jeudi, 20 février 2020
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......


ministere de transport 29 07 19 bell

Dans un communiqué daté du 18 décembre et portant la signature de son secrétaire générale, Attaoulahi Zakaouanou, le ministère des Transports a annoncé la reprise, à partir du lundi 23 septembre, des activités de traitement et d’édition du permis de conduire biométrique au Centre national de Niamey, ainsi que dans les directions régionales des Transports. Selon le communiqué, les frais d’édition du nouveau permis de conduire sont fixés à dix mille cinq cents (10.500) francs CFA. Toutefois, les candidats à l’obtention d’un nouveau permis de conduire doivent s’acquitter, en plus des frais d’édition, des impôts et taxes prévues par la législation.

Avec cette relance de l’opération, qui a été suspendue fin juillet dernier,  tout laisse donc à croire que l’affaire, ou plutôt le scandale du nouveau permis biométrique, est en train d’être enterré. L’affaire avait pourtant bien défrayé la chronique, ces derniers mois,  suite au tollé soulevé par l’annonce de l’édition d’un nouveau permis au prix de 19.000 FCFA. Un coût jugé exorbitant par les usagers et la société civile, ce qui a conduit le ministère des Transports a revoir à la baisse  le tarif, qui a été ramené à 12.000 FCFA. Malgré cette décision, la polémique ne s’est pas atténuée puisque des doutes ont commencé à émerger sur la régularité des conditions dans lesquelles s’est déroulée, la procédure de passation du marché, qui a été attribué à Haroun Printing, une filiale nigérienne d’un groupe internationale libanais. Des inquiétudes qui se sont avérées par la suite légitimes car malgré les explications du cabinet du ministre Karidjio Mahamadou, ainsi que des responsables en charge de la passation des marchés publics, les soupçons d’irrégularités ont apparu au grand jour. D’abord dénoncé par les médias dont Actuniger, ensuite par le Syndicat du personnel du ministère (SYNPAT), avant que la Halcia ne se saisisse du dossier. C’est du reste sur la base des irrégularités et des soupçons de délit d’initié et autres griefs, que les plus hautes autorités, la présidence et la primature, ont pris la décision de stopper la délivrance du nouveau permis, le 26 juillet, soit quelques jours après le début du processus. Le premier ministre a d’ailleurs annulé à la dernière minute, la cérémonie d’inauguration du Centre national de traitement et d’édition du permis biométrique, situé au quartier Issa Béri (Plateau) de Niamey.

Quid des investigations de la HALCIA ?

Dans cette affaire qui a vite tournée au scandale au gré des révélations, la Haute autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA), s’est saisie du dossier et dans un point de presse, le vendredi 16 Août à Niamey, son président, Gousmane Abdourahamane, a enfoncé le clou, en confirmant les soupçons d’irrégularités rapportés par les médias. « Des proches de certains hauts responsables du ministère concerné seraient impliqués dans le processus d’exécution de cette convention ; des sociétés ont été créées, apparemment pour la circonstance ;  la procédure de passation du marché semble elle-même entachée d’irrégularités », avait alors annoncé Gousmane Abdourahamane, alors que les investigations n’étaient qu’au stade préliminaire. Les premières constatations ont également permis de relever que « des agents de l’Etat ont été mis à la disposition de la société délégataire en violation des dispositions de l’article 165 du décret portant modalités d’application de loi sur le statut général de la Fonction publique de l’Etat ». La HALCIA avait alors fait savoir que les investigations vont se poursuivre pour rassembler les preuves et procéder à « l’identification formelle des auteurs, co-auteurs et complices de cette entreprise ». Par la suite, nous avons appris qu’effectivement,  plusieurs responsables du ministère ainsi que des proches du ministre Karidjio, ont été auditionnés dans le cadre de l’enquête.

Circulez, il n y a rien à voir !

C’est dans l’attente des conclusions de cette enquête, que le communiqué du ministère des Transports sur la reprise de l’édition du nouveau permis est tombé. Des conclusions de l’enquête, aucune information n’a encore été rendue publique.  Cependant, s’il a été décidé officiellement, de la reprise du marché, c’est que l’enquête n’a finalement aboutit à rien, ou du moins aucune suite ne sera donnée au rapport que la HALCIA soumet au Président de la République et au procureur. Avec toutes les révélations qui ont été confirmées par une institution de l’Etat, qui plus est habilité à le faire, c’est que nous sommes en train d’assister à l’étouffement du scandale.

Ce n’est certes pas la première fois que cela arrive, mais au regard des soupçons et des accusations, l’opinion ainsi les usagers méritent bien des explications, afin que chacun se fasse une idée de la réalité des choses.  Autrement, c’est promouvoir le sentiment d’impunité accordé à certains barons du régime. D’autant que dans cette affaire,  le ministre Karidjio Mahamadou a été le principal accusé. Beaucoup avait en effet pronostiqué son départ du gouvernement ainsi qu’un passage devant la justice, au regard des accusations portées contre le ministre. Le scandale a connu une grande médiatisation et provoqué des débats houleux dans l’opinion, et à chaque fois, le nom du ministre Karidjio a été cité comme l’acteur principal de l’affaire. Une affaire qui est en train de s’estomper, sans aucune explication publique ou officielle sur les tenants et les aboutissements, et sans même qu’on sache ce qu’il en est des irrégularités déjà constatées par la HALCIA, dans son enquête préliminaire. A elles seules, ces irrégularités relevées constituent la preuve d’un scandale qui aurait méritée une autre issue, dans un véritable état de droit.

Ikali (Actuniger.com)

 

Commentaires  

+15 #1 Oumou Mamoudou 19-09-2019 18:20
Un peu de respect pour nous le peuple. Que tout la population refuse de faire ce ..... . Nous verrons bien si à la même date, ils nous empêcheront de circuler si la population n a pas ce soit disant permis... Non sérieux. Il est temps de laisser de trop parler et d'agir.
Trop c est trop.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Abdoul Aziz Moussa 19-09-2019 18:21
Moi, je dis plutôt que la Halcia est juste un instrument juridique de la PRN, qu'elle utilise pour régler les comptes de ses adversaires. Concernant ce PCB, je ne vois aucun changement, juste un tour de passe passe. Le premier ministre l'a suspendu pour faire passer l'orage, mais c'est sans compter que les nigériens sont désormais éveillés et s'intéressent d'avantage à la gestion de la vie publique.
On veut la tête du ministre.
Vive la génération consciente !
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 Reflexion 19-09-2019 19:06
Entre la carte d'identite et le permis de conduire, lequel est utile a ameliorer et securiser?
La fierte d'avoir une carte d'identite et etre fier de le montre a tout le monde ou un joilie permis qui va rester dans le coffre du vehicule!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 ALARBA 20-09-2019 10:19
si réellement la halcia existe pourqoui ne pas fourrer son nez sur les fonctionnaires indelicats de l etat et des hautes autoritès qui ont un train de vie insolent que de continuer a suspecter des paisibles citoyens qui vivent du jour au jour :EXEMPLE j ai vu un agent de la DGI en moins de rien il a batti un immeuble d une valeur 30 millions et y sont nombreux ces agents de l etat;je peux dire que la halcia c est pour les pauvres ;je suis totalement navrè;decourager;bouleverser ;c est indescent
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Chaibou Ali Boubou 20-09-2019 10:22
Pourquoi ne pas commencer avec la carte identité nationale
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Yataga 20-09-2019 10:49
Citation en provenance du commentaire précédent de Reflexion :
Entre la carte d'identite et le permis de conduire, lequel est utile a ameliorer et securiser?
La fierte d'avoir une carte d'identite et etre fier de le montre a tout le monde ou un joilie permis qui va rester dans le coffre du vehicule!!!

Oui en effet mais pour le permis c'est plus facile de se faire de l'argent avec les conducteurs de véhicules que les propriétaires de carte nationales d'identité. Sinon honnêtement 10500 c'est cher pour les citoyens. Pauvre de nous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Yataga 20-09-2019 10:49
Citation en provenance du commentaire précédent de Reflexion :
Entre la carte d'identite et le permis de conduire, lequel est utile a ameliorer et securiser?
La fierte d'avoir une carte d'identite et etre fier de le montre a tout le monde ou un joilie permis qui va rester dans le coffre du vehicule!!!

Oui en effet mais pour le permis c'est plus facile de se faire de l'argent avec les conducteurs de véhicules que les propriétaires de carte nationales d'identité. Sinon honnêtement 10500 c'est cher pour les citoyens. Pauvre de nous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 omega 20-09-2019 15:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumou Mamoudou :
Un peu de respect pour nous le peuple. Que tout la population refuse de faire ce ..... . Nous verrons bien si à la même date, ils nous empêcheront de circuler si la population n a pas ce soit disant permis... Non sérieux. Il est temps de laisser de trop parler et d'agir.
Trop c est trop.
bien dit malheureusement , on ne voit pas l'interêt general et faire entrave à cette mesure. D'autres compatriotes suivent les politiciens à l'aveuglette pour du bon comme du mauvais! Puisse Allah nous proteger contre ses tenants du pouvoir
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Boubacar 20-09-2019 22:18
Il et renouvelable aussi a chaque 5ans
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Boubacar 20-09-2019 22:18
Il et renouvelable aussi a chaque 5ans
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 banda reni 24-09-2019 18:42
A bas les fossoyeurs du peuple.A bas le passe-droit.A bas l' impunité.A bas la HALCIA.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Citoyen 25-09-2019 10:37
Le peuple Nigérien dans son ensemble doit rejeter le nouveau mode opératoire du permis"GEOMETRIQUE" car nous sommes pauvres et la majeure partie des citoyens tirent le diable par la queue et on nous demande d'aider karidjo et sa horde à s'enrichir au détriment des pauvres que nous sommes. Tous les Nigériens épris de justice et de paix doivent se lever d'un coup et rejeter en bloc ce permis.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 19/02/2020, 16:57
politique-declaration-des-deputes-du-moden-lumana-sur-la-crise-que-traverse-le-parti DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER...Lire plus...
Publier le 19/02/2020, 16:42
lion-s-clubs-international-le-conseil-des-gouverneurs-du-district-403-se-donne-de-nouvelles-ambitions-au-sortir-d-un-conclave-a-niamey   La capitale du Niger a abrité le 15 février dernier, la 2e réunion du Conseil des gouverneurs...Lire plus...
Publier le 19/02/2020, 15:57
diffa-les-interventions-nexus-au-menu-de-la-visite-d-une-delegation-de-l-unicef-et-plusieurs-partenaires La représentante de l’Unicef, Mme Félicité Tchibindat, à la tête d’une importante délégation de...Lire plus...
Publier le 17/02/2020, 15:07
la-soraz-n-epargne-aucun-effort-pour-le-renforcement-des-mesures-de-prevention-de-l-epidemie-de-coronavirus Le 3 Février 2020, le président nigérien Mahamadou Issoufou a adressé un message à son homologue...Lire plus...
Publier le 17/02/2020, 13:13
insecurite-un-policier-tue-dans-une-nouvelle-attaque-a-ayorou-la-deuxieme-en-une-semaine  Un policier a encore perdu la vie dimanche soir, suite à une attaque  par des ...Lire plus...
Publier le 16/02/2020, 22:15
fermeture-des-frontieres-terrestres-du-nigeria-salou-djibo-propose-des-pistes-de-sortie-de-crise-a-la-cedeao Les ministres en charge du commerce de plusieurs pays membres de la Cédéao se sont réunis le samedi 15...
Publier le 17/02/2020, 13:05
le-president-de-la-republique-a-ete-enrole-lundi-matin-en-vue-des-futures-elections-au-niger Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou ainsi que les Premières Dames Hadjia Aissata...
Publier le 17/02/2020, 12:17
diffa-au-moins-20-personnes-mortes-dans-une-bousculade-lors-d-une-operation-de-distribution-de-vivre-aux-refugies-nigerians Au moins vingt (20) personnes ont perdu la vie  et  douze (12) autres blessées, au cours...
Publier le 19/02/2020, 16:42
lion-s-clubs-international-le-conseil-des-gouverneurs-du-district-403-se-donne-de-nouvelles-ambitions-au-sortir-d-un-conclave-a-niamey   La capitale du Niger a abrité le 15 février dernier, la 2e réunion du Conseil des gouverneurs...
Publier le 17/02/2020, 13:13
insecurite-un-policier-tue-dans-une-nouvelle-attaque-a-ayorou-la-deuxieme-en-une-semaine  Un policier a encore perdu la vie dimanche soir, suite à une attaque  par des ...
Publier le 14/02/2020, 21:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-14-fevrier-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 14 février 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/02/2020, 22:15
fermeture-des-frontieres-terrestres-du-nigeria-salou-djibo-propose-des-pistes-de-sortie-de-crise-a-la-cedeao Les ministres en charge du commerce de plusieurs pays membres de la Cédéao se sont réunis le samedi 15...
Publier le 17/02/2020, 13:13
insecurite-un-policier-tue-dans-une-nouvelle-attaque-a-ayorou-la-deuxieme-en-une-semaine  Un policier a encore perdu la vie dimanche soir, suite à une attaque  par des ...
Publier le 17/02/2020, 12:17
diffa-au-moins-20-personnes-mortes-dans-une-bousculade-lors-d-une-operation-de-distribution-de-vivre-aux-refugies-nigerians Au moins vingt (20) personnes ont perdu la vie  et  douze (12) autres blessées, au cours...
Publier le 19/02/2020, 16:57
politique-declaration-des-deputes-du-moden-lumana-sur-la-crise-que-traverse-le-parti DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER...

Dans la même Rubrique

Lion’s Clubs International : le Conseil des gouverneurs du District 403 se donne de nouvelles ambitions au sortir d’un conclave à Niamey

19 février 2020
Lion’s Clubs International : le Conseil des gouverneurs du District 403 se donne de nouvelles ambitions au sortir d’un conclave à Niamey

  La capitale du Niger a abrité le 15 février dernier, la 2e réunion du Conseil des gouverneurs du District multiple (DM 403) de l’association Lion’s Club International. L’occasion pour...

Diffa : les interventions Nexus au menu de la visite d’une délégation de l’UNICEF et plusieurs partenaires

19 février 2020
Diffa : les interventions Nexus au menu de la visite d’une délégation de l’UNICEF et plusieurs partenaires

La représentante de l’Unicef, Mme Félicité Tchibindat, à la tête d’une importante délégation de partenaires techniques et financiers, a conduit une mission dans la Région de Diffa, les 17 et...

La SORAZ n’épargne aucun effort pour le renforcement des mesures de prévention de l’épidémie de coronavirus

17 février 2020
La SORAZ n’épargne aucun effort pour le renforcement des mesures de prévention de l’épidémie de coronavirus

Le 3 Février 2020, le président nigérien Mahamadou Issoufou a adressé un message à son homologue chinois Xi Jinping, exprimant son plein soutien à la Chine, saluant les mesures de...

Insécurité : un policier tué dans une nouvelle attaque à Ayorou, la deuxième en une semaine

17 février 2020
 Insécurité : un policier tué dans une nouvelle attaque à Ayorou, la deuxième en une semaine

  Un policier a encore perdu la vie dimanche soir, suite à une attaque  par des  individus armés du poste de police d’Ayorou, à 200 kilomètres au nord-ouest de Niamey,...

Diffa : au moins 20 personnes mortes dans une bousculade lors d’une opération de distribution de vivre aux réfugiés nigérians

17 février 2020
Diffa : au moins 20 personnes mortes dans une bousculade lors d’une opération de distribution de vivre aux réfugiés nigérians

Au moins vingt (20) personnes ont perdu la vie  et  douze (12) autres blessées, au cours d’une bousculade ce lundi matin à Diffa, dans l’extrême sud-est du pays. Selon des...

Données statistiques : grâce à l’INS, les journalistes nigériens se familiarisent avec le langage des chiffres

14 février 2020
Données statistiques : grâce à l’INS, les journalistes nigériens se familiarisent avec le langage des chiffres

Du 10 au 14 février, Maradi a abrité un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur l’utilisation des données statistiques dans les reportages et articles de presse. Cet atelier,...