il faut aller au fin fond du pays pour comprendre certaines choses. Je patrouille dans la brousse avec mes hommes. Mais la logistique minimum ne suit pas. Vous trouvez des populations meurtries. Dans certains villages par exemple, toutes les feuilles des arbres ont disparu parce qu’elles sont mangées par les hommes. Les herbes sont mangées. On propose des solutions pour protéger ces gens mais on ne nous écoute pas », a-t-il déploré.

En outre, le nouvel homme fort de Ouagadougou a voulu rassurer la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) et les autres organisations internationales. Il jure qu’il n’est pas intéressé par le pouvoir, mais motivé par une volonté de sauver son pays contre la menace terroriste qui gagne considérablement du terrain au Burkina Faso.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 TOTO A DIT 01-10-2022 20:48
Suite 3 et fin
« Le communiqué d’hier est assez clair en attendant les assises qui vont choisir un président (civil ou militaire). Nous ne sommes pas là pour le pouvoir. L’idée même est de descendre dès demain avec les mêmes hommes qui m’ont suivi pour faire un nettoyage. (…) Nous voulons combattre, protéger et sortir nos populations de cette misère », a indiqué le capitaine Traoré.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 TOTO A DIT 01-10-2022 21:18
:roll: :sigh: On dirait les frères sont fâchés Oooo!!!
Pourquoi ?

Au Burkina Faso, des manifestants anti-français ont brulé l’Ambassade de France. Des faits intervenus quelques heures après un nouveau coup d’Etat qui a déposé le colonel Damiba.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Lale 01-10-2022 22:11
La France est démasquée. Meme un retour improbable de Damiba au pouvoir ne fera pas ses affaires tant elle est discréditée.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #7 marie josée 02-10-2022 00:28
[quote name="TOTO A DIT"]:ce nul enflamme la toile :eek: :eek: :eek: :eek:
calice......webdubois qu est ce que tu attends avec ce type de toto
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 HALADOU HACHIMOU 02-10-2022 06:53
JE SUIS SUR QU'AVEC CE QUI SE PASSE AU BURKINA, D'ICI PEU BAZOUM ET ISSOUFOU, QUI NE SE SENTENT JAMAIS TRANQUILLES ET SURS D'EUX-MEMES VONT ENCORE ORGANISER UN FAUX COUP D'ETAT AVEC L'AIDE DE LA FRANCE POUR FAIRE ARRETER DES MILITAIRES INNOCENTS.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Sanuru 02-10-2022 10:34
Damiba est un psychopathe qui s'est trompé de chemin. Aller se cacher dans l'ambassade de France, chez l'ennemi des africains pour prétendre défier le peuple et revenir au pouvoir est une hérésie monstrueuse. C'est tout ce qu'il ne fallait pas faire.
Le meilleur pour lui c'est de faire ce que son prédécesseur Kaboré a fait : s'avouer vaincu tout simplement.
Quand le peuple n'est plus avec toi, il faut savoir faire profil bas et tirer sa révérence.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Sanuru 02-10-2022 10:53
Revivez cet extrait du discours du siècle.
"L'étranger qui se réclame du Niger" Reflechissez-en! "Un étranger" Ok Ok Ok Ok ze voi biyen. Ashe baa dan kassa bane. Tchekanda ne. To kaji Magana. Merci au PM malien par intérim de reformuler la thématique qu'avez énoncée Seini Omar, Salou Djibo et tant d'autres.
Abdoulaye Maiga descendant de la maigature d'origine n'est quand même pas nigérien encore moins algérien ou mauritanien pour oser prononcer le mot "étranger" à la tribune de toutes les Nations.
Kay Maiga ka kashe diyan Niger.
Ashsha! Chiga gaban kassa ba dan kassa ba ne. To kaaaaa ji Magana.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Lalanine 02-10-2022 11:37
La maison de la France au Burkina est entrain de prendre feu. La page de la nouvelle Afrique débarrassé du néocolonialisme et des endocolons est entrain de se dessiner au Mali, au Burkina et en Guinée Conakry. Le sang des guerriers ancestraux est entrain de bouiller dans les veines et artères de la jeunesse africaine consciente. l'Afrique de demain vous appartient.
Ne laissez pas des bandits d'Etat s'occuper de votre destin.
Que le Grand Dieu! Le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même, L'Eternel veille sur vous jeunesse consciente.
Les pilleurs des deniers publics, les antisociaux dits intellos aux cervelles sclérosées, cretinisées fossoyeurs de bien-être du peuple vont rendre gorge tôt ou tard. Le vent du panafricanisme va les emporter qu'ils y croient ou non.
Autant ces bandits d'Etat nous ont fait rêver lorsque le vent de la démocratie a soufflé sur l'Afrique dans les années 90 et a fait emporté des dirigeants, autant le vent du panafricanisme pour l'autodétermination et la souveraineté va emporter ces antipatriotes, bandits de grands chemins assoiffés de pouvoir, cyniques et vassaux des occidentaux.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Sanda 02-10-2022 13:24
L'Etat étant une escroquerie, surtout en Afrique Occidentale, les populations enthousiastes, auront vite fait de déchanter. Il n'y aura aucun messie pour le Sahel !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 BAGOBIRI 03-10-2022 16:57
Le pessimisme de M. SANDA est stupéfiant. Ainsi donc, selon ce triste sire, "il n' y aura aucun messie pour le Sahel". En clair, il faut laisser perpétuer la domination néocoloniale, l'exploitation des richesses du Sahel,l'humiliation des populations locales, leur paupérisation et leur soumission à l'agenda et au diktat des oppresseurs et des affameurs occidentantaux. En clair encore, il faut se résigner à voir les terroristes du monde entier, djihadistes ou non, guidés par l'appât du gain et téléguidés par les ennemis de l'Afrique et des Africains, faire couler notre sang et se goberger de nos richesses minières et agricoles pendant que nous mourons de faim et de désespoir. Triste sire M. SANDA.
Heureusement pour le Sahel et ses populations, votre état d'esprit, votre votre capitulation devant les diificultés n'appartiennent qu'à vous.
B. Brecht a dit : " celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas, a DEJA perdu". Selon toute évidence, vous appartenez à la deuxième catégotrie.
Puissiez-vous retrouver le chemin du courage et de la clairvoyance.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com