jeudi, 19 octobre 2017
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

C RentreePrgr-ACTUNiger

Forfait-Albarka 1200X500px-min

Sirajo Issa apres sa liberation du 11-09-2017 BIS

L’acteur de la société civile Sirajo Issa, président du Mouvement des jeunes pour l’émergence du Niger (MOJEN), a été relaxé ce lundi 11 septembre à la suite du prononcé du délibéré de son jugement.  

Interpellé depuis le 27 Août et placé en détention le 30 du même mois à la prison civile de Niamey sur plainte d’un citoyen qui l’accusait de diffamation en rapport avec la polémique qui a suivie la fixation par le Conseil islamique de la fête de l’Aïd pour le samedi 2 septembre, il a été finalement poursuivi, après requalification des faits, pour « outrage à un citoyen en charge d’un mandat public ».

Le procès s’est déroulé le jeudi 6 Août dernier et ce lundi lors du prononcé du verdict, le juge du Tribunal de Niamey a estimé que « les faits étaient non constitués ».

La  décision a été bien accueillie par les acteurs de la société civile et certains opposants qui l’ont soutenu tout au long de la procédure.

sirajosandarelaxe2

Pour rappel, lors du procès le plaignant a réclamé 20 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subit et de son coté, le ministère public a requis une peine de six (6) mois de prison ferme et 100.000 FCFA d’amende.

La relaxe de Sirajo Issa avait été presque anticipée par sa défense et les acteurs de la société civile car il s’est avéré que le plaignant, le nommé Malam Sabiou, ne fait pas partie des membres du Conseil islamique du Niger. Des proches de l’activiste de la société civile n’avaient d’ailleurs pas écarté l’éventualité de déposer une « plainte pour usurpation de titre ».

En attendant de savoir si le ministère public fera ou non appel de la décision du Tribunal de Grande Instance hors classe de Niamey, Sirajo Issa a recouvré sa liberté après une dizaine de jours de détention. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois ces derniers temps que le président du MOJEN, très critique à l’égard du régime en place, fait l’objet de poursuite devant les tribunaux du pays.

A.Y.B

Actuniger.com

Commentaires   

+1 #1 lolna 12-09-2017 08:43
Le monsieur s'appelle Sirajo ou Siradji?
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #2 Dan Daji 12-09-2017 10:02
Réponse en provenance du commentaire précédent de lolna :
Le monsieur s'appelle Sirajo ou Siradji?

L'un ou l'autre :lol:
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #3 Balida Dama 12-09-2017 12:00
Barka, comme on a compris que c'est un vrai Nigerien on le libere tout simplement
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #4 Gongah 12-09-2017 13:46
Réponse en provenance du commentaire précédent de lolna :
Le monsieur s'appelle Sirajo ou Siradji?

Sirajio=Siraji=Sirajo.
C'est comme Assoumane=Ousmane ou bien Yahya=Yahaya=Yahiya=Yayé.
L'important c'est de garder la transcription qui est dans l'acte de naissance.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #5 gaskiya 12-09-2017 18:10
ce n'est pas un acteur de la societe civile, c'est un militant du LUMANA FA
Répondre | Signaler à l’administrateur
-1 #6 zemblabla 13-09-2017 01:43
:lol: :lol: :lol: c'est plutôt un m'as tu vu qui veut se donner de l'importance.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #7 bramini 13-09-2017 13:50
ces soldats illuminés de lumana tapis dans les organisations de la société civile persistent encore à croire qu'ils peuvent jouer un quelconque rôle dans l'évolution politique du Niger.Quand leur mentor comprendra qu'ils ne sont d'aucune utilité pour son destin , il finira par serrer les cordons de la bourse et leur demandera d'aller vendre leur mercenariat ailleurs.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #8 Balida Dama 13-09-2017 16:25
Un militant du LUMANA FA a aussi au moins son mot à dire dans la société Nigérienne.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #9 babague 13-09-2017 16:58
Ce conseil de prébendiers islamiques doit etre dissout et renouveller,puis que ces gens ne repondent pas aux noms des musulmans.Ils ne font que leur mafia avec l'Etat .Un point un tiret.
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Forfait-Albarka 600X600px -min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

Expulsion des étudiants nigériens de l’IAI du Gabon : L’image du pays en jeu

17 octobre 2017
Expulsion des étudiants nigériens de l’IAI du Gabon : L’image du pays en jeu

Dans une correspondance en date du 11 Octobre 2017 adressée à la direction générale de la Documentation et de l’Immigration, l’Institut Africain de l’Informatique (IAI) du Gabon a décidé d’expulser...

Reddition des repentis des ex-combattants de Boko Haram dans la région de Diffa: les choses évoluent !

17 octobre 2017
Reddition des repentis des ex-combattants de Boko Haram dans la région de Diffa: les choses évoluent !

Il est un truisme de rappeler que la région de Diffa fait l'objet de cible et d'attaque des éléments du groupe terroriste Boko Haram depuis le 6 février 2015 avec...

Nigeria: ouverture d'un procès de masse concernant près de 1670 membres présumés de Boko Haram !

15 octobre 2017
Nigeria: ouverture d'un procès de masse concernant près de 1670 membres présumés de Boko Haram !

Selon les informations diffusées par RFI, les premières condamnations sont tombées hier vendredi 13 octobre 2017. Dans le cadre de ce procès, 45 peines d'emprisonnement ont été prononcées selon le...

Manifestations à l’Université de Niamey : Origines et enjeux sécuritaires

13 octobre 2017
Manifestations à l’Université de Niamey : Origines et enjeux sécuritaires

Résumé Le mois de septembre coïncide avec la rentrée académique au niveau Universitaire. A l’Université de Niamey, c’était le 04 septembre que les Etudiants étaientcenséseffectuer leur rentrée[1], cependant, celle-cifut «...

Attaque de Tongo-Tongo : l’armée américaine soupçonne des complicités locales et n’écarte pas une réponse appropriée

11 octobre 2017
Attaque de Tongo-Tongo : l’armée américaine soupçonne des complicités locales et n’écarte pas une réponse appropriée

La chaîne de télévision CNN a obtenu davantage de détails dans l'attaque qui a fait quatre morts dans les rangs de l'armée américaine, soulignant une potentielle complicité entre villageois et...

«Tayi Tawri» : les Nigériens vont devoir davantage se serrer la ceinture !

11 octobre 2017
«Tayi Tawri» : les Nigériens vont devoir davantage se serrer la ceinture !

Conjoncture oblige et pressé par ses partenaires financiers, le gouvernement nigérien s’est engagé dans une véritable opération de ressources internes. Des mesures annoncées pour le prochain exercice budgétaire vont se...