samedi, 23 septembre 2017
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

ASPORT Banner 960X230

Forfait-Albarka 1200X500px-min

Soumaila ABDOU SADOU ENAM

Ayons le courage de dire si haut que l’indiscipline, l’arbitraire et l’impunité écornent l’image en même qu’elles déstructurent gravement  l’Administration Publique Nigérienne. C’est indéniable également qu’elles ont aujourd’hui pris une grande place dans le quotidien des fonctionnaires Nigériens. Ces contrevaleurs avaient réussi àtisser leurs nids dans le cœur de l’Administration Publique Nigérienne avant d’implanter leurs  tentacules partout  au fil des années. En effet, ces dernières années l’ampleur de ces phénomènes semble très inquiétante avec des agents de l’Etat qui ignorent totalement le sens de leur présence à la Fonction Publique au point de donner une image pitoyable de l’Administration Publique avec les intérêts particuliers toujours  au-dessus de l’Intérêt général...

L’absence de la rigueur qu’impose la discipline est sans doute la cause du sentiment d’arrogance, de latoute puissance et de surprotection qu’affichent certains agents reconnus pour leur militantisme actif ou pour leur lien de parenté avec certains responsables politiques. Même le respect de la hiérarchie qui constituait jadis un principe cardinal de notre Fonction Publique est mis à mal et cela du fait de l’irresponsabilité des responsables politiques, incapables de penser au devenir de cette Administration ou aux conséquences néfastes de leurs agissements. Dès lors, le désordre avait trouvé le terreau favorable à son bon plein épanouissement qui n’est autre que  l’Administration Publique.

Ainsi, du sommet de la pyramide de la fonction publique à sa base, nombreux sont ceux qui ne respectent plus la discipline qui doit être de rigueur dans le service public. Certains agents arrivent  toujours au servicequand ils veulent mais aussi rentrent chez euxselon leur volonté, par conséquent aucun respect de l’obligation de ponctualité et d’assiduité et  du respect de la durée légale des  heures de travail.Ces agents n’ont aucun respect ni à l’endroit des usagers qu’ils méprisent ardemment ni envers leur hiérarchie ou leurs collègues. Le principe de l’égalité des citoyens devant le service public n’est pas leur souci.Ils  n’exercent pas les activités et les missions de service public dans l’intérêt général mais toujours dans leurs propres intérêts.Ils travaillent sans jamais chercher à atteindre  des objectifs  quantitatifs ou qualitatifs. Pour ces agents, la satisfaction ou la confiance envers le public ne comptent pas.

La majorité deces fonctionnaires indisciplinés sont des affairistes, des corrompus et corrupteurset qui plus est doivent leurs postes à leur proximité des hommes politiques ou des partis politiques  dans lesquels ils militent avec zèle.Certains d’entre eux se sont retrouvés à la fonction publique  ou particulièrement aux niveaux des postes de responsabilités non pas par le mérite ou par l’effort mais juste à travers une récompense politique. Ils assimilent la fonction dans leurs attitudes de tous les jours comme le butin d’un exploit politique. Ils ne sont plus au service de l’Etat depuis belle lurette. La transgression des principes cardinaux sans lesquels l’existence de  l’Administration Publique n’a aucune raison d’être parce qu’ils savant pertinemment que rien ne leur arrivera comme sanction. Cette catégorie de fonctionnaires est prêtre à aller quotidiennement   sans hésitation à l’encontre des principes élémentaires notamment ceux qui interdisent  à tout fonctionnaire de :

Pratiquer dans l’environnement de travail des activités extraprofessionnelles notamment le commerce, de restauration ou de rencontres autres que professionnelles ;

Mener des activités extraprofessionnelles pendant les heures de travail et en dehors  du lieu de travail ;

Adopter tout acte  ou comportement contrairement à la probité, notamment, la corruption, le népotisme, le clientélisme, le favoritisme, le trafic d’influence, le détournement de deniers et des biens publics, la concussion, les faux en écritures publiques ou privées, le harcèlement moral ou sexuel, le chantage.

Ce qui fait qu’aujourd’hui dans l’Administration Publique il existe de nombreux agents dont on ignore s’ils appartiennent au service public ou au service privé car exerçant simultanément dans les deux cadres radicalement opposés. Certains agents ont le culot de travailler en même temps  pour une structure privée et pour l’Etat  qui les rémunère à perte car passant la plupart de leur temps dans la structure privée où ils estiment être mieux rémunérés. Ces agents n’ont jamais de courage de prendre une disponibilité ou de démissionner car sans aucune conscience professionnelle.

Tous ces comportements négatifs de l’agent publicpar ailleurs très néfastes pourles usagers n’entrainent malheureusement aucune sanction. Pire, certains de ces indélicats connaissent même des promotions. La sanction est  désormais destinée aux agents sans appuis politiques ou supposés sans proches sans les rouages du pouvoir. Pour certains il est inadmissible d’avoir son parti au pouvoir ou son parent à des hautes responsabilités et subir des sanctions.  Ce qui les incite à transgresser les obligations et les interdictions. Hélas, ils sont nombreux ces  intouchables qui ont en plus le droit de choisir leurs postes d’affections.

Ainsi, certains fonctionnaires observent au quotidien   très souvent des collègues responsables de fautes  ou de graves négligences  cependant toujours protégés par ces mêmes politiciens en charge du développement de notre pays. Des politiciens qui résument exclusivement  l’affirmation de leur  pouvoir à la promotion de l’indiscipline caractérisée et du mépris à l’égard des textes fondamentaux de l’Administration Publique.      

En effet, Ils sont très nombreux ces fonctionnaires intouchables qui sont couverts sous les manteaux de ces politiciens sans aucun scrupule.  Aussi ces agents doivent leurs positions à leur simple engagement politique ou leur proximité avec les hommes politiques que le hasard a propulsés que rang de décideurs dans notre pays. Certains fonctionnaires décident eux-mêmes  de l’endroit ou du poste  où ils doivent être affectés. Pire, d’autres agents  de l’Administration Publique sans grande compétence mais du fait de ce qu’ils représentent dans leurs partis  politiques,  même s’’ils n’occupent pas des postes de responsabilités dans les services, ils sont associés à toutes les prises de décisions dans le cadre du fonctionnement du service. Lorsqu’ils  ne sont  au-dessus de leurs chefs hiérarchiques, ils incarnent les collaborateurs les plus proches de ces derniers. L’ambiance du bureau politique et des réunions politiques sont dès lors transportées au niveau des différents services publics.

Dans la situation actuelle de  grand désordre qui règne en maitreabsolu dans l’Administration Publique aucun résultat ne peut être atteint, aucune satisfaction ne doit être attendue par les usagers. Pire, la confiance du citoyen à l’endroit de cette  Administration Publique est en train de s’effriter chaque jour.  (A suivre…)

Soumaila ABDOU SADOU

Administrateur Civil

Commentaires   

0 #1 Dan Kasa 23-08-2017 08:47
Bien dit Soumaila Abdou Sadou J'avais suivis pas à pas votre article de la 1ere partie jusqu'à la 3eme et dernier partie de l'article. C'est vraiment de l'averance totale de ce que vous dit
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #2 Dan Kasa 23-08-2017 08:53
Cependant je suggère que vous parle de recrutement qui ont été annulé le danger qu'aurait subie l’État tant sur la gestion de leur bien face à ceux qui n’ont pas mérité et de ceux qui ont mérités alors qu'ils sont dans le regret et desolation
Répondre | Signaler à l’administrateur
0 #3 rien 24-08-2017 09:29
C’est qui est très grave dans l’affaire de mise en quarantaine de bons fonctionnaires; ils sont déchargés de leurs fonctions avec des rapports accablants montés de toute pièce sans contradiction rédigés à l’attention de l’autorité chargée de nomination. Cette dernière ne se donne pas la peine de vérifier l’information contenue de le faux rapport. C’est de la malhonnêteté sur toute la ligne. Tout rapport sur un fonctionnaire doit être contradictoire ou suite à une demande d’explication répondue. Mais les régimes civils s’en fichent. Ils prennent les délations comme argent comptant et font du mal à des simples et bons fonctionnaires. Ce sont des comportements qui ne restent pas impunis par Dieu. Tôt ou tard ils récolteront les conséquences.
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Forfait-Albarka 600X600px -min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

Quelle alternative face à la décrépitude de l’Administration Publique Nigérienne ? (Cinquième partie)

22 septembre 2017
Quelle alternative face à la décrépitude de l’Administration Publique Nigérienne ? (Cinquième partie)

Un pays se construit sur la solidarité générationnelle, chaque génération a le devoir de passer le témoin à la  génération suivante afin que celle-ci puisse continuer ce combat permanent. Ainsi,...

Non le Conseil National du Dialogue Politique (CNDP) n’est pas une coterie ni un malheureux banquet entre politiciens !

19 septembre 2017
Non le Conseil National du Dialogue Politique (CNDP) n’est pas une coterie ni un malheureux banquet entre politiciens !

Dimanche, le Gouvernement a tenté de réunir le Conseil national du dialogue politique (CNDP). C’est plutôt un échec qui aura été échafaudé, cette réunion ayant foiré, parce que l’un des...

Le Niger au cœur des nouveaux enjeux sahéliens

9 septembre 2017
Le Niger au cœur des nouveaux enjeux sahéliens

Le Sahel est devenu en quelques années l’un des points de fixation de l'attention de la communauté internationale, donc du monde médiatique particulièrement. Connu dans les années 70 et 80...

Quelle alternative face à la décrépitude de l’Administration Publique Nigérienne ? (Quatrième partie)

8 septembre 2017
Quelle alternative face à la décrépitude de l’Administration Publique Nigérienne ? (Quatrième partie)

Si nous voulons  doter  notre pays d’une Administration Publique compétitive à même de répondre aux défis majeurs de développement, notre pays a grandement  de cadres compétents et professionnels travaillant en...

Le franc CFA, la plus grande arnaque de l’histoire

4 septembre 2017
Le franc CFA, la plus grande arnaque de l’histoire

C’est l’histoire d’une monnaie utilisée par 15 pays, sur laquelle ils n’ont aucun contrôle. C’est l’ancienne puissance coloniale qui tire les ficelles depuis plus de 70 ans au grand dam...

OPINION : Nom d'un chien !

29 août 2017
OPINION : Nom d'un chien !

Accompagné de son chien Nemo, Macron a reçu Déby du Tchad et Issoufou du Niger sur le perron de l'Elysée. Une image qui tempère la gravité, la majesté et la...