NITA Fond Site Web 675 x 240

TOLAC 2023 BIS1

La capitale du Niger a abrité du 17 au 19 mars 2023, la 12eme édition du Tournoi de lutte africaine de la CEDEAO (TOLAC) qui s'est terminée avec le sacre du Niger au classement général. Après trois jours de compétition de hautes compétitions qui ont mis aux prises les gladiateurs de 13 pays, le Niger a remporté la médaille d'or en équipe et 3 médailles d'or en équipes contre son éternel rival le Sénégal. Seule fausse note de l'écurie du Niger, la double chute du quintuple champion et roi des arènes Kadri Abdou dit "Issaka Issaka" face au sénégalais Modou Faye.

Zeyna commission0

Après l'édition de 2018, l'Arène des jeux traditionnels de Niamey a vibré durant tout le weekend au rythme des combats entre les lutteurs de 13 pays qui ont répondu présents à la 12e édition du Tournoi de lutte africaine de la Cédéao (TOLAC).

Au classement général, c'est le Niger qui remporte la compétition avec la médaille d'or en équipes et 3 médailles d'or et une de bronze en individuel.

Les finales par équipes et en individuel ont été âprement disputées hier dimanche devant un public venu nombreux pour notamment regarder les chocs entre les gladiateurs nigériens et sénégalais, les maitres du tournoi depuis sa création. Au finish, les lutteurs du Niger ont eu le dessus sur ceux du Sénégal avec 3 victoires contre 2. Jamilou Bakoye, Abba Ibrahim et Aibo Hassan n'ont eu aucun mal à se défaire de leur adversaire alors que Mansour Issa et Issaka Issaka ont mordu la poussière devant leur public.

Pour ce qui est des combats en individuel, sur les 4 lutteurs en finale pour le Niger sur 5, trois ont vaincu leurs adversaires et se sont emparés de l'or. Il s'agit de Jamilou Bakoy pour la catégorie de 66 kg, Mansour Issa 76 kg, et Aboubacar Ibrahim 86 kg alors que le prodige Aibo Hassan, aligné dans la catégorie des 100kg, a été terrassé par son adversaire gambien.

Il faut noter, pour ce qui est de la participation du Niger, la double défaite en équipe et en individuel du roi des arènes du Niger, Issaka Issaka devant Modou Faye du Sénégal, mais aussi le parcours sans faute des deux jeunes gladiateurs du Niger, Djamilou Bakoye dans la catégorie de 66kg et Aboubacar Ibrahim en 86 kg, qui n'ont eu aucune défaite durant cette compétition.

Pour rappel, le Ministre de la jeunesse et des sports du Niger, M. Sekou Doro Adamou a officiellement lancé, dans l'après-midi du vendredi 17 mars 2023 à l’arène des jeux de Niamey, la 12ème Edition du Tournoi de lutte Africaine de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (TOLAC). Treize (13) Etats membres sur les 15 que compte la communauté participent à ce tournoi communautaire organisé par le Centre de Développement de la Jeunesse et des Sports (CDJS) de la CEDEAO, en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports du Niger et la Fédération Nigérienne de Lutte Traditionnelle (FENILUTTE).

Promouvoir l'intégration régional par le sport

Selon l'organisateur de la compétition, l'organisation communautaire, "l’objectif recherché à travers l’organisation de cette compétition au sein de l’espace ouest africain, est de Promouvoir l’intégration et le développement régionaux par le sport ; promouvoir les valeurs africaines et le développement des sports régionaux authentiques et de la culture traditionnelle; renforcer le Tournoi de lutte africaine de la CEDEAO en vue d’élever la lutte africaine sur la scène sportive mondiale et rendre sa pratique largement internationale". 65 lutteurs de ces 13 Etats, dont 5 par pays, ont ainsi pris part à la compétition à l’arène de lutte de la capitale nigérienne en deux phases, celle de la compétition par équipe et en individuel, par catégorie de poids.

''En se lançant dans l’organisation d’un tournoi de lutte traditionnelle, la CEDEAO a comme ambition de créer un espace de brassage et de partage des valeurs culturelles que les populations des 15 Etats membres ont en commun. C’est une communauté de destin que nous nous devons de perpétuer. C’est pourquoi cette 12ème édition du TOLAC est placée sous le signe : la CEDEAD des peuples : Paix et Prospérité pour tous’’, a déclaré le Ministre Sekou Doro Adamou en procédant à l’ouverture officielle du TOLAC Niamey 2023. Pour lui, la CEDEAO des peuples se doit d’être un espace ‘’convivial et intégré afin de s’insérer harmonieusement dans le concert des Nations’’. Le TOLAC, ajoute le ministre Sekou Doro ‘’croyez-le, peut être le ciment de cette nouvelle ère de paix et de stabilité à laquelle ouvrent au quotidien et inlassablement le Président MOHAMED BAZOUM et le Premier Ministre OUHOUMOUDOU MAHAMADOU, aux côtés de leurs pairs pour asseoir une cohésion sociale propice à l’épanouissement de nos vaillantes populations’’. Et de conclure que, "le grand vainqueur de ce tournoi est notre espace communautaire et chacun de nous doit s’en convaincre afin de se consacrer à cette noble quête dans la synergie des esprits et des cœurs".

 TOLAC 2023 BIS1

A l’entame de son propos, au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, M. N’Dri Guillaume Gnamien, représentant résident de la CEDEAO au Niger, a bien voulu traduire la ‘’profonde reconnaissance de la CEDEAO au Président Mohamed BAZOUM, au Gouvernement et au Peuple Nigériens pour l’hospitalité réservée à toutes les délégations des Etats membres de la CEDEAO’’, avant de demander aux participants de donner un ‘’grand éclat à la fête''. Le TOLAC, a-t-il poursuivi, est l’un des grands rendez-vous sportifs annuels de notre Communauté qui a été adopté comme sport communautaire en novembre 1986 par le Conseil des Ministres de la CEDEAO. ‘’La 1ère édition du tournoi de lutte africaine s’est tenue ici même, à Niamey, en 2001 avec la participation de trois pays (Niger, Nigeria et Burkina). Aujourd’hui, 13 Etats membres ont répondu présents à notre invitation, preuve de l’importance de ce tournoi dans le calendrier sportif des fédérations’’, a rappelé M. Guillaume Gnamien. Chaque pays de la communauté, a-t-il expliqué, pratique une sorte de lutte sur son territoire. Ainsi, par l’organisation de ce tournoi, la CEDEAO favorise une mise en commun des différentes formes de lutte traditionnelle dans notre sous- région dans le cadre de la construction de la CEDEAO des Peuples.

‘’ La vision 2050 de la CEDEAO ne pourra être effective que si elle intègre et exploite mieux les valeurs que véhiculent le basket, le football, le judo, le karaté, le tennis, le jukskei (sport traditionnel sud-africain), le tir à l’arc (sport traditionnel du Burkina-Faso), le cyclisme, l’évala (lutte traditionnelle de la région de la Kara : région du Président de la République togolaise), en bref le SPORT en général’’, a dit le représentant résident de la CEDEAO au Niger.

Auparavant, le président de la Fenilutte, le gouverneur de la région de Niamey, ainsi que le vice-maire, président du conseil de ville de Niamey, ont tous pris la parole pour se réjouir de la tenue de cette 12ème édition du TOLAC dans la ville de Niamey.

TOLAC 2023 BIS1

Juste après les cérémonies protocolaires, les combats par équipes ont débuté dans une sorte de tournoi nordique à l’intérieur des poules.

 A l’issue des rencontres par équipe, le Niger, le Sénégal, la Gambie et le Nigeria se sont qualifiés pour la phase des demi-finales avec les oppositions suivantes : Nigeria contre Sénégal, 1 à 4 pour le Sénégal et le Niger qui a fait une promenade de santé face aux gladiateurs Gambiens 5 à 0 tout comme lors de ses précédentes rencontres face aux équipes de la Guinée et de la Côte-D’ivoire, qu’elle a battues sur les mêmes scores de 5 victoires à zéro.

actuniger.com



Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2013 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
525 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
323 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
473 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
358 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
361 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages