jeudi, 21 novembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

SMES

DÉCLARATION DU SMES SUR AFFAIRE DR DILLE

Mesdames et messieurs ;

Camarades militants et sympathisants des Associations et Syndicats amis ici présents ;

Camarades militants du SMES ;

Honorables invités,

Permettez-moi tout d’abord de souhaiter la chaleureuse bienvenue à toutes et à tous.

Je profite également de la circonstance pour remercier les uns et les autres pour leur présence à cette déclaration que le gouvernement de la 7ème République vient d’imposer une fois encore au Syndicat National des Médecins Spécialistes.

Camarades

Comme vous le savez, l’Affaire des évacuations sanitaires devenue désormais « Affaire Dr Dillé » a fait couler beaucoup d’encres et de salives depuis quelques semaines.

En fait, qui est Dr Dillé ?

Chirurgienne cancérologue de formation, en service à l’HNN depuis 2010, Dr Dillé ayant constaté les dégâts causés par le diagnostic tardif des cancers particulièrement gynécologiques, s’est battue pour que naisse l’ONG SOS CANCER afin de dépister et de prendre en charge précocement la maladie comme en témoignent les campagnes de dépistage de masse qu’elle organise à l’échelle du pays. Son engagement pour une meilleure prise en charge du cancer lui a fait instituer un cadre de concertation pluridisciplinaire hebdomadaire où toutes les spécialités sont représentées (RCP).

Honorables invités

Pour votre information, le Niger ne dispose que de deux chirurgiens détenteurs du Diplôme d’Etudes Spécialisées en chirurgie oncologique appelée chirurgie des cancers dont Dr Dillé. L’ONG qu’elle dirige n’est pas une clinique privée, c’est une structure caritative qui fait le dépistage gratuit et la sensibilisation sur les cancers. Pour mener à bien cette activité et sur demande expresse de ses partenaires, Dr Dillé a demandé et obtenu un détachement de la fonction publique. Et comme l’ONG SOS CANCER ne dispose pas de bloc opératoire, elle a sollicité l’HNN pour opérer ses malades à travers une convention de soins.

Camarades !

Il faut noter que tout se passait bien jusqu’au jour où Dr Dillé a pris son courage pour dénoncer des irrégularités constatées pendant les évacuations sanitaires. Cette dénonciation a suscité la réaction du ministre de la santé et de son équipe pour démentir ses propos.

Vue l’ampleur des évènements, le Syndicat National des Médecins Spécialistes a saisi la HALCIA, le 23 septembre 2019 pour que toute la lumière soit faite sur les évacuations sanitaires.

Quelques jours après cette dénonciation, le Directeur Général de l’Hôpital National de Niamey a envoyé d’abord le chirurgien-chef et son adjoint, puis la Gestionnaire des Ressources Humaines pour demander à Dr Dillé de suspendre ses activités quelques mois, parce qu’il est sous la pression du ministre de la santé publique.

La réponse de Dr Dillé a été sans équivoque. Elle martèle qu’il est hors de question de suspendre de manière officieuse mais que le Directeur Général de l’hôpital peut prendre l’acte administratif mettant fin au contrat.

Après, c’est le DG en personne qui l’appelle pour la supplier de suspendre car son poste est en danger et la même réponse lui fut donnée. C’est ainsi que le 16 octobre 2019, le DG prit la décision de mettre fin au contrat à travers une lettre laconique de trois lignes sans aucune justification.

Cet acte dont la conséquence est la privation de soins vitaux à des centaines de malades, n’est ni plus, ni moins qu’un crime contre l’humanité, de surcroit orchestré par des médecins, j’ai nommé le DG de l’Hôpital National de Niamey et son ministre de la santé.

Face à cette situation, nous invitons l’Ordre des Médecins, Pharmaciens et Chirurgiens-dentistes à statuer urgemment sur le cas de ces médecins qui déshonorent la profession.

Faut-il le rappeler, cette pratique n’est pas singulière. Elle est monnaie courante depuis l’avènement du sieur Illiassou Idi à la tête de ce ministère.

Souvenez-vous qu’en janvier 2019, en prélude à une journée porte ouverte du Centre Hospitalier Régional Poudrière, une de nos collègues qui a osé noter des insuffisances du service des urgences devant les médias, invités par la direction, a simplement été remerciée.

Rappelez-vous encore que le 13 mai 2019 (journée de la femme nigérienne), une autre collègue de l’Hôpital National Lamordé a été aussi remerciée pour avoir référé un patient à l’Hôpital National de Niamey à cause d’une coupure d’électricité sans relais, notifiée comme motif de référence.

Tout récemment encore, le collègue gynécologue qui a osé parler des incohérences dans les affectations du Centre Hospitalier Régional vers l’Hôpital de Référence de Maradi s’est vu remercié de son poste de Conseiller Technique.

Ces cas ne sont que des exemples parmi tant d’autres qui traduisent la gravité de la situation du système sanitaire au Niger.

En d’autres termes, cette situation confirme nos propos antérieurs témoignant que l’actuel ministre de la santé est plus préoccupé par des règlements de compte contre les médecins que par le bon fonctionnement des structures sanitaires.

Sinon, comment comprendre qu’un ministre de la République mette toute son énergie dans des règlements de compte de bas étages en lieu et place des résolutions des vrais problèmes du système de santé ?

Pour preuves :

- à ce jour, il n’existe aucun appareil de mammographie fonctionnel dans les services publics du Niger ;

- la radiothérapie reste encore un mirage, le centre national anti-cancer ne fait que de la chimiothérapie en ambulatoire et sans examen complémentaire faisable au centre (chimiothérapie qui se faisait déjà mieux auparavant à l’HNN) ;

Pire, même une simple radiographie pulmonaire standard est aléatoire dans les hôpitaux publics de Niamey.

Comme si cela ne suffisait pas, le sieur Idi, ministre de la santé, par ailleurs médecin généraliste de son état, a du temps pour des règlements de compte alors que des patients sont fréquemment perfusés sur des nattes, des chaises, des bancs et mêmes sous des arbres par manque de place dans la plupart des services d’urgence, de pédiatrie et maternité.

Mesdames et messieurs ;

Camarades militants et sympathisants

des Associations et Syndicats amis ici présents ;

Camarades militants du SMES ;

Honorables invités.

Le système de santé est actuellement caractérisé par une gestion chaotique des ressources humaines notamment un dépouillement total des hôpitaux existants au profit des nouveaux hôpitaux de référence.

Mesdames et Messieurs,

Camarades !

Devant cet échec patent sans précédent, cette incompétence notoire et cet amateurisme flagrant sans égal dans la gestion du ministère de la santé, vous conviendrez avec nous que la situation est suffisamment grave et que le Syndicat National des Médecins Spécialistes se dressera comme un seul homme pour barrer la route aux fossoyeurs du système de santé.

Nous restons solidaires à Dr Dillé et exigeons plus de transparence dans le traitement de ce dossier des évacuations sanitaires. Nous remercions également tous ceux qui ont apporté leurs soutiens multiformes à notre collègue Dr Dillé et nous dirons à ceux d’en face que nous sommes tous Dr Dillé.

Enfin, nous exhortons tous les camarades à plus de vigilance et à se tenir prêts pour les mots d’ordre à venir.

Vive le SMES

Vive le Niger

Je vous remercie.

 

Commentaires  

0 #1 Oussou Maiga 24-10-2019 01:28
Pire DR ILLIASSOU est un escroc de grand chemin, demander les commerçants au près des quels il a soutiré de l'argent en contrepartie d'un marché pour s'acheter des villas construites au centre ville de Niamey. Renseignez vous comment il a prostitué le budget du ministère pour satisfaire sa soif effrénée d'argent.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Mahamane Bakah 24-10-2019 02:42
Pourquoi avoir mis tout ce temps avant de réagir ???
N'eut été cette vague de soutien de par les réseaux sociaux et les médias nationaux et internationaux, ce syndicat aurait-il levé le doigt à l'endroit de cette dame ???
Je me pose encore la question. Ces confrères auraient du réagir dès l'instant où elles venaient de faire les révélations sur le flou autour des évacuations sanitaires.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #3 Sadek Saidou 24-10-2019 04:40
CAMPAGNE D INTOXICATION ET JALOUSIE MESQUINE VIS Â VIS DU MINISTRE ILLIASSOU UN EXEMPLE PARFAIT D UN MINISTRE AU NIGER.IL A FALLU MAINTENANT POUR LE DÉNIGRER .? ET ALORS POURQUOI AVEZ VOUS ATTENDU CETTE AFFAIRE? HJM CERTAINS NIGÉRIENS SONT MÉCHANTS DEH !!!!.de toutes les façons un syndicat n est pas de nature â delaisser son militant .ON VOUS COMPRENDS MESSIEURS .MAIS NOUS NE SOMMES PAS DUPES HEI!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Maman 24-10-2019 05:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Sadek Saidou :
CAMPAGNE D INTOXICATION ET JALOUSIE MESQUINE VIS Â VIS DU MINISTRE ILLIASSOU UN EXEMPLE PARFAIT D UN MINISTRE AU NIGER.IL A FALLU MAINTENANT POUR LE DÉNIGRER .? ET ALORS POURQUOI AVEZ VOUS ATTENDU CETTE AFFAIRE? HJM CERTAINS NIGÉRIENS SONT MÉCHANTS DEH !!!!.de toutes les façons un syndicat n est pas de nature â delaisser son militant .ON VOUS COMPRENDS MESSIEURS .MAIS NOUS NE SOMMES PAS DUPES HEI!!

Çe que ce syndicat réclame, ce n'est pas pour leur famille, ni pour eux même. Ils le réclament pour toute la nation dont toi même ou peut ta famille pourrait bénéficier lorsque cela se fait en toute objectivité. Mieux, tous ce qu'ils ont dit est vérifiable. Alors mon ami où est la jalousie ici?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Kadpit 24-10-2019 07:42
Je note ici que le syndicat nous apporte un démentie formel par rapport à la conférence de presse qu'un Mr à la solde du ministère de la santé qui affirme que le système de santé publique regorge de spécialiste pour la chirurgie du cancer. Oui le système de santé publique regorge de chirurgiens mais pas des spécialistes du cancer, c'est pas tout le monde qui devrais faire de tel opération. J'ai perdu une tante parsque on lui a opérer une tumeur au seins et qui après c'est métastasé, parsque c'était pas le type de tumeur qui s'opère. Svp ils sont nombreux c'est nigeriens qui sont dans le besoin d'une évacuation sanitaire mais parsque qu'ils sont pauvre et ne connaissant pas le réseau d'évacuation meur à petit feu ici au pays et malheureusement très souvent se sont les princes du régime et leur entourage qui se font évacuer alors pour un petit mal de tête ou même après l'abus d'un produits aphrodisiaques....
Cette lutte nous concerne tous et nous devons soutenir plus de transparence dans l'évacuation sanitaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Kadpit 24-10-2019 07:44
Je note ici que le syndicat nous apporte un démentie formel par rapport à la conférence de presse qu'un Mr à la solde du ministère de la santé qui affirme que le système de santé publique regorge de spécialiste pour la chirurgie du cancer. Oui le système de santé publique regorge de chirurgiens mais pas des spécialistes du cancer, c'est pas tout le monde qui devrais faire de tel opération. J'ai perdu une tante parsque on lui a opérer une tumeur au seins et qui après c'est métastasé, parsque c'était pas le type de tumeur qui s'opère. Svp ils sont nombreux ces nigeriens qui sont dans le besoin d'une évacuation sanitaire mais parsque qu'ils sont pauvre et ne connaissant pas le réseau d'évacuation meur à petit feu ici au pays et malheureusement très souvent se sont les princes du régime et leur entourage qui se font évacuer alors pour un petit mal de tête ou même après l'abus d'un produits aphrodisiaques....
Cette lutte nous concerne tous et nous devons soutenir plus de transparence dans l'évacuation sanitaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #7 Maiga 24-10-2019 07:45
Je ne soutiens pas le Ministre dans certaines de ses décisions, mais la vérité est que ces soit disant spécialistes qui critiquent le Ministre sont les plus grands escrocs de ce pays. l'Etat a payé votre soit disant spécialisation, mais depuis plus de 3 ans vous êtes toujours en grève et après avoir bénéficié d'un statut particulier dont aucun corps n'a bénéficié et même dans la sous région vous êtes parmi les mieux payés.Quelle ingratitude.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Pasta 24-10-2019 08:03
Bien vu! Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Une analyse lucide et responsable. Il faut dénoncer les travers pour que le système de santé retrouve ses lettres de noblesse tant déchiquetées par le ministre médecin. De tous ces prédécesseurs, jamais un ministre n'a fait autant d'affectations et nominations basées sur le critère parents, amis et connaissances et de politique politicienne que celui-là. Jamais un ministre n'a gaspillé autant d'énergie sur la fermeture de cliniques privées sur base de deux poids deux mesures alors que les vendeurs illettrés, illicites et illégaux de médicaments, dépourvus de tout professionnalisme vaguent paisiblement à leurs occupations sans être inquiétés. Jamais un ministre de surcroît médecin n'a ménagé aucun effort dans la gestion sentimentale des ressources humaines que celui là en terme de mépris, de rancune et de vengeance pour un ''non'' passé ou présent opposé à lui ou à une défaillance du système le visant dans sa comptabilité. Sur fond de pénurie criarde de ressources humaines, vous perdez un pieds des cancérologues d'une rareté cruciale et bonjour aux morts par non assistance médicale quelle hérésie. Un crime tout fait!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Kadpit 24-10-2019 08:03
Maiga faut faire la part des choses ces médecins spécialistes ont fait des doctorats plus 7 pour certains et quand ont connais le temps d'étude qu'il faut après le bac et le sacrifice qu'ils ont consentie je trouve normal qu'ils soient payer à la hauteur de leur sueur ou trouve tu normal que les députés touche des sommes astronomique par rapport au médecin spécialistes ? Je ne suis pas médecin mais je trouve une certaine logique à leur requête surtout que la retraite c'est à 60ans, le temps de service ne leur permet pas de pleinement préparer leur retraite mais quoi qu'il en soit ne sommes pas la pour la question des médecins spécialistes mais nous sommes la pour demander plus de transparence dans la gestion des évacuation sanitaires. Aujourd'hui tu en a peu être pas besoin et peu être personne de ta famille non plus mais nul ne sait de quoi sera fait demain. Et d'ailleurs même si on parviens à plus de transparence dans la gestion des évacuation sanitaires et que personne de nos proches n'en profite mais que cela contribue à sauvé la vies de beaucoup de Los compatriotes ne pense tu pas que sa en vaut la peine ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 tounani 24-10-2019 09:43
tout le monde sait que dans ce Pays y a beaucoup de choses qui se passent dans les couloirs.
Mais retrouver que même dans le métier le plus noble du monde qui consiste à sauver des vies il y'a une forme de dictature sans précédente.
tout le monde sait qu'il n'y a pas des équipements sophistiqués d'où les évacuations.
Qu'en est-il des simples et petits matériaux? on est sûre que la réponse laisse à désirée
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Vladimir 24-10-2019 11:15
:Dr DILLE a pris tout son courage pour dire haut ce que les Nigériens disent tout bas par peur de représailles. Par conséquent il faut vous ressaisir Mrs les responsables du Ministère en charge de la santé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 kaka 25-10-2019 08:48
Bjrs les spécialistes , vous ne consultez jamais dans le public si on part a ce niveau on nous dit aller a une tel clinique vous trouverez ce médecin ce cela que vous appeler spécialiste? et en plus vous cherchez une amélioration de vos conditions de vie.Vous êtes sans pitiés pour les pauvres qui n ont rien .Pourquoi construire des Hôpitaux de référence si il faut évacuer a tout moment des patients et quoi sert tous ces spécialistes qui sont a tout moment en gréve
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nous avons 4334 invités et aucun membre en ligne

10 nouvelles chaines au meme prix

Top de la semaine

Publier le 21/11/2019, 12:12
revocation-des-maires-des-communes-rurales-de-dogueraoua-malbaza-et-du-conseil-municipal-de-youri-de-leurs-fonctions Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:05
sahel-lancement-des-activites-du-projet-mediation-agropastorale-au-niger L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 11:38
burkina-18-assaillants-et-un-gendarme-tues-dans-une-attaque-a-arbinda-dans-le-soum-sahel Un (1) gendarme a été tué et dix huit (18) assaillants ont été abattus, a annoncé dans un communiqué,...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 07:24
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-20-novembre Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 20/11/2019, 17:31
semaine-de-l-inclusion-financiere-dans-l-uemoa-les-enjeux-de-la-digitalisation-au-coeur-de-la-seconde-edition Du 18 au 23 novembre 2019, la BCEAO organise la seconde édition de la Semaine de l'Inclusion...Lire plus...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 19/11/2019, 19:40
eliminatoires-can-2021-le-mena-a-sombre-a-niamey-devant-les-bareas-de-madagascar-2-6 Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 21:57
operation-tongo-tongo-mali-niger-24-soldats-maliens-et-17-terroristes-tues-une-centaine-de-suspects-entre-les-mains-des-fan-a-tiloa Le bilan de l’accrochage, ce lundi 18 novembre à Tabankort (Gao), entre les Forces armées maliennes...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...

Dans la même Rubrique

Atelier de validation du PSNSC : la santé communautaire au menu des débats

5 novembre 2019
Atelier de validation du PSNSC : la santé communautaire au menu des débats

Le Palais des congrès de Niamey abrite, du 04 au 05 novembre  un atelier de validation du plan stratégique national santé communautaire (PSNSC) 2019-2023  sous la houlette du Ministre de...

Éducation des filles au Niger : un appui de 7 millions de dollars Cdn du Canada

31 octobre 2019
Éducation des filles au Niger : un appui de 7 millions de dollars Cdn du Canada

Le gouvernement du Canada a fait un don de 7 millions de dollars (5,2 millions de dollars américains) à l'UNICEF, qui sera utilisé au cours des trois prochaines années pour...

SANTÉ: 200 millions de FCFA injectés par semaine pour la gratuité de soins (Ministre de la Santé)

28 octobre 2019
SANTÉ: 200 millions de FCFA injectés par semaine pour la gratuité de soins (Ministre de la Santé)

L’Etat du Niger débloque la somme de 200 millions de FCFA par semaine  depuis près de  6 mois pour accompagner la gratuité de soins, annonce ce samedi 25 octobre  le...

Santé: solidaire de Dr Dillé, le syndicat des médecins spécialistes exige plus de transparence dans les évacuations sanitaires

23 octobre 2019
Santé: solidaire de Dr Dillé, le syndicat des médecins spécialistes exige plus de transparence dans les évacuations sanitaires

DÉCLARATION DU SMES SUR AFFAIRE DR DILLE Mesdames et messieurs ; Camarades militants et sympathisants des Associations et Syndicats amis ici présents ; Camarades militants du SMES ; Honorables invités,

Santé Publique: point de presse du secrétaire général du ministère de la Santé Publique sur la situation de la lutte contre le cancer au Niger

23 octobre 2019
Santé Publique: point de presse du secrétaire général du ministère de la Santé Publique sur la situation de la lutte contre le cancer au Niger

Mesdames, Messieurs Depuis quelques jours une polémique s'est instaurée à travers les médias et les réseaux sociaux sur la question de la prise en charge des cancers au Niger. Comme...

Une génération perdue, si 2 millions d’enfants en Afrique de l’ouest et du centre ne font pas leur rentrée des classes cette année

10 octobre 2019
Une génération perdue, si 2 millions d’enfants en Afrique de l’ouest et du centre ne font pas leur rentrée des classes cette année

Alors que de nombreux enfants s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école en Afrique de l’Ouest et du Centre ; plus de 2 millions d’enfants ne feront pas de rentrée suite...