dimanche 4 décembre 2022

4077 lecteurs en ligne -

fraren

MNSD Nassara : La Cour d’appel remet en selle l’aile Albadé Abouba

Albade et Seini Omar1

Nouveau rebondissement dans l’affaire MNSD Nassara ! La Cour d’appel de Niamey a statué ce mercredi 22 juillet, sur l’assignation en référé déposée par l’aile Albadé Abouba aux fins de la suspension  de  l’exécution provisoire du jugement n°269 du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey qui  confirmait l’exclusion des dissidents et leur interdisait par conséquent de parler au nom du MNSD Nassara.

L’ordonnance de la Cour d’appel de ce mercredi a été favorable aux requérants qui peuvent désormais agir et parler au nom du MNSD Nassara en attendant la décision finale de la Cour après le jugement au fond du contentieux qui est prévu pour le 7 septembre prochain.

A travers cette décision, l’exclusion des Albadé Abouba et consorts devient donc presque caduque de même que  la consistance de la décision n° 269 du TGI/HC du 15 avril dernier.

 En somme, donc, le MNSD Nassara renoue avec les deux ailes, celles de Seyni Oumarou et celle d’Albadé Abouba, en attendant le procès en appel du 7 septembre prochain.

 En attendant cette échéance, un bref retour des faits ayant conduit à cette décision s’impose pour en situer les principaux enjeux et notamment comment Albadé Abouba a pu se remettre en selle après avoir perdu la première manche.

A la suite de la décision du TGI du 15 avril dernier qui a débouté les dissidents et qui était assortie d’exécution, ces derniers firent appel du jugement, le 22 juin dernier. Parallèlement, ils assignèrent le MNSD en référé aux fins d’une suspension de l’exécution provisoire de la décision du 15 avril. Le 24 juin, après avoir écouté les avocats des deux parties sur l’opportunité et la date de renvoi du jugement, la Cour décida de fixer les plaidoyers en référé pour le 22 juillet.

Entre temps, c'est-à-dire le 25 juin 2015, les dissidents reviennent à la charge à travers  une nouvelle requête abréviative de délai, cette fois, dans le but de ramener  la date du référé du 22 juillet au 1er juillet.

 Le même jour, les avocats de Seini Oumarou déposèrent également une autre  requête dans laquelle ils font savoir qu’aucun argument  valable ne justifie l’abréviation du délai du référé en se référant à de l’ordonnance n°26/P/CAN du 25 juin 2015

Toutefois, le Président de la Cour accéda à la requête des dissidents et le débat fut tenu le 1er juillet dernier. Le président de la Cour a estimé que l’urgence invoqué par les avocats de l’aile dissidente, justifie de ramener le procès en référé du 22 au 1er Juillet.

Il importe de notifier que dans le premier cas, la décision a été prise collégialement par les trois magistrats de la Cour alors que selon les avocats du MNSD, dans l’abréviation du délai, c’est le Président de la Cour qui était seul à la manœuvre.

Lors du jugement du 1er Juillet, les avocats du MNSD ont d’ailleurs pris soin de récuser les juges de la Cour d’appel en charge de l’affaire.

C’est donc à la suite de ce procès du 1er Juillet que la décision de la Cour de ce mercredi a été rendue.

Il convient de noter que le Président du MNSD Nassara, Seyni Oumarou, n’était pas à Niamey au moment de la publication de cette décision qui ramène l’affaire à la case départ.

Selon des informations en notre possession, les deux bureaux parallèles du MNSD vont se réunir séparément dans cette soirée du mercredi pour se saisir de la question et décidé de la suite.

Cependant, nous apprenons déjà que  l’aile Seyni Oumarou compte, dans un premier temps,  faire appel de cette décision.

Le grand rendez-vous, ça sera le 7 septembre prochain pour le procès en appel du contentieux. D’ici-là, le MNSD Nassara va renouer avec les deux ailes à sa tête, l’une dans l’opposition et l’autre au pouvoir.

Y. Barma (Actuniger.com)

{jathumbnail off}

.

Commentaires  

-4 #1 tarrayya 22-07-2015 19:43
MAMAMYA :lp :lp :lp J'ADORE CE PAYS..NOUS SOMMES EN PLEIN A SCIENCE-PO NIGER!!! AVEC CE QUI SE PASSE LES ETUDIANTS ET LES GENS INTERESSES PAR LA CHOSE PUBLIQUE DOIVENT SE REGALER. L'APRENTISSAGE DE LA DEMOCRATIE AU NIGER DONNE LIEU A TOUS LES CAS DE FIGURE POLITICO-JUDICIAIRES JUSQU'AUX PLUS IMPROBABLES !!! MOI EN TOUT CAS JE ME REGALE CONVAINCU QUE NOUS SOMMES SUR LA BONNE VOIE: LA DEMOCRATIE VA S'ENRACINER DANS LES MOEURS CE JOUR LA,NOUS BENIRONT LE NIGER
Citer | Signaler à l’administrateur
+17 #2 Le fils du Niger 22-07-2015 19:43
Je crois que ce proces est une perte de temps tout le monde le sait l'aile Seyni Oumarou est le president de MNSD sauf que la justice cherche a faire une contre_partie a favoriser l'aile Albade pourqu'il soutient le parti au pouvoir, vous les juges Dieu vous voit ne cherchent a alourdir les choses alorsque tout est clair et nette.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #3 Le fils du Niger 22-07-2015 19:55
Comme l'avait le Dr Alassane Diallo le Niger est un laboratoire politique donc dans ce cas tout est possible le vrai peut etre le faux, dans une analyse chimique le laborantin essaye plusieurs avant d'aboutir a un resultat satisfaisant. Les politologues ont leur chance de faire leur analyses au Niger qui sera comme centre de recherches.
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #4 Malam Hassan 22-07-2015 20:01
c'est lamentable pour une justice a double vitesse. Les juges s'ils vous plait ressaisissez-vous, c'est soit vous connaissez les textes ou vous ne les connaissez pas. pourquoi a chaque fois une première juridiction donne ses verdicts et une autre la remettre en cause? soyez en rassurez et proactif avant le délibéré alors. sachez que ces jeux sont susceptibles d'un trouble social, de grâce épargnez notre pays d'un imminent chaos a cause de la politique de merde.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #5 Manoeuvre 22-07-2015 23:06
De la diversion pour faire passer la pilule de la CENI,
Dommage messieurs les juges, pas de coup de main
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #6 oumarou paraiso 22-07-2015 23:09
Merci pour la justice de ce pays car les voie de recours permettent aux moins de garantir une stabilite sociale. :ne: :ne: :ne: :)) ;-0 ;-0 ;-0
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #7 amar 22-07-2015 23:12
Seyni a arracher le parti a Hama,a lui aussi on va le lui arracher.c'est ça la democratie.il faut savoir accepter le jeu et au final y'a toujours un gagnant et un perdant et c'est pas la fin du monde s ;-0 ;-0 :lp
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 TALAKANNIGER 22-07-2015 23:13
Ce qui est déplorable c'est le 3ème pouvoir sensé réguler la démocratie sème le désordre dans le pays. que Dieu nous protège.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #9 Mantaou 23-07-2015 00:28
Nous qui pensions ce problème du MNSD réglé, voilà que ce Président partisan de la cour d'appel vient réactualiser l'instabilité politique dans notre pays. Apparemment le Président de la cour d'appel est comme la Présidente de la cour constitutionnelle, à la solde du guri system. Qu'Allah protège notre pays des magistrats corrompus.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 Le Pragmatique 23-07-2015 00:36
Mon pauvre pays! Toujours des rebondissements pour le moins ahurissants. Que Dieu nous protège des faux interprètes de la Justice. Avec ce genre de décisions et revirements, certains veulent encore nous faire croire à une impartialité de la justice. Le moins qu'on puisse dire ce que nos Etudiants en contentieux en auront pour leur argent. Dieu protège ma patrie!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 tassara 23-07-2015 02:53
la justice double vitesse, multiples couleurs, le dernier recours ce l’armée avant le désordre total, pour ne pas dire guerre civile, aba la démocratie Nigérienne, aba cette classe politique de mdr
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #12 HAUCUBE 23-07-2015 09:09
NIGER MON B**** PAYS :ne: , C'EST VRAIMENT LA PURE RÉALITÉ LORSQU'ON DISE QU'AU NIGER LE RIDICULE ET LA HONTE NE TUENT PLUS... no
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 mayaki 23-07-2015 09:17
il faut pas oublier que le président actuel de la cour d'appel a été le 1er nomme par décret lors de la prise de pouvoir du gury alors ne nous étonnons de rien
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 delinquence 23-07-2015 09:34
si j'avais su , j'aurais du utilisé mon temps de vote a autre chose que de favoriser l’arrivée de Issoufou au pouvoir.
je regrette fermement d'avoir voté pour lui.
Issoufou, la cour d'appel, de cassation et constitutionnelle seront les seuls et uniques responsables de la déstabilisation du pays. on dirait que les magistrats des tribunaux ne sont pas ou ne sont plus des juristes?? nous sommes dans quel pays?? ou quelle époque???
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Woti sanni 23-07-2015 11:23
A qan la justic Nigérièn va pleinemen rendr justic???
On a vu avc lafair bébé importé qi retourné à la caz d depar et maina affair MNSD. ça crain dein!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Malaw 23-07-2015 12:07
du n'importe quoi!!! où va ce pays?
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #17 bb importés 23-07-2015 15:15
bb importés, vive notre justice. abbas les renegats ki pense k leurs positions sont seules vraies et tou le reste est zéro : kan un juge vs donne raison alor la justice est bone, mai kan un seul juge vs donne tort une seule fois alor la justice devien injuste semeur de trouble semeur de remou sociau......ardr est elle = ou synonym de verité ????
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 bb importés 23-07-2015 15:20
sui d avi avec AMAR..... ki a fai un rapel historik : tanja a arraché le mnsd a zermakoy,,,,apres la retraite de tanja , ce fut hama. et seini est venu arraché le meme mnsd a hama. et maina ce o tour de seini de se faire arraché le mnsd par le gran albadé.

o mnsd ce toujour comsa. ki vien par force partira par la force.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #19 gaskia 23-07-2015 16:38
Notre justice me fais pitié,,,,cette justice est devenu comme un jeu d enfant, la justice tranche et la cour d'appel remet en cause!!! Affaire mnsd tout le monde connais la réalité on a pas besoin d être juge pour savoir k l aile Seyni ki à la crédibilité du mnsd,
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #20 nigeri 23-07-2015 16:50
Chers compatriotes ALLAH ne dort pas et son verdicte est implacable. Quand a Issoufou Mahamadou bcp des Nigeriens ont comprit qu'il est malade sa maladie s'appelle folie
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #21 Mahatir 23-07-2015 17:14
Tous aux urnes pour debarasser le pays de ce cancer qu'est guri.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #22 goni na gonyé 23-07-2015 20:39
Les politiciens sont comme les put***, la seule différence c'est les uns font la constitution et les autres la prostitu***...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Killman 24-07-2015 08:05
Que Dieu maudissent tous les juges corrompus . Je deteste les juges politiciens et Les judges vendus. Vous avez honi notre justice et vous avez vendu LA dignite de votre profession pour de l'argent ou pour l'ethnocentrisme.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 Woti sanni 24-07-2015 16:36
Sincèrement ça fait piété pour notre justice. Une justice qui ne peut pas trancher???. Hum comme c'est une affaire des cols blancs c'est compliqué mais si c'est entre vous et nous là là c'est facile. Hummmmm!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com