Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Michel Kafondo et Issac PM

Au Burkina Faso, les concertations organisées par le président de transition ont abouti à la mise en place un cadre de concertation des sages dans la recherche des solutions à la crise politique que traverse le pays. Les soldats du régiment de sécurité présidentielle (RSP) et l'armée demandent le départ de tous les militaires des organes de la transition. Le président de la transition a multiplié les concertations depuis le début de cette crise. Jeudi 9 juillet il avait prévu de s'adresser aux Burkinabè pour la première depuis le début de cette crise, mais son discours a été reporté à ce vendredi.

Les concertations entre le président de la transition, les chefs militaires, les autorités religieuses et coutumières ont pris fin dans la nuit de jeudi à vendredi par la création d'un cadre de concertation des sages. Etaient également présent à cette rencontre le Premier ministre Yacouba Isaac Zida, le général Pingrenoma Zagré, chef d'état-major général des armées, le général de brigade Gilbert Dienderé, l'ancien chef d'état-major particulier de la présidence, le Lieutenant-Colonel Céleste Coulibaly, le chef de corps du régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Ce cadre selon un communiqué de la présidence du Faso, est un organe de « médiation », ayant pour mission d'œuvrer au « rapprochement des positions des acteurs politiques, militaires et civils ». Toujours selon le même communiqué, les missions de ce cadre sont la décrispation de la tension sociale actuelle, c'est-à-dire, la crise née de l'exigence des militaires de retirer tout leurs représentants des organes de la transition.

Concernant le statut du régiment de sécurité présidentielle, ce cadre de concertation des sages propose de garder le statu quo et de rechercher une solution définitive après les élections. Le communiqué final de la réunion de ce cadre de concertation ne fait pas cas duconflit entre le Premier ministre et le RSP, ses anciens frères d'armes.

Le président Michel Kafando avait prévu une adresse à la nation après cette réunion. Mais ce discours a été reporté pour ce vendredi. Il était 20h30 lorsque les équipes de la télévision et de la radio publiques ont été informées du report, sans plus de précision.

Pourtant, l'annonce de ce message du président Michel Kafando avait été faite au cours du journal de la mi-journée de la télévision nationale. Cette première intervention du président Michel Kafando au sujet de la crise entre le chef du gouvernement et le chef du gouvernement et le régiment de sécurité présidentiel était très attendue par les Burkinabè.

RFI

{jathumbnail off}



Commentaires

0
Permanent
8 années ya
Mr le Pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1020 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
488 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
421 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages