NITA Fond Site Web 675 x 240

USA Samuel Mebiame

Le fils de Léon Mebiame, ancien Premier ministre du Gabon (1975-1990), a été arrêté mardi à New York. La justice américaine accuse l'entrepreneur gabonais d'avoir versé des pots-de-vins à des officiels au Niger, en Guinée et au Tchad pour l'obtention de concessions minières.

Zeyna commission0

Samuel Mebiame a été arrêté à Brooklyn (New York) le mardi 16 août par des officiers fédéraux américains, rapportent le New York Times et le Wall Street Journal. L’entrepreneur gabonais, fils de l’ancien Premier ministre Léon Mebiame, est soupçonné de corruption.

Fonds spéculatif

Selon le New York Times, les procureurs accusent Samuel Mebiame d’avoir régulièrement versé des pots-de-vin à des responsables publics au Niger, en Guinée et au Tchad afin d’obtenir des concessions minières pour une structure liée à par un fonds d’investissement spéculatif américain.

Si l’identité de ce fonds n’est pas dévoilée dans la plainte en question, selon le quotidien new-yorkais, il s’agit de Och-Ziff Capital Management Group, qui gère plus de 39 milliards de dollars d’actifs.

Les procureurs américains estiment qu’en tant que consultant et « arrangeur » pour une co-entreprise entre Och-Ziff Capital Management Group et une compagnie enregistrée aux îles Turks-et-Caïcos (territoire britannique des Caraïbes), Samuel Mebiame aurait été impliqué dans plusieurs opérations illicites dans les trois pays africains sus-mentionnés.

Paiements et « belles voitures »

Parmi les allégations citées par la presse américaine figurent : au Niger, des paiements de plus de 1,3 million de dollars à une société détenue par des responsables publics, la fourniture de « belles voitures » et le règlement de frais juridiques ; en Guinée, les procureurs américains soupçonnent l’entrepreneur gabonais et ses associés d’avoir utilisé des documents à caractère officiel pour avertir des concessionnaires de l’existence de problèmes juridiques entourant leurs permis d’exploitation minière ; au Tchad, le fils de l’ancien chef du gouvernement gabonais est soupçonné d’avoir usé de méthodes illicites pour l’acquisition de permis sur des gisements d’uranium pour Och-Ziff Capital Management Group et ses partenaires.

Si les responsables du fonds d’investissement américain et l’avocat de Samuel Mebiame n’ont pas répondu aux sollicitations de la presse américaine, il faut noter que Och-Ziff Capital Management Group a confirmé plus tôt cette année être sous le coup d’une enquête du département américain de la Justice et de la Security and Exchange Commission, le régulateur boursier américain, pour soupçons de paiement de pots-de-vin au Zimbabwe, au Congo et en Libye.

Le fonds américain a annoncé avoir provisionné 400 millions de dollars dans l’anticipation d’une résolution négociée de cette procédure.

Coopération

Selon un communiqué diffusé le mardi 17 août, « le gouvernement de la Guinée et les autorités judiciaires pénales guinéennes suivent attentivement l’affaire Samuel Mebiame et mèneront toutes les investigations nécessaires pour aider les autorités américaines à faire la lumière sur les allégations en lien avec la Guinée ».

L’exécutif guinéen se dit « à la disposition des autorités américaines, avec qui il a déjà collaboré et continue de collaborer étroitement, pour apporter toute l’assistance nécessaire à la procédure en cours aux États-Unis ».

Joël Té-Léssia

Jeune Afrique

Zeyna commission0



Commentaires

0
Two Niger officials
7 années ya
Tuesday's complaint said Mebiame admitted supplying cash and cars to two married Niger officials; an S-class Mercedes Benz sedan.

In Niger, Mr. Mebiame arranged for the unidentified Turks and Caicos company to make payments of more than $1.3 million to a company owned by two Niger officials. In interviews with United States officials, he said that sometimes his bribes included payments for
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
9
Dan Tahoua
7 années ya
Aidez nous
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Dan Niamey
7 années ya
Au Niger, ceux qui bouffent indument ont perdu la parole: personne ne r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
mamaki
7 années ya
motus et bouche cousue au Niger; de toutes les fa
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
LAT
7 années ya
Je plains nos compatriotes impliqu
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
ach
7 années ya
motus et bouche cousue ou plutot bouche qui mange ne parle pas!
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Gnala
7 années ya
Le nigerien oublie vite
hier ce sont les devise de 9 milliards CFA qui on pass
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Le nigerien
7 années ya
Ce regime est le plus pourri, le plus corromptu jamais egale
affaire de 9 milliards hier, aujourdhui affaire de plusieurs milliards et le peuple vegete dans la pauvrete . Ou est la justice nigerienne qui s'enpresse qu on parle d'opposant au regime et de coup d'etat.sheme on you guru
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Haba dan Niger
7 années ya
Silence on pratique la corruption
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Africain
7 années ya
Une remarque:
Le Niger est un des pays soit disant les plus pauvres du monde; taux d'alphab
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
mes fr
7 années ya
A la Conf
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Africain Kamite
7 années ya
il es dit que:
les chinois qui n'acceptent plus la domination
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Discovery
7 années ya
on attend alors.donn
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2011 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
525 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
323 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
473 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
358 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
361 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages