NITA Fond Site Web 675 x 240

caricature patron fenifoot«Le mensonge a beau courir, la vérité finit toujours par le rattraper». Cet adage populaire s’illustre bien dans la gestion de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT). En effet, en ce début d’année 2014, les masques commencent à tomber dans la gestion du sport roi (football) au Niger.

Et c’est la compagnie aérienne de droit libyen, AFRIQIYAH Airways, qui lâche le morceau, une véritable bombe dans les milieux du football nigérien. Le 7 avril 2013, AFRIQIYAH Airways, plus précisément son directeur financier, Moustapha Mohamed Almuhadi avait saisi l’ambassade du Niger à Tripoli pour lui faire part du retard du payement de 75 000 000 FCFA correspondant à 50% de sa prestation relative au transport (Aller –retour) de la délégation nigérienne pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN/2013) à Johannesburg en Afrique du Sud. Dans la même lettre, la compagnie aérienne libyenne demandait le remboursement de la somme sus indiquée. Cette correspondance vient après celle du 6 mars 2013 dans laquelle le financier d’AFRIQIYAH Airways (le même Moustapha Mohamed Almuhadi) s’inquiétait du non payement par la partie nigérienne des 75 000 000 FCFA.

Après donc plusieurs mois d’attente, la compagnie libyenne décide enfin de laver le linge sale en public. A l’heure où nous écrivons ces lignes, AFRIQIYAH Airways n’est pas rentrée dans ses droits. Côté libyen, on est déterminé à aller jusqu’au bout, c’est-à-dire à récupérer son paquet (argent). Côté nigérien, c’est d’abord un silence de cimetière de la part des principaux concernés, à savoir le Ministère des Sports et la FENIFOOT. Puis les langues vont commencer à se délier dans les milieux du football nigérien. Enfin, le cercle du Colonel Pélé très indexé de sortir de sa réserve par la voix d’Ibrahim Atama, membre copté de la FENIFFOOT qui affirme que l’argent des libyens est pris en compte dans le budget national 2014. Un faux fuyant, selon plusieurs observateurs. L’argument soutenu est que nulle part dans le bilan du mandat précédent de la FENIFOOT ou dans celui de la CAN/2013 présenté par le Comité Exécutif, il n’a été fait cas de la fameuse somme de 75 000 000 FCFA à rembourser à AFRIQIYAH Airways.

Manifestement, il y a eu une volonté à cacher la vérité aux Nigériens. Cette affaire de remboursement lève quelque peu un coin de voile sur la gestion du football nigérien qui a été décriée par trois membres du Comité Exécutif de la FENIFOOT qui le 15 mars 2013 avaient décidé de claquer la porte de Pélé. Au nombre des griefs soulevés par les démissionnaires (Salifou Mayaki, Omar Sidi et Abdourahamane Oumarou), l’opacité qui caractérise la gestion de  l’exécutif national du football. Comment par exemple comprendre le non payement de ces 75 000 000 FCFA quand on sait que c’est la bagatelle somme de 1 milliard 600 millions qui a été octroyée à la FENIFOOT relativement à la participation du onze national à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (1 milliard débloqué sur les fonds de l’Etat et 600 millions mobilisés par les entreprises et sociétés partenaires du football) ?

Ceci sans compter des fonds récoltés dans le cadre du téléthon dont le montant total reste jusque là inconnu. Une question appelle généralement une autre : où est donc passé tout cet argent mobilisé pour la participation du Niger à la CAN 2013 ? « Le Hérisson » doute réellement si c’est le onze national qui a utilisé tout l’argent. Le MENA n’ayant enregistré aucune victoire, on ne pourra parler de mirobolantes primes de match versées aux joueurs. Contrairement à la CAN 2012 où le onze national a fait une longue préparation au Cameroun, en 2013, la mise en jambes des poulains de l’entraineur allemand Rohr a été courte (pas plus d’une semaine) et moins coûteuse car elle s’est déroulée en terre sud-africaine. Autre chose à savoir, durant les compétitions de la CAN, c’est la Confédération Africaine de Football (CAF) qui prend en charge les équipes qualifiées.

Revenons à l’affaire du remboursement libyen pour noter, selon des informations à prendre pour l’instant au conditionnel, que contrairement aux propos d’Ibrahim Atama, les 75 000 000 FCFA n’auraient pas été pris en compte dans le budget 2014. En haut lieu, on semble avoir la même compréhension que certains milieux du football selon laquelle le budget de la CAN 2013 ayant été bouclé, il y a lieu de chercher les 75 000 000 FCFA dans les caisses de la FENIFOOT. Voilà un nouveau dossier qui doit normalement intéresser la Haute Autorité à la Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA). « LE HERISSON » suivra pas à pas ce dossier.

Affaire à suivre !!!

Oumar Sanda

LE HERISSON

{jathumbnail off}



Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2551 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
564 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
358 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
502 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
394 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
382 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages