NITA Fond Site Web 675 x 240

Soldats Burkinabe en action

Douze (12) personnes dont dix (10) gendarmes ont été tuées dans une attaque par des individus armés le lundi 30 janvier 2023 à Falangoutou (Région du Sahel) alors que dans la même journée, les corps sans vie de quinze (15) autres personnes ont été retrouvés dans le village de Linguekoro (Région des Cascades). Selon le communiqué des autorités, dans cette dernière attaque, le drame est survenu suite à l'attaque dimanche dernier, de 2 minicars par des hommes armés qui ont enlevés les passagers avant de les exécuter.

Zeyna commission0

 

Dans un premier communiqué sur ces attaques de présumés groupes armés terroristes (GAT), le gouverneur de la région des Cascades a indiqué que  dans la journée du 30 janvier 2023 aux environs de 12 heures, quinze (15) corps sans vie ont été retrouvés dans le village de Linguekoro, province de la Comoé. Des circonstances de ce drame, précise la même source, il ressort que dans la soirée du dimanche 29 janvier 2023, deux (02) mini cars couramment appelés « DINA » en provenance de Banfora ont été interceptés dans le village de Linguekoro par des hommes armés. "Les passagers composés de huit (08) femmes et de seize (16) hommes ont été débarqués desdits mini cars. Les huit (08) femmes plus un (01) homme ont été libérés et enjoints de rejoindre Mangodara à pied. Les deux (02) mini cars ont été par la suite incendiés et les autres passagers enlevés", a informé le Gouverneur avant de préciser que ce lundi  30 janvier 2023,  "les corps des victimes présentant des impacts de balles ont été retrouvés dans les encablures du village de Linguekoro où elles ont été enlevées".

10 gendarmes tombés dans une attaque à Falangoutou

Dans un autre communiqué publié le même jour, l'Armée a annoncé que les unités combattantes stationnées dans la localité de Falangoutou, dans la Province du Séno (Région du Sahel) ont fait face dans l'après-midi du lundi 30 janvier 2023 à une attaque terroriste. "Défaits il y a quelques semaines par les forces engagées dans la reconquête du territoire national, les éléments résiduels des groupes armés qui agissaient jadis dans la zone, ont entrepris de s’en prendre aveuglément aux populations", indique le communiqué qui ajoute que  "les gendarmes et les Volontaires de la paix (VDP), qui ont fait preuve d’anticipation pour empêcher le massacre des populations, ont vaillamment riposté à l’attaque".

"Malheureusement ils en ont payé le prix fort", déplore le communiqué de l'Armée qui fait cas d'un bilan provisoire de 12 combattants tombés dont 2 VDP. Un civil a également perdu la vie et au moins 05 gendarmes ont été blessés et une dizaine d’autres toujours recherchés. Selon l'Armée, une quinzaine d'assaillants ont été neutralisés et des opérations de ratissage sont en cours dans la zone où du renfort a été dépêché.

Dans le communiqué, le chef d'État-major général des armées, le colonel-major David Kabré, a salué la mémoire des victimes tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Il a saisi l'occasion pour inviter les populations "à ne pas se laisser décourager par un ennemi aux abois et à se mobiliser derrière les FDS et les VDP pour la reconquête du territoire".

Ces deux attaques illustrent la persistance de la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina. En dépit des deux coups d'état militaires de janvier et septembre 2022, les Forces de défense et de sécurité (FDS) peinent encore à contenir l'expansion des Groupes armés terroristes (GAT) dont les attaques, depuis 2015, ont fait des milliers de morts civils et militaires ainsi que des centaines de milliers de déplacés.

Au pouvoir depuis fin septembre dernier, le capitaine Ibrahim Traoré a annoncé plusieurs opérations de "reconquête du territoire national" avec une nouvelle réorganisation de la stratégie de l'armée pour la reprise les zones actuellement sous le contrôle des GAT. Malgré quelques succès comme à Solenzo ou à Falangoutou, les groupes armés terroristes semblent encore disposer d'une véritable capacité de nuire comme en atteste la succession des attaques meurtrières de ces dernières semaines.

A.Y. Barma (actuniger.com)



Commentaires

0
Is
1 année ya
Quand ils sont
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
BAGOBIRI
1 année ya
Il faudra composer avec te temps long et h
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Pour la d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Une prime alimentaire journali
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 2 et fin

Th
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Is
1 année ya
[quote name="BAGOBIRI"]Il faudra composer avec te temps long et h
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
lilbo
1 année ya
@Is; Il ya rien de curieux.c'est juste un constat. et la difference avec rock; le jeune capi est credible et n'a pas les mains entaches. Toi la tu seras demasque, sale fiente rose
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2011 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
525 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
323 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
473 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
358 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
361 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages