mardi, 14 août 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

eleves candidat img 9447 min

Le Président Mahamadou Issoufou a dans son message à la Nation jeudi 2 août a mis en relief la ‘’faiblesse de notre système éducatif’’, relevant de « très faibles taux de réussite aux examens ».

 


‘’La qualité du système éducatif transparait à travers les résultats de l’évaluation des apprenants en fin de cycle. Les résultats des examens du BEPC et du BAC qui viennent de se dérouler confirment la faiblesse de notre système éducatif. En effet les taux de réussite au BEPC et au BAC sont respectivement de 39,61% et 25,75%, a détaillé le Chef de l’Etat.
Ces taux très faibles de réussite aux examens ne sont pas le seul fait des enseignants dont le niveau est souvent mis en cause. Ils sont surtout le résultat des perturbations multiples qui jalonnent l’année scolaire. Je veux parler des coups de sifflets intempestifs, des grèves multiples, des retards et absences de tout genre qui ont pour conséquences des programmes inachevés ou bâclés, a-t-il fait observé.
Ajoutant que ‘’ce n’est pas étonnant que les meilleurs résultats scolaires proviennent des établissements où la discipline est de rigueur et où les années scolaires sont complètes et normales. Nos scolaires, élèves et étudiants,  doivent comprendre qu’il s’agit avant tout pour eux de préparer leur avenir. Il est dommage que certains d’entre eux entrainent les autres à  gaspiller l’occasion qui leur est offerte  de s’instruire et de se former afin d’être utiles à eux-mêmes et à la société.’’
Le Président Issoufou a souligné que ‘’ Notre pays a une structure démographique avec un actif qu’on ne trouve nulle part ailleurs’’, en réitérant que ‘’ Nous sommes déterminés, comme j’ai eu déjà à le dire en d’autres occasion, à transformer cet actif démographique en dividende économique c’est-à-dire non seulement à éduquer et former  notre jeunesse mais aussi à lui offrir des emplois. 
‘’Nous devons donc agir sur toutes les causes de la baisse du niveau scolaire’’, a-t-il exhorté avant d’appeler  à une prise de conscience collective des élèves, des enseignants, des encadreurs pédagogiques, les syndicats, des parents d’élèves et des responsables des établissements scolaires pour un retour à la discipline, à la rigueur qui par le passé ont fait la fierté de notre système éducatif, en vue de rétablir les années scolaires normales. Autrement c’est notre jeunesse qui en paie le prix, un prix lourd de conséquence car il façonne l’avenir de nos garçons et de nos filles et nous éloigne de ce dividende économique que la nation attend d’une jeunesse responsable, bien éduquée et bien.
Par ailleurs, Le Président Nigérien a mis l’accent de l’intégration africaine qui ‘’y va aussi de l’intérêt de tous les peuples de notre continent’’, notant les avancées concernant la monnaie unique de la CEDEAO et la Zone de libre échange économique Continentale africaine.
‘’ Compte tenu de progrès récents enregistré par ce programme, je suis heureux de partager avec vous notre espoir de voir la création d’une monnaie unique de la CEDEAO dès 2020’’, a dit le Président Issoufou.
Concernant la ZLECA  dont les textes institutionnels ont été signés en Mars 2018 à Kigali, le processus de ratification de ces textes suit son cours et le lancement officiel aura lieu à Niamey en juillet 2019 à l’occasion du sommet de l’union Africaine, s’est-t-il réjoui.
Le Président nigérien est le coprésident du comité de haut niveau de task force sur la monnaie unique de la CEDEAO et le champion du projet ZLECA.

 

 

ANP

Commentaires   

+1 #1 Oumarou Sanda 05-08-2018 12:41
Même ces taux sont obtenus au prix du repêchage. Sans cela les principaux responsables de l'éducation auraient du mal à rester à leur poste. Le mensonge est présent à tous les niveaux.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 NAMALKA MAIKOLANCHE A ARLIT 05-08-2018 13:48
CET ISSOUFOU EST MYOPE OU QUOI CE SONT CES MINISTRES D'ABORD QU'IL DOIT GOURMANDER AVANT TOUTE CHOSE.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 NAMALKA MAIKOLANCHE A ARLIT 05-08-2018 13:49
IL EST MEME CON EN PLUS DE SA MYOPIE.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 HAMMEY 05-08-2018 14:18
Oui poussez vos enfants à grever six mois sur neuf de l'année pensant dans vos petites tètes que ça suffirait pour faire tomber le pouvoir en place (comme vous êtes lâches et incapables) et revenez insulter ISSOUFOU après les examens quand vous êtes déçu des résultats de vos enfants comme lui il ne dit rien. Vous allez mourir de chagrin et de jalousie, tel est certainement ce à quoi Allah vous a destiné
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 chétima 05-08-2018 14:21
KAI YI KAI!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Maidamissa 05-08-2018 19:19
Il ne s'agit pas d'insulter X ou Y mais de trouver la solution à ce problème qui affecte malheureusement les enfants des pauvres.
Il faut empêcher ces associations des lycéens et collèges s'il vous lUSN reste au milieu universitaire si on veut que notre système éducatif change.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Oumarou Sanda 05-08-2018 20:05
Si les enfants des pauvres ne comprennent pas que l'école leur est un moyen d'ascension sociale, ils n'ont qu'à végéter dans leur misère. Après tout, "les [mot censuré]s ne font pas de chats".
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Hankouri 05-08-2018 20:26
Le premier responsable de l'échec des nos frères aux différents examens et Me le président lui même, qui a ramener le niveau d'étude au Niger a son plus faible taux sur le plan de qualité avec l'implication de la politique dans le secteur de l'éducation. Si non comment comprendre la création des tous ces panoplies des écoles privées qui vous appartiennent, créant ainsi le laisser aller dans le publique. Me le président vous étés mal placé pour parler du faible taux de réussite aux examens. Merci de revoir votre manière de gouverner en faisant régner la l'honnêteté, la transparence, la franchise et la justice.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 ??? ! ! ! 06-08-2018 10:44
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumarou Sanda :
Même ces taux sont obtenus au prix du repêchage. Sans cela les principaux responsables de l'éducation auraient du mal à rester à leur poste. Le mensonge est présent à tous les niveaux.

je suis parfaitement d'accord avec vous. les résultats du BEPC surtout st hautement politiques. le taux de 39% est très loin de la réalité. Pour tenter de sauver la face et ce qui peut l'être. Des instructions ont été données pr repêcher jusqu'au delà de 16 points au lieu de 5 points. Ainsi, des élèves qui totalisent 6,5/20 ont été repêchés pr masquer la réalité de l'école nigérienne. Mais ils feignent d'ignorer que cette catastrophe va irrémédiablement affecter le second cycle où ds 3 ans, on voit mal comment ces "repêchés" de 6/20 pourront atteindre un taux de réussite de 20%. "Pauvre Niger" et sa politique éducative !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 NAMALKA MAIKOLANCHE A ARLIT 06-08-2018 13:23
EN FAIT C'EST LE MANQUE DE VISION QUI NOUS FAIT DIRE QUE CET ISSOUFOU EST UN MYOPE CON.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Blackmarket 07-08-2018 09:48
Ah! la vie est belle dans ce bled. Tout est ROSE...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

L’épidémie de choléra dans la région de Maradi ‘’sous contrôle’’, selon le ministre de la santé

11 août 2018
L’épidémie de choléra dans la région de Maradi ‘’sous contrôle’’, selon le ministre de la santé

 Le Ministre de la santé publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara qui a visité le jeudi 9 août 2018 deux camps d‘internement des malades du choléra dans le département de Madarounfa...

Faibles taux de réussite aux examens : 39,61% au BEPC et 25,75% au Bac

4 août 2018
Faibles taux de réussite aux examens : 39,61% au BEPC et 25,75% au Bac

Le Président Mahamadou Issoufou a dans son message à la Nation jeudi 2 août a mis en relief la ‘’faiblesse de notre système éducatif’’, relevant de « très faibles taux de...

L’hôpital de référence de Maradi d’un coût de près de 60 milliards FCFA en finition

1 août 2018
L’hôpital de référence de Maradi d’un coût de près de 60 milliards FCFA en finition

L’hôpital de référence de Maradi d’un coût de près de 60 milliards de FCFA est achevé à 99 pour cent a déclaré ce jeudi à Maradi le directeur du projet...

« Colgate Made in South Africa » : bien qu’introuvable sur les marchés, la vente du produit suspendue par mesure de prudence (Ministère de la Santé)

30 juillet 2018
« Colgate Made in South Africa » : bien qu’introuvable sur les marchés, la vente du produit suspendue par mesure de prudence (Ministère de la Santé)

Communiqué du Ministère de la Santé Publique du Niger Depuis un certain temps, une information fait état d'un danger d'empoisonnement après utilisation d'un produit de contrefaçon de pâte à dent...

BAC 2018 : les correcteurs, surveillants et secrétaires menacent de boycotter les examens

3 juillet 2018
BAC 2018 : les correcteurs, surveillants et secrétaires menacent de boycotter les examens

Réunis ce lundi 2 juillet en Assemblée générale suivie d’un sit-in au Service des examens du Baccalauréat, les correcteurs, surveillants et secrétaires des jurys se sont engagés à boycotter l’examen...

SANTE : l’opération d’assainissement se poursuit, nouvelle fermeture d’une dizaine de centres de soins

13 juin 2018
SANTE : l’opération d’assainissement se poursuit, nouvelle fermeture d’une dizaine de centres de soins

Suite aux missions d’inspection des établissements privés de santé diligentées par les services compétents du ministère de la santé publique au cours du mois de mai 2018, il a été...