mercredi, 22 novembre 2017

Nous avons 23441 invités et aucun membre en ligne

French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Forfait-Albarka 1200X500px-min

Halidou Mounkaila Synaceb

DECLARATION  DE PRESSE CAUSE-NIGER & SYNACEB

Réunie ce jour, mercredi 16 Aout 2017, à l’effet d’apprécier les annonces faites par le ministre de l’enseignement primaire, après la proclamation solennelle des résultats de l’évaluation illégale, la coordination de la synergie d’action CAUSE-SYNACEB fait la déclaration dont la teneur suit :

I - Après la proclamation des résultats de l’évaluation, la coordination de CAUSE –SYNACEB constate :
Que le MEP revient sur une annonce qu’il n’a cessée de faire, tout au long de la campagne de sensibilisation : l’évaluation est formative et ne donnera lieu par conséquent à aucune sanction. Aujourd’hui le masque est tombé ! la décision de révoquer tous ceux dont la moyenne est comprise entre 0 et 3, est tombée comme un couperet .En réalité, cette annonce est tout sauf une surprise, car la délégation gouvernementale à l’occasion des négociations avec CAUSE- SYNACEB, avait déjà annoncé cette intention, sans ambages ; 
Que le ministre de l’enseignement primaire rend publiques les instructions verbales données aux responsables régionaux de résilier les contrats de tous ceux qui ont refusé de déposer les dossiers et ceux qui ont boycotté l’évaluation illégale. C’est ainsi , qu’ils seront plus de dix mille enseignants contractuels dont le ministre Marthe a pris la décision grave , de résilier les contrats au motif de faute lourde et ce en violation des dispositions du statut général de la fonction publique de l’Etat et son décret d’application .
Que les résultats attendues, pompeusement claironnés, sont loin d’être atteints, ce qui explique les hésitations de ceux qui ont cru que les tests de français et de mathématiques pouvaient être la recette miracle, pour atteindre la qualité de l enseignement. Pour preuve, le MEP s’abstient de tirer toutes les conséquences, en proposant des mesurettes du genre : mettre en formation de 30 jours, ceux dont la moyenne est dans l’intervalle 3 ouvert et 5 fermé, pour retenir ceux qui auront une moyenne d’au moins 10 /20. N’est ce pas surprenant que le chantre de la qualité de l’enseignement envisage le repêchage jusqu’à 3,1 ?
Que le MEP en annonçant la résiliation des contrats de milliers d’enseignants et en rendant publique leur trouvaille de centre de regroupement pédagogique (regroupements de plusieurs écoles), finit par donner raison à ceux qui ont vu en son entreprise d’évaluation sur table des milliers d’enseignants contractuels, que l’objectif est de réduire leur nombre.

II - Au vu de ce qui précède, la coordination nationale de la synergie d’action CAUSE-SYNACEB,

-Dénonce le caractère illégal, des mesures de représailles annoncées par le MEP, en instruisant les résiliations de contrats des enseignants qui ont boycotté le test illégal ;
-Dénonce la campagne mensongère tendant à présenter les syndicats de l’enseignement, la synergie d’action CAUSE-SYNACEB notamment, comme hostile à la qualité de l’enseignement.
A toute fin utile, CAUSE –SYNACEB rappelle avoir fait des propositions pour une évaluation conforme aux lois et règlements de la République. Hélas ! Celles-ci qui auraient pu permettre de prendre en charge les insuffisances reconnues de tous, ont été balayé d’un revers de mains par la partie gouvernementale ;
Attire l’attention des partenaires de l’école sur les risques de perturbation grave qui guettent la rentrée scolaire et le déroulement de l’année 2017-2018 , si le gouvernement persiste et signe dans le maintien des mesures de résiliation de contrats et le refus de mettre en œuvre les engagements du communiqué conjoint du 13 Décembre 2016 . A cet effet, la coordination nationale rappelle avec force que les enseignants du Niger n’accepteront pas les mesures arbitraires prises par le gouvernement en résiliant les contrats de milliers d’enseignants contractuels ;
Réaffirme sa détermination à s’opposer par tous les moyens de droit, aux résiliations illégales de contrats, prétendument pour faute lourde. C’est ainsi que la Coordination Nationale a dores et déjà engagé la procédure de contestation de ces décisions illégales du MEP devant le Conseil d’Etat ;
Rassure les enseignants de sa détermination à faire respecter tous les engagements du Communiqué Conjoint ;
Enfin, face à l’épreuve imposée à des milliers d’enseignants contractuels, la Coordination Nationale engage tous les enseignants à faire preuve de solidarité, en vue de soutenir les camarades dont les contrats ont été résiliés. A cet effet, elle demande aux coordinations de CAUSE-SYNACEB de s’organiser en vue de la collecte des contributions mensuelles des enseignants, et de procéder à la répartition équitable des montants collectés.

Fait à Niamey,le 16 Aout 2017
Pour la Coordination
Halidou Mounkaila 
Aliou Hassane Samna
Ibrahim Mamane Saliya Mamane

Commentaires   

+3 #1 zemblabla 17-08-2017 02:04
:lol: :lol: :lol:
allez y prendre des cours de vacances pour enseignants; au lieu de nous divertir. avec un tel niveau , l'enseignement ne peut aller mal au Niger.
nous sommes à 100¨% d'accord avec les reformes de Marthé. qui d'ailleurs sont très réaliste.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #2 sayadi 17-08-2017 06:17
vraiment la synergie CAUSE-SYNACEB est à bout d'argument, ses responsables sont passibles aux sanctions de Marthé. Gars à celui qui se laisse entrainés dans leur chute.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-2 #3 babague 17-08-2017 08:39
Ce sale et vilain Halidou se moque des nigériens.Comment tes camarades et toi n'avez même pas le moindre niveau pour inculquer le savoir requis à nos petits frères,et vous vouliez qu'on ne chasse pas les nuls?
L'enseignement n'est pas une organisation caritative.
J'adis, c'était le métier des plus brillants d'une nation,mais l'hélas avec l'avènement de votre génération,vous avez inversé les pôles.Alors tu ferais mieux d'aider tes ex camarades à trouver chacun un nouvel emploi au lieu de t'en prendre au Gouvernement dont tu sais tu seras le perdant.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #4 gaya gaskia 17-08-2017 12:12
Espèce d’escroc,Halidou tu es à la base du renvoi de tes camarades, tu les a empêcher de composer alors que ta propre femme s'est présentée au test d’évaluation, Dieu est grand.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Pascal 17-08-2017 13:50
Democratie! quelle pagaille. Essayons de faire du bien pour ce pays, sa serai nos enfants qui vont en profiter
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #6 bramini 17-08-2017 13:59
vous aurez à vie sur la conscience le renvoi de vos camarades à qui vous avez demandé de ne pas aller faire le test.Aucune lutte ne peut ramener dans le circuit de l'enseignement quelqu'un qui n'a pas le niveau d'un bon élève de CM2 car certains élèves ayant passé le concours d'entrée au prytanée de Niamey auraient pu obtenir 20/20 haut les mains
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Simple avis 17-08-2017 14:22
Halidou tu es vraiment un hypocrite. Au lieu de dire aux gens tes propres motivations, tu te cache maladroitement derrière cette question de legalité de l'évaluation. Dis plutôt que tu penses à tes 12 millions par prélevement sur les 12000 enseignants exclus.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Simple avis 17-08-2017 14:31
Aussi par rapport à l'évaluation, vous parlez d'une évaluation en classe. Honnêtement vous pensez qu'elle permet d'identifier les bons enseignants? Vous êtes d'accord que les matières ne se valent pas. Donc un bon enseignant peut "tomber" sur une leçon difficile et passer avec peine à l'évaluation, tandis qu'un "cancre" peut se retrouver avec une leçon facile et donc réussir haut la main ce test. Le lendemain il sera incapable de dispenser une autre matière.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Simple avis 17-08-2017 14:45
Enfin l'évaluation que le Ministre a engagée est academique et non pédagogique et si tu suis la conclusion, il dit que les enseignants "moyens" suivront une formation academique complémentaire. Il faut que l'enseignant ait la matière d'abord (formation academique solide) pour penser par la suite à la manière de transmettre la connaissance. Et c'est cela l'objectif de la présente évaluation.
Toi tu veux que quelqu'un qui a eu 0/20 revienne enseignant nos enfants??? Tu es malhonnête.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #10 sayadi 17-08-2017 14:56
Maintenant Halidou il faut demander pardon aux exclus du fait de suivre ton mot d'ordre de boycott car peut etre parmis eux y'a beaucoup qui pouvez certainnement avoir au de la de 3/20 et il se sont fait piéger par tes déclarations. lave ta conscience
Répondre | Signaler à l’administrateur
+3 #11 Habou 17-08-2017 14:57
Sauf erreur de ma part, les épreuves traités par ces "agents" étaient celles qu'on donne aux élèves dont certains arrivent à avoir 20/20.Alors comment celui qui est appeler à donner les mêmes épreuves aux enfants n'arrivent pas à les traiter? En évaluation 10/20 est une note passable. Comment quelqu'un de passable peut-il produire quelque chose d'excellent?Normalement tout enseignant qui a moins de 15/20 ne doit plus enseigner. Mais voila que le gouvernement garde des enseignants avec 10/20 et pire ceux qui ont entre 5 et 9,99/20. D'autre part comment même concevoir un repêchage d'un enseignant qui a moins de 5/20. Quel crime?Ces prédateurs de Mounkaila ne manquent pas d’indécence. Comme par miracle le bas peuple doit leurs faire plaisir en acceptant que ses enfants ne soient pas bien formés comme pour les riches/citadins. Abat la dictature des associations. un jour le bas peuple se soulèvera contre ces traîtres cachés dans les syndicats, associations, ONG, partis politiques.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #12 gaya gaskia 17-08-2017 16:12
Halidou, J’espère que tu lis les commentaires sur ce site, il est alors temps pour toi de démissionner car les gens ont découvert de ton vraie visage.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #13 ColonNoir 17-08-2017 18:19
Halidou, ce n'est pas la police que tu vas rencontrer sur ton chemin quand tu vas sortir avec tes "Criminels", c'est nous les parents d'eleves qui vous detruirons pour le crime commis contre nos enfants. Espece de faux jetons. Degagez la bas, bande de malhonnetes
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #14 ECOLE 17-08-2017 19:15
LE PROBLEME DE L'ECOLE NIGERIENNE SERAT-IL ESSENTIELLEMENT LIé AU MANQUE DE NIVEAU DES ENSEIGNANTS? CES ENSEIGNANTS NE SONT-ILS PAS LES FRUITS DE CETTE ECOLE? COMMENT L'ETAT A T-IL RECRUTER CES ENSEIGNANTS? BEAUCOUPS DE QUESTIONS MERITENT D'ETRE POSEES POUR MIEUX SITUER LES RESPONSABILITES. SOYONS JUSTE, C'EST TOUTE LA CHAINE QUI MERITE UNE EVALUTION ET NON LE MAILLON FAIBLE SEULEMENT.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Tassaou mato yahaya 17-08-2017 23:13
vraiment je du mal a comprendre ceux que veulent les contractuels et en particulier leur syndicat.les autorités cherchent à reparer les problèmes auquel soufre l'ecole nigerienne et vous,vous voulez mettre les barre dans la roue.les éleves n'ont pas de niveau ça veut dire même les enseignant ont un blem de niveau ,donc on ne peut pas faire omelette sans casser les œuf.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-3 #16 AGALI 18-08-2017 11:34
Réponse en provenance du commentaire précédent de Tassaou mato yahaya :
vraiment je du mal a comprendre ceux que veulent les contractuels et en particulier leur syndicat.les autorités cherchent à reparer les problèmes auquel soufre l'ecole nigerienne et vous,vous voulez mettre les barre dans la roue.les éleves n'ont pas de niveau ça veut dire même les enseignant ont un blem de niveau ,donc on ne peut pas faire omelette sans casser les œuf.

soyons sérieux dans ce pays le problème que nous voulons résoudre de cette manière est plus complexe que ce que pense marthé . En effet le nœud du problème est financier si nous arrivons à payer ces travailleurs à temps et que nous mettons en œuvre les moyens de contrôle efficace le problème est derrière nous donc essayons de revenir sur terre et ne causons pas du tord à notre système éducatif .
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #17 bramini 18-08-2017 11:57
le gouvernement doit se tourner maintenant du côté des responsables de l'administration de l'école qui se sont permis de recruter avec une légèreté criminelle certains semi-analphabètes qui compromettent l'avenir de nos enfants.ces syndicalistes n'ont aucun souci du devenir du pays.ils ont construit un empire sur le dos des contractuels et de l'état et il n'y a pas de contractuels parmi eux paradoxalement.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #18 zinzin 18-08-2017 14:53
Réponse en provenance du commentaire précédent de AGALI :
soyons sérieux dans ce pays le problème que nous voulons résoudre de cette manière est plus complexe que ce que pense marthé . En effet le nœud du problème est financier si nous arrivons à payer ces travailleurs à temps et que nous mettons en œuvre les moyens de contrôle efficace le problème est derrière nous donc essayons de revenir sur terre et ne causons pas du tord à notre système éducatif .

Ah bon? et depuis quand un bon salaire ou un salaire payé à temps a changé le niveau d'une personne qui , à la base , était incompétente pour le poste en question ?
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #19 Simple avis 18-08-2017 16:53
Monsieur Agali, de cette façon le problème ne sera jamais resolu. Il faut un debut à tout et ce que Marthé a fait est salutaire. Pour resoudre un problème complexe, il faut commencer par regler les demembrements.
On peut continuer à les payer (sachant que dans tous les cas leurs syndicats revendiqueront) mais est-ce que la qualité de l'enseignement sera garantie dans la mesure où certains n'ont meme pas le niveau.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+2 #20 ColonNoir 18-08-2017 18:02
Agali, ne vois tu pas que ces gens la ont deja pris trop d'argent pour aucun resultat et cela pendant des années. Non, ne mesure pas le salaire a l'incompétence. Kountché a dit "a chacun selon ses merites. Garder ces con... et les payer ne relevera jamais le niveau de l'enseignement. Nous devons nous faire Hara-Kiri nous memes, meme si nous avons des freres et des soeurs parmi ces contractuels. Salam
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #21 Dan Kassa 19-08-2017 11:48
A mon avis ces gens là ( soit disant syndicalistes) doivent être déchus de leur nationalité. L’éducation est la fondation d'un édifice, si elle est ratée tout s’écroule.Alors ceux qui veulent que le Niger s’écroule doivent être bouter hors du pays. !!! excuser moi je suis vraiment sérieux.
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #22 Investors Group 31-08-2017 07:42
Notre société Investor Group est en quette de personne responsable,dynamique,de bonne moralité pour nous représenter valablement en Afrique, dans le but de développer notre société dans les domaines d'activité a s'avoir. L'agriculture a grande échelle,la Construction des logements sociaux, l’élevage moderne ,le transport urbain, commerce import-export, la quincaille rie général, l’énergie renouvelable,l’extraction minière et autres. Si vous êtes alors intéressé par notre offre, veillez donc nous contacter
E-mail:
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285_C_NollEp-NIGER_-_actuniger.jpg

Forfait-Albarka 600X600px -min

EcoStartup-min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

13 tonnes de médicaments contrefaits en provenance d’Inde saisie au Niger

22 novembre 2017
13 tonnes de médicaments  contrefaits en provenance d’Inde saisie au Niger

La police nigérienne a présenté lundi à la presse plus de 13 tonnes de faux médicaments acheminés à Niamey depuis l’Inde via un port ghanéen, selon un de ses responsables.

SANTE PUBLIQUE : Liste des établissements sanitaires privés sanctionnés

10 novembre 2017
SANTE PUBLIQUE : Liste des établissements sanitaires privés sanctionnés

REPARTITION DES STRUCTURES SANITAIRES PRIVEES FERMEES SUITE AUX MISSIONS D’INSPECTION DES SERVICES EN 2017. Structures fermées et Localisations

Grève de cinq (5) jours chez les médecins spécialistes : La paralysie en perspectives

9 novembre 2017
Grève de cinq (5) jours chez les médecins spécialistes : La paralysie en perspectives

Lorsqu’un agent de la fonction publique part en étude ne serait-ce que pour un (1) an, il jouit d’un reclassement qui lui donne des avantages liés à son niveau d’étude...

Rebondissement de la crise dans le secteur de l’éducation : Grève de 48 heures la synergie CAUSE-SYNACEB les 9 et 10 Novembre

9 novembre 2017
Rebondissement de la crise dans le secteur de l’éducation : Grève de 48 heures la synergie CAUSE-SYNACEB les 9 et 10 Novembre

La coordination nationale de la synergie d’action CAUSE-NIGER/SYNACEB entame une grève de quarante huit (48) heures sur toute l’étendue du territoire national les 9 et 10 Novembre 2017. Une grève...

Crise au secteur de l’enseignement professionnel et technique : Le Ministre Abdoulkadri Tidjani dans le viseur de l’UNACEPT

6 novembre 2017
Crise au secteur de l’enseignement professionnel et technique : Le Ministre Abdoulkadri Tidjani dans le viseur de l’UNACEPT

La salle de réunion de la CNT-Niger a servi de cadre ce Dimanche 05 Novembre à une déclaration de presse de l’Union Nationale des Agents Contractuels et Fonctionnaires des Enseignements...

Quatorze établissements privés de santé fermés au Niger

3 novembre 2017
Quatorze établissements privés de santé fermés au Niger

Le gouvernement nigérien a ordonné la fermeture de quatorze établissements privés de santé, a indiqué vendredi le ministre de la Santé à la télévision, qualifiant la situation d'"alarmante" dans ce...