lundi 26 septembre 2022

3034 lecteurs en ligne -

fraren

Sabre national : présentation, forces et faiblesses des 10 lutteurs invaincus en lice pour la finale

Lutte traditionelle tournoi NE

C’est ce samedi 04 janvier que les combats entrant dans le cadre de la 41e édition du championnat national de lutte traditionnelle, qui se déroule au Stade régional de Maradi, vont entrer dans le vif du sujet, avec le début des huitièmes de finale.  La première phase de la compétition s'est en effet achevée, hier vendredi, avec la fin des combats entre les régions. Le jury en charge de la surveillance des combats truqués va enfin prendre ses vacances et le spectacle reprendra de plein pied, puisque pour chaque confrontation, il faudra nécessairement un gagnant. Sur les 80 lutteurs engagés dans la coure au Sabre national, ils ne sont désormais que 10 lutteurs invaincus en lice pour le trophée de cette 41e édition. A ce stade de la compétition, tous les invaincus peuvent remporter le sabre national. Toutefois, en fonction de leurs performances passées, certains ont plus de chance que d’autres en raison de leurs forces et en dépit de certaines faiblesses.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

  1. Tassiou Sani : le seul ancien champion en compétition depuis que Yacouba Adamou et Issaka Issaka se sont neutralisés. Il reste et demeure le favori le plus redoutable pour ce sabre national parmi les invaincus. Le lutteur de Zinder a fait un parcours presque parfait, mais pour y parvenir il doit être plus décisif que lors de la première phase.
  2. Ali Seyni :depuis le début de championnat, le lutteur de Dosso impressionne. Il atteint pour la première fois la seconde phase de la compétition. Il reste un prétendant sérieux, avec sa force physique et la vitesse dans l'exécution de ses méthodes offensives, notamment le ramassement des jambes.
  3. Sabo Abdoulaye: le lutteur de Niamey retrouve la deuxième phase après presque 4 ans d'absence. Il est le numéro 3 dans l'écurie de Niamey derrière Yacouba Adamou et Adamou Abdou. Sabo Abdoulaye a été vice champion en 2015 et fort de cette expérience, de sa force physique et sa technique, il peut rapporter à la ville de Niamey son 4eme sabre.

      4.Soumaila Abdou :  le petit frère du triple champion Issaka Issaka, s’est qualifié pour la deuxième fois consécutive à la          seconde phase. Il a démontré par sa technique défensive et offensive, qu'il peut ramener le sabre à Dosso et essuyer les larmes de son malheureux frère, champion en titre déchu.

  1. Souleymane Rabagardama :le lutteur de Tahoua a répondu présent à un moment où personne ne l'attendait. Pressenti comme une grande gloire de lutte de Tahoua lors de ses débuts courant 2007, il a alterné entre le bon et le moins bon. Sa carrière a connu des flottements au point où tous les observateurs ne l'ont pas classé parmi les favoris. Mais Rabagardama, demi finaliste en 2014, a de l'expérience et de la force physique pour prétendre rapporter à Tahoua son 11eme sabre et rentrer dans le cercle fermé des champions de la lutte traditionnelle. Cependant l'espoir de Tahoua reste techniquement limité.
  2. Tassiou Ibrahim :le lutteur de Niamey est un habitué de cette phase de la compétition. Il a déjà été demi-finaliste en 2010, quand il évoluait dans l'écurie de Diffa. C’est un lutteur très technique  qui a aussi des arguments à faire valoir et rejoindre la liste des détenteurs du sabre national.
  3. Aibo Hassan : c’est la grande révélation de cette édition et qui, au fil de la compétition,  s'est imposé comme un favori au Sabre. Très défensif et fort dans le ramassement des jambes, le lutteur de Maradi peut, devant son public, réaliser l'exploit.
  4. Rabiou Kankoura : depuis la retraite de Laminou mai Daba,  il est le numéro 2 à Agadez dernière Saley Daouda. Le lutteur d'Agadez est qualifié pour la deuxième fois en huitièmes de finales. Son expérience et sa force physique font de lui un candidat sérieux, mais il n'est pas endurant.
  5. Issiakou Moussa :l'ancien lutteur de Niamey, aujourd'hui dans l'écurie de Dosso,  est qualifié pour la première fois en huitièmes de finale. Mais il n'est pas inconnu du public car il a toujours inquiété ses adversaires et fait évoluer depuis presque 3ans ses statistiques.
  6. Ousmane Hassane :c’est le tombeur de Noura Hassan ancien vice champion, et sur qui il faut compter.  Très technique, le lutteur de Tillaberi a des arguments solides pour remporter son premier sabre national ou au moins faire rêver les populations de Gothey et Dargol, en accédant à la finale.

Abdoul Kader Abdou Koini

.

Commentaires  

+1 #1 Hamidou bachirou 05-04-2020 01:18
:cry:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Hamidou bachirou 05-04-2020 01:20
Clookik accorde terminé
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com