NITA Fond Site Web 675 x 240

 Issaka Issaka Chmpion lutte traditionnelle

Les lampions de la 44e édition du championnat national de lutte traditionnelle (Kokowa 2023) se sont éteints ce dimanche après-midi à l’Arène des jeux traditionnels Aboubacar Djibo d’Agadez avec le sacre de l’invincible Kadri Abdou dit « Issaka Issaka » de Dosso. Lors de la finale qui s’est déroulée en présence du premier ministre de transition Ali Mahamane Lamine Zeine ainsi que ses homologues du Burkina Faso et du Mali, le détenteur du Sabre national a terrassé le talentueux Maty Souley de l’écurie de Maradi au cours d’un combat qui a duré 08mn 04s. Avec ce 6e sacre après les trophées de 2015, 2016, 2019, 2021 et 2022,  « Issaka Issaka » confirme qu’il reste actuellement le roi incontesté des arènes et inscrit en lettres d’or sa glorieuse épopée dans l’histoire de la lutte traditionnelle, le sport roi au Niger.

 

Zeyna commission0

 

Et de six pour la légende Issaka Issaka! Comme en 2015 à Agadez, en 2016 à Dosso, 2019 à Tillabéri, 2021 à Niamey et 2022 à Diffa, l’invincible gladiateur de l’écurie de Dosso s’est adjugé l’édition 2023, la 44e du genre du Sabre national à l’issue de la finale qui s’est jouée dans l’après-midi de ce dimanche 31 décembre 2023 à l’arène des jeux traditionnels Aboubacar Djibo d’Agadez. Il n’a fallu que 8 minutes et 4 secondes pour le détenteur du titre de terrasser son adversaire du jour, le prometteur Maty Souley de Maradi, et de remporter son 6e sacre, le 3e consécutif et nouveau record dans l’histoire de la lutte traditionnelle, le sport roi au Niger. Le combat n’a certes pas été digne de l’évènement mais au final et ce qui est essentiel, c’est la victoire qui compte et Kadri Abdou dit Issaka Issaka reste le roi incontesté des arènes pour une année encore. Pour la prochaine édition, c’est à Dosso, sa région natale, que le natif de Gaya va remettre en jeu son titre et nul doute qu’il sera d’avance l’un des favoris car durant toute cette compétition, il a démontré qu’il n’est pas prêt de laisser son « Walki » comme en témoignent les combats de haute facture qu’il a brillamment remporté face à de sérieux prétendants au titre notamment Noura Hassan et Zakirou Zakari, tous deux de Tahoua, et respectivement en demi et quart de finale.

Le Trophée de la Patrie pour la légende Issaka Issaka

La finale de cette 44e édition du championnat national de lutte traditionnelle s’est déroulée dans une arène d’Agadez pleine à craquer et qui a été rehaussée par la présence du Premier ministre de transition, Ali Mahaman Zeine, qui était pour la circonstance accompagné par ses homologues Joachim Apollinaire Kyliem de Tambéla du Burkina Faso et Choguel Kokala Maiga du Mali, a la tête d’une importante délégation des ministres et responsables des deux pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). On notait également la présence des membres du CNSP et du gouvernement de transition, des présidents d’institutions et responsables d’entreprises publics et privés, les représentants du corps diplomatiques et organisations internationales, les membres de la Fédération nigérienne de lutte traditionnelle (Fénilutte), les autorités régionales, administratives et coutumières, les responsables des Forces de défense et de sécurité (FDS), les représentants des sponsors et partenaires de l’évènement ainsi que d’autres invités et u public venu nombreux pour assister à cette finale du « Trophée de la Patrie ».

En levée des rideaux de la finale, la petite finale a opposé Noura Hassan de Tahoua à Abba Ibrahim de Niamey et c’est le gladiateur de l’Ader qui a remporté la 3e place du podium.

Après la finale, le champion Kadri Abdou dit Issaka Issaka a été couronné une nouvelle fois roi des arènes et a reçu des mains du Premier ministre une enveloppe de douze (12) millions de francs CFA en plus du Sabre argenté et un cheval superbement harnaché, offert par le Sultan de l’Air. Le vice-champion s’est vu attribuer une enveloppe de sept (7) millions.

En plus de ces enveloppes officielles, le champion et son dauphin ainsi que les autres lutteurs qui se sont démarqués durant cette édition ont reçu diverses dons en nature et en espèces notamment de la part du Chef de l’Etat mais aussi des institutions publiques et privés, des sponsors et partenaires mais également de bonne volonté et supporteurs de la lutte traditionnelle, un évènement qui domine l’actualité nationale caque édition et contribue fortement à promouvoir et à cultiver la cohésion et l’unité nationale.

D’autres prix ont été également décernés tout au long de la compétition notamment pour la catégorie des 66kg, le championnat pour les malvoyants ainsi que dans d’autres disciplines connexes notamment le vainqueur en nombre de points à l’issue des compétitions interrégionales, la danse traditionnelle des lutteurs, le concours de chant ou « Kirari » ainsi que celui du plus accoutrement ou « Walki ». 

Après avoir remis le sabre, le Chef du gouvernement de la transition du Niger a tenu à exprimer toute sa gratitude l’ensemble des acteurs qui ont contribué à faire de cet évènement une réussite en dépit du contexte dans lequel il intervient cette année. « Ce sabre reste nigérien et je demande à tous les nigériens de rester toujours unis et prêt à défendre la patrie dans l’unité et la cohésion sociale » a déclaré le Premier Ministre Lamine Zeine.

Une édition qui a répondu à toutes les attentes

Auparavant, en procédant à la clôture de cette 44e édition du Sabre national de lutte traditionnelle, l ministre de la Jeunesse, des Sports, des Arts et de la Culture, le colonel-major Abdourahamane Amadou, s’est félicité du bon déroulement de la compétition qui après presque une dizaine de jours de combats et d’activités socioculturelles a pris fin de la plus manière et conformément aux attentes des autorités. Il a aussi mis en avant le contexte dans lequel intervient cette édition et a saisi l’occasion pour se réjouir de la présence à Agadez, des chefs de gouvernement du Mali et du Burkina Faso, et qui témoigne de l’excellence des relations entre les trois pays désormais fortement unis dans l’Alliance des Etats du Sahel (AES). « La preuve aussi de votre attachement, non seulement, à notre jeunesse décomplexée, et mobilisée pour dégager les troupes Françaises de nos terres et aujourd’hui réunie fraternellement autour de notre sport Roi au Niger, mais également, à notre culture africaine plusieurs fois millénaire que nous portons avec fierté »,  a estimé ministre Abdourahamane Amadou pour qui, « il s’agit, d’un message politique fort que nous envoyons à tous : l’AES n’est pas une simple solidarité militaire de circonstance mais une alliance pérenne et globale, y compris dans le domaine de la culture et des sports, entre pays frères conscients de leur communauté de destin ».

Dans son allocution de clôture, le colonel-major Abdourahamane Amadou a aussi passé en revue les points forts de cette 44e édition du Sabre National en mettant en exergue, « une meilleure écoute des autorités au niveau national qui, sans aucune hésitation ont apporté tout l’accompagnement que nous avions demandé pour réussir cette édition. Que tous ceux qui voudraient présenter le Niger comme un champ de ruines se résolvent à admettre qu’ils se sont lourdement trompés ». Le ministre de la Jeunesse et des Sports a aussi relevé la « réelle adhésion des autorités locales, des ressortissants de la région d’Agadez et des populations du Niger à cette importante activité sportive et culturelle ainsi que l’enthousiasme des lutteurs de toutes les régions durant les compétitions et la mobilisation de l’ensemble des acteurs qui a contribué à la réussite de l’évènement.

De l’avis de tous les supporteurs et spectateurs, la fête a été belle à Agadez et malgré les quelques écueils inhérentes à toute compétition sportive surtout d’une telle envergure, les objectifs assignés à ce sport roi au Niger ont été atteints notamment en terme d’organisation et d’accueil. Mention spéciale donc aux autorités régionales et locales avec à leur tête le Gouverneur de la Région d’Agadez, le général de brigade Ibrah Boulama Issa, président du Comité régional d’organisation.  

Le rendez-vous a été pris pour la 45e édition qui se tiendra en 2024 à Dosso.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

Issaka Issaka Chmpion lutte traditionnelle



Commentaires

2
loubbattou
5 mois ya
Le meilleur a gagne, la lutte traditionnelle nigerienne a gagne. Felicitations au vainqueur du sabre et rdv l'an prochain inch allah.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2195 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
540 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
337 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
482 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
370 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages