NITA Fond Site Web 675 x 240

Adama Barrow

C’est la surprise, la stupéfaction en Gambie. Alors que l’on donnait l’élection présidentielle jouée d’avance, le candidat de l’opposition a finalement remporté le scrutin. Il devance le président sortant, Yahya Jammeh au pouvoir depuis 22 ans. Une annonce célébrée par la population dans la capitale, à Banjul.

Zeyna commission0

« Adama Barrow est élu président de la République », selon le président de la Commission électorale en Gambie. Une annonce surprise intervenue dans l’après-midi ce vendredi. L’opposant, candidat de la coalition de sept partis d’opposition, totalise 263 515 voix contre 212 099 pour Yahya Jammeh et 102 969 pour le troisième candidat Kandeh Mamma. Adama Barrow remporte 45,54% des suffrages, selon des résultats officiels.

C’est donc une défaite historique pour Yahya Jammeh, avec 36,6% des voix, au pouvoir depuis 1994 dont on attend une allocution dans la journée. Il devrait reconnaître les résultats, selon le président de la Commission électorale. C’est en tous les cas un séisme politique pour le pays et une issue totalement inattendue pour cette élection que l’on disait jouée d’avance. Des scènes de liesse ont d'ailleurs suivi l'annonce des résultats notamment dans la capitale Banjul.

« C’est unique, ce n’est jamais arrivé ailleurs avant. C’est vraiment unique que quelqu’un qui a dirigé ce pays depuis si longtemps accepte sa défaite avant même que la Commission électorale ne l’annonce. C’est vraiment, vraiment, vraiment unique. C’est incroyable », pour le président de la Commission électorale gambienne, Alieu Momar Njie.

Scènes de liesse

Des scènes de liesse ont d'ailleurs suivi l'annonce des résultats notamment dans la capitale Banjul. L’histoire est en marche et des centaines de personnes célèbrent la victoire d’Adama Barrow avec des cris, des chants, des klaxons et des tambours. « Je ne vais pas pleurer aujourd’hui, confie un homme dans la foule. J’ai pleuré pendant 22 ans, durant tout le pouvoir de Yahya Jammeh. Aujourd’hui, je suis la personne la plus heureuse du monde ». « C’est une renaissance qui se déroule sous nos yeux, crie Lamine, 22 ans. Je n’aurais plus jamais peur, je suis libre, totalement libre ».

Si certains saluent Yahya Jammeh d’avoir, semble-t-il, reconnu sa défaite, les critiques sont vives, fortes, virulentes contre l’ex-président. Des voitures roulent sur une affiche géante de Yahya Jammeh, une affiche arrachée par la population. « Il y a eu trop de morts, notre vie était trop dure, explique Abdoulaye, un doyen. La Gambie doit revivre, nous ne voulons plus jamais de répression ». L’émotion est immense. Cette célébration, la fin du règne de Yahya Jammeh, était une chose impensable il y a encore quelques heures. La Gambie entre aujourd’hui dans la joie, la liesse, la vie, dans une nouvelle époque. C’est un jour historique et rien ne devrait pouvoir arrêter cette population qui respire pour la première fois depuis 22 ans l’air de la liberté.

Un nouveau président, une nouvelle Gambie, une nouvelle vie. Aujourd’hui, c’est le plus, plus, plus, plus beau jour pour tous les Gambiens. Pour moi, je peux dire que c’est le premier jour de ma vie.

Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

Yahya Jammeh a reconnu sa défaite à l'élection présidentielle ce vendredi soir dans une allocution télévisée, et félicité l'opposant Adama Barrow. Pour sa toute première déclaration du président élu, celui-ci a salué «une nouvelle Gambie».

« Même si mon opposant l’avait emporté avec un vote d’avance, j’aurais accepté le résultats du scrutin », a déclaré ce vendredi Yahya Jammeh dans une allocution télévisée. Au soir des résultats de l'élection présidentielle que beaucoup pensaient jouée d'avance, celui qui a dirigé la Gambie pendant 22 ans a salué son adversaire, l'opposant Adama Barrow. « C’est une victoire très nette », a reconnu Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir le 22 juillet 1994. « Vous, Gambiens, avez décidé que je devais partir. Vous avez choisi quelqu’un pour diriger votre, notre pays et je vous souhaite le meilleur », a-t-il dit.

Vainqueur inattendu de l'élection présidentielle gambienne face à l'homme qui détient les rênes du pays depuis 22 ans, Adama Barrow a salué un peu plus tôt une « nouvelle Gambie » dans une déclaration à l'Agence France-Presse. « Le message pour les populations gambiennes : il est temps de se mettre au travail. C'est une nouvelle Gambie, une nouvelle attitude, pour le changement et le développement de notre pays », a dit le président élu Adama Barrow dans un entretien avec l'AFP à Kololi, près de Banjul, le premier avec la presse depuis l'annonce de sa victoire. « Il y a de l'espoir », a-t-il ajouté.

Au soir de cette défaite, une question se pose : Yahya Jammeh va-t-il rester dans le pays ou bien partir ? En attendant, dans la rue, les Gambiens célèbrent la démocratie et leur nouveau président, Adama Barrow, ainsi que la fin de cette ère Jammeh. Les critiques sont d'ailleurs très vives : « Je veux qu'il soit jugé », explique Malick, un étudiant de 20 ans, qui n'a connu que le régime Jammeh. « Il doit répondre de ses actes, il ne peut pas quitter le pays », ajoute Abdoulaye, un ancien. La terreur des années Jammeh est dans toute les têtes.

RFI

Zeyna commission0



Commentaires

1
IM Demission
7 années ya
Le peuple souverain finit toujours par vaincre. C'est juste une question de determination et de conviction.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2244 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
544 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
340 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
485 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
375 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages