samedi 3 décembre 2022

3674 lecteurs en ligne -

fraren

L'accord de paix pour le nord du Mali officiellement ratifié

Sidi Brahim Ould Sidati un dirigeant du Mouvement arabe de lAzawad

La Coalition des mouvements de l'Azawad (CMA) a définitivement signé ce samedi 20 juin, l'accord de paix pour le nord du Mali. Un texte déjà validé le 15 mai dernier en l'absence des groupes rebelles armés représentés par la CMA. L'accord vise à instaurer une paix durable dans le nord du pays et à mettre fin au jihadisme.

L'accord de paix, déjà entériné par le camp gouvernemental et la médiation internationale, a été signé au nom de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, rébellion) par Sidi Brahim Ould Sidati, un dirigeant du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), lors d'une cérémonie en présence du président malien Ibrahim Boubaca Keïta et du chef de la Mission de l'ONU, Mongi Hamdi.

Les youyous ont éclaté dans la salle de conférences lorsque Sidi Brahim Ould Sidati a apposé sa signature après celles figurant déjà sur l'accord depuis la cérémonie du 15 mai. Auparavant, le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, chef de file de la médiation internationale dans ces pourparlers, avait salué « un nouveau départ » pour le Mali.

La participation internationale était d'ampleur et de niveau moindres que lors de la cérémonie du 15 mai, devant un parterre de chefs d'État africains. La France et les États-Unis étaient représentés par des responsables de leur diplomatie et plusieurs pays voisins, tels la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso, par des ministres. le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a a nnoncé son intention de se rendre à Bamako lundi.

L'accord vise à instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une série de rébellions touareg depuis les premières années d'indépendance du pays, en 1960. En 2012, cette vaste région a été transformée en sanctuaire et en base d'opérations jihadiste, jusqu'au lancement par la France de l'opération Serval en janvier 2013.

« La signature n'est pas l'acte principal, une signature ne mettra pas fin à ce conflit, il faut l'application sur le terrain, que cette signature ne soit pas comme les précédentes, qu'elle soit appliquée »

RFI

{jathumbnail off}

.

Commentaires  

+2 #1 boukar 20-06-2015 23:17
Pourvu que c'est la bonne!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 #egadaz@ 21-06-2015 05:39
Il faut surtout veiller à la mise en application de ses accords sur le terrain
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Bakawyé 21-06-2015 09:44
ratifier d'accord ce facile, mais sa mine en application et difficile 8) accord 1990 :(( accorda 2006 :(( accord 2015 espèrent cette fois si ce la bonne :lp
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Nigerien 21-06-2015 17:48
La paix)). Nous l'espérons sincèrement
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 EXIMBANK CHINE 27-06-2015 18:01
prêt EXIM BANK CHINA a été signé le 30 Septembre 2013 pour financer la construction par CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) avec le contrat CPP signé le 1er Janvier 2013 pour la réalisation de la centrale de Salkadamna comme en témoigne par le FMI (Fonds monétaire international) en 2013 - 2014 à 2015
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com