mercredi, 22 novembre 2017

Nous avons 14071 invités et aucun membre en ligne

French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Forfait-Albarka 1200X500px-min

UENUN declaration du 23-10-2017

Réuni en séance extraordinaire afin d’examiner la situation gravissime qui prévaut dans notre pays et à notre sein, le Comité Exécutif de l’UENUN rend la déclaration dont la teneur suit : 

 

Au plan National 
-Le Comité Exécutif s’insurge contre la tendance monstrueuse que prend le régime socialisant de la 7ème république quant aux mesures impopulaires et antisociales inscrites dans le projet de loi de finance 2018 qui consiste à sucer le peuple jusqu’à la moelle des os. Sinon comment comprendre que dans un contexte de paupérisation extrême et de précarité ambiante du peuple nigérien, le gouvernement combien pléthorique n'a trouvé d'autres réponses que de durcir davantage la vie des citoyens à travers des taxes et impôts insupportables y compris sur les besoins primaires des ménages, notamment les produits de premières nécessités mais aussi le délaissement programmé des secteurs sociaux de base en même tant qu'on constate une montée en flèche du train de vie de l'État. 
-Se préoccupe de la situation sécuritaire du pays avec les attaques répétées, des crimes indicibles, perpétrées par la secte islamiste et d’autres assaillants de même acabits contre les vaillantes populations et les FDS, pourtant, censées être immunisées contre des telles barbaries avec l'installation tous azimuts des bases militaires étrangères. Le Comité Exécutif saisi cette occasion pour présenter ses sincères condoléances aux familles des soldats ayant péri sur le champ d’honneur et exige du gouvernement, le renvoie systématique et immédiat de toutes les bases militaires étrangères de notre pays. 
À interne 
-Le CE /UENUN dénonce l'hémorragie académique causée par les grèves perlées des enseignants et chercheurs pour non satisfaction de leurs revendications. Ce comportement qui empoisonne gravement les universités publiques qui sont dans une situation d'ivresse liée au retard académique, n'est ni plus ni moins qu'un complot qui empêche aux enfants des pauvres d'étudier pour espérer devenir quelqu'un demain. S’ils ont le droit princier de voler, de piller les ressources du peuple pour envoyer leurs enfants dans les meilleurs universités du monde, ils ont aussi le devoir absolu de créer le minimum pour ceux des pauvres. C’est pourquoi le Comité Exécutif exige le dénouement de cette situation qui passe impérativement par un dialogue fructueux entre le Gouvernement et le SNECS afin de permettre aux étudiants de regagner les chemins de la fac ; 
-Dénonce avec la dernière énergie, le payement caméléonien de la bourse du troisième trimestre toujours en cours et le non payement de la bourse de vacances. 
-Regrette que le Président de la République n’ait pas honoré, depuis trois ans, son engagement de doter, chaque année, l'université Abdou Moumouni de trois bus. Pendant ce temps, le nombre d'étudiants croit d'année en année. Aujourd’hui après trois années de promesses désertiques, le MESRI nous informe que l’UENUN n’a droit qu’à un seul bus. Cela témoigne combien l’éducation des enfants des dignes fils du Niger n’est pas dans l’agenda de ce gouvernement fantoche. 
-Aussi comment ne pas s'indigner du légendaire et éternel chantier d’amphithéâtre 1000 places de la FAST ou amphi Zakou jibo qui date de l'âge de la pierre taillée, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et bientôt 2018 sans que nous ne puissions dire avec précision quand est ce que ce joyau sera opérationnel pendant que l’UAM souffre énormément du manque criard d’infrastructures 
-Prévient le gouvernement que l'UENUN n'entend pas rester les bras croisés par rapport à la justice pour Bagalé (pais à son âme). En effet, le rapport de la commission d'enquête est assez édifiant en ce qu'il désigne les assassins et les complices de l'assassinat prémédité de notre camarade pour les traquer et les châtier conformément à la loi. 
-Exige du CNOU la rupture sans délai de contrat de WIFI et de Cyber avec Orange pour mauvaise prestation malgré le cout exorbitant de soixante million (60.000.000F) par an tout en contractant avec une autre compagnie plus sérieuse 
-Fustige le comportement du Comité Directeur quant à son silence suicidaire par rapport aux préoccupations des scolaires et son refus catégorique de convoquer le congrès statutaire 
Par ailleurs, le Comité Exécutif Encourage, partage et fait sien le combat panafricain, mené, çà et là, par les organisations de la société civile, pour l'indépendance monétaire africaine tout en condamnant l'attitude lâche et éhontée de nos chefs d'États africains marionnettes qui sont incapables de se libérer de leurs chaines. 
Enfin, le Comité Exécutif de l’UENUN demande aux militantes et militants de rester unis, soudés et mobilisés pour des éventuelles convocations pour des luttes de la défense du peuple, de la souveraineté de notre pays mais aussi pour contrecarrer la remise en cause de certains de nos droits. 
Vive l’USN unie et forte !!! 
Vive l’UENUN!!!La Patrie ou la mort nous vaincrons !!! La lutte continue !!!

Commentaires   

0 #1 lhomme 23-10-2017 22:41
moi je crois savoir que les étudiants doivent s'occupent de ce qui est académique et non de la politique.....declaration sur revendication blablablabla aulieu d'aller a l'ecole... dans les pays développés tant que tu es sur les bancs. tu n'as pas le droit de grèver mais plus tôt le devoir aller apprendre point barrrrrr ...ces grevistes ne sont que des cartouchards
Répondre | Signaler à l’administrateur
-5 #2 lhomme 23-10-2017 22:53
-----projet de loi de finance 2018
-----taxes
-----securite du pays
Mais..... est ce que c'est votre precupation? le Niger un Etat qui est responsabiliser pour ces genres de quetion..Lol
quant est ce que des etudients exigent ...exigent...exigent
OU SONT VOS NOTE::: VOS UV... Kay bamousson bouro ouba.... Koutahi kouyi karatou
Répondre | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Ben Chérif 23-10-2017 23:10
Ils n'ont pas tort franchement!
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #4 souley 24-10-2017 00:43
Réponse en provenance du commentaire précédent de lhomme :
moi je crois savoir que les étudiants doivent s'occupent de ce qui est académique et non de la politique.....declaratRéponse en provenance du commentaire précédent de lhomme :
moi je crois savoir que les étudiants doivent s'occupent de ce qui est académique et non de la politique.....declaration sur revendication blablablabla aulieu d'aller a l'ecole... dans les pays développés tant que tu es sur les bancs. tu n'as pas le droit de grèver mais plus tôt le devoir aller apprendre point barrrrrr ...ces grevistes ne sont que des cartouchards

ion sur revendication blablablabla aulieu d'aller a l'ecole... dans les pays développés tant que tu es sur les bancs. tu n'as pas le droit de grèver mais plus tôt le devoir aller apprendre point barrrrrr ...ces grevistes ne sont que des cartouchards
Répondre | Signaler à l’administrateur
-2 #5 souley 24-10-2017 00:48
Monsieur, si on est étudiant on ďoit aller à l'école et c'est tout?? Ok je sais que si votre secteur est mal traité vous ferez pire que çà. J'ai pas à dire trop, mais soyez nigérien c'est mieux.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+3 #6 ibou 24-10-2017 07:20
Vous là vous voulez que les étudiants continuent leurs études dans ces pitoyables conditions ?
Répondre | Signaler à l’administrateur
-2 #7 Niger pour tous 24-10-2017 07:39
Réponse en provenance du commentaire précédent de ibou :
Vous là vous voulez que les étudiants continuent leurs études dans ces pitoyables conditions ?

Pardon hein, leurs grands parents avaient les pires conditions et étaient chicote. Alors qu'ils aillent étudier c'est mieux pour nous tous. :lol:
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Ousmane Boubacar 24-10-2017 09:59
Depuis l'avènement de la "fameuse démocratie" au Niger, tout le monde dénonce le tableau sombre de la situation sociopolitique et économique du pays. Continuer à palabrer, ô vaillant peuple nigérien pendant que vos "leaders politiques" - si on peut les appeler ainsi - se font la malle avec l'argent du peuple. Mais cela ne m'étonne pas du tout : Au Nom d'ALLÃH, Clément et Miséricordieux.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #9 Lecteur_Actuniger 24-10-2017 10:30
Les étudiants sont devenus pur et simple politiciens. Vous pouvez réclamer l'amélioration de vos conditions d'études, c'est normale; mais au delà, je pense il n'est pas opportun pour vous de dénoncer; il y'a la société civile pour ça. Les enfants à qui vous vous adressez ont leurs diplômes de haut niveau en poches et pour d'autres sont dans des grandes universités de l'Europe, aux USA, au Canada et en Chine. A bon entendeur salut :-x :roll: :-x
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #10 ???? 24-10-2017 14:49
je suis d'avis avec beaucoup de commentaires qui vont dans le sens que ces étudiants doivent orienter leurs luttes et énergies qu'aux problèmes académiques, c'est le plus important, vous aventuriez sur des sujets qui non seulement, vous ne maitrisez point serait une perte de temps et surtout vous vous ridiculisez une fois de plus..........
exiger les départs de toutes les bases militaires etrangeres du pays sinon quoi???vous allez marcher et créer des occasions pour faire encore tuer des pauvres innocents comme ce Bagalé (qu'il repose en paix)....faites vos luttes pour avoir vos bus, vos amphithéâtres 1000 places, les cours et examens sans interruption, la disponibilité de logements, vos bourses et tout ce qui ressort du cadre académique, la le peuple pourra vous soutenir dans vos luttes...pour lutte du genre taxes, bases militaires etrangeres et autres, laissez le collectif représentant le peuple entier se mettre au devant pour une lutte efficace.....
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #11 MOI 24-10-2017 23:24
Je n'appelle pas ça des étudiants. Parcourez leur déclaration ! Elle est truffée de fautes d'expression ! Et dire que ce ramassis d'occupants de bancs prétend donner des leçons aux dirigeants du pays ! Allez réviser vos cours pour sauver ce qui peut l'être ! Vous n'êtes pas à la hauteur pour enjoindre à un régime de faire ou de ne pas faire.
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285_C_NollEp-NIGER_-_actuniger.jpg

Forfait-Albarka 600X600px -min

EcoStartup-min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

SANTE PUBLIQUE : Liste des établissements sanitaires privés sanctionnés

10 novembre 2017
SANTE PUBLIQUE : Liste des établissements sanitaires privés sanctionnés

REPARTITION DES STRUCTURES SANITAIRES PRIVEES FERMEES SUITE AUX MISSIONS D’INSPECTION DES SERVICES EN 2017. Structures fermées et Localisations

Grève de cinq (5) jours chez les médecins spécialistes : La paralysie en perspectives

9 novembre 2017
Grève de cinq (5) jours chez les médecins spécialistes : La paralysie en perspectives

Lorsqu’un agent de la fonction publique part en étude ne serait-ce que pour un (1) an, il jouit d’un reclassement qui lui donne des avantages liés à son niveau d’étude...

Rebondissement de la crise dans le secteur de l’éducation : Grève de 48 heures la synergie CAUSE-SYNACEB les 9 et 10 Novembre

9 novembre 2017
Rebondissement de la crise dans le secteur de l’éducation : Grève de 48 heures la synergie CAUSE-SYNACEB les 9 et 10 Novembre

La coordination nationale de la synergie d’action CAUSE-NIGER/SYNACEB entame une grève de quarante huit (48) heures sur toute l’étendue du territoire national les 9 et 10 Novembre 2017. Une grève...

Crise au secteur de l’enseignement professionnel et technique : Le Ministre Abdoulkadri Tidjani dans le viseur de l’UNACEPT

6 novembre 2017
Crise au secteur de l’enseignement professionnel et technique : Le Ministre Abdoulkadri Tidjani dans le viseur de l’UNACEPT

La salle de réunion de la CNT-Niger a servi de cadre ce Dimanche 05 Novembre à une déclaration de presse de l’Union Nationale des Agents Contractuels et Fonctionnaires des Enseignements...

Quatorze établissements privés de santé fermés au Niger

3 novembre 2017
Quatorze établissements privés de santé fermés au Niger

Le gouvernement nigérien a ordonné la fermeture de quatorze établissements privés de santé, a indiqué vendredi le ministre de la Santé à la télévision, qualifiant la situation d'"alarmante" dans ce...

SANTE : Le ministre Mainassara continue le ménage dans les pharmacies et cliniques privées

28 octobre 2017
SANTE : Le ministre Mainassara continue le ménage dans les pharmacies et cliniques privées

Le ministre de la santé publique Dr Illiassou Mainassara est déterminé à mettre de l’ordre dans le secteur notamment dans les officines privées, un ménage qu’il a entamé depuis plusieurs...