dimanche 2 octobre 2022

2582 lecteurs en ligne -

fraren

41e édition du Sabre National : les grands favoris

lutte sabre 2018

La 41e édition du championnat national de lutte traditionnelle a été officiellement lancée ce vendredi soir au Stade régional de Maradi où seront braqués, comme à l'accoutumée, les yeux des amateurs du « sport roi ». Il y a  80 lutteurs en compétition, mais 10 favoris se distinguent et ont les faveurs des pronostics.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

  1. Issaka Issaka: le champion en titre et triple détenteur du trophée. Il est le meilleur lutteur nigérien en exercice. Il est l'un des rares lutteurs qui allient la prudence, l'attaque et la défense. Issaka ne prend jamais de risques inutiles et dans ses moments de faiblesse, il sait comment contre attaquer son adversaire. 

2.Yacouba Adamou : c'est le deuxième dans la hiérarchie. Présent avec le statut de favori depuis 2009, Yacouba Adamou n'a jamais manqué le rendez vous de la deuxième phase de la compétition. Le champion de 2014, allie la technique et la défense. Cependant ses performances ont baissé ces deux dernières éditions puisqu'il prend moins de risques, comme en témoigne la longévité de ses combats et utilise rarement sa technique défensive le "habri".

3.Yahaya Kaka : le neveu de Kadade (ancienne gloire de la lutte traditionnelle au Niger) a impressionné le public nigérien, dès ses débuts en 2006, avant d'atteindre le sommet de son art en 2017 avec le premier Sabre remporté dans son compteur. Ce lutteur, spécialiste en ramassement de jambes est techniquement irréprochable. Il est aussi fort en contre-attaque, utilisant la technique de "habri". Mais parfois Yahaya excède dans la prise de risques ce qui lui cause préjudice.

  1. Tassiou Sani : l'invité surprise et champion de l'édition 2018,  a détrôné son coéquipier Dan Tela du leadership technique de la sélection de Zinder. Tassiou Sani, par sa force physique et sa technique, a pu imposer le respect dans les arènes. Il est favori pour cette édition mais doit améliorer sa technique, surtout dans l'aspect offensif et défensif.

 5.Saley Daouda : lutteur de Tillabery puis d'Agadez, il est l'un des plus constants au dernier carré depuis presque 5 ans. Spécialiste de "bankare", il utilise sa force et sa taille pour dominer l'adversaire avant de le battre. Saley a des faiblesses, d'abord sa technique comporte des risques et il a des lacunes défensivement.

  1. Lawali Dan Tambey :le jeune lutteur a régulièrement progressé ces derniers années. A chaque édition, Dan Tambey améliore ses performances et soigne ses statistiques. Son meilleur record est les demi-finales qu'il a atteint en 2017. Il a la technique et la fougue nécessaire pour s'imposer comme roi des arènes.
  2. Samaila Abdou: demi finaliste de la dernière édition, le petit frère de Issaka Issaka est un lutteur complet. Plein d'avenir,  le jeune lutteur améliore ses statistiques et dispose des ressources pour détrôner son frère.
  3. Mansour Issa : le lutteur de Dan Dela est techniquement irréprochable. Médaillé d'or dans sa catégorie au TOLAC ( Tournoi et Lutte Africaine de la CEDEAO) et présent ces dernières années dans le dernier carré, ce lutteur de la région de Diffa est un prétendant sérieux. Spécialiste de ramassement de jambes, Mansour Issa sait prendre de risques pour obtenir la victoire dans un temps record. Mais sa faiblesse réside dans son excès de prise de risques.
  4. Moussa Abdoulaye : demi finaliste en 2013, ce lutteur a pris les commandes de la sélection de Maradi avec un Bindigao vieillissant et à la retraite pour cette édition. Moussa a la force physique et la technique nécessaire pour être le roi des arènes. Cependant, il est parfois handicapé par des problèmes de santé lié à sa crise asthmatique qui l'empêche de faire des combats de longue durée.
  5. Ali Seyni :son nom va surprendre certainement mais il est le second de Issaka Issaka dans la sélection de Dosso. Ce lutteur est connu par sa technique et sa prise de risques. Il aurait pu s'affirmer lors de la dernière édition n’eut été sa malchance à la 5eme journée.

Il s’agit-là d’un pronostic basé sur les performances, forces et faiblesses des lutteurs en lice mais on ne peut tout prévoir dans un sport. Cependant, ces pronostics permettent de savoir à quoi s'attendre lors des compétitions sportives. D'autres lutteurs peuvent aussi s'affirmer et remporter même le sabre national. Il s'agit de: Adamou Abdou de Niamey, Harouna Ali et Abdou Salam Soumaila de Tahoua, Dala Abani de Maradi, Noura Hassan et Namata Ibrahim de Dosso.

Par Abou Koïni Abdoul Kader

.

Commentaires  

+4 #1 Salau Amadu 28-12-2019 11:16
Bonne chance à tous nos lutteurs
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Issaka Habou Maman Sani 28-12-2019 12:51
Tellement que les gens ont oublié Diffa même notre meilleur lutteur vous le ramené à Matadi.(Dala Abani) vous serais même surpris cette année. Wait and see
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Vkasso 28-12-2019 13:19
Dala Abani est de Diffa sauf s il est dans le camp deMaradi cette année.
Ali seyni est un bon lutteur... Il lui manque juste une expérience solide. Lors du sabre passé il a été victime de sa précipité et de son propre poids.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Aboubacar Bahi 28-12-2019 14:06
cette édition doit être annulée au mémoire
de nos soldats tués à inates.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Alner 28-12-2019 15:46
bonne chance a tout nos lutteurs
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Le fâché 28-12-2019 17:51
Citation en provenance du commentaire précédent de Aboubacar Bahi :
cette édition doit être annulée au mémoire
de nos soldats tués à inates.

Effectivement, ce championnat aurait dû être annulé.Plus d'une centaine de familles ont été endeuillées en moins de deux semaines a Inates et a D'Annam.Mais que voulez-vous, les hommes qui nous dirigent aujourd'hui ne songent qu'à s'amuser.Ils "fabriquent'le malheur, mais s'en détournent comme si de rien n'était. Leur emblème satanique finira par les engloutir Inch Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Issaka issaka 29-12-2019 12:53
Parmi 10 favoris que vous citez vous mettez des lutteurs qui ne peuvent même devenir champion que si et seulement si on dit repousse les autres sous prétext qu'ils ne sont pas Nigériens dommage vraiment il faut revoir les favoris
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Bonne chance a ts les lutteurs ? 29-12-2019 17:14
Bonne chance ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 hamadou yaro midou 30-12-2019 22:31
nous souhaitons bonne chance à tous les lutteurs ! dans tout le cas c'est le Niger qui gagne
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Abdourahamane Nouhou Abdou 02-01-2020 00:00
Je contredis pas que votre proposition des dix meilleurs lutteurs du Niger mais je pense Dalla Abani de Maradi doit normalement figurer parmi ces dix car ce lutteur ne fait que montrer ses talents à titre d'exemple même cette année, il a été invaincu face à Mansour ,Ibrahim Namata ou encore Dan Tela de Zinder.

Je pense qu'il a un très bon avenir et qu'il peut être célèbre dans les années à venir tout comme ce jeune lutteur Laouali Dan Tambay.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com