samedi, 18 janvier 2020
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......
nita 4


Abdoul Malik Issoufa BleuDans les attaques meurtrières que subissent nos forces de défenses et de sécurité, quelques bruits, quelques personnes accusent les militaires français de complicité. Pour l'heure, aucune preuve tangible, aucun témoignage publiquement assumé ne permet d'etayer ces accusations.

Pour autant, il est indéniable que la présence des forces occidentales en Afrique, au Niger en particulier, suscite bien d'interrogations, de colères durablement contenues, et potentiellement explosives. Les déclarations pullulent, se succèdent et se ressemblent dans la radicalité. On pourrait faire fi de toute cette radicalité, en la confondant au racisme ! On pourrait se contenter de stigmatiser, ceux de nos compatriotes en colère, jaloux et inquiets pour la souveraineté de notre pays ! On pourrait les récuser, pour « minorité »...! Mais... ceci n'est « pas une défense, mais une esquive », comme dirait l'autre.

Il faudrait plus de méthode et de pragmatisme. Il faudrait prévenir l'incendie, en agissant urgemment ! Pour ce faire, nous formulons ces quelques propositions, que nous souhaitons claires, contributives et surtout... à l'abri de tout soupçon !

1/.Publier les accords : Se peut-il que, semblablement à beaucoup de nos voisins, le Niger soit lié à la France par des accords de défense ou assimilés. Si ces accords posent la légitimité et le fondement juridique de la présence des forces françaises au Niger, il se trouve que leurs contenus restent quasiment inconnus des Nigériens. Ceci ouvre la porte à toute sorte de théories, toute sorte d'affirmations gratuites, fondées sur des préjugés et des supputations, en veux-tu en voilà !  Il serait sage que le gouvernement nigérien songeât à porter à la connaissance des populations, massivement, et dans nos langues locales, au besoin, la teneur des desdits accords. Par cela, il s'agira d'éclairer nos compatriotes, et leur permettre de se faire une opinion. En tout état de cause, le gouvernement nigérien gagnerait à clarifier (c'est le cas de le dire !) à nos compatriotes le cadre juridique, les clauses qui entourent la présence militaire française au Niger.

2/.Donner la parole aux peuples : La menace terroriste qui explique la présence militaire française n'a pas seulement divisé l'opinion. Elle a surtout donné lieu à d'intenses discussions menées dans tous les cercles politiques et associatifs....et sous les arbres à palabres !

Si l'on admet que le terrorisme plonge ses racines notamment, dans la pauvreté et une érosion de nos valeurs sociales, ne serait-il pas opportun de donner la parole aux jeunes, et aux chefs traditionnels ? Les premiers, pour exprimer leur préoccupations ! Les seconds, pour rappeler, avec l'autorité et la sagesse qui sont les leurs, les valeurs de notre société ! Ne serait-il pas bien que notre télévision nationale serve cette cause utile, que celle de permettre au peuple de s'exprimer librement, publiquement et attirer l'attention de nos dirigeants ? N'est-ce pas le moment pour que nos autorités songent à organiser un grand débat, une sorte de conférence nationale sécuritaire ? Nous pensons que si, d'autant que, les Chefs D'États du G5 Sahel nous disent eux-mêmes que la guerre contre le terrorisme prendra du temps, fera donc davantage de victimes. Ne nous leurrons pas !

3/.Organiser des référendums :  À ce qui précède, il faudrait ajouter ceci. On ne force pas une alliance, pas plus qu'on n'impose un mariage. En 1958, M. De Gaulle proposait à nos Nations l'option de l'Indépendance ou celle de la Communauté. Le résultat, nous l'avons vu. Tous les peuples concernés se furent prononcés, librement par voie électorale. Nous pensons que, dans le contexte actuel, marqué par par une suspicion réciproque entre les alliés, les uns accusant d'hostilité, les autres de néo-colonialisme et d'impérialisme, il serait de bon aloi que nous levions les équivoques !

Et ceci passe par des consultations populaires ; lesquelles consisteront à présenter aux peuples du G5 Sahel un projet de traité militaire, avec la France et les autres Nations occidentales, qui le désireraient. Ensuite, permettre à ces peuples de valider ou refuser le traité proposé, par voie référendaire ! C'est là, nous pensons, le seul moyen de donner plus de légitimité, plus de force, et de popularité, au besoin, à la présence des forces étrangères sur nos territoires.  Et, si les Droits en vigueur dans nos Etats, ne prévoient ou interdisent le recours au référendum en pareil cas, il faudrait les réviser, créer des conditions juridiques nouvelles, pour donner la parole aux peuples, car il est acquis de longue date, qu'on ne fait pas les Hommes pour la loi. C'est plutôt le contraire.

Mettons les peuples devant leurs responsabilités ! Laissons les décider ! Ils ne s'en prendront à personne ! 

Cassons cette image d'Épinal, qui voudrait que la population ne comprenne jamais rien à rien...ce préjugé, par trop méprisant, savamment distillé...pour ne rien lui expliquer, et toujours décider à sa place. En réalité, le peuple est à l'image de l'élève. Une bonne explication et une pédagogie de bonne foi suffisent à  le dégrossir, comme l'eau purifie de la saleté. Une fois de plus, laissons les peuples décider !

4/.Ériger en crime de guerre les détournements de deniers publics destinés à l'armée : À en croire certains journaux, qui par ailleurs n'ont pas été mis en cause judiciairement, certains de nos compatriotes, occupants de hautes fonctions étatiques, et, dont il faudrait douter de l'attachement à la Nation, se permettraient quelques libertés dans la gestion et l'utilisation des fonds publics !

C'est dire...!

Pendant que nos Chefs D'États s'epoumonent et parcourent les pays du monde, pour quêter des  financements en vue de lutter contre le terrorisme, quelques Nigériens, en mal et avides de gloire, s'adonneraient à des prévarications pour faire des obligés au sein de la population. Nous ne savons pourquoi, ceux-là seraient décidés à nous décrédibiliser auprès de nos partenaires de financement. Quoiqu'il en soit, il faudrait qu'une nouvelle législation plus ferme, plus urgente érigeât de tels agissements en " crime de  complicité avec le terrorisme ", ou simplement en crime de haute trahison, sans qu'il soit besoin de dire pourquoi ! L'évidence saute aux yeux.

On ne fait pas la guerre avec de la tiédeur ! On ne résiste pas en tremblant !  Notre pays, à l'instar de ses voisins, paie un lourd tribut pour une guerre facilement solutionnable ! Aucune mesure, aucune sévérité, aucune intransigeance n'est de trop pour discipliner nos compatriotes, et rétablir la paix !

Plaise au Ciel que ces propositions tombent dans de bonnes oreilles, et qu'elles soient concrétisées par de sages mains !

       Abdoul-Malik Issoufa

Étudiant en Droit, Homme de Lettres.

 

 

 

Commentaires  

-1 #1 merci 27-12-2019 23:58
Tout a fait
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Kiari liman Adam 28-12-2019 00:43
Mon très cher compatriote, j'ai si on peut le dire scruter au peigne fin ta façon de voir les choses. Bien qu'il y'a quelques points qui semblent constituer de palliatifs sur les tares qui grimpent le pays , nombreuses parmi ces points me semblent être très difficile à mettre en place surtout dans ce contexte de grincements des dents. Laisses moi te dire que la lutte contre le terrorisme n'a jamais été facile comme tu l'as dit et ne le sera jamais. La preuve cette même question a fait trembler et constitue à le faire des pays qui dépassent nos pays sur tous les points.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Morou Farouk 28-12-2019 05:29
J’ai bien parcouru le message dans son intégralité frère et je pense que tes propositions sont très enrichissantes même s’il est très difficile de mettre certaines ( comme la transparence sur l’accord et le fait de donner la parole aux peuples ) en œuvre dans un pays comme le nôtre ou c’est le gouvernement qui décide de ce qui est bien ou mauvais pour le peuple sans pourtant même les avisés. En tous cas dans nos pays de G5 Sahel nous vivons dans un climat d’insécurité oppressant et nos gouvernements ne font toujours rien pour y remédier à ce problème. Enfin trop c’est TROP !!! car chaque semaines nous refusons de pleurer nos vaillants soldats assassinés sans explication si ce ne qu’un message froid et insipide adressé à la nation à la fin.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Abdoul Rachid Sambo 28-12-2019 10:07
Je crois Abdoul Malik que tes propositions méritent la plus grande des attentions possibles.je te rejoins dans ta prière puisse ses propositions soient lus par ceux et celles qu'il faut.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Alain Clovis SANON 28-12-2019 10:15
Merci mon cher pour cette initiative combien salutaire.Je salue à la hauteur ta contribution.
Par contre, pour moi le véritable problème n'a pas été abordé : Comment faire face au terrorisme de façon pratique sur le terrain?
Il est tout à fait évident que la publication de quelconques accords s'avèrent mythiques. Pas plus que la décision du peuple sur le maintien ou non de forces françaises dans le cadre du G5 Sahel.
Que ces forces restent ou ne restent pas, comment faire face efficacement au terrorisme?
Parce que même les pays puissants ont subit des attaques terroristes. La solution se trouve dans les réponses que nous donnons à ces attaques.
Très respectueusement!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 issoufou chamssoudine 28-12-2019 12:42
Bien dit chere frere
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Moumiston 28-12-2019 13:51
Tres bonnes propositions frere Malik.
J'avoue que j'avais aussi cogite sur l'idee d'un referendum par rapport a l'approche a adopter contre les terroristes (cad , associer ou non des "allies") , mais je me suis vite resigne. Je ne pense pas qu'on ait et le temps et les moyens pour ca. En plus , nous avons deja un outils pour tester ces genres de questions: le parlement . Helas , l'executif a choisi de le passer outre! C'est aussi ca l'autre aspect de la guere
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Hassane begoune 28-12-2019 14:58
Il est bien vrai que vous avez procédé à une analyse très chirurgicale de la situation sécuritaire du pays et que et vous avez proposé des solutions qui s’imposent normalement dans un État de droit, un pays qui inspire la démocratie et le respect des droits de l’homme. Mais force est de constater que le Niger bien qu’il soit notre chère patrie et loin d’être un pays démocratique dans les faits. Un pays où la voix du peuple prime sur celle d’une poignée de mains.nous sommes dans un pays qui reflète l’image d’une démocratie dont en réalité est une dictature déguisée( tout ce qui brille n’est pas de l’or a t-on coutume de dire). L’élection présidentielle précédante en est un exemple.et constat mettra à mal votre proposition de référendum.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Omar issouf 28-12-2019 22:59
Tout a fait frère courage
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Kailou Boureima 29-12-2019 00:54
Merci beaucoup et dieux nous protège frère
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Hamey 29-12-2019 07:44
Vraiment voici un bel exemple à suivre , si tous les nigériens pensent et agir dans la sagesse et sans prise de position comme , je pense qu'on aura découvrir beaucoup de solutions à nos maux qui nous ont échappées jusqu'à là.
Donnons nos contributions ça pourrait apporter beaucoup de changements.

Bonne méditation
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Niger227 29-12-2019 12:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Kailou Boureima :
Merci beaucoup et dieux nous protège frère


Dieu ne prend pas x , Dieu est seul et unique Allah . Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 rabé 31-12-2019 12:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Niger227 :
Citation en provenance du commentaire précédent de Kailou Boureima :
Merci beaucoup et dieux nous protège frère


Dieu ne prend pas x , Dieu est seul et unique Allah . Merci

dieu ne prends pas x? C'est ton probléme!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 attention 02-01-2020 19:24
toutes ces propositions peuvent être la solution de certains problèmes. Mais le Niger n'a de marge de manœuvre. Pour l'instant, nous sommes tous d'accord que les moyens manque et que les bases étrangères ne servent à rien.Sinon elles allaient se déployer sur le terrain partout avec notre armée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Mouza MS 06-01-2020 00:39
J'approuve entièrement tes propositions mon grand, mais très malheureusement notre chèr pays n'a de marge de machination..
Que l'Etre Transcendant nous protège.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

FSA

Top de la semaine

Publier le 18/01/2020, 09:34
mpr Le Mouvement patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) est de nouveau secoué par une nouvelle...Lire plus...
Publier le 18/01/2020, 08:38
burkina-6-militaires-tues-et-1-autre-blesse-par-un-engin-explosif-improvise-dans-le-sahel Six (6) militaires ont été tués et un autre blessé, vendredi 17 janvier,  dans l'explosion d'un...Lire plus...
Publier le 17/01/2020, 19:32
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-17-janvier-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 17 janvier 2020, dans la salle habituelle...Lire plus...
Publier le 17/01/2020, 19:08
front-social-quelques-echauffourees-a-niamey-suite-a-la-manifestation-interdite-de-la-societe-civile A Niamey, des échauffourées ont éclaté ce vendredi en début d’après-midi, entre la police et des...Lire plus...
Publier le 17/01/2020, 15:52
cedeao-l-eco-de-l-uemoa-inquiete-les-autres-pays-de-la-zone-monetaire-d-afrique-de-l-ouest-zmao  Réunis le 16 janvier à Abuja, les Ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales de...Lire plus...
Publier le 12/01/2020, 19:43
drame-de-chinagodrar-un-deuil-national-de-3-jours-en-hommage-aux-89-soldats-victimes-nouveau-bilan-officiel Le gouvernement a revu à la hausse, le bilan de l’attaque de Chinagodar, à la frontière malienne, le...
Publier le 13/01/2020, 23:04
fan-le-general-de-division-salifou-modi-un-officier-valeureux-a-la-tete-de-l-armee-nigerienne Les Forces armées nigériennes (FAN) ont un nouveau patron : le général de division Salifou Modi,...
Publier le 14/01/2020, 00:21
sommet-de-pau-tout-est-desormais-clarifie-pour-plus-de-barkhane-au-sahel Ils sont partis à Pau, ils se sont clarifiés et ils sont revenus attendre les résultats des nouvelles...
Publier le 13/01/2020, 11:29
lettre-ouverte-de-demande-de-grace-au-president-de-la-republique-en-faveur-de-mon-grand-frere-hama-amadou-et-les-autres-par-djibrilla-mainassara-bare Monsieur le Président de la République, Avant tout propos, j’ai le devoir de présenter mes...
Publier le 13/01/2020, 12:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-lundi-13-janvier-2020 Le Conseil des Ministres sest réuni ce jour, lundi 13 janvier 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 13/01/2020, 23:04
fan-le-general-de-division-salifou-modi-un-officier-valeureux-a-la-tete-de-l-armee-nigerienne Les Forces armées nigériennes (FAN) ont un nouveau patron : le général de division Salifou Modi,...
Publier le 13/01/2020, 12:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-lundi-13-janvier-2020 Le Conseil des Ministres sest réuni ce jour, lundi 13 janvier 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 13/01/2020, 11:29
lettre-ouverte-de-demande-de-grace-au-president-de-la-republique-en-faveur-de-mon-grand-frere-hama-amadou-et-les-autres-par-djibrilla-mainassara-bare Monsieur le Président de la République, Avant tout propos, j’ai le devoir de présenter mes...
Publier le 12/01/2020, 19:43
drame-de-chinagodrar-un-deuil-national-de-3-jours-en-hommage-aux-89-soldats-victimes-nouveau-bilan-officiel Le gouvernement a revu à la hausse, le bilan de l’attaque de Chinagodar, à la frontière malienne, le...
Publier le 13/01/2020, 10:19
defense-de-grandes-decisions-attendues-dans-la-haute-hierarchie-militaire Le Président de la République, chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé ce lundi...

Dans la même Rubrique

Lettre ouverte de demande de grâce au Président de la République en faveur de mon grand-frère Hama Amadou et les autres (Par Djibrilla Mainassara Baré)

13 janvier 2020
Lettre ouverte de demande de grâce au Président de la République en faveur de mon grand-frère Hama Amadou et les autres (Par Djibrilla Mainassara Baré)

Monsieur le Président de la République, Avant tout propos, j’ai le devoir de présenter mes condoléances les plus attristés au peuple nigérien, aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS)...

Une croissance démographique équilibrée et forte, gage du développement économique et social

6 janvier 2020
Une croissance démographique équilibrée et forte, gage du développement économique et social

Les Nigériens semblent, légitimement, accorder plus d’importance aux débats concernant le rang de dernier pays de la planète que nous occupons (en termes d’indice de développement humain), qu’aux progrès spectaculaires...

Propositions de sortie de méfiance et de clarification !

27 décembre 2019
Propositions de sortie de méfiance et de clarification !

Dans les attaques meurtrières que subissent nos forces de défenses et de sécurité, quelques bruits, quelques personnes accusent les militaires français de complicité. Pour l'heure, aucune preuve tangible, aucun témoignage...

L’ECO, une reforme du FCFA toujours au bénéfice des multinationales étrangères

26 décembre 2019
L’ECO, une reforme du FCFA toujours au bénéfice des multinationales étrangères

  L’ECO est appelé à remplacer le CFA en juin 2020. Dans la vision légitime des Africains, cela doit pouvoir conduire à une émancipation économique de l’Afrique, comme pendant attendu...

Lettre citoyenne ouverte à Son Excellence Emmanuel Macron, président de la République Française (Par Djibrilla Mainassara Baré)

21 décembre 2019
Lettre citoyenne ouverte à Son Excellence Emmanuel Macron, président de la République Française (Par Djibrilla Mainassara Baré)

Djibril Bare signant le livre de condoléance de Chirac à l’ambassade de France au Niger le 30/09/2019 Excellence, M. le président de la République,  Suite à une série d’évènements, nous...

La France au Sahel : Pau, une occasion de clarification et de vérité

11 décembre 2019
La France au Sahel : Pau, une occasion de clarification et de vérité

Le rendez-vous de Pau, pour une clarification des attentes des pays du G5 Sahel vis-à-vis de la France : Faudrait-il dire, enfin, certaines vérités aux peuples sahéliens et… français !