NITA Fond Site Web 675 x 240

Abdoulaye Diop Russie

En visite de travail à Moscou, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a livré la première réaction des États de l’AES suite à la décision annoncée le 24 février par les Chefs d’État de la Cédéao, de lever avec effet immédiat les sanctions contre le Niger, le Burkina, le Mali et la Guinée. Interrogé par la presse russe, Abdoulaye Diop a refusé de se livrer à tout commentaire sur les décisions d’une organisation dont le Mali n’est plus membre. Et de rappeler à cette occasion les raisons qui ont conduit le Niger, le Burkina et le Mali à quitter une organisation devenue, selon ses termes, « l’instrument de puissances étrangères ». Le ministre Diop a saisi l’occasion pour magnifier le partenariat entre Bamako et Moscou.

 

 

Zeyna commission0

 

Dire que les autorités de transition des pays de l’AES ont « traité » le Sommet extraordinaire de la Cédéao du samedi 24 février 2024 à Abuja et les décisions qui en sont issues, de « non évènement », ce n’est pas faire dans la surenchère. Malgré la levée de toutes les sanctions qui ont été imposées aux trois (03) pays ainsi que l’appel des dirigeants ouest-africains à l’endroit du Niger, du Burkina Faso et du Mali de reconsidérer leur position de se retirer de l’organisation communautaire, aucune réaction officielle n’a été enregistrée de la part des pays concernés.

C’est de Moscou où il effectuait une visite de travail que le chef de la diplomatie malienne s’est pour la première fois prononcée sur la question. Interrogé sur la question au cours d’une conférence de presse qu’il a animé avec son homologue russe Serguei Lavrov, à l’issue d’une séance de travail, Abdoulaye Diop s’est refusé à tout commentaire sur la décision des dirigeants ouest-africains. « Je ne veux pas commenter une décision qui a été prise par une organisation à laquelle le Mali n'appartient pas. Vous le savez, le mois dernier, le Mali, le Burkina, et le Niger ont saisi officiellement la CEDEAO pour indiquer qu'ils se retirent sans délai de cette organisation », a déclaré mardi à Moscou, le ministre malien des Affaires étrangères. Et de rappeler les raisons qui ont poussé les trois (03) pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) de prendre cette décision annoncée officiellement le 28 janvier 2024 dans un communiqué conjoint. « Nous avons vu que progressivement cette organisation est devenue un instrument entre les mains de certaines puissances qui cherchent à créer des désordres dans notre région et qui cherchent à utiliser nos institutions pour pouvoir créer des problèmes au pays, créer même une menace parce que l'organisation a mis sur la table une menace d'agression militaire contre l'un de ses Etats membres », a indiqué le ministre Diop.  « Nous avons décidé d'apporter aussi une réponse géopolitique en nous mettant ensemble avec un certain nombre de pays avec lesquels nous partageons la même réalité mais aussi la même vision de solidarité entre les pays, d'établir des liens de fraternité et de respect mutuel et de nous mettre à l'abri des situations d'ingérence. Je pense que c'est ce qui est important aujourd'hui à retenir dans le cadre de l'Alliance des États du Sahel. Nous travaillons pour réaliser ce que nous n'avons pas pu réaliser dans le cadre de la CEDEAO », a ajouté le ministre malien.

Raffermissement du partenariat entre Bamako et Moscou

Il convient de noter que le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération effectue depuis le début de la semaine une visite de travail en Russie, dans le cadre des échanges politiques entre les deux pays. Le ministre Abdoulaye Diop, qui est accompagné de son homologue de la Défense, le Colonel Sadio Camara, a au cours des échanges avec les autorités russes, tenu à saluer le partenariat stratégique entre Bamako et Moscou, avant d’exprimer la gratitude du Mali pour le soutien russe et d’affirmer par la même occasion la volonté des autorités de transition de renforcer la coopération dans divers domaines et en particulier dans le domaine de la Défense et de la Sécurité.

Au cours de cette séance de travail élargie aux délégations des deux pays, la partie malienne a ainsi mis en avant « le soutien multiforme apporté aux efforts du gouvernement du Mali en vue de la souveraineté et de la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire du national », a rapporté dans une note de presse, le service de communication du ministre malien des Affaires étrangères.  D’après la même source, les ministres Diop et Camara ont notamment rappelé « les succès enregistrés dans le cadre de la mission régalienne des Forces de Défense et de Sécurité maliennes de sécurisation des personnes et des biens ». Ils se sont également félicités du renforcement de l’outil de défense, fruit du partenariat stratégique entre la République du Mali et la Fédération de Russie. Les délégations malienne et russe ont enfin salué « la convergence de vue entre les autorités des deux pays, notamment sur les questions politiques majeures et ont dénoncé l’instrumentalisation de la question des droits de l’homme à des fins politiques, ainsi que l’ingérence dans les affaires intérieures des États et le recours contreproductif aux mesures coercitives telles que les sanctions comme mode de règlement de crises ». Pour conclure, indique la note de presse, les deux délégations ont réaffirmé la volonté affichée de leur pays respectif à œuvrer davantage pour « le raffermissement de leurs relations d’amitié et de coopération gagnant-gagnant, conformément aux ambitions des Présidents Malien et Russe et aux aspirations des deux Peuples ».

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

0
Maliba
1 mois ya
L'honneur et la dignite d'un peuple n'ont pas de prix. Keep it up
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Nimporte quoi
1 mois ya
Quel honneur y a t'il à aller mendier des céréales chez le blanc alors que nos biens sont bloqués chez le frère voisin? N'est il pas plus digne de trouver une solution avec le Bénin que d'aller se jeter dans les mains d'un nouveau colon? Querelles, incompréhensions, insultes...tout cela existe entre frères, mais à un moment donné, on doit savoir mettre nos égos de côté et laver le linge sale en famille.
La solution est africaine mais comme d'habitude on préfère se chamailler sur des broutilles et sucer la queue du anassara. Quel panafricanisme dénaturé!
Like J'aime like love care angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TomS
1 mois ya
Minable, va soulever la barriere toi meme si c'est ce que tu veux.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Doudio
1 mois ya
Le bénin, une succursale française. N'oublie pas que les noirs ont vendu des noirs. Les russes aident et ne colonisent pas.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Neuilly Sur Seine
1 mois ya
Alliance des Etats Pauvres du Sahel; c'est donc ça votre pseudo souveraineté mendigoter la Russie des céréales et des caisses de Vodkas. :D :D :D
Like J'aime like love haha angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Jerry
1 mois ya
Way un non évènement !! ha ! malgré que la levée des sanctions constitue une bouffée d'oxygène et un énorme soulagement pour les pauvres citoyens qui ont tant souffert. Et Allah, nos dirigeants !!!

Ils n'ont fait aucune déclaration, parce que les boucs émissaires (La France et la CEDEAO) sur lesquels ils font du populisme ont été maintenant écartés et qu'ils savent qu'ils n'ont aucun programme réaliste de développement de nos sociétés ; alors c'est le silence de mort.

Que Dieu sauve nos Etas !
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Black
1 mois ya
S’il te plaît le Jerry si tu n’as rien d’instructifs à nous dire il faut laisser les gens respirer c’est quoi cette histoire on te donne toi la place de tchiani on verra bien ce que tu peux faire. Tu as critiqué la politique actuelle des militaires nigérien au pouvoir ok ; mais les deux pays de l’AES tu as des nationalités là-bas aussi ? Il a raison ils ont pris les sanctions illégales en demandant à qui ? On ne fait plus partie de la CEDEAO donc elle peut faire ce qu’elle veut ; et ensuite laisse moi te dire tu dis Alllah n’est ce pas ? Alors vas prier Alllah car il est notre seul garant .
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Black
1 mois ya
Cette même CEDEAO nous a insulté aux yeux du monde elle nous a tiré plus bas que terre tout le monde nous a traité de misérables des pauvres affamés sans électricité .soit tu n’as rien vu des commentaires soit tu es aveugle. dans cette histoire tu veux dire quoi que la CEDEAO nous aime ou quoi ?pendant 7 mois elle nous a poussé à la mort elle sait parfaitement que c’est la population qui en souffre c’est barbare ces sanctions.je comprends mieux comment la France nous a colonisé c’est grâce à des personnes comme ceux de la CEDEAO.Moi personnellement tu ne m’humilies pas après tu viens me donner à manger ;il faut qu’on se lève pour travailler et oublier les balivernes . Notre pays est grave dans les problèmes j’ai assez qu’on nous classe comme les dernières .
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mamane
1 mois ya
Il y a vraiment des gens qui racontent n'importe quoi. Qu'est ce que le fait d'ouvrir la frontière avec le Bénin a à voir avec la mendicité ? Les biens et les personnes qui passent cette frontière paient pour le faire. Personne ne mendie un droit de passage. Les biens que nos dignes commerçants font transiter par le port ne sont pas non plus issus de la charité des béninois. Ce sont nos biens. Nous Nigériens. Que nous payons ruby sur ongle et que nous avions choisi de faire transiter par ce port pour des raisons économiques. Il n'y a aucune mendicité liée à cette opération. Ce sont les Nigériens qui font vivre le Bénin et pas le contraire. Il faut que les gens comprennent bien cela.
La souveraineté d'un Etat c'est aussi de pouvoir imposer les meilleures conditions commerciales pour le bien-être de ses populations. Le Mali que nous donnons en exemple et qui parle de "non événement" n'a JAMAIS coupé l'accès de ses commerçants au port du Sénégal.
Like J'aime like love haha 4 Répondre | Signaler ce commentaire
0
RITUEL DE RICHESSE
1 mois ya
Rituel pour attirer le bonheur?
Rituel pour avoir la prospérité?
Rituel pour avoir la fortune?
Rituel pour avoir d'enfant et la longévité?
Rituel pour attirer l'amour?
Rituel de retour affectif rapide

https://www.voyances-amour-richesse.com/richesse
https://sites.google.com/view/rituelderichesse/accueil


Whatsapp : +22957772427
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Black
1 mois ya
Ok il faut continuer avec ton droit à la bouche. On parle de droit pourtant on nous a interdit l’accès à la mer j’en ai beaucoup comme ça . Et tu crois que la France a oublié ce qu’on a fait à son armée. On peut nous attaquer vers le Bénin il y a une base militaire française là-bas soit tu as oublié soit tu fais semblant ; tu sais parfaitement que Bazoum est toujours enfermé. les sanctions qu’on a enlevé; as tu entendu un abandon de l’intervention militaire ?
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Paf
1 mois ya
Dire ça en Russie ?réglons nos différends entre nous.la Côte d'Ivoire et le Sénégal qu'on le veuille ou pas sont plus importants pour les Maliens que la lointaine Russie. Les Ouattara et autre Macky vont s'en aller.nous sommes condamnés à nous entendre entre voisins
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1686 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages