NITA Fond Site Web 675 x 240

CIV Guinnee Equatoriale

C’est une véritable humiliation que le Nzalang Nacional, l’équipe nationale de la Guinée Equatoriale, a fait subir aux Eléphants de la Côte d’Ivoire, ce lundi 22 janvier 2024 pour le compte de la 3e et dernière journée du groupe A de la phase des groupes de la 34e Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2024).  Alors que les poulains du sélectionneur français Jean-Louis Grasset avaient nécessairement besoin d’une victoire pour se qualifier pour le second tour, ils se sont littéralement effondrés par la surprenante équipe de la Guinée équatoriale en encaissant 4 buts sans en marquer un seul, devant des supporteurs médusés au Stade Alassane Ouattara d’Epimbé, à la périphérie d’Abidjan. Déjà battus par les Supers Eagles du Nigeria, l’équipe hôte du tournoi aura désormais besoin d’un miracle pour pouvoir continuer l’aventure dans cette compétition que les ivoiriens vantent comme « la plus belle des CAN de l’histoire ».

  

Zeyna commission0

 

C’est une soirée cauchemardesque qui s’annonce ce lundi à Abidjan et dans les plus grandes villes de la Côte d’Ivoire après la véritable culottée que vient de subir l’équipe nationale face à son homologue de la Guinée Equatoriale. Après sa défaite il y a quelques jours face aux Supers Eagles du Nigeria (0-1), les Eléphants n’ont pas pu barrir ce lundi face au Nzalang Nacional qui a humiliée les ivoiriens sur leur propre terrain et devant leur public. Par quatre fois, le gardien Y. Fofana s’est vu obligé d’aller chercher le ballon au fond de ses filets alors que malgré l’armada des attaquants et des joueurs aguerris lancés à l’offensive par l’entraineur Jean-Louis Grasset, les Eléphants n’ont pas pu marquer même un seul but pour sauver l’honneur ! Un scénario catastrophe pour l’équipe hôte du sommet qui ne compte que 3 points, glané lors du match d’ouverture contre la Guinée Bissau, battue 2 à 0 par les Eléphants.

Assommés devant leur public, les Eléphants à terre !

Avec cette raclée infligée par une équipe qu’on ne voyait pas vraiment venir puisque ne faisant pas office de favori, l’équipe nationale de la Côte d’ivoire n’a désormais plus les cartes en main et va devoir attendre la fin des matchs de groupe, le mercredi 24 janvier, pour sortir les calculettes et espérer un repêchage parmi les meilleurs troisièmes  des six groupes en compétition. La Guinée Equatoriale et le Nigeria sont eux qualifiés pour les 16e de finales alors que la Guinée Bissau est déjà éliminée de la course.

Il faut dire que cette CAN en terre ivoirienne réserve beaucoup de surprises tant le niveau des équipes est relevé comme en témoignent des oppositions palpitantes et des favoris comme l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie ou le Cameroun et le Ghana dont la qualification pour le second tour est encore incertaine et va devoir se jouer durant les derniers jours des phases de groupe.

Avec cette défaite mémorable, les ivoiriens qui sont friands des proverbes sarcastiques auraient mieux fait de se remémorer la sage maxime qui recommande que « celui qui n’a pas atteint l’autre rive n’a pas à  se moquer de celui qui se noie », eux qui ont tourné en dérision leurs « beaux frères » camerounais suite à la défaite, vendredi dernier par 0 buts à 3,  des Lions indomptables contre les Lions de la Téranga du Sénégal, lors de la 2e journée de la compétition comptant pour le groupe C.

En attendant la suite de la compétition qui s’annonce encore plus palpitante, les espoirs des ivoiriens de remporter leur deuxième titre à domicile s’effondrent comme un château de cartes car même si les Eléphants sont repêchés, on imagine mal les voir aller au bout de la compétition avec l’image qu’ils ont donné durant cette première phase qui est loin de l’étoffe d’un champion mais plutôt celle d’un Eléphant à terre! Il est vrai qu’il était quand même difficile d’imaginer la Côte d’ivoire rentrée …en Côte d’ivoire à ce stade de « sa compétition ». Mais c’est cela aussi le sport et la beauté d’une compétition telle que la CAN et cette édition peut encore réserver bien d’autres surprises !

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

2
lol
4 mois ya
Le Stade Alassane Ouattara d’Epimbé a porte malheur aux elephants. Peut etre qu'il faudrait le rebaptiser Stade Macron et on verra ce que ca va donner.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
MOUSSA
2 mois ya
TEST
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2227 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
542 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
339 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
483 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
374 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages