dimanche 14 août 2022

2093 lecteurs en ligne -

fraren

Fanatiques islamistes souhaitent triompher des Russes, qui les empêchent en Afrique (Par Ali Mohammed)

capture ecran Abdoulaye Diallo

Les groupes islamistes radicaux, notamment Al-Qaïda et l’Etat Islamique, ont redoublé leurs efforts dans la lutte contre l’influence russe en Afrique. Cela est la reponse de ces groupes à la hausse de l’influence de la Russie en Afrique en général et l’extension de son rôle dans le domaine sécuritaire sur le continent en particulier. Les premiers rapports alarmants sont apparus sur les réseaux sociaux au Mali en décembre 2021, quand des militants d’organisations terroristes ont commencé à menacer les Russes. En outre, le 5 décembre 2021, le JNIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans), cellule issue du Mali, a publié un communiqué de presse dans lequel ce groupe a montré sa détérmination à la lutte contre la Russie en Afrique. Ceci dit, vu la montée du terrorisme islamiste en Afrique, la situation devient de plus en plus inquiétante.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le 5 décembre 2021, le JNIM, cellule d’Al-Qaïda dans la région du Sahel, a publié un communiqué de presse annonçant sa détérmination de lutter contre l’influence russe en Afrique. De plus, dans ce communiqué le JNIM a déclaré qu’il est prêt à unir ses forces avec les groupes issus de l’Etat Islamique, qui opèrent également au Sahel, pour combattre contre les « envahisseurs russes ».

Suite à la publication de ce communiqué, les « frères en Allah » de ces groupes terroristes ont suivi leur exemple et ont commencé de faire les appels à la haine et la violence contre les Russes. C'est avec regret que nous devons constater que le Mali connaît depuis longtemps une grave crise sécuritaire, dont les groupes terroristes sont l'un des principaux acteurs. Comme cela a été le cas dans de nombreux pays, l’intervention militaire menée par la France pendant cette crise n’a donné aucun résultat.

En même temps, vu l’amélioration de la situation dans le domaine de sécurité en Centrafrique, le Mali a également commencer de renforcer ses relations avec la Russie ; et les djihadistes n’en sont pas très contents. En reponse, les « frères en Allah », qui n’ont d’ailleurs aucun rapport avec la vraie réligion islamique, tentent maintenant de répandre leur influence dans les régions pré-frontalières de la République centrafricaine.

Dans un poste sur le réseau social « Facebook », publié le 3 juin 2022, une personne apparement de nationalité tchadienne (vu qu’il a été écrit en arabe) reprend les mots des djihadistes du Sahel et appelle à combattre les Russes en Afrique par tous les moyens disponibles.

En outre, dans une vidéo apparue sur « Facebook », un africain d’origine peul appelle également à expulser les Russes d’Afrique parce que ces derniers empêchent la propagation de l’Islam fondamental sur le continent. Cet homme, soit de nationalité tchadienne ou centrafricaine, renvoie aussi aux propos des djihadistes du Sahel, qui selon lui servent un objectif noble de combattre contre les « chiens infidèles comme les Russes ».

Compte tenu de la montée en puissance du mouvement islamiste radical en Afrique, la situation donnée semble très inquiétante. Selon un décompte de Jihad Analytics, l’Etat Islamique était à l’origine de 305 attaques de janvier à juin 2022. Finalement, de tels appels jettent une ombre sur les populations civiles, telles que les peuls tchadiens et centrafricains qui veulent juste vivre en paix. Il faut comprendre que le conflit en cours au Sahel n’est pas de nature ethnique. Des fanatiques religieux sont à l’origine de ce conflit, et tout ce qu’ils veulent c’est diviser pour mieux régner.



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com