jeudi, 21 novembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Chef Etat Sommet Zlecaf

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Je suis très heureux, en tant que citoyen, de pouvoir vous accueillir dans notre capitale pour le Sommet de l’Union Africaine relatif au lancement de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf).

Je tiens surtout à vous exprimer la reconnaissance de mes compatriotes pour avoir accepté de faire le déplacement sur Niamey en dépit du contexte de sécurité qui est malheureusement loin d’être une vue de l’esprit au vu des différents évènements dramatiques qui se sont succédés ces derniers mois, jusqu’aux portes de notre capitale, faisant des dizaines de morts et de blessés, à la plus grande désolation de nos vaillantes populations. J’ai pris la décision de m’adresser à vos Excellences, en m’inspirant de l’éminent Albert Einstein qui a dit que « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent et laissent faire ». J’ai également appris auprès de notre cher Président que j’ai connu depuis près d’un demi-siècle et que j’ai accompagné volontairement dans ses premiers pas en tant qu’Homme d’Etat, qu’il ne faut jamais cesser de se battre et ne jamais baisser les bras.

Comme vous le savez, notre peuple traverse ces dernières années des moments très difficiles, mais étant profondément croyant, il accepte ces épreuves, à lui imposées par Le Tout Puissant. Cependant, le drame qu’il vit, réside dans le fait que ce peuple, dans son immense majorité a le sentiment que les autorités actuelles, à qui il a confié son sort, ne semblent pas prendre l’exacte mesure du drame qu’il vit au quotidien. Ce qui, j’en conviens, n’est pas nouveau en matière de gouvernance. Pour preuve, malgré notre situation d’insécurité et de sous-développement humain, dont vous êtes sûrement informés, notre Président a pu déclarer dans une interview exclusive accordée à notre télévision nationale au mois d’avril dernier, à l'occasion du huitième anniversaire de son accession à la magistrature suprême : « Durant ces huit ans, nous avons mobilisé et dépensé 10.000 milliards de Francs CFA (15 milliards d’euros). On a dépensé ces ressources pour assurer notre sécurité, consolider les institutions démocratiques et républicaines et réaliser des infrastructures routières, énergétiques, hydrauliques, de communication, etc. Ces ressources ont été aussi dépensées pour réussir l'Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens) ; promouvoir l'éducation, la santé, l'accès à l'eau potable pour les populations, et créer des emplois pour les jeunes.… Quand on fait le bilan des infrastructures réalisées entre 2011 et 2018, on se rend compte qu'on a réalisé autant que ce qui a été fait dans ce pays en 50 ans, soit de 1960 à 2010…».

Nombre de Nigériens lui répond que si réellement ces 10.000 milliards de nos francs (20 milliards de dollars US) ont été investis pour faire son bonheur, il est probable qu’ils ne l’aient pas été judicieusement du fait que notre pays est depuis six (6) ans classé dernier dans l’Indice de Développement Humain (IDH).

Pour ceux d’entre vous qui aviez séjourné par le passé dans notre capitale, il est probable que vous ayez constaté que son aspect a quelque peu changé sur les grands axes menant à son centre, ce qui pour nos autorités doit suffire à notre bonheur. Même s’il faut réjouir de cette mutation positive de notre ville, je suis en droit de me demander si les priorités de nos populations confrontées à la faim, la soif, l’analphabétisme et les maladies, ne sont pas ailleurs.

Je suis certain de ne pas vous livrer un secret si je vous révèle que nos autorités doivent encore régulièrement tendre la main à la communauté internationale au gré des aléas de la pluviométrie, 59 ans après l’indépendance de notre pays, pour assurer la pitance quotidienne à nos populations les plus vulnérables. Ceci est évidemment loin de faire notre fierté, d’autant plus que, comme vous le savez, depuis 2012, du fait de la vision des prédécesseurs de notre cher Président, nous tirons de substantiels revenus provenant de nos ressources pétrolières, qui auraient pu nous mette à l’abri de cette descente aux enfers. Vous savez également que nos systèmes d’éducation et de santé en crise, sont à la base du très mauvais classement de notre pays à l’Indice de Développement Humain (IDH) du Programme des Nations Unies pour le Développement -PNUD (le Niger a occupé le dernier rang de 2013 à 2018).

Etant convaincu de votre profond attachement à notre bonheur à tous, qui est la finalité de tout processus de développement, nous avons pensé pouvoir solliciter votre expertise pour sensibiliser nos autorités sur la nécessité  de  réorienter les dépenses publique en vue de la réalisation efficace de notre bien-être comme elles s’y étaient engagées. Dans notre tradition de gouvernance, qui ne devrait pas être très différente de la vôtre, il est généralement admis « qu’il n’a jamais existé de mauvais chefs, mais plutôt de mauvais conseillers », et c’est pourquoi nous sollicitons votre précieuse aide pour aider notre Président à réussir son pari du développement de notre pays.

Je suis convaincu que notre Président, affecté au plus haut point par notre mauvais classement régulier à l’IDH, et très attaché à réussir son passage de témoin à la tête de l’Etat, prêtera une oreille plus qu’attentive à vos suggestions puisqu’il pourrait avoir été victime du système de gouvernance qu’il a mis en place.

En espérant que vous passerez un agréable séjour dans notre sympathique capitale, veuillez agréer, Excellences, Messieurs les Chefs de d’Etat et de Gouvernement, l’expression de ma très haute considération.

Niamey, le 07 juillet 2019

Djibrilla Mainassara Baré

Citoyen Nigérien

 

Commentaires  

+2 #1 Attarougou 10-07-2019 09:20
Mr Djibrilla, j'espère bien que ces conseils vous auriez du les donner directement à Mr le Président de la RN qui ne vous est pas étranger comme vous même vous le laisser entendre que de passer par ses pairs qui ne vont jamais, à mon humble avis, vous écouter ou considérer vos propos.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 alib 10-07-2019 09:58
Bonjour,
C'est dommage que tu écrives aux chefs d'états, en parlant mal de notre président. Et saches que ces chefs connaissent mieux la valeur de Issoufou, aussi, tu ne pourras en rien ternir son image. Tu es trop petit, cherche ta voie ailleurs.
C'est vrai que tu as du temps à ne rien faire !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 LE SAGE 12-07-2019 07:56
ATTAROUGOU, merci du conseil que tu donnes à Djibrill, mais tu sais que Djibrill connais Issoufou et qu'il n'écoutes plus personne. Donc c'est bien pour ça qu'il a adressé la lettre aux chefs d'Etat. Quant à savoir si les chefs d'Etat n'écouteront pas Djibrill, tu n'en sait strictement rien. Que Dieu te pardonne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Bonkanay 12-07-2019 14:59
Après avoir conduit l'espoir d’entrant d'un peuple, je note ici le président Barré Mainassara au péril, voila que le super "Frère National" resurgir pour vilipender le Niger. Je trouve idiot cette lettre, car le comptoir est mal choisit. Nous sommes fière de notre identité en cours de reconstitution du fait de l'engagement personnel du président Issoufou. J'ai agréablement apprécié la présence et l'intervention de la Grande Sœur Clémance Aissata Barré aux activités en marge du sommet qui a su faire le distinguo entre la perte de son époux que tout les Nigériens déplorent et la contribution à l'écriture d'une nouvelle page en OR de notre cher pays. J'invite les Nigériens de tout bord à s'approprier de ces acquis pour maintenir une image renaissant n'en déplaise aux apatrides déboussolés.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nous avons 4411 invités et aucun membre en ligne

10 nouvelles chaines au meme prix

Top de la semaine

Publier le 21/11/2019, 12:12
revocation-des-maires-des-communes-rurales-de-dogueraoua-malbaza-et-du-conseil-municipal-de-youri-de-leurs-fonctions Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:05
sahel-lancement-des-activites-du-projet-mediation-agropastorale-au-niger L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 11:38
burkina-18-assaillants-et-un-gendarme-tues-dans-une-attaque-a-arbinda-dans-le-soum-sahel Un (1) gendarme a été tué et dix huit (18) assaillants ont été abattus, a annoncé dans un communiqué,...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 07:24
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-20-novembre Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 20/11/2019, 17:31
semaine-de-l-inclusion-financiere-dans-l-uemoa-les-enjeux-de-la-digitalisation-au-coeur-de-la-seconde-edition Du 18 au 23 novembre 2019, la BCEAO organise la seconde édition de la Semaine de l'Inclusion...Lire plus...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 19/11/2019, 19:40
eliminatoires-can-2021-le-mena-a-sombre-a-niamey-devant-les-bareas-de-madagascar-2-6 Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 21:57
operation-tongo-tongo-mali-niger-24-soldats-maliens-et-17-terroristes-tues-une-centaine-de-suspects-entre-les-mains-des-fan-a-tiloa Le bilan de l’accrochage, ce lundi 18 novembre à Tabankort (Gao), entre les Forces armées maliennes...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...

Dans la même Rubrique

Lettre ouverte à l’occasion des 30 ans de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (Par Félicité Tchibindat)

20 novembre 2019
Lettre ouverte à l’occasion des 30 ans de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (Par Félicité Tchibindat)

Pour chaque enfant, tous ses droits 20 novembre 1989 – 20 novembre 2019.  Il y a 30 ans de cela, jour pour jour, les dirigeants du monde ont pris un engagement...

Lettre ouverte au Président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO sur le refus du droit à la vérité sur la mort du président Baré en dépit l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO de 2015

8 novembre 2019
Lettre ouverte au Président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO sur le refus du droit à la vérité sur la mort du président Baré en dépit l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO de 2015

                                Monsieur le Président de la République, Permettez-moi tout d’abord de souhaiter la bienvenue aux Chefs d’Etat et de Gouvernements dans notre sympathique capitale. Je m’autorise à vous rappeler, et à...

Tribune politique : Nous autres, les jeunes....

3 novembre 2019
Tribune politique : Nous autres, les jeunes....

Les repères perdus S'il existe un indice, qui puisse permettre, de jauger du bien-être d'une nation, c'est à coup sûr sa jeunesse, à condition qu'elle soit éduquée, responsable, et utilement...

Lettre citoyenne ouverte au Président de la République sur la situation catastrophique des étudiants Nigériens à Dakar

1 novembre 2019
Lettre citoyenne ouverte au Président de la République sur la situation catastrophique des étudiants Nigériens à Dakar

M.le président de la République, Vous me permettrez de m’adresser à nouveau à vous, en tant que simple citoyen, à propos de la situation dramatique des étudiants Nigériens vivant au...

Hommage à Jacques Chirac l’Africain (Par Djibrilla BARE)

1 octobre 2019
Hommage à Jacques Chirac l’Africain (Par Djibrilla BARE)

Djibril Baré signant le livre de condoléances à l'ambassade de France ce lundi 30 septembre 2019. Jacques Chirac gaulliste paternaliste et condescendant ? Non pas vraiment Jacques Chirac né le 29...

Lettre ouverte à l’Honorable Député Oumarou Abdourahamane

10 septembre 2019
Lettre ouverte à l’Honorable Député Oumarou Abdourahamane

Ceux qui décident pour l’école publique doivent y inscrire leurs propres enfants, simple question de bon sens, de responsabilité partagée et d’équitabilité ! Cher honorable, cher concitoyen, cher frère Abder !