mardi, 14 août 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2018-05-27T at 18.08.03.jpeg

  • Vu l'acte n°1 portant statut de la Conférence nationale souveraine ;         
  • Vu l'acte n°27 de la même Conférence portant reconnaissance juridique de l'USN ;
  • Vu l'article 14 des statuts de l'USN portant reconnaissance des sections de l'USN de l'extérieur ;
  • Vu le règlement intérieur de l'UEENIB ;
  • Vu la Constitution nigérienne du 25 novembre 2010 notamment en ces articles 23 et 24 faisant obligation à l'état de veiller  à la promotion et a l'accès à un enseignement public, gratuit et de qualité ainsi qu'a l'épanouissement intellectuel de la jeunesse ;
  • Considérant la sourde oreille des autorités de la 7ème République face aux divers problèmes qui assaillent les scolaires nigériens en général et ceux de l'extérieur en particulier ;
  • Considérant le non paiement par l'Etat nigérien de frais de formation des étudiants boursiers nigériens dans tous les centres de formation au Bénin ;
  • Considérant les menaces du refus de composition proférées à l'égard des étudiants nigériens par les autorités académiques  béninoises pour défaut de paiement desdits frais
  • Considérant le retard excessif accusé pour le paiement de la bourse ;

Au vu de tous les points  précédemment énumérés, le Comité Exécutif de l'Union des Elèves et Etudiants Nigériens au Bénin ci après (UEENIB) réuni en séance extraordinaire afin d'examiner la situation académique  gravissime des scolaires nigériens  au Bénin, rend public la déclaration dont la teneur suit :

L'UEENIB condamne avec vigueur  le triste sort réservé aux étudiants boursiers nigériens au Bénin. En effet, pour défaut de paiement par l'Etat des frais de formation des ses étudiants boursiers, ces derniers supportent,  depuis un temps, une humiliation sans précédent.  Au cours des examens qui s'annoncent nos militants sont prévenus de la mesure consistant à les expulser honteusement  des salles d'examen tant que leur Etat ne s'exécute pas.

Le C.E de l'UEENIB met  en garde l'Etat nigérien et le tient pour unique responsable  quant au  risque plausible d'une année blanche pour tout étudiant boursier nigérien au Bénin.

En outre,  l'UEENIB rappelle aux autorités académiques que dans ce contexte de difficultés extrêmes, et à l'état actuel des choses, aucun  étudiant des sections de l'extérieur en général et de l'UEENIB en particulier n'a perçu une bourse au titre de l'année en cours. La bourse étant le seul revenu de l'étudiant à l'étranger et que le  social conditionnant nécessairement l'académie.

Enfin, l'UEENIB réaffirme son soutien au CD/USN dans le cadre du combat par lui entrepris et invite  ses militants à rester unis et mobilisés jusqu'à satisfaction de nos revendications légalement fondées.   

Vive le Niger

Vive l'USN

Vive l'UEENIB

Tous unis, nous vaincrons

 

Commentaires   

+1 #1 Ousmane Mahadi 28-05-2018 12:03
Les autorités nigérienne n'ont aucun souci envers ces ces scolaires
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 vraiment ce honte pour nous les ni 28-05-2018 16:32
Vraiment ce une honte pour nous les nigérons
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 BRS 29-05-2018 09:05
faite preuve de courage et que le bon dieu vous vient en aide
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Oui 29-05-2018 09:36
Vous parlez de quel lutte ce CD même qui a levé le mot de ordre sans que les camarade ne soit relâché
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 kani 29-05-2018 10:15
Expliquez moi comment ces étudiants boursiers se retrouvent à l'extérieur alors que l'état n'oriente plus dans la sous région. Sauf ceux du Maghreb qui sont boursiers des pays d’accueil. Normalement tout étudiant qui se rend ailleurs se prend lui même en charge concernant les frais d'inscription. Clarifiez moi cet état de fait actuel
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

L’épidémie de choléra dans la région de Maradi ‘’sous contrôle’’, selon le ministre de la santé

11 août 2018
L’épidémie de choléra dans la région de Maradi ‘’sous contrôle’’, selon le ministre de la santé

 Le Ministre de la santé publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara qui a visité le jeudi 9 août 2018 deux camps d‘internement des malades du choléra dans le département de Madarounfa...

Faibles taux de réussite aux examens : 39,61% au BEPC et 25,75% au Bac

4 août 2018
Faibles taux de réussite aux examens : 39,61% au BEPC et 25,75% au Bac

Le Président Mahamadou Issoufou a dans son message à la Nation jeudi 2 août a mis en relief la ‘’faiblesse de notre système éducatif’’, relevant de « très faibles taux de...

L’hôpital de référence de Maradi d’un coût de près de 60 milliards FCFA en finition

1 août 2018
L’hôpital de référence de Maradi d’un coût de près de 60 milliards FCFA en finition

L’hôpital de référence de Maradi d’un coût de près de 60 milliards de FCFA est achevé à 99 pour cent a déclaré ce jeudi à Maradi le directeur du projet...

« Colgate Made in South Africa » : bien qu’introuvable sur les marchés, la vente du produit suspendue par mesure de prudence (Ministère de la Santé)

30 juillet 2018
« Colgate Made in South Africa » : bien qu’introuvable sur les marchés, la vente du produit suspendue par mesure de prudence (Ministère de la Santé)

Communiqué du Ministère de la Santé Publique du Niger Depuis un certain temps, une information fait état d'un danger d'empoisonnement après utilisation d'un produit de contrefaçon de pâte à dent...

BAC 2018 : les correcteurs, surveillants et secrétaires menacent de boycotter les examens

3 juillet 2018
BAC 2018 : les correcteurs, surveillants et secrétaires menacent de boycotter les examens

Réunis ce lundi 2 juillet en Assemblée générale suivie d’un sit-in au Service des examens du Baccalauréat, les correcteurs, surveillants et secrétaires des jurys se sont engagés à boycotter l’examen...

SANTE : l’opération d’assainissement se poursuit, nouvelle fermeture d’une dizaine de centres de soins

13 juin 2018
SANTE : l’opération d’assainissement se poursuit, nouvelle fermeture d’une dizaine de centres de soins

Suite aux missions d’inspection des établissements privés de santé diligentées par les services compétents du ministère de la santé publique au cours du mois de mai 2018, il a été...