mercredi, 22 novembre 2017

Nous avons 14956 invités et aucun membre en ligne

French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Forfait-Albarka 1200X500px-min

fandou Seyni Kountche

Dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la disparition du Président Seyni Kountché, une Fatiha a été dite à la mémoire de l'illustre disparu. C'était au cours d'une cérémonie organisée, le 10 novembre à Fandou, village natal du disparu. Cette rencontre a rassemblé les représentants des couches sociopolitiques de notre pays. Il y avait entre autre le Haut représentant du Président de la République, M. Seyni Oumarou, des présidents des institutions, des députés, des responsables administratifs et coutumiers de la localité. Ce fut un moment plein d'émotion au cours duquel chacun en ce qui le concerne s'est rappelé de ce que fut ce digne fils du pays et ce qu'il a laissé comme héritage.

Visiblement, l'événement était à la hauteur des attentes des organisateurs. Ce vendredi 10 novembre coïncidant exactement à la 30ème année de la disparition du Président Kountché, beaucoup de Nigériens ont convergé vers Fandou pour rendre un hommage à cet ancien président. Il nous a quitté il y a 30ans, mais les Nigériens se rappellent encore de ce grand homme d'Etat qui a prôné les valeurs comme l'unité, la fraternité, la lutte contre la corruption, etc.
Des qualités résumées ici par cette diversité des d'hommes, de femmes, vieux et jeunes, qui sont venus pour prier Allah afin qu'il accepte l'âme du défunt dans son paradis (Firdous). Puis ils se sont recueillis sur la tombe du défunt. L'occasion a été saisie par le représentant de la famille Kountché pour saluer la présence massive des invités à cette cérémonie. « Il ya de cela 30 ans que le Général Président nous a quitté mais son souvenir reste présent dans nos esprits », a dit M. Issaka Hassan Karanta, avant de saluer tous ceux qui ont fait le déplacement et même ceux qui pour d'autres raisons n'ont pas pu faire le déplacement. « Nos pensées vont vers les absents car dans la communion du cœur et des esprits, ils sont avec nous », a dit Issaka Hassan Karanta.
S'en est suivi le message du représentant des compagnons d'armes et collaborateurs du Président Kountché, M. Idrissa Harouna, qui malgré son âge très avancé, a témoigné en ces termes : « J'ai rencontré Kountché dans le service militaire précisément dans l'armée française. En ce moment il était sergent et moi sergent chef. Après notre autonomie, nous nous sommes retrouvés au sein de l'armée nigérienne, notre amitié s'est consolidée depuis ce moment. Entre nous, c'est un rapport de confiance et d'entre-aide. Mais quelque soit la confiance ou l'amitié, des moments d'incompréhension peuvent subvenir, ce qui n'entache en rien ce qu'on a vécu ensemble. Cela s'observe dans la vie familiale ou autre rapport humain», a-t-il rappelé. « Il ya 30 ans qu'il nous a quitté mais son nom résonne encore à telle enseigne que même ceux qui ne l'ont pas connu, le connaissent finalement», a-t-il conclu.
Pour sa part, le Préfet du département de Filingué, M. Marafa Tankari, a souhaité, au nom du Gouverneur de la région de Tillaberi, et de la population de Filingué, une chaleureuse bienvenue à tous ceux qui ont effectué le déplacement. Il a estimé que cette rencontre n'est pas un moment pour pleurer la mort du Président Seyni Kountché, mais plutôt l'occasion pour se rappeler de ses qualités traduites par ses actions et le modèle qu'il représente pour les Nigériens.
Selon le préfet du Filingué, beaucoup d'invités sont venus par leurs propres initiatives parce qu'ils croient aux idées de l'homme, qui aujourd'hui n'est pas seulement connu par ses proches, mais par une grande partie des Nigériens.
Après ces interventions, les officiels et d'autres invités ont visité la tombe de Kounché, au passage, ils ont eu droit à une exposition photos retraçant les actions du Président Kountché, dans sa maison familiale.


Mamane Abdoulaye(onep)

Commentaires   

+8 #1 BIRGBIRG SALAR KOURA 13-11-2017 17:31
Kountché fut l'un des rares chef d'état africain qui a su remonter l'honneur, la visibilité du Niger et la respectabilité aux filles et fils de ce pays. Ça, personne ne peut le lui dénier quand on sait qu'effectivement, l'une des références, l'un des miroirs sans tâche sur lequel les enfants de l'Afrique auraient dû s'y mirer pour projeter leur avenir, en l'honorable digne fils d'Afrique qui vint en visite chez nous en 1983 (je cois) jusqu'à se rendre dans la ville de son service colonial en tant qu'Agent Postier des PTT à Maradi. C’en est la plus grande marque de combattivité pour le panafricanisme dédié aux grands hommes politiques africain. Kountché a l’œil sur tout se qui se passe au Niger (Ex: le verdict mal établi sur une chèvre volée à Madaoua dont le Juge n'eut pas jamais compris comment, dès 0730mn le lendemain, Kountché l'appela dire, à la virgule près, l'inéquitable jugement). Mais, son respectable compagnon le Cl à la retraite Idrissa Harouna, doit lui éviter des affir-...
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #2 MDD 13-11-2017 17:31
Be truthful in anything you do. How many leaders will get that honor. This is a sign of a successful life. People testifying on your behalf 30 years later. I salut you!!!
This a solid proof that will ultimately grant you a higher rank in Aquira. How beautiful is that for you resting and for living progeny. Masha Allah!!!
Let s think about that and start doing right.
What happened yesterday has far gone, let's repent and start new. Wallay never late as long as we still alive.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+8 #3 BIRGBIRG SALAR KOURA 13-11-2017 17:35
...mations politiquement gratuites en faveur d'un h+ypocrite qui fut Sous-Préfet à Tahoua où le sage Baba Tandja le fabriqua de tout morceau de bois et de paille. Idrissa Harouna aurait honnêtement dû dire que Hama Amadou est un produit politique pur MADE BY BABA TANDJA MAMADOU qui l'a admis comme son propre fils en assistant cet enfant qui vit dans une situation sociale pire qu'un orphelin (sa maman n'eut jamais pu savoir qui d'entre ses prétendants est le vrai géniteur de son fœtus en Haute Volta/Burkina, parmi les ouvriers du chemin de fer colonial en construction). Connaissant ce point faible politique de Kountché. Après la tournée en profondeur de Kountché dans le Département de Tahoua où l'H+ypocrite fut guidé à préparer la présentation de son Arrondissement par le sage Baba Tandja Mamadou à la réunion des cadres à la Préfecture du sage Baba Tandja Mamadou. C'est Tandja qui a dit à Kountché qu'H+ est un judoka; et, un judoka ne laisse jamais son adversaire vaincu par terre...
Répondre | Signaler à l’administrateur
+8 #4 BIRGBIRG SALAR KOURA 13-11-2017 17:49
...il le relève. Kountché sourira en disant avoir pris acte. Tandja est un sage dont un de ses mots prononcés constitue tout un livre chez des hommes raisonnables; son compagnon le Colonel Kountché lui reconnait cette sagesse d'où, il fit tout pour que Hama(faux diplômé de l’ÉNA de Paris dont il n'eut jamais connu les salles de cours, n'est qu'un simple douanier difficilement sorti de l’ÉNA Moyen de Niamey qui fut pistonné par Tandja Mamadou avant d'être appelé à une plus grande responsabilité "la DG de l'ORTN". Chers lecteurs en ligne; aux vues de ce qu'a fait le sage Baba Tandja à aider Hama Amadou dans son ascension politique près de Kountché, CE N'EST PAS SANS RAISON QUE NOUS QUALIFIONS HAMA AMADOU D'H+YPOCRITE. Au lieu de considérer son patron le Colonel Tandja Mamadou Préfet de Tahoua (petite république du niger dans la Grande Rép du Niger) avec tous les respects comme étant son papa/Tuteur politique, l'H+ypocrite fuyard traite aujourd'hui et toujours le Pdt Tandja Mamadou...
Répondre | Signaler à l’administrateur
+8 #5 BIRGBIRG SALAR KOURA 13-11-2017 18:07
...de CAMARADE POLITIQUE. N'y voyez pas la masse d’orgueil qui a laminé H+ allant jusqu'à charger le respecté Cl Idrissa Harouna de passer par dessus cette histoire que je connais comme ma poche? Hama Amadou est H+ypocrite, traitre, trompeur sans le moindre grain d'Alkawali dans sa vie. QUI DÉFORME LA VÉRITÉ EST DE CEUX QUI FALSIFIENT L'HISTOIRE. ET, QUI FALSIFIE L'HISTOIRE EST DE CEUX QUI FALSIFIENT LES SAINTES ÉCRITURES DES LIVRES DIVINS. Or, comme le disait notre formateur en théologie disait: "L'HISTOIRE EST UNE SCIENCE QU'ALLAH (swt) A CHOISIE AU DESSUS DE TOUTES LES SCIENCES CONVENTIONNELLES DES HOMMES. PLUS QUE LES MATHÉMATIQUES, LA PHYSIQUE, LA PHILOSOPHIE, LA GÉOGRAPHIE, L'HISTOIRE SEULE A LA NOBLESSE DE RETRACER LA VIE DES PROPHÈTES, MESSAGERS ENVOYÉS POUR ANNONCER SA LUMINEUSE PAROLE À L’HUMANITÉ À TRAVERS LES SAINTES ÉCRITURES DES LIVRES DIVINS. Les trompeurs falsificateurs prononcent Allah (swt) aux lèvres sans l'avoir comme Témoin permanent à l'esprit. Allahu wa'alam.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-6 #6 ! ! ! 14-11-2017 12:47
Que Dieu sauve ce pays et ses locataires condamnés à vivre ensemble: Regardez le titre de l'article qui parle de "commémoration", de "recueillement" et de "communion" et ces commentaires qui ne peuvent se départir d'émotions incontrôlables caractérisées par des névroses et d'intenses crises hystériques les menant inéluctablement à l'hypocondrie ou à la phobie sociale, ce qui serait dommageable à notre classe politique et à notre société, puisqu'elles la rendraient aveugle, l'empêchant de voir devant.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #7 GH 14-11-2017 17:00
Paix à son âme ! N'est pas Grand Homme qui veut !
Répondre | Signaler à l’administrateur
+6 #8 El Gagawa & Bamarada 14-11-2017 17:59
Es-tu croyant à Allah (swt)? Revois ta foi. Semblables à une camarade de 3ème au CEG, quand notre prof Yahaya Moussa nous demanda d'exprimer une phrase en deux mots ou plus en espagnol. Elle leva le doigt et dit: "CONCENTRATO TOMATO"; c'est ce qu'elle lisait sur la boîte de tomate concentrée. Et, MOK intervint avec "AZUCCARADA" pour du sucre. Tu sembles intelligent, hélas! Tu confonds l'Amour et l'Amitié.ou la foi et la passion. Réponse en provenance du commentaire précédent de !! :
...Regardez l'article: "commémoration", "recueillement", "communion" et ces commentaires qui ne peuvent se départir d'émotions incontrôlables caractérisées par des névroses et d'intenses crises hystériques les menant inéluctablement à l'hypocondrie ou à la phobie sociale dommageable à notre classe politique, notre société...la rendraient aveugle...
CES POSTS NE SONT MOTIVÉS QUE POUR RAMENER LE COLONEL RETRAITÉ IDRISSA HAROUNA (et ses semblables) OUBLIANT QU'IL N'AURAIT PAS DÛ SOUS-TENDRE UNE CAMPAGNE POLITIQUE MAL PLACÉE POUR LE FUYARD.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #9 Jana 20-11-2017 07:53
I see you don't monetize your website, don't waste your
traffic, you can earn additional bucks every
month because you've got high quality content.
If you want to know how to make extra bucks, search for:
Boorfe's tips best adsense alternative

Also visit my web page - FirstMarianne: https://09Benito.blogspot.com
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285_C_NollEp-NIGER_-_actuniger.jpg

Forfait-Albarka 600X600px -min

EcoStartup-min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

Clôture de la 4ème Edition du Forum national de la Jeunesse : Un discours nouveau chez les jeunes face à la migration

20 novembre 2017
Clôture de la 4ème Edition du Forum national de la Jeunesse : Un discours nouveau chez les jeunes face à la migration

Après deux (2) jours d’intenses travaux sur divers thèmes d’échanges et de réflexion sur la migration, la 4ème Edition du forum national de la jeunesse a clos ses travaux dans...

Vente des migrants en Libye : A Niamey, les apprentis-journalistes élèvent la voix

20 novembre 2017
Vente des migrants en Libye : A Niamey, les apprentis-journalistes élèvent la voix

Ce lundi 20 Novembre 2017, en début de matinée, les élèves et étudiants réunis au sein de l’amicale de l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication...

NÉCROLOGIE : Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC et de l’ANDP Zaman Lafiya a tiré sa révérence

19 novembre 2017
NÉCROLOGIE : Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC et de l’ANDP Zaman Lafiya a tiré sa révérence

Le président de l’ANDP ZAMAN LAFIYA et également président du Conseil économique social et culturel (CESOC), Moussa Moumouni Djermakoye, n’est plu ! L’ancien officier des FAN, ancien ministre et ancien Préfet-maire...

4ème Edition du Forum national de la jeunesse : La migration au centre des réflexions

19 novembre 2017
4ème Edition du Forum national de la jeunesse : La migration au centre des réflexions

Du 17 au 19 Novembre 2017 se tiennent à Niamey les assises de la 4ème Edition du Forum national de la Jeunesse. Placée sous le patronage du Président de la...

SOMMET UA NIGER 2019 : Résidence FUTURA, un complexe de 44 villas haut standing à Niamey

18 novembre 2017
SOMMET UA NIGER 2019 : Résidence FUTURA, un complexe de 44 villas haut standing à Niamey

L’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence de l’Union Africaine Niger 2019 (Agence Niger UA 2019) et la société FUTURA S.A ont signé, jeudi dernier,  une convention de partenariat pour...

Projet de loi de finances 2018 : La société civile appelle à la mobilisation générale

16 novembre 2017
Projet de loi de finances 2018 : La société civile appelle à la mobilisation générale

Point de presse sur la mobilisation autour du projet de loi de finances 2018 Depuis bientôt six (6) semaines, toute l’attention des citoyennes et citoyens de notre pays, et particulièrement...