NITA Fond Site Web 675 x 240

remise classe materiaux definitifs UNICEF ecole Gamkale

Le ministre de l'Education nationale, Dr Rabiou Ousmane, a procédé ce mercredi 13 avril à l'école bilingue Gamkallé de Niamey, à la réception de 26 nouvelles classes en matériaux définitifs construites par l'Unicef Niger avec l'appui financier de l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (Norad). L'initiative est la concrétisation d'une promesse faite par l'Unicef Niger au lendemain du tragique incendie qui a ravagé, il y a tout juste un an, les classes en paillotes de l'Ecole "Pays-Bas" de Niamey avec 21 victimes, tous des enfants.

 

Zeyna commission0

La cérémonie de réception s'est déroulée en présence du Représentant de l'UNICEF au Niger, Stefano Savi, des cadres du ministère de l'Education nationale, des représentants des autorités régionales, municipales et coutumières ainsi que des parents d'élèves, encadreurs et des élèves.

Tout comme les responsables de l'éducation, ceux des parents et des élèves, le ministre de l'Education nationale a tenu, à cette occasion, à transmettre tous les sincères remerciements des plus hautes autorités du pays ainsi que ceux des bénéficiaires pour cet appui inestimable qui s'inscrit dans la droite ligne de la priorité accordée par le Président de la République Bazoum Mohamed à l'éducation comme base de développement du Niger. Dr Rabiou Ousmane a lancé un appel à tous les partenaires techniques et financiers à s'engager dans cette dynamique afin d'accompagner le gouvernement à concrétiser son ambitieux chantier de mettre fin d'ici quelques années aux classes en paillotes au Niger et ainsi offrir un cadre adéquat d'étude aux enfants.

L'UNICEF aux cotés du gouvernement pour offrir les meilleures conditions d'apprentissage aux élèves

Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le Représentant de l’UNICEF au Niger a tenu tout d'abord à rappeler les douloureuses circonstances du drame qui a endeuillé, il y a tout juste une année, plusieurs familles avec les jeunes vies qui ont été prises par les flammes à l'Ecole Pays-Bas. "Lorsque ces morts ont été connues, les habitants du pays étaient alors partagés entre tristesse et colère. Tristesse en pensant à ces jeunes vies fauchées et à leurs familles, et colère contre ce sort qui n’en finit plus de frapper des vies innocentes", s'est ému Stefano Savi pour qui, "ce drame, ces drames, nous ramènent au cœur de notre mission, que nous essayons, avec modestie, mais avec toute la force de notre volonté, d’accomplir au quotidien".

Après avoir rappelé que le Niger recèle la plus belle des richesses à savoir sa jeunesse, le Représentant de l'UNICEF au Niger a, toutefois, souligné que chaque richesse est accompagnée de son risque. "Quand plus de huit cent milles jeunes enfants, filles et garçons arrivent chaque année à l’âge d’être scolarisé, notre devoir est de leur offrir les meilleures conditions d’apprentissage, pour qu’à leur tour, ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes pour leur famille et leur pays", a ajouté M. Savi qui n'a pas manqué de souligner que "le drame de l’école Pays-Bas nous rappelle que nous avons encore beaucoup à faire". En novembre dernier, a-t-il rappelé également,  "l’incendie qui a fait au moins vingt victimes et quatorze blessés dans une école à Maradi en a encore été un cruel rappel".

remise classe materiaux definitifs UNICEF ecole Gamkale BIS

"L'éducation des jeunes nigériennes et nigériens est une priorité pour le gouvernement. Et nous allons continuer d’accompagner nos partenaires de mettre l’éducation au premier plan, en particulier celui de la jeune fille. Nous allons continuer de nous engager pour que les courageux enseignants et les vaillantes enseignantes de ce pays, qui enseignent souvent dans des conditions difficiles, puissent continuer leur noble mission et accompagner les jeunes écoliers qui subissent des drames, au quotidien". M. Stefano Savi, Représentant de l'UNICEF au Niger

Le Représentant de l'UNICEF au Niger a annoncé plusieurs mesures en faveur de l'éducation comme la formation à plus de cinq milles (5.000) enseignants en accompagnement psychosocial, en santé mentale et aux premiers secours en cas d’incendie notamment pour garantir le bien-être et la sécurité des enfants en toutes circonstances. "Les risques pour les enfants se sont multipliés, avec l’insécurité grandissante et le changement climatique qui assèche l’air et rend ces écoles en paillotte plus dangereuses encore", a poursuivi M. Savi, et pour cela, l'UNICEF prévoit  un accompagnement en faveur de plus de six mille six cents (6.600) pour avoir, chacune, un plan de préparation et de réponse aux urgences. "Nous allons aussi accompagner la politique de gouvernement dans sa politique sur les centres de regroupements et les collèges de proximité pour assurer la continuité éducative", a aussi annoncé Stefano Savi qui a enfin, réitéré, l'engagement de l'UNICEF Niger à continuer à "accompagner les communautés pour renforcer la redevabilité collective et bâtir un contrat social pour une éducation de qualité".

remise classe materiaux definitifs UNICEF ecole Gamkale BIS1

Peu après la cérémonie officielle de réception des nouvelles classes, les officiels ont visité les différents blocs et échangé avec les responsables de l'école ainsi que les élèves.

Il convient de noter que selon les statistiques officielles, on compte plus de 36.000 classes en paillote au Niger et, selon l'UNICEF, "s'en débarrasser nécessite que tous les partenaires travaillent ensemble pour trouver une solution à long terme qui garantira la sécurité des enfants et des conditions d'apprentissage adéquates".


remise classe materiaux definitifs UNICEF ecole Gamkale BIS2

A.K.M (actuniger.com)



Commentaires

9
Sajuru
2 années ya
Le medecin apres la mort. C'est une honte pour un pays comme le Niger qui a les moyens d'acheter et entretenir un Boeing 737-800 pour le seul confort de ses dirigeants mais incapables de caser ses ecoliers dans des classes decentes et securisees. Le maudit issoufou s'est fait la malle avec plus de 1000 milliards cfa pour aller se terrer a yantala sous la protection de l'incapable bazoum alors que l'ecole qui est le seul ressort social est demuni du basic. Honte a vous deux.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
Aliss wan Air
2 années ya
La haine contre quelqu'un tue a petit feu, mefie toi
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Tezalit
2 années ya
Quelle honte nationale. Heureusement que la honte ne tue pas au Niger sinon le pays serait enterr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
:sad: :sad: Pour une entit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2293 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
544 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
342 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
486 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
376 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages