jeudi, 21 novembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

Omar Noma Congres Dosso bell

Le président intérimaire de Lumana, considéré comme démissionnaire d’office par le bureau politique national du parti, continue à faire de la résistance. Oumarou Noma a convoqué, en effet, un congrès du parti dont les assises se sont tenues le dimanche 4 Août Dosso, alors que parallèlement, se tient celui convoqué par le bureau politique national, au Palais des Sports de Niamey.

C’est à l’arène Salma Dan Rani de la cité des Djermakoye, que s’est déroulé le Congrès de Dosso, qui il faudrait le reconnaitre, n’a pas connu la grandiose mobilisation de celui du Niamey. Aussi, la presque majorité des membres du bureau politique ainsi que les neufs (9) coordinations régionales que comptent le parti, ont boycotté les assises de Dosso, qui ont été également considérées par l’opposant Hama Amadou, le leader incontesté du parti, comme « une réunion d’un groupe d’amis ». C’est pourtant, sous l’égide de Hama Amadou, que Oumarou Noma et Cie ont également placé les travaux de leur Congrès, comme en témoignent les nombreuses affiches publiées un peu partout dans la capitale mais également à Dosso, en prélude au Congrès. Dans un message vidéo qu’il a d’ailleurs adressé aux militants du parti présents au Congrès de Niamey, Hama Amadou a estimé que « demander sa déchéance et prétendre organiser un congrès à mon nom, c’est tout simplement dire à la vache qu’on l’a conduit à l’abattoir pour son bien ».

Qu’à cela ne tienne, et malgré le désaveu, Oumarou Noma a tenu à organiser son Congrès à Dosso. Après une entrée triomphale en compagnie de Seyni Mereda, il s’est adressé aux militants et autres membres du parti qui ont décidé d’assister au Congrès à Dosso. Dans son discours, Oumarou Noma, qui se considère toujours comme le président intérimaire en s’appuyant sur la décision de justice qui lui a donné raison en référé,  est revenu sur la crise que traverse le parti ainsi que la nécessité pour le MODEN/FA Lumana, de travailler dans le strict respect des textes du parti, ainsi que des lois de la République. Selon lui, c’est le non respect des textes, « par un groupe de militants qui poursuivent des intérêts personnels», qui est à la base de la crise que traverse le parti, à quelques mois des prochaines échéances électorales.

« Soyez-en rassurés, mesdames et messieurs, de notre reconnaissance pour cet attachement aux respects des textes de notre parti.  En effet, en ce moment même, il semble que certains camarades, en violation des textes de notre parti et des lois de la République, organisent un autre congrès, dans un lieu où il n’a jamais été convoqué. Je rappelle que l’article 59 de nos statuts et l’article 107 du règlement intérieur, précisent que le Congrès est convoqué par le président du parti. Toute cette crise n’a pour seule et unique cause, que le non respect des textes par un groupe de militants qui pour leurs intérêts personnels, fabriquent toutes sortes de tricheries, de fausse rumeurs, et d’insultes par procuration… ». Déclarations de M. Oumarou Noma, à l’ouverture du Congrès de Dosso.

Dans son discours d’ouverture, Oumarou Noma a rappelé les enjeux des assises, qui « en plus du choix de nouveaux dirigeants », doivent permettre au parti de refonder ses textes pour s’épargner de telles crises à l’avenir. « Le respect des textes ne doit pas être seulement dans les discours. Il doit se manifester dans chacun de nos actes », a réitéré Oumarou Noma, qui s’est engagé à lutter pour l’instauration d’une nouvelle idéologie au MODEN/FA Lumana.

Allégeance à Hama Amadou et sacre de Oumarou Noma comme nouveau président

Après la cérémonie d’ouverture, qui comme tous les meetings populaires de ces derniers temps ; a aussi drainé du monde, les participants au Congrès de Dosso se sont consacrés aux travaux proprement dits de la conférence nationale. Au finish, un nouveau président a été élu, en la personne de Oumarou Noma, et plusieurs résolutions ont été prises. Les congressistes de Dosso ont également apporté des amendements aux statuts et au règlement intérieur du parti.

Parmi les résolutions phares, celle réitérant leur allégeance à Hama Amadou, le leader historique du parti. Enfin, le Congrès de Dosso a pris des décisions à l’encontre des militants et membres du bureau politique qui n’ont pas pris part aux assises, et qui étaient donc au Congrès de Niamey. Le Congrès de Dosso a lancé un appel pour « qu’ils se rachètent et rejoignent les rangs dans un délai d’un an, faute de quoi ils seront considérés comme démissionnaire ». Un appel qui risque de rester lettre morte puisque le Congrès de Niamey, auquel ont assisté la majorité des membres du bureau ; la totalité des responsables des coordinations régionales ainsi que des autres structures du parti, a également pris des sanctions disciplinaires à l’égard de Oumarou Noma et Cie, c’est à dire les congressistes de Dosso…

congres Lumana Dosso BIS

congres Lumana Dosso

congres Lumana Dosso BIS1

A.K.M (Actuniger.com)

Commentaires  

0 #1 Lecteur_Actuniger 05-08-2019 17:22
Qui fait quoi à Loumana?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Saada Kakou Mille 05-08-2019 18:22
merci ActuNiger. Ils ont divisé et concassé les partis politiques pour mieux régner, pour mieux assoir leur dictature.Ils veulent imposer Noma au parti Lumana comme à leur habitude usurpée et imméritée d'avoir conquis le pouvoir.Les autorités judiciaires sont à leurs ordres mais, le bon Dieu ne dort pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 BOURTOU 05-08-2019 21:00
Le bon dieu ne dort pas c'est une vieille évidence et ce n'est pas toi qui va nous l'apprendre, mais si tu peux l'endormir il faut essayer. Tu as apparemment le memme problème que Hamma++++++++++++++
Kalassourou.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Seng 05-08-2019 22:03
Ce n’est pas 2 personnes qui font un parti
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Arthur 05-08-2019 22:46
Trop de chaises vides dans ce rassemblement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #6 Akb 06-08-2019 00:25
Hama Amadou ne devrait pas être étonné. Quand un homme faible se cache de gauche à droite sans prendre ses responsabilités c'est normal que chacun utilise son nom pour faire ce qu'il veut. Le congrès de Niamey a utilisé le nom de Hama pour essayer d'être crédible, celui de Dosso a utilisé le nom de Hama pour essayer d'être crédible. Ressaisissez vous avant que les militants ne comprennent et désertent.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 Tutu 06-08-2019 03:02
Oumarou Noma qu' Allah t'aide Dan you c q tu fai et on est toujours avec toi d'une confiance sans réserve
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #8 LA FORCE 06-08-2019 08:19
C'est mieux que Noma soit aux commandes du parti puisque Hama veut passer toute sa vie à fuir sa troupe.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #9 DAN NIGER 06-08-2019 08:24
Moi je pensais que Hama viendra au congrès, c'est ce que certains veulent nous faire croire. Hama tsoro, hambourou
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 BRS 06-08-2019 08:38
faites pitié ces politiciens
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #11 KAKALI 06-08-2019 08:58
HAMA AMADOU rattrapé par l'Histoire. Il doit savoir que tout parti fondé sur des bases ethniques est voué à disparaitre
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #12 Saratou Abdou 06-08-2019 10:14
Citation en provenance du commentaire précédent de Saada Kakou Mille :
merci ActuNiger. Ils ont divisé et concassé les partis politiques pour mieux régner, pour mieux assoir leur dictature.Ils veulent imposer Noma au parti Lumana comme à leur habitude usurpée et imméritée d'avoir conquis le pouvoir.Les autorités judiciaires sont à leurs ordres mais, le bon Dieu ne dort pas.

Quand l pnds a eu sa crise interne el n a accusé personne car ils sont murs là bas et ils s assument . mais vius derrière derrière toute crise il Ya une force invisible.Quelle bassesse!vous êtes fragiles faciles à être cassés. Votre protégé n a t il n a pas divisé l MNSD ? Alors concasseur concassé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Oumarou Sanda 07-08-2019 05:21
Le Lumana ne doit son existence qu'à la volonté de servir un homme que l'Histoire commençait à dégurgiter. Hama Amadou a voulu survivre à sa chute en 2008. Dix ans plus tard, l'homme est bien mort politiquement. Le parti Lumana ne peut donc pas lui survivre.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Bawan Allah 07-08-2019 06:12
Dossolais veut pouvoir dey. Même au prix de la traitrise. Dieu ne dort pas dey. Noma a signé sa mort politique. C'est ici la fin de sa carrière politique
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 Ali 07-08-2019 09:51
Citation en provenance du commentaire précédent de Saratou Abdou :
[quote name="Saada Kakou Mille"]
Quand l pnds a eu sa crise interne el n a accusé personne car ils sont murs là bas et ils s assument . mais vius derrière derrière toute crise il Ya une force invisible.Quelle bassesse!vous êtes fragiles faciles à être cassés. Votre protégé n a t il n a pas divisé l MNSD ? Alors concasseur concassé.

Ma soeur crois moi,si le PNDS n était au pouvoir,le parti serait divisé sans nul doute.Simplement aujourd’hui hui Mahamadou Issoufou a compris les nigeriens.Tout celui qui est habitué a manger ne voudrait pas quitter la mangeoire.Au sein du PNDS personne n osera suivre Massaoudou sous peine de se voir éjecter de son poste et vive la galere et les poursuites judiciaires.Tout le problème est la.Ce ne sont pas les velléités de rébellion qui ne manquent pas au PNDS mais la peur de perdre ce que l on a prend le dessus sur tout.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Madou 07-08-2019 15:55
A Ali,
Merci mon frère, tu as bien compris le système politique nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nous avons 4236 invités et aucun membre en ligne

10 nouvelles chaines au meme prix

Top de la semaine

Publier le 21/11/2019, 12:12
revocation-des-maires-des-communes-rurales-de-dogueraoua-malbaza-et-du-conseil-municipal-de-youri-de-leurs-fonctions Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:05
sahel-lancement-des-activites-du-projet-mediation-agropastorale-au-niger L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 11:38
burkina-18-assaillants-et-un-gendarme-tues-dans-une-attaque-a-arbinda-dans-le-soum-sahel Un (1) gendarme a été tué et dix huit (18) assaillants ont été abattus, a annoncé dans un communiqué,...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 07:24
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-20-novembre Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 20/11/2019, 17:31
semaine-de-l-inclusion-financiere-dans-l-uemoa-les-enjeux-de-la-digitalisation-au-coeur-de-la-seconde-edition Du 18 au 23 novembre 2019, la BCEAO organise la seconde édition de la Semaine de l'Inclusion...Lire plus...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 19/11/2019, 19:40
eliminatoires-can-2021-le-mena-a-sombre-a-niamey-devant-les-bareas-de-madagascar-2-6 Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 21:57
operation-tongo-tongo-mali-niger-24-soldats-maliens-et-17-terroristes-tues-une-centaine-de-suspects-entre-les-mains-des-fan-a-tiloa Le bilan de l’accrochage, ce lundi 18 novembre à Tabankort (Gao), entre les Forces armées maliennes...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...

Dans la même Rubrique

Révocation des maires des Communes Rurales de Doguéraoua, Malbaza et du Conseil municipal de Youri de leurs fonctions

21 novembre 2019
Révocation des maires des Communes Rurales de Doguéraoua, Malbaza et du Conseil municipal de Youri de leurs fonctions

Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a adopté un projet de décret portant révocation des...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 NOVEMBRE

21 novembre 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 NOVEMBRE

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Cédeao : communiqué de la réunion ministérielle tripartite Bénin-Niger-Nigeria contre la contrebande

18 novembre 2019
Cédeao : communiqué de la réunion ministérielle tripartite Bénin-Niger-Nigeria contre la contrebande

COMMUNIQUÉ CONJOINT SUR LA RÉUNION DU COMITÉ TRIPATITE CONTRE LA CONTREBANDE FAIT LE 14 NOVEMBRE 2019, ABUJA, REPUBLIQUE FEDERALE DU NIGERIA. COMMUNIQUE FINALE (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

L’opposant Hama Amadou a regagné la prison civile de Filingué

18 novembre 2019
L’opposant Hama Amadou a regagné la prison civile de Filingué

L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce lundi  dans la matinée, la Prison civile de Filingué. Ce qui confirme ainsi...

Exclusif actuniger : après son deuil, l’opposant Hama Amadou va se présenter à la justice pour purger le reste de sa peine

14 novembre 2019
Exclusif actuniger : après son deuil, l’opposant Hama Amadou va se présenter à la justice pour purger le reste de sa peine

L’opposant Hama Amadou, est rentré ce jeudi 14 novembre à Niamey, et malgré sa condamnation par la justice, il n’a pas été interpellé à sa descente d’avion comme ce fut...

L’opposant Hama Amadou de retour à Niamey, après 3 années d’exil

14 novembre 2019
L’opposant Hama Amadou de retour à Niamey, après 3 années d’exil

L’opposant Hama Amadou, ancien président de l’Assemblée nationale, est rentré à Niamey, ce jeudi 14 novembre, après trois (3) années d’exil. C’est en compagnie de l’ancien ministre, Omar Hamidou Ladan...