jeudi, 23 novembre 2017
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Forfait-Albarka 1200X500px-min

Issoufou drapeau niger micro

Dans un souci de densifier l'administration territoriale, et conformément à une de ses promesses électorales, le président nigérien Mahamadou Issoufou envisage de procéder à un redécoupage territorial du pays, avant les prochaines élections locales, si possible.

Il a fait cette déclaration lors d'une rencontre au palais de la présidence à Niamey avec les acteurs majeurs du processus de la décentralisation au Niger que sont les gouverneurs des régions, les présidents des conseils régionaux, les maires, les chefs traditionnels), sur le processus engagé de transferts de compétences et de ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.

Le gouvernement nigérien a officiellement procédé mercredi au transfert des compétences et des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales, dans quatre domaines prioritaires, à savoir l'Education, la Santé, l'Eau et l'Environnement.

Issoufou Mahamadou a saisi cette opportunité pour rappeler cette promesse par rapport aux collectivités, celle de procéder à un nouveau découpage territorial du pays "pour densifier l'administration territoriale".

Il sera mis en place une commission chargée de réfléchir sur la question. Le président Issoufou n'exclut pas que les prochaines élections locales soient organisées sur la base du nouveau découpage.

"Si on arrive à avancer suffisamment vite sur la réflexion relativement au redécoupage, il n'est pas exclu qu'on fasse les prochaines élections locales sur la base du nouveau découpage", a-t-il prévenu.

Ce redécoupage peut aboutir à des regroupements de communes, mais aussi à la création de nouvelles entités communales, en fonction des nécessités, selon le chef de l'Etat.

Avec une superficie de 1.267.000 km2, le Niger compte 8 régions administratives et 267 communes.

Xinhua 

Commentaires   

-1 #1 Sedick Abba 09-09-2017 03:29
C'est plutôt 255 communes au lieu de 267. Après la réforme administrative de 2010, il a eu la création des Villes à statut particulier telles que Niamey, Zinder Maradi et Tahoua. Sachez que pour qu'il ait décentralisation, il faut la réunion de 4 éléments essentiels:
1. Existence une portion de terre ayant des limites précises;
2. Existence des personnes physiques ou morales ayant des droits publics
3. Origine élective des membres ;
4. Autonomie financière de gestion et du pouvoir ;
Donc sur les 267 communes, vous faites moins 16 ( 5 pr NY, 5 pr Zr, 3 pr Mdi et 3 pr Tahoua) parce qu'ils ont des arrondissements communaux et ils ne jouissent pas d'une d'une autonomie financière de gestion. Il vous restera 251 communes.
Mais les Villes à statut particulier sont des communes pleines et nous en avons 4. Ce qui nous fera au total 255 communes.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Sedick Abba 09-09-2017 03:29
C'est plutôt 255 communes au lieu de 267. Après la réforme administrative de 2010, il a eu la création des Villes à statut particulier telles que Niamey, Zinder Maradi et Tahoua. Sachez que pour qu'il ait décentralisation, il faut la réunion de 4 éléments essentiels:
1. Existence une portion de terre ayant des limites précises;
2. Existence des personnes physiques ou morales ayant des droits publics
3. Origine élective des membres ;
4. Autonomie financière de gestion et du pouvoir ;
Donc sur les 267 communes, vous faites moins 16 ( 5 pr NY, 5 pr Zr, 3 pr Mdi et 3 pr Tahoua) parce qu'ils ont des arrondissements communaux et ils ne jouissent pas d'une d'une autonomie financière de gestion. Il vous restera 251 communes.
Mais les Villes à statut particulier sont des communes pleines et nous en avons 4. Ce qui nous fera au total 255 communes.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-3 #3 Balida Dama 09-09-2017 13:16
C'estune tres bonne initiative. Pour celui qui connait la commune de Tondikiwindi, il est normal que Mangaize soit erige en commune vraiment, il est de meme pour la commune de Gorouol avec les contracdictions entre Yatakala et Kolmane et Dolbel qui ne finissent. Allez voir le local de la mairie de Gorouol pour vous en convaincre
Répondre | Signaler à l’administrateur
-3 #4 Mamane sarki salaou 09-09-2017 14:30
Cette initiative du PR est louable car en créant de nouvelles antités administratives la démocraties sera renforcée et le renforcement de la démocratie est une des grandes lignes de conduite du programme de la renaissance acte 2 nous ne doutons de votre engagement M. Le PR in cha Allah
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #5 Tazaffala 10-09-2017 15:01
Très bonne décision. Si seulement cette réforme pouvait s'étendre jusqu'aux regions. Il y a actuellement des départements qui sont très peuplés et vastes pour être érigés en régions
Répondre | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Bourgui 10-09-2017 18:28
Et combien tout cela va coûter ? A qui cela va profiter ? Aux hommes politiques ou bien aux populations ? Personnellement je doute que l'augmentation du nombre de député, de ministres, de conseillers, de maires et d'institutions va contribuer à réduire la pauvreté ou améliorer l'IDH. On a besoin de plus d'enseignants de qualité et de classe, plus de médecins, des forces de sécurité bien équipés et bien entraînés, plus de routes, etc.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #7 Kamae 10-09-2017 18:53
Réponse en provenance du commentaire précédent de Sedick Abba :
C'est plutôt 255 communes au lieu de 267. ...Sachez que pour qu'il ait décentralisation, il faut la réunion de 4 éléments essentiel
.......

Attention cher ami. Ne confondez pas modalités de décentralisation et conditions de décentralisation. La décentralisation peut prendre plusieurs forme et ce que vous citez ne sont que des modalités selon le type de décentralisation. Par exemple la notion de territoire ne s'applique qu'aux collectivités territoriales tandis que l'autonomie financière n'est qu'un degré. la notion de communes n'a pas significative juridique universelle et cela dépend de ce chaque système administratif. Donc on n'est pas ridicule on au Niger quand on parle de communes à Tahoua ou a Maradi.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #8 chefu 11-09-2017 09:14
la nouvelle trouvaille des gouristes pour plus de hold up electoral
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Blackmarket 11-09-2017 10:55
Toujours focalisé sur des choses qui ne sont ni prioritaires ni nécessaires...
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285_C_NollEp-NIGER_-_actuniger.jpg

Forfait-Albarka 600X600px -min

EcoStartup-min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

La Cour Constitutionnelle met fin à la double fonction de Karidjio Mamadou

22 novembre 2017
La Cour Constitutionnelle met fin à la double fonction de Karidjio Mamadou

Par arrêt n°006/CC/ME du 21 novembre 2017, sur requête du président de l’Assemblée nationale agissant pour le compte du bureau de l’Assemblée nationale, la Cour Constitutionnelle a constaté la vacance...

FORUM DES JEUNES LUMANA : Discours du président des jeunes et message de Hama Amadou aux assises de Maradi

19 novembre 2017
FORUM DES JEUNES LUMANA : Discours du président des jeunes et message de Hama Amadou aux assises de Maradi

Discours du Président National de l’Organisation des Jeunes de Lumana à l’occasion du forum national de la jeunesse, tenu du 17 au 18 novembre 2017 à Maradi Monsieur le Président...

VENTES DE MIGRANTS EN LIBYE : Le gouvernement du Niger s’indigne et proteste officiellement

17 novembre 2017
VENTES DE MIGRANTS EN LIBYE : Le gouvernement du Niger s’indigne et proteste officiellement

COMMUNIQUE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA COOPERATION DE L'INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L'EXTERIEUR Le gouvernement du Niger a appris avec consternation les révélations au sujet de...

COP 23 : DISCOURS DE M. ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger

16 novembre 2017
COP 23 : DISCOURS DE M. ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger

DISCOURS DE Son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger , A la Réunion de Haut Niveau de la 23 ème Conférence des Parties à la Convention...

Crise AMEN-AMIN : Le 1er Vice président conteste la décision de son exclusion du parti

16 novembre 2017
Crise AMEN-AMIN : Le 1er Vice président conteste la décision de son exclusion du parti

Suite à la décision du bureau politique national du parti Alliance des Mouvements pour l'Emergence du Niger «AMEN-AMIN» d’exclure son 1er Vice président, hier l’intéressé a enfin réagi à travers...

PROJET SWEDD : Avant de passer le relais, Christelle Jackou fait le bilan de sa gestion

15 novembre 2017
PROJET SWEDD : Avant de passer le relais, Christelle Jackou fait le bilan de sa gestion

Discours de Dr Kaffa Rakiatou Christelle Jackou à la cérémonie officielle de passation  avec la nouvelle Ministre de la Population Madame la Ministre et chère Sœur Dr Aissata, Je n’ai...

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données

Journal des messages