NITA Fond Site Web 675 x 240

JID2023 Niamey BIS

A l'instar des autres pays du monde, les Douanes nigériennes ont célébré ce jeudi 26 janvier, l'édition 2023 de la Journée Internationale des Douanes (JID2023) qui a été placée sous le thème : « Accompagner la nouvelle génération promouvoir le partage des connaissances et renforcer la fierté de la profession douanière ». A Niamey, plusieurs activités ont marqué cette célébration qui s'est déroulée au Palais des Congrès avec au centre, l'investissement dans le capital humain notamment la nouvelle génération comme gage d'efficacité et d'efficience pour les douanes du futur.

Zeyna commission0

C'est le Secrétaire général du Ministère des Finances, Dr Mamane Boukary, qui a présidé la cérémonie officielle de célébration de la JID 2023 au Niger, une cérémonie qui a été rehaussée par la présence, outre de celle du Secrétaire général adjoint  ainsi que des cadres centraux du ministère, de celle du Directeur général des Douanes, M. Harouna Abdallah, des officiers supérieurs des différents corps des Forces de défense et de sécurité (FDS), des Directeurs nationaux et régionaux, chefs d'unités et de services et d'anciens Directeurs des Douanes ainsi que de nombreux invités de marque.

JID2023 Niamey BIS

Accompagner la nouvelle génération à travers la formation, à l'information et à la sensibilisation

Plusieurs allocutions ont été prononcées à l'ouverture de la cérémonie. Dans son mot introductif, le Directeur général des douanes a tenu, tout d'abord, à rappeler le sens de la célébration de cette journée qui commémore, chaque année, la tenue de la session inaugurale du Conseil de Coopération Douanière (CCD) qui eut lieu le 26 janvier1953. M. Harouna Abdallah a ensuite abordé le thème choisi pour cette année, « Accompagner la nouvelle génération : promouvoir le partage des connaissances et renforcer la fierté de la profession douanière », qui s'inscrit dans la démarche qui consiste à placer le capital humain, et en particulier la nouvelle génération au cœur de la Douane du futur. "Pour l'Administration des Douanes nigériennes, ce thème vient à point nommé quand on sait les multiples efforts qui sont menés par le gouvernement pour soutenir la Douane dans son rôle de mobilisation de recettes ainsi que celui de la protection de la société et le bien-être des agents de l'Etat", a déclaré le DG des Douanes nigériennes pour qui, si le partage de connaissances fait l'objet d'une préoccupation particulière de l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD), "c'est parce que tout simplement la qualité des ressources humaines d'une administration reste profondément liée à la formation, à l'information et à la sensibilisation du personnel".

Le Directeur général des Douanes a saisi par la suite l'occasion pour mettre en exergue les initiatives menées par l'Administration des douanes notamment pour ceux qui des actions de formation en faveur de son personnel et même de ses partenaires. Il a également souligné que le développement du partenariat place la Direction générale des Douanes (DGD), au rang des administrations citoyennes qui œuvrent pour le bien-être collectif. En outre, a poursuivi M. Harouna Abdallah, "l'appétence de la douane nigérienne aux nouvelles technologies et à la science des données fait sa fierté du fait qu'elle est régulièrement sollicitée tant sur le plan national qu'à l'extérieur du pays pour donner son appui". De même, a-t-il ajouté, "les nobles missions que nous remplissons au nom de l'Etat et des citoyens, des motifs valables qui renforcent davantage la fierté d'être douanier".

"Nos efforts resteront, encore et toujours, inébranlables dans la mobilisation des ressources fiscales pour le financement des politiques et programmes du Gouvernement tout en respectant les règles d'éthique et de déontologie, gage de fierté de la profession douanière. J'exhorte donc les chefs d'unités, spécialement invités à cette cérémonie à ne ménager aucun effort pour cette œuvre de haute importance nationale en bannissant les mauvaises pratiques et la corruption qui entachent cette fierté que nous recherchons". M. Harouna Abdallah, Directeur général des Douanes

 

Cultiver la fierté d'être douanier pour convenablement accomplir cette noble mission

Dans son discours de lancement officiel, le Secrétaire général du Ministère des Finances s'est félicité de la tradition désormais établie au Niger, de la célébration de cette journée particulièrement importante pour les douanes, en ce sens qu'elle leur permet de réfléchir sur un thème d'actualité afin d'apporter leur concours en la matière. Et Dr Mamane Boukary de se réjouir du fait que le thème choisi cette année par l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD) soit consacré aux préoccupations d'ordre socioprofessionnel. En effet, a-t-il souligné,  "le choix d'un tel thème permettra sans aucun doute à l'Administration des Douanes de se pencher résolument sur l'enrichissement du capital humain à travers la formation, l'information et l'encadrement de la nouvelle génération afin de créer un modèle de douanier respectueux des règles d'éthique et de déontologie tout en ayant le désir pour l'utilisation de nouvelles technologies". Pour le SG du ministère des Finances, "le douanier de demain serait donc celui-là qui maitrise la fonction douanière et qui fait la fierté de son administration à travers ses comportements et son aptitude à influencer positivement les autres". C'est pourquoi, il a estimé que la composante « fierté » retenue cette année par l'OMD, n'est qu'un rappel des missions traditionnelles des douanes mais seulement si elles sont remplies honorablement.

Selon le SG du ministère des finances, les missions qu'assurent les douaniers sont de véritables motifs de fierté pour cette noble mission qu'ils exercent. Il d'agit, a-t-il rappelé à titre d'exemple, de la collecte des ressources fiscales nécessaires pour la mise en œuvre des programmes et politiques nationales de développement ; de la protection des citoyens à travers la lutte contre les contrebandes et les contrefaçons ainsi que de la protection des industries légalement établies sur le territoire national à travers la lutte contre la fraude commerciale et douanière l'assistance et les appuis divers aux autres administrations. "La fierté, c'est à chaque fois que l'administration ou ses agents se distinguent parmi un groupe d'acteurs de qualités diverses. C'est pourquoi, je trouve que les réformes informatiques robustes que la douane conduit et l'analyse des données dans le pilotage des services, sont des motifs de fierté pour l'administration des douanes", a déclaré Dr Boukary qui a cité qu'à titre illustratif, les plus récentes sollicitations dans ce domaine proviennent des douanes tchadiennes, des douanes maliennes, des douanes centrafricaines et du Haut- Commissariat à la Modernisation de l'Etat (HCME) pour la formation des élus nationaux sur l'analyse des données. "Je reste convaincu, qu'il y a une forte corrélation entre la dématérialisation des procédures douanières et l'optimisation de la collecte des ressources fiscales", a déclaré le SG du ministère des Finances pour qui, cette fierté fera de la douane, un démembrement de l'Etat qui gardera sa place dans la mise en œuvre du PDES 2023-2026, cher aux plus hautes autorités de la 7ème République au premier rang desquelles, SEM. Bazoum Mohamed Président de la République, Chef de l'Etat et SEM. Ouhoumoudou Mahamadou, Premier ministre, Chef du gouvernement.

Des certificats de mérite et des échanges enrichissants

Après l'ouverture solennelle, la cérémonie s'est poursuivie avec plusieurs activités notamment la remise des certificats de mérite de l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD) qui a été couplée à la remise d'un appareil électrocardiogramme à la Mutuelle des douanes nigériennes par l'Association Internationale des Douaniers Francophones (AIDF). S'en est suivie, la remise de certificat de mérite notamment les vérificateurs des douanes nigériennes au titre de l'année 2023 suite à l'instauration des contrats de performance ainsi qu'à des partenaires de l'administration des douanes à l'image de la coopération allemande (GIZ).

La journée a été également mise à profit pour une rencontre entre le ministère des Finances, l'administration des douanes ainsi que les chefs d'unités. Une rencontre qui a porté sur les questions préoccupantes de l'heure. Des échanges francs à l'issue desquels ont été déclinées des instructions ainsi que les nouvelles attentes du gouvernement qui guideront les responsables des services et unités douanières dans l'exercice de leurs fonctions pour le bien du pays. La cérémonie a enfin pris fin par un panel ainsi que des discussions sur le thème de cette édition 2023 de la Journée internationale des Douanes.

Zeinabou Ibrahim (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2195 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
540 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
337 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
482 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
370 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages