jeudi, 19 septembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

Mahamadou Idder Alghabid 09 09 2019

DÉCLARATION DE PRESSE/CD-USN:

Camarades militantes et militants de l’USN,

                  Cher(e)s ami(e)s de la presse, salutations à tous…

Réuni en séance extraordinaire à l’effet d’examiner la situation socio-académique et perspectives, le CD USN rend publique la déclaration dont la teneur suit :

Au regard de la situation intenable des violences xénophobes inhumaine et immorale qui secoue le pays d’arc-en ciel, l’Afrique du sud, le CD USN déplore la tournure gravissime, de ces événements et condamne le mutisme complice de la communauté internationale et du gouvernement sud africain.

Le CD USN encourage fortement l’initiative des journées d’actions anti-impérialistes et demande à ses militantes et militants des sections d’en être fortement solidaires conformément à la ligne fondamentale au sens duquel se fonde notre glorieuse organisation.

DES REVENDICATIONS:

-Considérant l’absence de vertus, du déficit d’intrépidité politique de nos gouvernants, engendrant la pédagogie des illusions les plus averses et l’intensité du dilatoire entretenu par le gouvernement en lieu et place des perspectives réelles ,pour notre école nigérienne,

-Considérant le désengagement constaté des autorités de la 7eme république à vouloir répondre favorablement aux engagements pris lors des multiples protocoles d’accords avec l’USN et les autres syndicats, de l’éducation et de l’enseignement supérieur au Niger,

-Considérant la défaillance des autorités de la république à pouvoir se mettre en position de manquer à leurs engagements à l’égard des scolaires nigériens et malgré la sagesse dont ces derniers en ont fait fortement preuves durant toute l’année académique écoulée surtout au niveau du secondaire avec zéro grève, zéro perturbation ni de l’USN ,ni des autres syndicats de l’éducation, mais paradoxalement la situation est plus triste qu’inquiétante avec un taux de réussite honteux de 33%au BEPC et 26,56% AU BAC 2019 pour un Niger ayant un budget annuel global de plus de 2000 milliard dont seuls 270 245 041 883 FCFA sont affectés aléatoirement dans le secteur de l’éducation, avec un  taux faible de l’enseignement supérieur de moins de 3% en 2019 et le ratio moyen étudiants-population est de plus de 281 étudiants pour 100000habitants ,un de plus faible et très honteux de la sous région. En effet, s’il faut se réjouir de la couleur de l’année académique écoulée au regard de la stabilité réelle, il faut au contraire s’interroger de bonne guère sur la justification des résultats peu satisfaisants du BAC et du BEPC 2019 qui restent mitigés. Cet état de fait semble nous laisser dans une atmosphère très angoissante à l’USN. Alors, faut il se demander assez et situer les responsabilités pour repenser une nouvelle politique nationale de l’éducation au Niger où chaque acteur arrive à jouer sa partition pour un rendement de qualité et un lendemain meilleur pour notre pays, étant donné que le noyau principal que sont les scolaires nigériens arrivent à saisir l’ampleur du devoir et de la sagesse de conscience dont ils ont fait montre durant toute l’année académique,

-Considérant, la dense à la cognotte devenue la règle d’or de conduite politique et institutionnelle, au Niger, tendant vers la privatisation de l’école nigérienne, chose qui est très compromettante pour notre pays,

-Considérant l’installation abusivement progressive des bases militaires impérialistes  dans notre pays, dont le principal corollaire en est la kyrielle des angoisses sécuritaires que subissent nos paisibles citoyens depuis, pourtant sans arrêt malgré que ces bases militaires considerées protectrices par certains ténors de la république,

-Considérant, la mauvaise foi affichée de la classe politique nigérienne, à être  capable d’accomplir son devoir générationnel, face à l’histoire,

-Considérant le non respect chaque année par l’ANAB et le MESRI du délai normalement requis pour l’attribution des marchés publics relatifs au transport des étudiants en vacances dans leurs universités respectives. Ce qui a occasionné un retard pour une énième fois cette année encore à pouvoir ramener à temps les camarades en dépit que la rentrée ait été officialisée par le MESRI pour demain 9 septembre pendant que des milliers des camarades se trouvent sous le cycle infernal des attentes angoissantes dans les chefs lieux des régions. Âpres moult démarches et compromis nous étions parvenus à trouver des compromis avec les autorités compétentes et la compagnie bénéficiaire dont nous saluons au passage le sens du compromis,

-Considérant le rejet systématique des multiples camarades candidats au concours de la magistrature 2019,suite au silence du camarade ancien cadre Morou Amadou, aujourd’hui Ministre de la justice, garde des seaux, de la république du Niger, et à l’incapacité du SNECS, des décanats et les différents rectorats des UPN,à pouvoir regulariser les formations de masters surtout en droit à la FSJP de l'UAM et FADEG de tahoua,

-Considérant l’absence de volonté résolue des autorités de ce pays à pouvoir répondre aux besoins cruciaux des scolaires nigériens ,de l’USN, pourtant qui les a enfantée ,taillée, conçue et à laquelle ils se doivent d’en être redevables, eux tous,

-Considérant la rentrée académique alambiquée qui se présage  à l’horizon 2019-2020 en témoigne déjà la ténacité et le durcissement des positions de certaines structures syndicales du monde éducatif nigérien,

-Considérant le non paiement de la bourse du 2eme trimestre et celle du 3eme trimestre par l’ANAB ainsi que de l’aide sociale 2019 qui peine à trainer dans les officines de l’ANAB,

-Considérant la non satisfaction de sa plateforme revendicative générale pourtant déposée à la primature, au MESRI, au ministère des enseignements secondaires et au ministère de l’enseignement professionnel,

-Considérant, la lettre numéro 002 adressée au président de la république du Niger et la lettre 003 adressée au premier ministre du Niger, pour leur faire état de nos angoisses.

LE COMITE DIRECTEUR DE L’USN :

  • Décrit avec amertume l’incapacité du gouvernement, à tenir ses engagements. Ce qui rend légitime et légal toute possibilité de radicalisation éventuelle des positionnements et exonère ainsi l’USN de sa responsabilité à vouloir déshonorer notre pays,
  • Demande le report de tous les examens, travaux pratiques et travaux dirigés, initialement prévus pour la semaine du 9 au 14 septembre 2019 pour permettre aux milliers des camarades des universités publiques du Niger, de bien vouloir regagner leurs facultés respectives. D’ores et déjà, le CD USN est en pourparlers avec les autorités compétentes pour cette question et toutes les sections universitaires sont tenues de veiller pour la suite à donner par le MESRI,
  • Le CD USN informe les camarades que déjà des compromis ont été trouvés difficilement pour le retour des camarades dans leurs universités respectives et les bus de transport ont quitté aujourd'hui pour le transport du retour des camarades des grandes vacances,
  • Exige l’acceptation par l’école de formation judiciaire du Niger et du ministère de la justice des attestations de validations du master1 ou de la maitrise classique pour les camarades de la faculté de droit et de science politique de l’UAM et ceux de la FADEG de l’université de Tahoua ;afin de bien vouloir composer au même titre que les autres puisqu’ils ne sont en rien responsables de leur situation de retard académique né et entrenu par la suite du laxisme des autorités et de la nonchalance de certains enseignants chercheurs moins avertis de la noblesse de leur domaine.
  • Le CD USN rappelle au SNECS et au MESRI leurs missions fondamentales pour la normalisation des années académiques, en vue de sauvegarder l’avenir de l’enseignement supérieur au Niger, seul gage de progrès pour toute nation, qui se veut prospère et industrieuse,
  • Exige le rétablissement des camarades ayant été victimes de rejet injuste et injustifiable pour le test de certification en santé .Ainsi, le CD USN déplore la légèreté à travers laquelle l’organe chargé dudit test en a fait montre, qui illustre en un point douté de l'insouciance de ceux qui l'animent envers la réussite de leurs frères, sœurs, étudiants pourtant méritant convenablement de concourir,
  • Exige le paiement sans condition aucune de la bourse du 2eme trimestre et de la 3eme bourse dans les universités publiques du Niger et le paiement des allocations et pécules,
  • Se consterne de la lenteur injustifiable et du dilatoire exécrable tenu autour de la question de l’aide sociale 2019 malgré que les dossiers aient été transmis à l’ANAB depuis belle lurette. A cela encore, faudrait-il souligner l’absence d’honorabilité des engagements pris par les autorités compétentes sur des questions pourtant relevant du minimum vital,
  • Exige le rétablissement de la situation salariale des enseignants chercheurs et chercheurs du supérieur, des PAT, dans les universités publiques, et des enseignants du secondaire et des écoles professionnelles et instituts publics,
  • Souhaite le retour à la raison des autorités gouvernementales notamment aux vraies questions de la société dans un contexte où notre pays fait face à plusieurs défis multiformes notamment le défi de formation scientifique, le défi civilisationnel, le défi nationaliste de sa classe intellectuelle, le défi de souveraineté, le défi de développement durable, pour propulser le développement du pays, etc. etc. avec des politiques publiques très alarmantes et peu satisfaisantes surtout dans le secteur de l'éducation,
  • Tient devant l’histoire, pour seuls et uniques responsables, le père de la nation, quant à l’allure considérablement caméléonesque et très inquiétante de l’école nigérienne avec partout plus de maladresse que de satisfaction. Or, cher(e)s camarades, nos ainés semblent refuser d’avaler la couleuvre si d’aucuns pensent qu’ils peinent à honorer leur mission de génération, à eux. Ceci, va de leur choix historique, mais nous à l’union des scolaires nigériens ,nous prenons acte, et entendons user de tous les moyens traditionnellement accessibles à notre organisation pour vouloir faire respecter nos droits pourtant consacrés par tous les instruments juridiques nationaux et internationaux,
  • Enfin,le CD USN lance un vibrant appel pour la mobilisation générale de toutes ses militantes et de tous ses militants pour battre en brèche les ennemis du progrès du système éducatif nigérien et remercie une fois de plus l’association des parents d’élèves et étudiants du Niger pour son soutiens constant à l’endroit de ses filles et fils de notre mirobolante organisation.

 En définitive,le CD USN souhaite une très bonne et excellente rentrée académique universitaire à tous ses militants.

AMPLIATIONS :

-Présidence de la République,

-Assemblée Nationale,

-Primature,

-MESRI,

-Médiateur de la République,

-Associations Parents d’élèves,

VIVE L’USN !!

VIVE  le NIGER !!

Tous unis, Nous vaincrons…

                                Je vous remercie…

Pour le CD/USN,

Le Secrétaire Général

Mahamadou Idder Alghabid

 

Commentaires  

+2 #1 Assises Emile 09-09-2019 17:24
Je suggère au C.D. de l'U.S.N. de soumettre dorénavant toute déclaration à la lecture de quelques têtes bien faites, il en existe dans le pays, pour éviter de produire un papier médiocre. C'est déplorable !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 banda reni 09-09-2019 19:40
une déclaration puérile , partiale et pleine de fautes .ce qui la rend franchement incompréhensive et indigeste.en effet après avoir condamné et exigé toute la brochette de tares qui minent notre système éducatif le CD souhaite une bonne rentrée académique à des scolaires qui n' ont même pas rejoint leurs établissements ou dont certains ne savent pas ou' aller
le CD aurait du se taire et laisser faire.c' est un coup d'épée dans l'eau.Camarades, veuillez revoir votre copie .seule la lutte libère.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Gamsotcha 09-09-2019 20:02
Terrible! La langue française a du plomb dans l'aile. SOS.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 iss 13-09-2019 11:00
Foutaise ALLAH YAHISSA
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 19/09/2019, 10:02
conseil-superieur-de-la-magistrature-nominations-et-affectations-des-magistrats-communique Le Conseil Supérieur de la Magistrature s’est réuni à Niamey, le mercredi 18 septembre 2019, sous la...Lire plus...
Publier le 17/09/2019, 23:58
le-president-issoufou-mahamadou-a-procede-mardi-au-lancement-des-travaux-de-construction-du-pipeline-international-niger-benin-a-koulele-agadem Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé mardi, 17 septembre...Lire plus...
Publier le 17/09/2019, 10:34
le-gouverneur-issaka-hassane-karanta-donne-le-coup-d-envoi-de-la-rentree-scolaire-secondaire-a-niamey Le Gouverneur de la Région de Niamey Mr Issaka Hassane Karanta a donné le coup d’envoi de la rentrée...Lire plus...
Publier le 16/09/2019, 17:18
cpi-l-avis-d-appel-depose-par-fatou-bensouda L'Accusation notifie qu'elle a interjeté appel de la décision rendue oralement par la Chambre de...Lire plus...
Publier le 16/09/2019, 17:18
ligue-des-champions-l-afrique-representee-chez-les-francais Engagés cette semaine en Ligue des Champions de l’UEFA, le PSG, L’Olympique Lyonnais et le LOSC Lille...Lire plus...
Publier le 15/09/2019, 23:12
aden-karkara-le-depute-sani-attiya-met-sur-orbite-son-parti-politique La scène politique nigérienne s’agrandit encore d’un nouveau parti. Il s’agit de l’Alternance...
Publier le 17/09/2019, 23:58
le-president-issoufou-mahamadou-a-procede-mardi-au-lancement-des-travaux-de-construction-du-pipeline-international-niger-benin-a-koulele-agadem Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé mardi, 17 septembre...
Publier le 15/09/2019, 18:44
birgi-rafini-preside-la-ceremonie-de-signature-de-la-convention-de-construction-du-pipeline-niger-benin Le Premier Ministre Birgi Rafini a présidé ce dimanche 15 septembre 2019 dans la salle des banquets de...
Publier le 16/09/2019, 17:18
cpi-l-avis-d-appel-depose-par-fatou-bensouda L'Accusation notifie qu'elle a interjeté appel de la décision rendue oralement par la Chambre de...
Publier le 15/09/2019, 23:12
aden-karkara-le-depute-sani-attiya-met-sur-orbite-son-parti-politique La scène politique nigérienne s’agrandit encore d’un nouveau parti. Il s’agit de l’Alternance...
Publier le 13/09/2019, 13:17
cds-rahama-me-boubacar-madougou-et-abdou-amani-enterrent-la-hache-de-guerre Les deux ailes qui se disputent jusque-là, la direction de la Convention démocratique et sociale (CDS...
Publier le 13/09/2019, 13:48
l-afrique-de-l-ouest-n-a-pas-besoin-d-une-force-antiterroriste-supplementaire Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest doivent examiner les...
Publier le 17/09/2019, 23:58
le-president-issoufou-mahamadou-a-procede-mardi-au-lancement-des-travaux-de-construction-du-pipeline-international-niger-benin-a-koulele-agadem Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé mardi, 17 septembre...

Dans la même Rubrique

Député Oumarou Abdourahamane : « Nous rejetons avec la dernière énergie toute monnaie dont l’objectif n’est pas de libérer l’Afrique francophone du joug néocolonialiste de la France »

15 septembre 2019
Député Oumarou Abdourahamane : « Nous rejetons avec la dernière énergie toute monnaie dont l’objectif n’est pas de libérer l’Afrique francophone du joug néocolonialiste de la France »

La section nigérienne de l’organisation « Urgences Panafricanistes », lancée par l’activiste controversé, Kémi Séba, a organisé une manifestation contre la « Françafrique » et le « Franc CFA », le samedi 14 septembre à la...

Formation professionnelle : le PRODEC restructure 3 nouveaux établissements à Niamey, Doutchi et Agadez

15 septembre 2019
Formation professionnelle : le PRODEC restructure 3 nouveaux établissements à Niamey, Doutchi et Agadez

  L’offre nationale en formation professionnelle et technique se renforce, en quantité et surtout en qualité, avec la restructuration de trois (3) nouveaux établissements d’enseignement, désormais mis aux normes internationales....

Promotion des Pratiques familiales essentielles (PFE) : les relais communautaires, des véritables acteurs de changement positif

15 septembre 2019
Promotion des Pratiques familiales essentielles (PFE) : les relais communautaires, des véritables acteurs de changement positif

Dans le cadre du projet « d’Appui à l’amélioration de la résilience des éleveurs et agropasteurs dans la zone pastorale de Tillabéry », l’UNICEF et ses partenaires,  sur financement du gouvernement français,...

PRODEC: 19 jeunes chauffeurs formés en maintenance auto à Tillabéry

13 septembre 2019
PRODEC: 19 jeunes chauffeurs formés en maintenance auto à Tillabéry

Au titre de l’année 2019, l’antenne régionale du fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage(FAFPA) de Tillabéry a organisé une formation en maintenance auto, au profit des jeunes...

L'Afrique de l'Ouest n'a pas besoin d'une force antiterroriste supplémentaire

13 septembre 2019
L'Afrique de l'Ouest n'a pas besoin d'une force antiterroriste supplémentaire

Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest doivent examiner les avantages comparatifs des initiatives existantes. Ce 14 septembre, les dirigeants de la Communauté économique des...

Exclusif : « Le Niger risque de perdre son pétrole », s’inquiète Ibra Hadiza, présidente de l’association NIWO

12 septembre 2019
Exclusif : « Le Niger risque de perdre son pétrole », s’inquiète Ibra Hadiza, présidente de l’association NIWO

À l’aube de l’exploitation à grande échelle de l’or noir de notre pays - ce qui, du reste, suscite beaucoup d’espoirs chez le Peuple nigérien — la présidente de l’association...

960x494px.jpg