mercredi, 22 novembre 2017

Nous avons 15312 invités et aucun membre en ligne

French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Forfait-Albarka 1200X500px-min

Sibusio Moyo

Des officiers de l'armée ont fait irruption dans la nuit à la télévision nationale. Ils ont expliqué viser des «criminels» dans l'entourage du président Robert Mugabe, affirmant que ce dernier est sain et sauf. Ce matin, des blindés contrôlent les accès au Parlement et aux bureaux où se réunit le gouvernement.

Des blindés de l'armée du Zimbabwe contrôlent ce mercredi matin, dans la capitale Harare, les accès au Parlement, au siège du parti au pouvoir et aux bureaux où le président Robert Mugabe réunit son gouvernement.

Dans la nuit, des officiers de l'armée ont annoncé être intervenus pour éliminer des «criminels» proches du président mais ont démenti toute tentative de coup d'État contre le maître absolu du pays depuis 1980. «Dès que notre mission sera accomplie, a affirmé le général Sibusiso Moyo à la télévision nationale, nous nous attendons à ce que la situation retourne à la normale». «Nous assurons à la Nation que son Excellence le président (...) et sa famille sont sains et saufs et que leur sécurité est garantie», a-t-il ajouté.

Mercredi matin, des soldats empêchaient les véhicules de passer devant le Parlement. Des échanges de tirs nourris ont été entendus dans la nuit près de la résidence privée de Robert Mugabe, a rapporté un témoin à l'Agence France-Presse. Mardi, un convoi de blindés avait été observé en mouvement près de la capitale, nourrissant les rumeurs d'un coup d'État militaire en préparation contre le président, qui règne sans partage sur le pays depuis son indépendance. Dans un communiqué publié tard mardi soir, l'ambassade des États-Unis au Zimbabwe avait recommandé à ses ressortissants de rester chez eux «à l'abri» en raison des «incertitudes politiques».

Robert Mugabe, 93 ans, est engagé dans un bras de fer sans précédent avec le chef de l'armée qui a dénoncé lundi sa décision de limoger le vice-président Mnangagwa. L'armée pourrait «intervenir» si cette «purge» ne cessait pas au sein du parti présidentiel, avait mis en garde devant la presse le chef d'état-major, le général Constantino Chiwenga.

Le parti du président Mugabe, la Zanu-PF, a accusé en retour mardi le chef de l'armée de «conduite relevant de la trahison» et dénoncé sa volonté de «perturber la paix nationale» et «encourager au soulèvement».

L'ancien vice-président Mnangagwa a été démis de ses fonctions et a fui le pays, après un bras de fer avec la Première dame, Grace Mugabe. Figure controversée connue pour ses accès de colère, Grace Mugabe compte de nombreux opposants au sein du parti et du gouvernement. Avec le limogeage de Mnangagwa, Grace Mugabe se retrouve en position idéale pour succéder à son époux. Le sort du chef d'état-major de l'armée restait inconnu tôt mercredi matin.

Le Figaro

Ajouter un Commentaire

 

265x285_C_NollEp-NIGER_-_actuniger.jpg

Forfait-Albarka 600X600px -min

EcoStartup-min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide visant une mosquée

22 novembre 2017
Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide visant une mosquée

Au Nigeria, c'est une mosquée qui a été visée ce mardi matin 21 novembre par une attaque. Dans le nord-est du pays, à Mubi, cet attentat-suicide particulièrement meurtrier a fait...

Zimbabwe : après trente-sept ans au pouvoir, Robert Mugabe a démissionné

21 novembre 2017
Zimbabwe : après trente-sept ans au pouvoir, Robert Mugabe a démissionné

  Alors que le Parlement zimbabwéen examinait une procédure de destitution contre le dirigeant âgé de 93 ans, celui-ci a fait parvenir une lettre, mardi, annonçant sa démission avec effet immédiat.

Grace Mugabe : la trop ambitieuse Première dame du Zimbabwe

21 novembre 2017
Grace Mugabe : la trop ambitieuse Première dame du Zimbabwe

Sa soif de pouvoir a très certainement accéléré la chute de son mari, le président zimbabwéen Robert Mugabe. Portrait de Grace Mugabe, une Première dame sulfureuse et colérique, honnie dans...

Robert Mugabe, le « libérateur » désavoué même par les siens

21 novembre 2017
Robert Mugabe, le « libérateur » désavoué même par les siens

Le roi est nu mais qu’importe, semble dire Robert Mugabe. Dimanche 19 novembre, lors d’une allocution télévisée attendue comme celle de sa renonciation au pouvoir, le vieux leader a refusé de démissionner de la présidence zimbabwéenne....

« Marchés d'esclaves » en Libye : les Africains révoltés

19 novembre 2017
« Marchés d'esclaves » en Libye : les Africains révoltés

Au moins autant que ces pratiques d'un autre temps c'est le mutisme général qui a soulevé l'indignation de plusieurs personnalités, artistes, et de la société civile surtout. Parmi les manifestations...

Libye : une vidéo de migrants subsahariens vendus comme esclaves suscite colère et indignation

17 novembre 2017
Libye : une vidéo de migrants subsahariens vendus comme esclaves suscite colère et indignation

Les images viennent d'être rendues publiques par la chaîne américaine CNN. Après une enquête de longue haleine, celle-ci a pu prouver l’existence d'un marché aux esclaves subsahariens en Libye. Les...