dimanche 4 décembre 2022

4423 lecteurs en ligne -

fraren
64009 Vues

Le candidat du RDR Tchanji (opposition) s’est prononcé pour la première fois dans la nuit du mardi au mercredi depuis Zinder où il a établi son QG après la fin de la campagne électorale. Dans son message, le premier après la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle par la CENI, l’ancien chef de l’Etat a dénoncé les « irrégularités flagrantes », « les fraudes massives » et  «les forfaitures les plus grotesques », constatées et rapportées par les délégués de l’opposition. En dépit de  cet état de fait,  il a revendiqué sa victoire avec 50,30% contre 49,70% pour le candidat au pouvoir sur la base de la compilation des résultats des procès verbaux à travers leurs représentants dans les bureaux de vote. « Nonobstant  cette victoire acquise, nous nous réservons le droit d’exercer des recours en annulation dans les endroits précités afin que justice soit faite. Nous rassurons les compatriotes que nous userons de tous les moyens légaux pour défendre notre victoire qui est une victoire du peuple souverain »,  a fait savoir Mahamane Ousmane, candidat du RDR Tchanji, alors que l’opposition a déjà contesté les résultats provisoires proclamés par la CENI et que des violentes manifestations ont été déjà enregistrées à Niamey, à Dosso et dans une moindre mesure à Zinder.

Pour rappel, selon les résultats provisoires proclamés par la CENI, c’est Mohamed Bazoum, le candidat du PNDS au pouvoir qui est arrivé en tête avec 55,75% des voix contre 44, 25% pour Mahamane Ousmane. Des résultats contestés par l’opposition qui a dénoncé « un hold up électoral ».

Autres Videos

WEB TV

Mahamane Ousmane : « Nous rassurons nos compatriotes que nous userons de tous les moyens légaux pour défendre notre victoire » (vidéo)

Le candidat du RDR Tchanji (opposition) s’est prononcé pour la première fois dans la nuit du mardi au mercredi depuis Zinder où il a établi son QG après la fin de la campagne électorale. Dans son message, le premier après la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle par la CENI, l’ancien chef de l’Etat a dénoncé les « irrégularités flagrantes », « les fraudes massives » et  «les forfaitures les plus grotesques », constatées et rapportées par les délégués de l’opposition. En dépit de  cet état de fait,  il a revendiqué sa victoire avec 50,30% contre 49,70% pour le candidat au pouvoir sur la base de la compilation des résultats des procès verbaux à travers leurs représentants dans les bureaux de vote. « Nonobstant  cette victoire acquise, nous nous réservons le droit d’exercer des recours en annulation dans les endroits précités afin que justice soit faite. Nous rassurons les compatriotes que nous userons de tous les moyens légaux pour défendre notre victoire qui est une victoire du peuple souverain »,  a fait savoir Mahamane Ousmane, candidat du RDR Tchanji, alors que l’opposition a déjà contesté les résultats provisoires proclamés par la CENI et que des violentes manifestations ont été déjà enregistrées à Niamey, à Dosso et dans une moindre mesure à Zinder.

Pour rappel, selon les résultats provisoires proclamés par la CENI, c’est Mohamed Bazoum, le candidat du PNDS au pouvoir qui est arrivé en tête avec 55,75% des voix contre 44, 25% pour Mahamane Ousmane. Des résultats contestés par l’opposition qui a dénoncé « un hold up électoral ».

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com