Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

 colonel major Garba Hakimi

A l’instar de la Communauté international, le Niger célèbre ce vendredi 1er décembre, l’édition 2023 de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, placée cette année sous le thème : « laisser le leadership aux communautés ». A cette occasion, le Ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales, le médecin colonel-major Garba Hakimi a livré un message dans lequel il a fait le bilan des progrès enregistrés ainsi que les défis à relever dans le cadre de la lutte contre cette maladie au Niger où, selon les dernières estimations officielles, quelques 33.854 personnes vivent avec le VIH, 1.114 en sont mortes en 2022 pour une séroprévalence de 0,4%. L’occasion également pour le ministre de plaider en faveur d’un engagement davantage soutenu et une responsabilité renforcé par tous en vue de contribuer à l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable (ODD3) par la mobilisation des autorités, des bailleurs de fonds et de la population, notamment les femmes enceintes, les jeunes adolescents, en vue de l’élimination du sida d’ici 2030.

 

Zeyna commission0

Dans son message le ministre de la Santé publique a d’abord rappelé le contexte mondial, continental et national dans lequel intervient la célébration de cette édition de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA avec, chaque année, 1,3 million de personnes qui sont infectées et 630 mille personnes qui  décèdent de maladies liées au SIDA dans le monde. L'Afrique est le continent le plus touché avec 25,7 millions de personnes vivant avec le VIH soit plus des deux tiers des personnes vivant avec le VIH dans le monde, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Au Niger, indiqué le ministre Garba Hakimi,  bien que l'épidémie du VIH soit de basse prévalence (0,4%) dans la population générale de 15-49 ans, elle reste néanmoins élevée chez les professionnelles de sexe (9,6%), les populations carcérales (1%), les réfugiés/Migrants (0,7%) et les jeunes adolescents (0,8%), comme l’a relevé l'enquête de Surveillance de Seconde Génération de 2019. Selon les statistiques officielles soulignées par le ministre, les Personnes vivant avec le VIH sont estimées à 33 854 selon le Spectrum 2022 et au cours de la même année, 1 114 personnes sont décédées des maladies liées au VIH et 1 513 ont été infectées par le VIH. « Il est évident qu'au Niger, des progrès sont enregistrés dans la lutte contre le SIDA », a estimé le ministre de la Santé publique qui a souligné, à titre illustratif, que la Prévention de la Transmission de la Mère à l'Enfant (PTME) dans son volet dépistage est passée à l'échelle au niveau des 1.403 structures sanitaires impliquées dans les activités de la Santé de la Reproduction. Cependant, a-t-il reconnu,  force est de constater qu'en fin 2022, la couverture en « tester-traiter » reste encore faible 629 sites sur les 1.403 cités ci haut, soit 44,83%. Quant aux interventions communautaires qui font l'objet de slogan pour cette présente journée, la couverture des Centres de Santé Intégrés, en médiation communautaire n’est que de 27,69%. Par ailleurs, est-il mis en évidence, les résultats globaux obtenus après la mise en œuvre du plan d'élimination de la transmission mère-enfant (2018-2022) montrent un taux résiduel de transmission mère-enfant du VIH de 26,03% sur un objectif attendu de 5%. Aussi, l'enquête de surveillance de seconde génération a révélé que la prévalence du VIH chez les jeunes adolescents est passée de 0,1% en 2011, à 0,8 en 2019, soit une hausse de 0,7%. Selon cette enquête, « les adolescents de 15-19 ans sont les moins informés ».  En outre, a-t-il poursuivi, « la discrimination et la stigmatisation des Personnes Vivant avec le VIH et autres personnes affectées constituent une entrave à la riposte comme le montre  l'Enquête sur l'impact socio-économique du VIH/sida, dont les résultats ont fait ressortir que 2,2% des malades ont déclaré avoir été victimes de discrimination au niveau des services de santé ».

« Le leadership aux communautés », plus qu’un slogan mais un défi et un appel à l’action

Abordant le thème choisi pour cette édition 2023 de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le ministre de la Santé publique a indiqué qu’il constitue un autre défi mis en avant par cette manifestation dans le monde entier mais aussi un appel à l'action.

« Les leaders pourraient sauver des millions de vies et protéger la santé  de tous et toutes. Pour cela,  il faut mettre les communautés au cœur de tous les plans et programmes de lutte contre le VIH, financer de manière complète et fiable les activités  communautaires, éliminer les obstacles liés aux rôles de leadership, pour faciliter le rôle des communautés, dans les prestations des services de lutte contre le VIH, garantir l’espace de la société civile et protéger les droits humains sans exception y compris des communautés marginalisées et faire avancer la riposte au VIH ».

Le ministre de la Santé publique, le médecin colonel-major Garba Hakimi a saisi l’occasion pour lancer un  vibrant appel à toutes et à tous afin de lutter contre toute forme de stigmatisation et de discrimination liée au VIH/SIDA. En particulier il a estimé qu’il est important que les familles, les proches, les collègues de travail, la communauté et les agents de santé doivent continuer à apporter un appui psycho affectif aux personnes vivant avec le VIH.

En terminant son allocution, le ministre a tenu à réitérer au nom des plus hautes autorités, ses sincères remerciements à l'ensemble des acteurs notamment les agents de santé, les partenaires techniques et financiers ainsi que les leaders communautaires qui accompagnent l'Etat en vue d'améliorer l'état de santé de nos populations.

Il convient de noter que dans le cadre de la célébration de cette journée et en vue de soutenir le leadership des communautés, des activités sont prévues pour la promotion à l'accès universel de la prévention, des soins, du traitement et de soutien des personnes infectées et affectées par le VIH et le sida, en mettant l'accent sur les femmes enceintes et les adolescents/jeunes. Il s'agit notamment de l'organisation d'une causerie débat sur l'apport des acteurs communautaires dans la lutte contre le VIH/SIDA suivi d'un repas de convivialité avec les Personnes Vivant avec le VIH ainsi que l'organisation d'un dépistage volontaire du VIH/Hépatites chez les femmes enceintes dont le lancement officiel est prévu ce vendredi 1er décembre au niveau du CSI Lazaret, dans la commune 2 de Niamey. Au delà de l’aspect symbolique de cette célébration, le but visé est de contribuer à l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable
(ODD3) par la mobilisation des autorités, des bailleurs de fonds et de la population, notamment les femmes enceintes, les jeunes adolescents, en vue de l’élimination du sida d’ici 2030, à travers un
engagement soutenu et un sens de responsabilité renforcé par tous.

Abdoul Karim (actuniger.com)



Commentaires

2
Mallam
3 mois ya
C'est qui ce mec qui ressemble à Satan en personne ? Sûrement un des accolytes d'issoufou n'est ce pas ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Alpha
3 mois ya
Un peu de respect jeune homme!
Ce Mr. a l'age d'etre ton papa ou meme plus. Un peu de tenue pour les parents d'autrui si reelement on respecte les siens.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1047 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages